Rénovation de 308 logements à la Fontaine-d'Ouche, une opération exemplaire.

06 septembre 2016

Dans le respect des enjeux du Grenelle de l’environnement, Orvitis a engagé depuis 5 ans un vaste programme de rénovation de son patrimoine, en particulier celui jugé le plus énergivore (environ 2000 logements). Un double objectif attendu : la maîtrise des consommations d’énergie et une réduction des charges pour les locataires, en particulier celles pour le chauffage. Une programmation des travaux méthodique et réfléchie qui, nécessairement, s’accompagne d’actions de sensibilisation auprès des locataires. Une opération exemplaire : la rénovation d’un ensemble immobilier de 308 logements, quartier de la Fontaine-d’Ouche à Dijon.

 

 

 

 

 

Un chantier d’ampleur pour atteindre le niveau BBC


L’ensemble immobilier « îlot Alsace » compte 308 appartements répartis sur 7 bâtiments, organisés le long de l’Avenue du Lac, de la rue de Saverne, ainsi que des Allées de Ribeauvillé et Thann.
Construit dans les années 1975, quelques travaux de rénovation et d ‘amélioration (remplacement de fenêtres, fermeture des loggias par des baies vitrées...) avaient été réalisés. En 2011, la pose de clôture, de portiques d’entrée, avec accès sécurisé, ou encore la reprise des espaces verts ont matérialisé la résidentialisation de l’ensemble immobilier.

Menés sur 3 ans, les travaux « d’éco-rénovation », à l’identique sur chaque bâtiment, ont porté sur :
- l’enveloppe du bâtiment et des logements. Les menuiseries extérieures sont remplacées par des blocs fenêtres PVC avec double vitrage haute performance. Les baies des loggias sont également changées. Pour améliorer la performance thermique, après la dépose du bardage existant, les murs extérieurs ont reçu un matériau isolant de 16 cm et sont revêtus par des nouveaux parements.
- le remplacement de certains équipements par des nouveaux matériels plus performants à l’intérieur des logements, comme une VMC avec bouches d’extraction hygroréglables (débit en fonction du degré d’humidité) et des radiateurs avec robinet thermostatique.
- le changement des portes palières des 308 appartements, qui étaient d’origine, améliorant le confort dans les logements, en termes de chauffage et d’acoustique.
- En parallèle, l’installation en toiture d’un nouvel équipement collectif de réception TV avec un accès au bouquet satellite qui a conduit à la suppression des paraboles présentes en façade. Un système de vidéo-protection veillera à la tranquillité de la résidence.

 

ORVITIS : Rénovation de 308 logements à la Fontaine-d’OucheORVITIS : Rénovation de 308 logements à la Fontaine-d’Ouche

 

Une nouvelle identité des bâtiments


Les travaux de rénovation énergétique de l'îlot Alsace ont été l'occasion de changer son image dans le quartier et de lui donner une identité forte. Le jeu des matériaux, des structures et des couleurs de parements gomment la linéarité et la monotonie des façades et donnent une nouvelle esthétique accentuée par la suppression des paraboles en façade.
Les immeubles bas et aux longues façades sont séquencés par des modules habillés d'un bardage noir et légèrement saillants. Les tours sont redynamisées avec un traitement différencié de chaque façade.
La cohérence de l'ensemble est assurée par des couleurs identiques sur les différents volumes : blanc, gris, noir et ocre des menuiseries, et la mise en œuvre de cadres en surépaisseur de teinte taupe cernant ponctuellement des fenêtres sur la plupart des façades.

 

Avec ces travaux, l’étiquette énergétique doit gagner deux points et passer de l’étiquette D à la lettre B, soit au niveau BBC.
En termes de réduction d’émissions de CO2, les estimations théoriques portent à 77 GWH Cumac d’économie d’énergie, soit 11 410 tonnes de CO2 économisés.

Les travaux avaient débuté à l’automne 2014. Les interventions ont été menées par phase de bâtiment. Les derniers remplacements de radiateurs équipés de robinet thermostatique sont en cours. Tout sera terminé pour la prochaine saison de chauffe, fin septembre.

 

Un chantier accompagné par le PIMMS


Par le biais d’une convention tripartite avec Orvitis, EDF, l’Association Pimms (Point Informations Médiation Multiservices) de Dijon a assuré une mission d’interface entre les locataires et l’encadrement du chantier, pour faciliter les relations nécessaires pendant les travaux.

Ainsi, avec process et questionnaires en mains, les médiateurs sont intervenus en amont du chantier pour présenter les travaux prévus, les précautions à prendre, recueillir les disponibilités des locataires pour les accès au logement.... ainsi que pour répondre à leurs interrogations et recenser les éventuelles craintes, mais également appréhender les perceptions liées aux changements induits par les travaux.

