Quelle journée pour la commune de Saint-Marc-sur-Seine !

02 février 2016

Vincent Chauvot, maire de Saint-Marc-sur-Seine, les adjoints, les élus, les habitants ont accueilli leurs nombreux invités pour la double inauguration de la traversée du village et du site courrier. Etaient présents François Sauvadet, président du Conseil Départemental, Jérémy Brigand, président de la Communauté de communes du Pays Châtillonnais, Hubert Brigand maire de Châtillon-sur-Seine et de nombreux élus venant des communes environnantes.

 

 

 

 

 

 

 

Vincent Chauvot, maire de Saint-Marc-sur SeineRemerciant les élus et habitants venus nombreux, Vincent Chauvot a présenté les deux réalisations inaugurées, mélangeant dans son discours optimisme et inquiétude, car si elles traduisent la volonté des petites communes rurales de continuer à se développer et d'offrir à leurs habitants des services de qualité, elles n'en traduisent pas moins leurs difficultés… " Cette inauguration est un aveu de la difficulté que vit notre territoire, c’est-à-dire la désertification… car le centre de tri est installé dans les locaux de l'ancienne école… en installant le centre de tri à Saint-Marc-sur-Seine, nous pourrions nous laisser aller en disant que nous déshabillons Aignay et Baigneux au bénéfice de Saint-Marc… en réalité, tout notre secteur perd les services publics, les services à la population et mon inquiétude est de voir partir cette plateforme dans les dix ans sur Sainte-Colombe par exemple". Enfin, Vincent Chauvot a rappelé que ce projet était un réel défi pour une équipe municipale totalement renouvelée.

 

 

 

Jérémy Brigand, président de la Communauté de communes du Pays ChâtillonnaisJérémy Brigand, président de la Communauté de communes du Pays Châtillonnais a félicité Vincent Chauvot et le conseil municipal de savoir garder la volonté de se battre et défendre sa commune dans un contexte de plus en plus difficile pour le monde rural, rappelant l'impact de la baisse des dotations de l'état dans le budget des communes. "Je félicite le maire pour son dynamisme, il faut défendre les services publics à la campagne, le facteur crée un lien social, il est souvent la seule personne que certains ainés voient dans la journée... il faut absolument une distribution quotidienne à la campagne comme à la ville".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François Sauvadet, a rappelé que Conseil Départemental est le premier partenaire des territoires et à ce titre, il assumera pleinement ses missions en tant que garant des solidarités humaines et territoriales et ce malgré une baisse sans précédent des dotations de l’Etat, 28 M€, et sans augmenter les impôts, pour la 3ème année consécutive. Il a ensuite présenté le dispositif des interventions et aides du Conseil Départemental en faveur des communes, expliquant entre autres la nouvelle génération de contrats, les contrats « Cap 100% Côte-d’Or ».

 

 

François Sauvadet, Président du Conseil Départemental de la Côte-d'OrDiscours de François Sauvadet, président du Conseil Départemental

Je suis très heureux d’être présent, aujourd’hui, aux côtés de Vincent CHAUVOT, et de l’ensemble de son conseil municipal, pour la double inauguration de la traversée du village et du site courrier, réalisés ici à Saint-Marc-sur-Seine.

 

La traversée de Saint-Marc

 

Vous l’avez rappelé M. le Maire, ces travaux avaient pour triple objectif de sécuriser le village et réduire la vitesse des usagers de la route, de permettre le stationnement des voitures sans empiéter sur le trottoir, de mettre fin aux différentes nuisances constatés sur les habitations.

 

Les travaux ont débuté au début de l’été 2015 et se sont achevés à l’automne. Ils se sont déroulés en 2 phases, l'aménagement des trottoirs, les entrées de village et le croisement de Magny-Lambert (achevée avant fin juillet) et pose du nouveau tapis de roulement (fin septembre – début octobre) puis en deuxième phase, l'installation des îlots pour marquer les espaces de stationnement et ainsi redonner l’accès des trottoirs aux piétons, et pour réduire la route à 6 mètres afin d’accompagner les automobilistes à réduire leur vitesse.

C’est une opération extrêmement importante, pour une commune de 117 habitants, représentant un montant qui l’est tout autant de 141 000 € TTC.

Le Conseil Départemental vous a soutenu en aidant les travaux d’aménagement : 17 391,50 € (FCDT) + 8 600 € (amendes de police) = 36 000 € et en réalisant la couche de roulement : 85 000 € TTC

 

Plan de financement
Total des travaux : 141 000 € TTC
- 56 000 € TTC pour les aménagements dont 36 000 € du CG21 (17 400 € : FCDT et 8 600 € : Amendes de Police) 
- 85 000 € TTC de couche de roulement (100% CG21). Ce sont donc 121 000 € que le Conseil Départemental a investi dans ces travaux de voirie, en soutien à cette initiative communale d’importance.

 

Saint-Marc-sur-SeineJe tiens donc à saluer l’ensemble des acteurs de cette réussite et tout spécialement les services du Conseil Départemental et les entreprises.

Le Conseil Départemental a investi, depuis 2008, plus de 150 M€ pour moderniser et entretenir 5 840 km de routes départementales et plus de 1 500 km de chaussée ont été renouvelés depuis 2008.

Cette ambition s’inscrit également dans le cadre de notre programme Christian MYON qui vise à rendre notre domaine routier chaque jour plus sûr notamment par l’accompagnement des communes dans leurs pré-diagnostics de sécurité (36 diagnostics réalisés en 2013), les enquêtes sur les accidents mortels avec le collège départemental de la sécurité routière (9 réalisés en 2014 et 12 en 2013), le prêt aux communes du radar pédagogique (81 communes en ont bénéficié).

 

Entreprises : Roger MARTIN pour les aménagements, COLAS pour les couches de roulement

 

Le centre de tri

 

Parallèlement à ce projet, la mairie s’est investie pour sauvegarder son patrimoine bâti en rénovant les deux anciennes salles de classes pour les destiner à l’accueil de services publics.
Là encore, le conseil départemental a souhaité être vos côtés et vous avez ainsi bénéficié de notre programme Village Côte-d’Or, une aide sur mesure de plus de 3 000 €, qui s’est adaptée à votre projet.

Saint-Marc-sur-SeinePlan de financement
Total : 7 000 € TTC dont 3 000 € de subvention au titre du programme VCO - bâti

Comme vous nous l’expliquiez, la municipalité a su revoir son projet pour l’ancrer dans une réalité d’abord budgétaire et ce pragmatisme mérite d’être salué.
Aujourd’hui, le centre de tri offre avec l’agence postale un service au public pratique et de proximité alors qu’aujourd’hui beaucoup de nos concitoyens ont le sentiment d’un désengagement progressif des services publics dans les zones rurales.
Le centre de tri assure 7 tournées dans les 30 communes environnantes des secteurs d’Aignay et Baigneux. L’agence quant à elle accueille chaque jour de 15 à 20 personnes, elle fait dépôt de pain et bibliothèque et créé ainsi du lien social.

 

 

 

L’aide aux communes

 

 

En ces temps de difficultés, de tels projets méritent le soutien du Conseil Départemental, premier partenaire des territoires.

 

Nous sommes fiers d’incarner cette relation de proximité et notre volonté de soutenir l’investissement des communes et nos entreprises locales reste entière car, c’est un engagement que nous avons pris en mars dernier et auquel nous tenons.

 

Cela passe par des dispositifs que vous connaissez et que nous avons su mobiliser pour Saint-Marc :

les Contrats AmbitionS Côte-d’Or, le programme Village Côte-d’Or, l’aide directe aux communes ou le soutien à la voirie.

 

Je pense également à la Mission d’Assistance et de Conseil aux communes (MiCA), créée en 2012, pour suppléer au désengagement de l’Etat.

Elle a vocation à vous accompagner dans le montage technique et administratif de vos projets : eau, assainissement, voirie, aménagement d'espaces publics, bâtiment et les conseils administratifs et juridiques.

La MICA est intervenu en 2013 et en 2015 auprès de la commune

A cet égard, je sais que la problématique de l’eau est une priorité pour la municipalité et je tiens à vous assurer que vous comptez sur nous car nous l’avons en partage. Nous avons eu l’occasion d’échanger à ce sujet M. le Maire.

Car, malgré la redéfinition du paysage institutionnel et la mise en œuvre de la loi NOTRe au 1er janvier 2016 qui modifie le champ de nos compétences, le Conseil Départemental a fait le choix des territoires et ne désarmera pas sur l’aide aux communes.

 

2016 verra ainsi la mise en place d’une  nouvelle génération de contrats, les contrats « Cap 100% Côte-d’Or ».

Nous avons d’ailleurs déjà bien avancé avec la Communauté de Communes du Pays Chatillonnais.

2016 verra également l’application de notre nouveau Plan de Soutien à la Voirie (PSV). Il s’agit du FCDT qui a été remanié pour s’adapter aux nouvelles réalités territoriales.

 

Vous pouvez donc voir, Mesdames et Messieurs les élus, très concrètement l’utilité des programmes que nous avons créé pour répondre aux besoins de nos communes rurales.

Non, nous n’avons pas tous les moyens de nous payer un stade avec des tribunes flambant neuves ou une piscine olympique pour autant tous les projets, petits ou grands, méritent d’être accompagnés.

Les fractures entre territoires urbains et ruraux existent aujourd’hui et malheureusement elles entretiennent l’idée qu’il existe deux France, l’une urbaine et dotée de tous les services publics de proximité et de sécurité, l’autre rurale et périphérique progressivement laissée pour compte.

 

Encore dernièrement, nous avons eu la confirmation de la fermeture des gendarmeries de Laignes, Grancey-le-Château, Baigneux-les-Juifs et Liernais alors que la sécurité est une priorité pour nos concitoyens.

Pourtant il est impossible d’imaginer d’être moins bien protégé parce que l’on a fait le choix de vivre à la campagne.

C’est ce que j’ai rappelé à M. Hollande qui avait pris des engagements en faveur de la ruralité à Dijon en 2012.

 

Pour sa part, le Conseil Départemental assumera pleinement ses missions en tant que garant des solidarités humaines et territoriales.

Il le fera malgré une baisse sans précédent des dotations de l’Etat, 28 M€, et sans augmenter les impôts, pour la 3ème année consécutive.

C’est le sens du budget que nous avons adopté le 18 décembre dernier, un budget au service des Côtes-d’Oriens, véritable « bouclier territorial », qui préservera la présence territoriale de nos services publics, l’aide aux communes, les investissements d’avenir et l’emploi.

Nous assumerons également notre rôle de « bouclier social », car les solidarités, vers les personnes en situation de fragilité sociale et professionnelle, en situation de dépendance ou de handicap ou vers l’enfance, c’est l’âme même du Conseil Départemental.

Nous le ferons en humanité, en responsabilité et sans naïveté vis-à-vis de ceux qui voudraient détourner le système à leur profit et qui, ce faisant, le fragilisent.

 

C’est sur ces mots d’optimisme et dans des territoires qui croient en leur avenir et qui trouvent des solutions, que je souhaite conclure mon propos en vous adressant à toutes et à tous mes meilleurs vœux pour cette année 2016 qui j’en suis convaincu sera faite d’espérance et de joie.

 

Saint-Marc-sur-Seine

 

 

 

 

 

Alain GODON, Directeur de la poste de Pouilly en Auxois

 Alain GODON

Directeur Etablissement PDC Pouilly en Auxois

 

L’implantation du site courrier à Saint-Marc s’inscrit pleinement dans une démarche d’amélioration des conditions de travail du personnel. Ce qui n’aura pas échappé à nombre d’entre vous, ce nouveau site courrier est installé dans l’ancienne école (dont certains d’entre vous ont certainement connu en activité) et qui a été rénovée pour l’occasion par La Poste. Il s’agit de l’aboutissement d’un travail qui est passé par une concertation importante entre la commune de saint Marc et La Poste.


Depuis le 20 octobre 2015, ce bâtiment permet de regrouper les 7 facteurs d’Aignay-le-Duc et de Baigneux-les-Juifs dans un lieu largement plus adapté aux exigences de travail d’un site de distribution : comme vous avez pu le constater au cours de la visite, la salle de tri est de plain-pied contrairement à la situation précédente.


Le déplacement des 7 facteurs sur Saint-Marc a donc largement simplifié l’organisation de la distribution, améliorié les conditions de travail des agents et a permis, par la même occasion, d’optimiser les transports avec une liaison de transport en moins permettant des réaliser des économies et d’être en raccord avec nos ambitions d’acteur responsable.


Et tout cela en confortant notre qualité de services auprès de vous tous, qui êtes au cœur de nos préoccupations de tous les jours. Après, un peu plus de 3 mois de fonctionnement, nous pouvons dire que chacun a pris ses marques et je tenais à remercier l’ensemble de mes équipes qui se sont énormément investies et impliquées pour mener à bien et surtout faire vivre aujourd’hui ce beau projet d’intégration du site courrier de Saint Marc. Merci également à vous tous pour votre confiance au quotidien et merci à Vincent Chauvot, maire de Saint-Marc, pour l’initiative de cette inauguration conjointe, à qui d’ailleurs je laisse toute de suite la parole. »


Chiffres–clés :
565 Kms/jour
2 308 courriers et 130 colis ou objets signalés distibués /jour
1 293 poignées de IP / semaines
31 communes desservies (15 sur zone Baigneux et 16 sur zone Aignay)

3 226 habitants
1 604 habitants à Baigneux

1 622 habitants à Aignay


Saint-Marc-sur-SeineSaint-Marc-sur-Seine

Saint-Marc-sur-Seine

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

MiCA : conseil et assistance aux collectivités
Le Conseil Général a mis en place début 2012 la Mission...
Le Conseil DĂ©partemental solidaire avec les territoires : les stations d'Ă©puration
Agir pour préserver l'environnement en améliorant sans cesse le...
Le Service civique, un engagement volontaire au service des collectivités locales
Le Service Civique permet aux jeunes âgés de 16 à 25 ans,...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
La commune de Vielverge sollicite la MiCa
Le Conseil Général a mis en place, début 2012, la Mission...
Choisir un exploitant pour gérer la distribution de l'eau potable.
La démarche conduisant à choisir un délégataire de...
Visite des installations bois Ă©nergie du Pays Seine-et-Tilles.
Dans le cadre du Printemps de l'environnement, François Sauvadet,...
L'investissement public, un levier de croissance des territoires
Vincent Martin, Président de la FRTP Bourgogne demande aux élus...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *