Orages, le château de Bussy-Rabutin a rouvert ses portes au public et accueille le tournage du film « Molière et l'affaire Tartuffe »

Orages, le château de Bussy-Rabutin a rouvert ses portes au public et accueille le tournage du film  « Molière et l'affaire Tartuffe »

Contact :

Facebook : http://www.facebook.com/leCMN
Twitter : http://twitter.com/leCMN

Centre des monuments nationaux

Château de Bussy-Rabutin

Rue du château

21150 Bussy le Grand

Tél. 03 80 96 00 03


15 mars 2018

Après les intempéries qui ont frappé Bussy-le-Grand, le Centre des monuments nationaux a réouvert au public le château de Bussy-Rabutin et accueille le réalisateur Jacques Malaterre pour le  tournage du film « Molière et l’affaire Tartuffe »

Un violent orage et des pluies torrentielles ont frappé la commune de Bussy-le-Grand dimanche 11 mars dans l’après-midi, provoquant une importante coulée d’eau et de boue dans la rue du Château. La rue du Château et la ruelle du Parc ont été décapées sur plus d'un mètre de profondeur par endroits et de grandes quantités de bitume, d'agrégats rocheux, de grave et de sablon ont été charriées.
Si la commune de Bussy-le-Grand a été durement touchée, le château de Bussy-Rabutin a fort heureusement été épargné par cet épisode climatique impressionnant, puisque seul son parc a été endommagé. Les dégâts concernent uniquement les allées du domaine.
En effet, plusieurs déversements se sont introduits dans le domaine, ravinant les allées. L’eau a rempli les douves et recouvert la plateforme du château ainsi qu’une partie de la cour d’honneur mais n’a pas atteint les intérieurs du château. L’eau est passée en sous-sol sous le parterre, qui n’a pas été touché, et a inondé le lavoir.

le château de Bussy-Rabutin
Dès dimanche soir, les équipes du château avec l’aide d’habitants et d’une entreprise locale, Roca paysage, se sont mobilisées pour effectuer les premières opérations de déblayage et de nettoyage. Les bâtiments qui ont été inondés (ferme, local des jardiniers) ont été nettoyés et les allées sinistrées ont été déblayées puis recompactées provisoirement. L’accès entre l’accueil et le château est praticable. Les gravats ont été regroupés et pour certains réutilisés afin de réparer provisoirement la rue du Château. Les parkings du château, de la ferme et des communs sont utilisables.
Le château peut ainsi rouvrir ses portes ce jeudi 15 mars, et le parc accueillera comme prévu une chasse aux oeufs le 1er avril.
L’enlèvement du reste des gravats, la réfection des allées et le curage des douves, obstruées par de la boue, et du réseau hydraulique seront entrepris prochainement.
Le Centre des monuments nationaux tient à remercier tous ceux qui ont contribué à rendre possible aussi rapidement cette réouverture et à exprimer sa solidarité avec les habitants sinistrés.

 Château de Bussy-Rabutin

Sur les conseils du Bureau d'Accueil des Tournages Bourgogne-Franche-Comté (BATBFC), l’unité documentaire de France2 et le réalisateur Jacques Malaterre ont choisi le cadre du château de Bussy-Rabutin pour le tournage d’un « docu-fiction historique »

Molière et l’affaire Tartuffe

Au travers de cette fiction, Jacques Malaterre raconte les 5 années de combat de Molière à obtenir l’autorisation de Louis XIV pour présenter son Tatuffe en public.

Ce film sera diffusé en 2019 sur France2 à l’occasion d’une soirée spécialement dédiée à Molière.

Le Centre des monuments nationaux favorise la participation des monuments à la vie culturelle, à leur développement et offre au public une découverte inédite du site historique.

Accueillir le 7ieme Art au château de Bussy-Rabutin est une expérience renouvelée, on se souvient de quelques films tournés à Bussy :

Ces beaux messieurs de bois-doré (Réalisation Bernard Borderie en 1976)
Idylle familiale avec Bussy-Rabutin (réalisation Gérard Pignol et Jacques Vigoureux en 1979)
La reine et le cardinal (réalisation par Marc Rivière et diffusé en 2008)
La marquise des ombres (réalisation par Édouard Nierman en 2009)

Des conditions de visites adaptées

Les 17, 19 et 20 mars 2018, les visites seront rythmées par les claps de prise de vues.

Afin de faciliter les conditions de tournage, par moment, l’accès au château sera privilégié aux équipes de France2, les jardins resteront ouverts au public aux horaires ordinaires. Il est conseillé de se renseigner avant la visite.

Insolite 

Quand le superficiel recouvre l'original !

Dimanche 18 mars, les équipes de tournage auront quitté les lieux, laissant derrière elles le château avec ses aménagements éphémères, les fantômes de Molière, de Louis XIV, Tartuffe et bien d’autres encore.

Une occasion unique est proposée aux visiteurs de découvrir le château orné de décors inédits et superficiels.

Une invitation insolite à plonger dans l’ambiance des coulisses du tournage, de faire son cinéma, de devenir l’acteur de « son » spectacle vivant.

Prochainement au château

Cette année 2018 est une année exceptionnelle : le comte Roger de Bussy-Rabutin fête ses 400 ans.

Ce tournage est une belle entrée en matière :

avant-première à l’exposition  Silence, on tourne qui investit les salles du château d’avril à juin. Costumes de films, affiches, caméras, objets divers viennent côtoyer les portraits  de la maison du comte de Bussy-Rabutin. Cette exposition entraine le public à remonter le temps.
Le film Idylle familiale avec Bussy-Rabutin sera diffusé le samedi 14 avril dans le cadre du 400ieme anniversaire de la naissance de monsieur de Bussy
Projection en plein air  de  Cyrano   (avec Gérard Depardieu) le samedi 4 aout, en partenariat avec le Conseil départemental de la Côte d’Or

 

Le CMN en bref
Sites archéologiques de Glanum et de Carnac, abbayes de Montmajour et du Mont-Saint-Michel, châteaux d’If et d’Azay-le-Rideau, domaine national de Saint-Cloud, Arc de triomphe ou encore villas Savoye et Cavrois, constituent quelques-uns des 100 monuments nationaux, propriétés de l’Etat, confiés au Centre des monuments nationaux.
Premier opérateur public, culturel et touristique avec près de 9,5 millions de visiteurs par an, le Centre des monuments nationaux conserve et ouvre à la visite des monuments d’exception ainsi que leurs parcs et jardins. Ils illustrent, par leur diversité, la richesse du patrimoine français.
S’appuyant sur une politique tarifaire adaptée, le CMN facilite la découverte du patrimoine monumental pour tous les publics. Son fonctionnement repose à plus de 85 % sur ses ressources propres issues notamment de la fréquentation, des librairies-boutiques, des locations d’espaces ou encore du mécénat. Fondé sur un système de péréquation, le Centre des monuments nationaux est un acteur de solidarité patrimoniale. Les monuments bénéficiaires permettent la réalisation d’actions culturelles et scientifiques sur l’ensemble du réseau.
Après l’ouverture au public du Fort de Brégançon en 2014 et de la Villa Cavrois restaurée en 2015, le CMN assure désormais la gestion de la Villa Kérylos, propriété de l’Institut de France, et prépare, à Paris, l’ouverture à la visite de la colonne de Juillet pour 2018 et de l’Hôtel de la Marine pour 2020.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *