Dijon fait du goût son cheval de bataille

13 novembre 2015

Cité internationale de la gastronomie et du vin, inscription des Climats du vignoble de Bourgogne à l’Unesco, développement du domaine de la Cras, création du technopôle agro-environnemental de Bretenière… Le Grand Dijon, ville gastronomique et viticole, se positionne comme une incontournable capitale du goût.

 

 

Il n’y en aura pas deux comme elle en France : la Cité internationale de la gastronomie et du vin sera, dès 2018, sur le site de l’ancien hôpital général, un équipement culturel, commercial, touristique et économique de premier plan pour Dijon et la Bourgogne. Un lieu pour promouvoir le repas gastronomique des Français, inscrit sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité, mais aussi les Climats du vignoble de Bourgogne, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis l’été dernier. Dans ce cadre d’ailleurs, le secteur sauvegardé de Dijon, l’un des plus vastes de France, a fait son entrée sur cette liste prestigieuse, promesse d’une notoriété et d’une attractivité internationales décuplées pour Dijon.


Dijon fait du goût son cheval de batailleLa ville n’avait pas attendu cette inscription pour se doter des infrastructures qui en font une métropole rayonnante : tramway, piscine olympique, Zénith, musée des Beaux-Arts rénové, centre d’art contemporain, nouveau CHU François Mitterrand, rocade nord achevée, cœur de ville piétonnisé, sans oublier une dizaine d’écoquartiers et de nouvelles zones d’activités économiques ! Dijon affiche un dynamisme désormais reconnu puisqu’elle devient la capitale de la grande région Bourgogne Franche-Comté.


Le projet de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à l’entrée du secteur sauvegardé et au départ de la route des grands crus de Bourgogne, incarne les ambitions d’une communauté urbaine qui n’a pas hésité à faire sa promotion pendant 10 jours au cœur de l’Exposition universelle de Milan, dans le pavillon de la France, aux côtés du pôle de compétitivité Vitagora qui fédère des entreprises, des laboratoires et des centres d’enseignement supérieur d’excellence dans les domaines du goût, de la nutrition et de la santé.

Des acteurs bien implantés sur un territoire considéré comme une référence écologique en France, expert dans les domaines de l’agriculture de demain, de l’alimentation et de la viticulture grâce, entre autres, à son technopôle agro-environnemental et aux 8 hectares d’un domaine viticole qui monte -La Cras – aujourd’hui propriété du Grand Dijon.

 

 

 

 

 

Dijon fait du goût son cheval de bataille

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Coup d'envoi pour la Cité internationale de la gastronomie et du vin à Dijon !
Le projet de la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon...
Eco-Quartier Montmuzard Tranche 3 : 33 logements locatifs et en accession à la propriété
VILLEO inaugure la 3ème tranche de l’éco-quartier...
Rue de la Liberté : un éclairage sur le passé
Comment concevoir la mise en valeur du centre-ville du futur ? En le...
Dijon et son agglomération, mutations urbaines de 1800 à nos jours tome 2 (1968-1985)
C'est le tome 2 d'une histoire monumentale de l'agglomération dijonnaise...
Dijon, les informations marquantes du conseil municipal du lundi 26 novembre
Ce lundi 26 novembre, François REBSAMEN, maire de Dijon et...
La commune de Vielverge sollicite la MiCa
La Mission Conseil et Assistance aux Collectivités (MiCA), accompagne...
La commune d'Arceau inaugure ses nouveaux aménagements
Bruno Bethenod, maire d'Arceau a présenté aux Arcelois les...
Choisir un exploitant pour gérer la distribution de l'eau potable.
La démarche conduisant à choisir un délégataire de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.