Savigny-le-Sec inaugure sa chaufferie bois

02 décembre 2015

8ème installation réalisée par la Communauté de communes de Forêts, Seine et Suzon, la chaufferie de Savigny-le-Sec s'inscrit dans un dispositif de filière « bois énergie » dans le cadre de la charte forestière de territoire du Pays Seine et Tilles.

 

 

 

 

 

 

Jean-Michel Staiger, Maire de Savigny-le-Sec accueillait vendredi  27 novembre, François Patriat, Président du conseil Régional de Bourgogne, Sénateur de la Côte-d'Or, Catherine Louis, Présidente de la Communauté de communes de Forêts, Seine et Suzon, Présidente du Pays Seine et Tille, M. Chapuis, Conseiller départemental de Côte-d'Or ainsi que les habitants et entreprises. Il a rappelé tout l'intérêt de cette chaufferie pour le village en termes d'économie et de développement durable et a remercié les entreprises qui ont œuvré sur le chantier.

 

Pour le terrassement, Star terrassement
Pour la maçonnerie et le gros-œuvre Curot construction
La charpente-couverture SARL Mortier
RDV étancheïté 
SAS Boudier pour le lot serrurerie
Et le lot chaufferie/électricité : Lastella Génie climatique

 

 Savigny-le-Sec inaugure sa chaufferie bois

 

 

 

Discours de Catherine Louis

 

"Nous sommes réunis cet après-midi pour l’inauguration de la chaufferie bois à Savigny-le-Sec, 8ème installation réalisée par la Communauté de Communes de Forêts, Seine et Suzon, mais initié à l’origine par la commune de Savigny le Sec. Suivra d’ailleurs très bientôt l’inauguration de celle installée sur la commune de Lamargelle.
Cette chaufferie alimente différents bâtiments municipaux dispose d'une chaudière de 99 KW avec un mode de chauffage alternatif au gaz.

 

C’est un programme qui s’élève à : 272 718,30 euros subventionné par le Conseil Départemental = 60 000 €, le FEDER pour 130 581,69 € et le conseil régional de Bourgogne pour 43 387,84 €.

 

Notre collectivité depuis 2006 s’est inscrite dans un dispositif de filière « bois énergie » dans le cadre de la charte forestière de territoire du Pays Seine et Tilles.


C’est une filière qui donne toute satisfaction et qui s’inscrit pleinement dans la politique du mix énergétique portée par les élus du territoire.


Savigny-le-Sec inaugure sa chaufferie boisLa quantité de bois mobilisable pour approvisionner les chaufferies est suffisante et est issues de nos forêts communales. Une plateforme de stockage de plaquettes est installée à Francheville et alimente toutes les chaufferies du territoire.


Un agent, Laurent Leclerc est également en place et responsable pour assurer le suivi des chaufferies, les astreintes et la livraison des plaquettes sur les différents sites. Je profite de l’occasion pour le remercier.

 

Jean-René Estivalet, Maire d’Etaules, VP de la Communauté de communes Forêt Seine et Suzon a assuré régulièrement le suivi des travaux.


Pour terminer, je remercie également Bénigne Colson, VP, très impliqué depuis l’origine de la mise en place de cette filière et qui est aujourd’hui en charge de l’environnement.


Tout cela s’inscrit dans une démarche volontaire et déterminée d’entretien et de préservation de notre vaste massif forestier et aussi la volonté affirmée des élus de tout le territoire de mener une politique inscrite dans le développement local durable."

 

 

Extraits du discours de François Patriat

 

Savigny-le-Sec inaugure sa chaufferie bois"Savigny était déjà pionnier avec sa salle multi usages/bois/BBC, avec cette chaufferie et ce réseau Savigny consolide et conforte le maillage bois énergie du Pays Seine et Tilles. Un investissement exemplaire pour un coût de 354 000 € HT pris en charge à une hauteur sans précédent de 74 %, de subventions publiques (14 % pour le conseil Régional de Bourgogne, 17% pour le Conseil Départemental de Côte-d'Or, 43% pour le Feder). Un temps de retour qui passe de 157 ans à 25 ans grâce aux subventions. C'était le moment de le faire !"

