SNCF pour un réseau toujours plus performant en 2016

25 janvier 2016

En 2016, SNCF Réseau investira 320 millions d’euros pour la modernisation et la maintenance du réseau en Bourgogne Franche-Comté, soit plus de 10% de plus qu’en 2015 avec pour objectif celui d’offrir à ses clients une infrastructure performante et une meilleure qualité de service aux voyageurs. La sécurité est la première priorité de la SNSF dont les  3500 collaborateurs de SNCF Réseau sont mobilisés chaque jour pour relever ce défi.

 

 

 

Dans un souci permanent de sécurité pour les voyageurs et d’amélioration de la performance de l’infrastructure, SNCF Réseau a engagé un vaste programme de modernisation de son réseau, voies, installations de signalisation, mise en accessibilité des gares... 

 

L’innovation et les nouvelles technologiessont des atouts majeurs pour relever ce défi avec l’industrialisation des moyens de production, la digitalisation du suivi de la maintenance courante (équipement de tablette pour tous les opérateurs de maintenance) permettant une meilleure traçabilité et une circulation en temps réel des informations, la maintenance prédictive avec, par exemple, la mise en place de détecteurs sur les rails et les caténaires, la mise en place de nouveaux systèmes d’exploitation. C’est une véritable transformation de la gestion de l'infrastructure qui est en cours, pour plus de sécurité, plus d'efficacité et la réduction des coûts d’entretien du réseau. SNCF Réseau agit également pour la sécurité routière aux passages à niveau à travers des aménagements, des actions de prévention et le programme de sécurisation et de suppression des passages à niveau défini au niveau   national.

 

Un défi, entretenir et moderniser le réseau !

 

SNCF ECHO DES COMMUNES 2016 MARIE QUIQUEMELLEEn 2016, SNCF Réseau met en œuvre d’importants travaux sur le  réseau  en  Bourgogne  Franche- Comté pour entretenir et moderniser son réseau. Garant de la circulation des trains, une Commande Centralisée du Réseau(CCR) a été créée à Dijon, pour améliorer la réactivité et de renforcer la souplesse dans la gestion des circulations des trains, grâce à un outil entièrement informatisé. Le déploiement de cette CCR va se poursuivre en 2016 pour permettre le pilotage de tout l’axe Paris-Lyon-Marseille depuis Dijon d’ici 2019. Cette année, ont également débuté les travaux de construction du Poste d’Aiguillage Informatisé de Belfort, qui sera piloté quant à lui depuis la CCR de Strasbourg à compter de 2019.

 

Cette année, les grands chantierssur la région Bourgogne Franche-Comté seront :

 

La modernisation de la ligne entre Sens et Laroche-Migennes pour 59 M€ avec le renouvellement de l’ensemble des composants de la voie (rails, traverses, ballast) avec un train usine appelé « suite rapide » sur 53 km.

La fin des travaux de modernisation de la signalisation entre Gevrey-Chambertin et Chalon-sur-Saône pour 25 M€ en 2016 et pour un coût global de 130 M€ depuis 2012.

La Création de 4 postes d’aiguillages informatisés et de 21 centres techniques de signalisation, mise en place de 130 nouveaux panneaux de signalisation et création de 3 installations permanentes de contre sens pour permettre la circulation des trains dans les deux sens. Cette partie de la ligne Paris-Lyon Marseille sera pilotée depuis la CCR de Dijon.

 

   SNCF ECHO DES COMMUNES 2016 MARIE QUIQUEMELLESNCF ECHO DES COMMUNES 2016 MARIE QUIQUEMELLE

 

Les travaux pour la réouverture de la ligne Belfort Delle pour 39 M€ en 2016 pour les travaux de terrassement,  de déviations des réseaux et  d’équipements  ferroviaires avec un budget global de l’opération portant sur 110 M€ financés par la Région Bourgogne Franche-Comté, la Confédération suisse, la Confédération suisse, l’État français, le Conseil Départemental du Territoire de Belfort, SNCF Réseau, la République et Canton du Jura, l’Union européenne, la Communauté d’Agglomération Belfortaine, la Communauté de Communes Sud Territoire.

 

La mise en accessibilité de la gare de Beaune pour un montant de 4,8 M€ consistera en la création de 2 ascenseurs, le rehaussement de 2 quais, la mise en place de bandes podotactiles pour les personnes malvoyantes, mise aux normes des installations (éclairage, signalétique…), remplacement de l’abri du quai 2.

La modernisation de la ligne entre Vesoul et Lurepour 6,5 M€ Remplacement  de  30  km  de  rails,  renouvellement  de  2  passages  à  niveau.

La modernisation de la ligne Besançon – Le Loclepour 2 M€ avec le renouvellement  des  composants  de  la  voie  soit rails,  traverses et ballast.

La modernisation de la signalisation et de la voie entre les gares de Mâcon et de Romanèche-Thorinspour un montant global de l’opération 76 M€ jusqu’en 2019 Renouvellement de 11 appareils de  voie, création de  4 postes d’aiguillage informatisés, pose de 70 nouveaux panneaux de signalisation et de 190 km de câbles de signalisation.

 

Grâce à ces travaux, la gestion des circulations sera facilitée, notamment en période de travaux ou lors d’incidents sur le réseau. La régularité et le confort des voyageurs seront améliorés et la sécurité renforcée grâce à des installations plus performantes.

 

SNCF ECHO DES COMMUNES 2016 MARIE QUIQUEMELLEA travers le Contrat de Projets État-Région(CPER), SNCF Réseau travaille également avec l'État et la région Bourgogne Franche-Comté sur la programmation et le financement de projets tels que les études sur l’axe Dijon-Besançonpour améliorer la robustesse, la performance et réduire les  temps  de parcours, le projet Voie Ferrée Centre Europe Atlantique (VFCEA)qui a pour objectif de permettre la liaison entre la façade Atlantique et l’Europe de l’Est avec l’électrification du chaînon manquant entre Nevers-Chagny. Un dossier de saisine auprès  de  la  CNDP  est  en cours  de réalisation, les études pour la pérennisation de la ligne des Hirondellesentre Andelot et La Cluse.

C’est  encore l’amélioration de l’accessibilité en gare, avec la finalisation des travaux en gare de Montbéliard, la programmation de la mise en accessibilité de la gare de Montbard pour 2017 et la conduite des études pour les gares de Dijon et Dole.

La SNCF se fixe l’objectif d’offrir une meilleure qualité de service aux clients et aux voyageurs. Au-delà de l’entretien du réseau, SNCF Réseau commercialise l’accès au réseau et optimise la répartition des circulations entre l’ensemble des entreprises ferroviaires (voyageurs et fret). L’objectif est de répondre aux besoins de ses clients, des voyageurs et de garantir un accès équitable à l’infrastructure, dans une logique d’aménagement du territoire.

 

Les échanges initiés en 2015 avec les clients fretse poursuivront pour permettre la pérennité des lignes empruntées par les industriels. Parallèlement, aujourd’hui, trois Prestataires Gestionnaires d’Infrastructure (PGI), entreprises ferroviaires privées, assurent l’entretien de 278 km de lignes fret sur les 454 km que compte le territoire Bourgogne Franche-Comté.

 

SNCF ECHO DES COMMUNES 2016 MARIE QUIQUEMELLECe sont en tout plus de 200 chantiers qui seront réalisés cette année sur le territoire Bourgogne Franche-Comté par  les agents de SNCF Réseau. Leur objectif : offrir un réseau de qualité pour un meilleur service aux clients et aux voyageurs au quotidien.                           

Au sein du groupe SNCF, l’un des premiers groupes mondiaux de mobilité et de logistique, SNCF Réseau développe, modernise et commercialise l’accès au réseau ferré dans une logique de solidarité du territoire. SNCF Réseau est le garant de la sécurité et de la performance de 30 000 km de lignes, dont 2 000 de LGV avec 800 km supplémentaires en 2017.

 

Créé le janvier  2015 suite à la  réforme ferroviaire  et organisé autour de 4 métiers (accès     réseau, circulation, maintenance et travaux, ingénierie et projets), SNCF Réseau réunit SNCF Infra, DCF et RFF au sein du groupe SNCF. Ce rapprochement stratégique vise à améliorer la qualité de service vis-à-vis de ses clients, parvenir à l’équilibre financier de ses activités d’ici 2020 et renforcer la qualité des déplacements de 5 millions de voyageurs et 25 000 tonnes de marchandises par jour.

 

Deuxième investisseur public français, comptant 52 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires 2015 de 6,4 milliards d’euros, SNCF Réseau fait de la maintenance et de la modernisation de l’infrastructure existante sa priorité stratégique. SNCF  Réseau pilote, à cet  effet,  un grand  plan de modernisation  (+ de 2,5  Mds  et       1 500 chantiers par an) avec une priorité donnée aux trains du quotidien roulant sur le réseau classique.

 

     SNCF ECHO DES COMMUNES 2016 MARIE QUIQUEMELLESNCF ECHO DES COMMUNES 2016 MARIE QUIQUEMELLE

                  
 

 Crédit photos SNCF Bourgogne Franche Comté et Marie Quiquemelle

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Co-voiturer avec un agent du parc du Morvan
Depuis le 1er février 2016, le Parc naturel régional du Morvan...
Pour les abonnés TER, Besançon et Dijon à grande vitesse
La région Bourgogne-Franche­Comté et SNCF proposent une...
Dijon : vivre deux mois sans sa voiture
S’imaginer sans voiture personnelle est pour certains une idée qui...
Premier accord entre la région Bourgogne-Franche-Comté et le département de la Côte-d'Or sur les transports.
Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de...
Les Bons Plans du TER Bourgogne-Franche-Comté
La région et SNCF lancent aujourd’hui «les Bons Plans du TER...
Des échanges utiles entre la Région BFC et les maires.
Les présidents AMF de Bourgogne-Franche-Comté...
Le Grand Dijon et le Grand Besançon intègrent la société publique locale « Bourgogne Franche-Comté Mobilités »
Cette nouvelle structure a pour vocation la gestion de l’ensemble des...
Des tarifs simples et attractifs pour tous pour voyager en TER en Bourgogne-Franche-Comté
La Région Bourgogne-Franche-Comté met en place une nouvelle offre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.