Au final, sur les 308 familles de résidants :
- 85 % des familles de locataires ont été rencontrées et seulement 3 % de refus,
- 73 % avaient une vision très positive des travaux, avec un gain en termes de confort de vie,
- 53 % étaient favorables à l’installation de la vidéo surveillance.

 

Eléments financiers


Le coût total de l’opération s’élève à plus de 5,6 millions d’euros, soit 18 200 euros par logement.
Orvitis assure 23 % du financement. Des subventions ont été accordées par :
- Le Conseil régional de Bourgogne - Franche-Comté pour 1 347 012 euros, dont 686 910 euros au titre du FEDER,
- Le Conseil Départemental de la Côte-d'Or, pour 820 512 euros et le Grand Dijon à hauteur de 924 000 euros, à travers la convention cadre partenariale « réhabilitation-thermique »,
- EDF au titre des Certificats Economie Energie à hauteur de 215 000 euros.

 

 

Yves Chevillon, directeur EDF Commerce pour la région EstYves Chevillon, directeur EDF Commerce pour la région Est


"Orvitis et EDF sont en effet partenaires pour aider à la réhabilitation énergétique performante des bâtiments, au travers du dispositif des certificats d’économie d’énergie, CEE.
Les certificats d’économies d’énergie ont pour but d’inciter les fournisseurs d’énergies (dont EDF) à promouvoir les économies auprès de leurs clients.
Le partenariat entre Orvitis et EDF porte donc sur l’accompagnement de toutes les opérations de rénovation d’Orvitis ; il a été signé en 2014, et adapté en juin 2016 pour tenir compte des nouveaux textes.
Concrètement sur l’ilot Alsace, c’est une aide financière de 232 000 TTC, soit environ 750 euros par logement qui sera versée à Orvitis.
Ceci correspond à 11 410 Tonnes de CO2 économisées sur 15 ans, ou en terme barbare 77 gwh Cumac. L’isolation par l’extérieur et le remplacement des fenêtres sont les éléments importants de valorisation des économies d’énergie.
Une quinzaine d’autres opérations sont en cours avec Orvitis en 2016, ce qui présentera le même accompagnement financier.
Au-delà de cet aspect financier, EDF a accompagné cette opération avec l’action de médiation du Pimms, dans la relation au locataire."

 

Intervenants sur l’opération


Maitrise d'œuvre : Cabinet Chaudonneret & Danon - Dijon

Bureau d'études thermiques : CSI - Dijon
Bureau de Contrôle : SOCOTEC - Dijon
Coordonnateur SPS : Sarl COOREN - Couchey

Menuiseries extérieures PVC et intérieures bois : SAS PACOTTE & MIGNOTTE - Dijon
Isolation Traitement extérieur – bardage, et ravalement : SAS BOVÉ – Saint-Etienne-lès Remiremont (88)
Chauffage – ventilation : Sarl LGC Habitat – Marsannay-la-Côte


Réception TV : Maître-d’œuvre : INGENIS Consulting – Saint-Apollinaire
Travaux : B.V.S. – Messigny-et-Vantoux

 

 

DIJON
Plus de la moitié du parc sera « éco-rénové »


Rénovation éco-énergie : une préoccupation constante


Dans le cadre des travaux nécessaires de rénovation de son patrimoine bâti, l’Office tient compte, depuis 40 ans, de la problématique des économies d’énergie. En 2008, le diagnostic de performance énergétique de l’ensemble du patrimoine a donné une vision globale et détaillée de la qualité énergétique du parc, avec une majorité de bâtiments classés en étiquette D et E. Les interventions prioritaires ont été menées que les immeubles en étiquette F ou G (6%).
Avec l’appellation « éco-rénovation », les opérations de réhabilitation prennent en compte principalement le volet énergétique, qui vise à réduire les consommations d’énergie, mais également à maîtriser l’évolution des charges, tout en apportant plus de confort dans les logements. Les travaux se matérialisent principalement par le renforcement de l’isolation, le remplacement des menuiseries extérieures ou encore le changement des équipements de chauffage, voire le mode d’énergie. L’isolation posée en extérieur du bâti impose une reprise complète des façades, redonnant une nouvelle esthétique aux bâtiments.

 

450 logements réhabilités sur Dijon depuis 3 ans : 8,4 M€


A Dijon, Orvitis compte à ce jour 1242 logements, dont la moitié sur le secteur de la Fontaine-d’Ouche. Les premiers bâtiments ont été livrés en 1951, rue des Péjoces, et trois ans plus tard rue de Mirande. Puis le patrimoine s’est notamment développé entre les années 1970 et 1995 principalement à la Fontaine-d’Ouche (530 appartements îlot Alsace et Ile-de-France) et au centre-ville, (rues Parmentier et du Tillot, quai Gauthey). Au cours des dix dernières années, entre le rachat de bâtiments (190 logements) et les constructions neuves (140 appartements), le parc a augmenté de 35 %.

Première éco-rénovation, l’ensemble immobilier de la rue des Péjoces (construit au début des années 1950), compte 40 appartements sur 5 bâtiments. Le coefficient est passé de F à C, c’est-à-dire d’une consommation moyenne de 390 kwh/m²/an à 190 kwh/m²/an. Coût des travaux : 17 800 € par logement
A l’issue de la saison de chauffe 2013-2014, une baisse des consommations de l’ordre de 40 % a été constatée.

Rue Jean-Baptiste Baudin. L’ensemble compte 36 appartements sur 3 bâtiments. Les travaux réalisés en 2014 ont conduit à une évolution de l’étiquette énergétique de G à D.
Avec des interventions annexes, le coût de l’opération s’est élevé à 760 000 euros.

 

Rue Maurice Chaume. Le bâtiment compte 27 logements sur deux entrées. Les travaux réalisés en 2015 ont réduit la consommation de 246 kwh/m²/an, (classe énergétique E) à 60 kwh/m²/an, soit être proche du niveau Basse Consommation. Une dépense de 24 700 € par logement.

 

Rue Ernest Lory. Un petit collectif de 12 appartements sur 3 étages. Les travaux, réalisés en 2015, ont permis de passer de l’étiquette E à B. Une dépense de 25 000 € par logement.

Rue de Larrey. Un bâtiment de 20 appartements sur 5 niveaux et deux entrées. Les travaux, réalisés en 2015, ont permis de passer de l’étiquette E à B. Une dépense de 30 800 € par logement.

Rue Devosges. 10 appartements sur deux entrées. Les travaux, réalisés en 2015, ont permis de passer de l’étiquette E à B. Une dépense de 32 000 € par logement.

Ilot Alsace – Quartier de la Fontaine d’Ouche. Les travaux concernaient 308 logements sur 7 bâtiments. Ils se sont déroulés d’octobre 2014 à septembre 2016. Objectif : atteindre le niveau BBC. Coût de l’opération : 5,6 millions.

 

 

 


2017 / 2015 : en prévision l’îlot Ile-de-France et ses 216 appartements


L’îlot Ile-de-France, situés allée de Beauce et avenue Edouard Belin, comprend 4 bâtiments pour un total de 216 appartements.
Dans le cadre de la précédente convention Anru, des interventions multiples ont été réalisées sur le secteur. Pour Orvitis, les travaux menés en 2009 et 2010 sur l’îlot Ile-de-France se sont traduits par la résidentialisation des bâtiments, avec la création d’un espace privatif, le réaménagement paysager du parking aérien, la réhabilitation des parkings souterrains (et installation d’un système de vidéo-surveillance), l’amélioration du cadre de vie (espaces paysagers) et l’accessibilité aux personnes en fauteuil.
Dans la perspective du NPNRU période 2015-2024, Orvitis a souhaité inscrire le projet de rénovation thermique de l’îlot « Ile-de-France ».

 

 

OrvitisOrvitis
Office Public de l'Habitat de la Côte-d'Or – 17, boulevard Voltaire - Dijon
www.orvitis.fr

Orvitis à votre écoute : 0 810 021 000 Accueil du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h (16h30 le mercredi et vendredi)



Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Un éco-hameau dans un village de 47 habitants, bientôt la réalité !
Longecourt-lès-Culêtre, petit village de Côte-d’Or aux...
Le Grand Dijon et EDF s'engagent pour une Communauté urbaine attractive, intelligente, durable et solidaire
Vendredi 2 octobre 2015 à Dijon, François Rebsamen,...
Orvitis inaugure sa nouvelle Agence commerciale
Après l’ouverture des bureaux au début du mois de juin...
Orvitis offre 240 000 ampoules basse consommation à ses locataires
Depuis le 15 septembre, Orvitis et Géo France Finances assurent la...
Grand Dijon Habitat inaugure l'éco-réhabilitation de la résidence de la Stéarinerie
En Bourgogne-Franche-Comté, les bâtiments représentent 43 %...
Opération « Bien vivre dans son logement - maîtriser sa consommation d'eau et d'énergie »
Aider les Dijonnais à réduire leurs factures d’eau et...
Mieux vivre et économie d'énergie, Orvitis rénove 64 logements à Genlis
Depuis 5 ans, Orvitis a engagé un vaste programme de rénovation...
L'humour n'a pas de prix mais l'énergie oui !
Des poubelles vivantes qui recrachent les déchets mal triés, un...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.