 

 

 

 

"...C'est avec un grand plaisir que je suis ici, à Savigny- le-Sec, commune qui fait partie de ta communauté de communes, chère Catherine, mais aussi du pays Seine-et-Tilles, un territoire précurseur dans la valorisation de ses ressources énergétiques locales autour du renouvelable. Il y a eu le 1er parc éolien de Bourgogne, la 2ème charte forestière de Bourgogne, le 1er réseau public de chaufferies bois, la 1ère plateforme de bois déchiqueté de Bourgogne, plusieurs projets de méthanisation agricole, et surtout un territoire exemplaire qui s'est lancé dans l'énergie positive avec l'Ademe, l'Etat et la région. 

Savigny-le-Sec inaugure sa chaufferie bois

En cette avant-veille de la COP21, tous les ingrédients sont réunis pour la grande entreprise de la transition énergétique qui doit tous nous réunir parce qu'elle est une composante essentielle de notre économie, de nos emplois, de notre environnement. Elle doit irriguer le fonctionnement de nos territoires. Elle fait partie de notre contractualisation avec les territoires et en particulier le tien, Catherine.

 

...Le pari du bois énergie, un pari cohérent, intelligent et clairvoyant, un pari de l'écononmie locale de la ressource... Dans ce mix, le bois énergie tient encore aujourd'hui une place centrale car c'est notre plus grande ressource (30 de couverture par la forêt) Mais nous devons veiller à ne pas tout miser sur une seule énergie quand bien même elle est renouvelable ! Nous devons diversifier notre mix renouvelable avec l'éolien, le solaire, la méthanisation, l'hydroélectricité ...

 

Notre collectivité régionale au côté de l'Ademe partenaire indéfectible, a une longue et belle histoire avec le bois énergie, démarrée il y a près de 20 ans.

 

Savigny-le-Sec inaugure sa chaufferie boisNous avons toujours été attentifs aux projets portés par les petites collectivités et les plus petits porteurs qui ont un rôle oh combien structurant en termes de développement local. Et si aujourd'hui, les plus grands projets, urbains (Dijon/Chalon/Auxerre... ) peuvent voir le jour c'est aussi et grâce à ces petits projets qui ont maillé notre territoire régional.

 

C'est une grande fierté car aujourd'hui la Bourgogne (et demain la BFC) est bel et bien la région de France, laboratoire du bois énergie (de l'aval à l'amont, en 10 ans, plus de 330 chaufferies auront été mises en service avec l'appui des syndicats d'énergie et notamment du SICECCO que je tiens à remercier pour son investissement). 50 millions d'euros du CRB, des fonds européens et cre l'Aderne (hors fond chaleur) y auront été injectés contribuant à la.créationde près de 1 00 emplois.

 

Des résultats tangibles, une dynamique ancrée et solide avec à la clé la volonté des collectivités locales et des syndicats d'énergie sans qui rien n'aurait été possible."

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Réduire l'impact de la lumière sur la biodiversité
Chaque année, environ 5 M€ sont investis par le SICECO dans son...
Visite des installations bois énergie du Pays Seine-et-Tilles.
Dans le cadre du Printemps de l'environnement, François Sauvadet,...
Signature du premier Terr'Innove en région Bourgogne
La Communauté de communes Ouche et Montagne s'engage avec...
Zéro phyto au cimetière des Péjoces !
L'objectif «zéro phyto» est atteint... fini les pesticides,...
Le SICECO adopte la marque « territoire d'énergie Côte-d'Or »
Jacques Jacquenet, président du SICECO a présenté la...
Transition énergétique : Autun imagine ses paysages de demain.
La transition énergétique est un discours que l’on entend...
L'efficacité énergétique rapporte 172 135 euros à 79 collectivités de Côte-d'Or
Le SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, valorise...
Pourquoi Dijon Métropole devient première ville intelligente de France ?
Le changement climatique impose de modifier ses comportements, des solutions de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.