Dijon métropole invente le territoire du futur avec le projet OnDijon de métropole intelligente.

18 avril 2019

François Rebsamen, maire de dijon, Président de Dijon métropole a inauguré le projet Ondijon de métropole intelligente et la mise en service du poste de pilotage connecté. Ce projet inédit en France de gestion connectée et à distance de l'espace public vise à moderniser et renforcer l'efficacité de l'action publique et à proposer de nouveaux services aux citoyens des 23 communes du territoire. 

Après un an de travail, le poste de pilotage connecté, au cœur du projet OnDijon, est désormais prêt à la mise en service. Il permet de simplifier et mieux coordonner les interventions des services sur l’espace public, piloter à distance les équipements urbains (feux de circulation, éclairage public, vidéoprotection, etc.), faciliter la mobilité des habitants, avec les équipes de Keolis qui s’installeront dans le poste de pilotage en octobre.

Cette étape importante du projet OnDijon concrétise la mise en œuvre d'une métropole intelligente au service de ses citoyens en les mettant au cœur de la modernisation des services publics et de la gestion de l’espace public.
Grâce aux données numériques issues des équipements publics, Dijon développe une initiative inédite de métropole intelligente qui s’appuie sur l’Open Data et associe les citoyens à la création de nouveaux services publics (informations en temps réel, mobilité connectée, éclairage adapté à la fréquentation…). Le projet OnDijon met en place un partenariat public-privé-citoyen innovant, où toutes les parties prenantes partagent des données et des ressources pour améliorer les services publics. C’est la première fois qu’un projet de cette envergure en matière d’open data voit le jour en France.
Le projet prévoit la création pour le printemps 2019 d’un poste de pilotage connecté pour gérer à distance, coordonner et entretenir les équipements urbains (feux de circulation, éclairages, vidéoprotection, services de voirie, etc.) afin de faciliter la gestion de l’espace public.
Le projet OnDijon est réalisé avec le groupement Bouygues Energies & Services et Citelum (groupe EDF), associés à Suez et Capgemini.

FRANÇOIS REBSAMEN Maire de Dijon, président de Dijon métropole et ancien ministre
La métropole ne devient pas « intelligente » en se dotant de capteurs ! Dans ce projet, nous avons avant tout souhaité répondre aux nouveaux besoins et usages des citoyens en rendant plus efficaces les services publics et moderniser nos administrations grâce aux outils numériques.

Avec le projet OnDijon, nous sommes en train de construire une métropole moderne et inclusive, au service de ses citoyens.

FRANÇOIS REBSAMEN
Maire de Dijon, président de Dijon métropole et ancien ministre

 

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTE

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTELA GESTION DE L’ESPACE PUBLIC
MOTEUR DU PROJET ONDIJON
Dijon métropole invente le territoire du futur avec un projet inédit en France de métropole intelligente qui place la gestion de l’espace public au cœur des nouveaux services aux citoyens et de la modernisation de l’action publique.
OnDijon s’appuie sur la gestion à distance, depuis un poste de pilotage connecté, de l’ensemble des équipements urbains (feux de circulation, éclairage public, vidéoprotection, etc.) des 23 communes du territoire.
Grâce aux données numériques issues des équipements publics, ce poste de pilotage permet de faciliter et de mieux coordonner les interventions des services.
Après un an de travail, le poste de pilotage connecté, au cœur du projet OnDijon, a été mis en service le 11 avril 2019.
Cette étape importante du projet OnDijon concrétise la mise en œuvre d’une métropole intelligente en faveur de ses citoyens.

ONDIJON UN PROJET UNIQUE PARMI
LES PROJETS SMART CITY FRANÇAIS
Le projet OnDijon est unique en France, à plusieurs titres :
• C’est la première fois qu’un projet répond à la fois à des problématiques d’entretien de la voie publique (encombrants, travaux de voirie,…), d’efficacité des interventions sur l’espace public (coordination des équipes de différents services et des véhicules) et de mobilité.
• L’étendue du territoire sur lequel se déploie le projet smart city est également inédit puisque le projet OnDijon concerne l’ensemble des 23 communes de Dijon métropole, et pas seulement un quartier ou une ville.
• OnDijon développe un modèle économique et financier innovant par lequel les économies générées par la modernisation des services et des équipements publiques, notamment l’éclairage public, permet de financer de nouveaux services numériques.
• Le déploiement du projet est également exceptionnel puisqu’en un peu plus de 12 mois, entre la signature du contrat avec les entreprises partenaires et la mise en service du poste de pilotage connecté, le projet de métropole intelligente est désormais opérationnel.


LE POSTE DE PILOTAGE CONNECTÉ : CŒUR DU PROJET ONDIJON

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTE

UN OUTIL PERFORMANT DE GESTION
CONNECTÉE DE L’ESPACE PUBLIC
Le poste de pilotage connecté, mis en service le 11 avril 2019, permet de :
• simplifier et mieux coordonner les interventions et les travaux d’entretien des services de la métropole sur l’espace public (encombrants, voirie, espaces verts, propreté)
• piloter à distance les équipements urbains des 23 communes de la métropole (feux de circulation, éclairage public, vidéoprotection, services de voiries…)
• d’assurer la sûreté et la sécurité de l’espace public : gestion de crise (neige, inondation,…), sûreté des bâtiments publics (incendie, intrusions, contrôle d’accès…), vidéoprotection et interventions de la Police municipale
• d’organiser la mobilité des habitants, en coordonnant les modes de transports et les déplacements sur le territoire
• de gérer les près de 630 appels quotidiens reçus au portail téléphonique dédié aux demandes des habitants
Le poste de pilotage connecté remplace les 6 postes de commandement qui coexistaient auparavant (PC Sécurité, PC Police Municipale, Centre de Supervision Urbaine, PC Circulation, Allo Mairie et PC Neige) et ne servaient, pour la plupart, que la ville de Dijon.

DES ÉQUIPES AU SERVICE DE LA
MODERNISATION DE L’ACTION PUBLIQUE
Aménagé dans un espace de 1 200m2, le poste de pilotage rassemble 50 personnes : à la fois des agents de différents services de la collectivité et d’une vingtaine de collaborateurs issus des entreprises privées qui, grâce au projet OnDijon, travaillent de manière complémentaire et transversale.
Au sein du poste de pilotage, on retrouve :
• le personnel du portail téléphonique qui traite près de 630 appels par jour des habitants,
• les agents du Centre d’Information et de Veille Opérationnelle (CIVO) composé de policiers municipaux et d’opérateurs vidéo chargés de la sécurité de l’espace public,
• les équipes qui coordonnent et gèrent les interventions sur l’espace public, assurent la télésurveillance des bâtiments et la supervision des équipements urbains connectés,
• et enfin, pour une organisation plus cohérente et plus efficace de l’espace public, l’équipe DIVIA en charge des mobilités sur le territoire, qui s’installera à l’automne dans le poste de pilotage connecté.


UN PROJET DE SMART CITY VITRINE
DU SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS DES ENTREPRISES
Pour créer ce poste de pilotage connecté inédit, Dijon métropole s’est associée à un groupement d’entreprises françaises d’envergure internationale qui ont conjugué leurs savoir-faire et leurs innovations pour développer ce modèle unique de smart city.
Au sein du groupement, Bouygues Energies & Services, mandataire du groupement, assure le pilotage global des opérations pour Dijon métropole. Sur le plan opérationnel, elle réalise la conception, la réalisation et la maintenance du poste de pilotage connecté et de l’ensemble de ses outils informatiques. Sa filiale Axione, spécialisée dans le numérique, assure le déploiement et l’exploitation du réseau haut débit qui raccorde les 23 communes de la métropole.
Citelum, co-traitant du projet, apporte son expertise de l’éclairage public pour rénover en LED télégérée l’intégralité du parc, avec pour objectif 65% d’économies d’énergie au terme du contrat et des coûts d’entretien divisés par 2.
La plateforme multi-métiers MUSE® développée par Citégestion, filiale de Citelum, est le socle logiciel du Poste de Pilotage Centralisé. MUSE® permet le référencement des équipements, l’interaction des acteurs, l’historisation des événements de l’espace urbain et la mise à disposition des données auprès des différents services de la métropole.
Dans ce grand projet de gestion de l’espace public, SUEZ apportera son expertise de concepteur et d’intégrateur de systèmes urbains complexes. Cette expertise s’illustrera aussi bien dans la définition des fonctionnalités et des usages pour les citoyens et les services de la ville, que dans la gestion de projet.
Enfin, son expertise d’opérateur assurera la performance du projet dans la durée, en matière d’exploitation et de maintenance à long terme des infrastructures concernées.
Pour le projet de Dijon métropole, Capgemini a développé la plateforme de monitoring urbain du poste de pilotage connecté qui permet de disposer en temps réel d’une vision consolidée des événements qui surviennent sur le territoire de la métropole, et apportent des informations d’aide à la décision pour prévoir, gérer et superviser les systèmes connectés et les équipements publics du territoire. Cet outil répond à un double objectif : améliorer la performance opérationnelle et réduire la consommation énergétique.

Le poste de pilotage connecté : coeur du projet OnDijon

Aménagé dans un espace de 1 200m2, le poste de pilotage connecté rassemble 50 personnes et
permet de :
• simplifier et mieux coordonner les interventions et les travaux d’entretien des services de la métropole sur l’espace public liés aux encombrants, à la voirie, aux espaces verts, à la propreté…
• piloter à distance les équipements urbains des 23 communes de la métropole tels
que les feux de circulation, l’éclairage public, la vidéoprotection, ou encore les services de voiries
• d’assurer la sûreté et la sécurité de l’espace public : gestion de crise (neige,
inondation…), sûreté des bâtiments publics (incendie, intrusion, contrôle d’accès…), ainsi que la vidéoprotection et les interventions de la Police municipale
• d’organiser la mobilité des habitants en coordonnant les modes de transports et les déplacements sur le territoire
• de gérer les près de 630 appels quotidiens reçus au portail téléphonique dédié aux demandes des habitants



DES SERVICES PUBLICS MODERNISÉS ET CONNECTÉS

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTE
Grâce au projet OnDijon, les habitants du territoire bénéficient du travail collectif réalisé par Dijon métropole, en lien avec le groupement d’entreprises partenaires, pour rendre les services publics plus efficaces grâce à l’apport du numérique.

DES ÉQUIPEMENTS URBAINS
CONNECTÉS ET GÉRÉS À DISTANCE
Les équipements urbains sont connectés et gérés à distance depuis le poste de pilotage. Les véhicules des services sont géolocalisés pour mieux coordonner les interventions.
À titre d’exemple, l’éclairage public peut être adapté à la fréquence de passage des véhicules mesurée sur une période ou à l’usage des citoyens.
Les différents services de la métropole peuvent aussi accéder aux informations relatives au patrimoine urbain des communes, planifier efficacement les interventions de maintenance et informer leurs partenaires de l’état d’avancement des travaux.

Chaque équipement bénéficie d’une fiche d’identité, de sa géolocalisation et de son historique.
Les données issues des équipements urbains permettent d’améliorer progressivement le processus de prise de décisions pour renforcer l’efficacité des services de la métropole.

En cas de dysfonctionnement constaté sur un équipement, les agents sont prévenus et peuvent diligenter une intervention. Les équipes sur le terrain reçoivent, sur une tablette numérique, un récapitulatif des tâches à accomplir et envoient une notification une fois le travail effectué.

DES SERVICES PUBLICS MODERNISÉS ET CONNECTÉS

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTEDES INTERVENTIONS PLUS EFFICACES
SUR L’ESPACE PUBLIC
À partir du poste de pilotage, les équipes suivent l’état et l’activité des équipements urbains connectés pour une meilleure gestion des interventions
sur la voirie. Ils peuvent par exemple déclencher l’abaissement d’une borne escamotable pour laisser passer un véhicule de service ou de secours.
Grâce à la géolocalisation des véhicules de service, le personnel de OnDijon qui coordonne et gère les interventions sur l’espace public, envoie l’équipe la plus proche de la zone signalée sur place.

UN DISPOSITIF DE GESTION
DE CRISE ADAPTÉ
En cas d’évènement grave (inondation, accident grave sur la voie publique, sécurité publique,…)., une cellule de crise, basée au sein du poste de pilotage, pourra être activée pour coordonner efficacement et en temps réel les moyens et les équipes d’intervention.
Une salle de crise est ainsi disponible et permet à Dijon métropole de se doter d’un outil moderne et efficace pour faire face à des évènements exceptionnels.

Dans le cadre d’interventions d’urgence sur la voie publique, les carrefours à feux tricolores pourront être mis sur le feu orange clignotant pour laisser passer les véhicules d’urgence.

UNE MOBILITÉ FACILITÉE SUR
LE TERRITOIRE
Pour une organisation plus cohérente et plus efficace de l’espace public, l’équipe DIVIA en charge de toutes les mobilités sur le territoire (bus, tramway, vélos, parkings,…), s’installera à l’automne dans le poste de pilotage connecté.
Grâce à une coordination de l’ensemble des services et équipements et une analyse du trafic, suivi en temps réel depuis le poste de pilotage, les habitants peuvent circuler plus facilement dans la métropole.
Ce projet s’inscrit dans la volonté de Dijon métropole de faire de la mobilité des citoyens l’une de ses priorités.

Après la mise en service d’un système de billettique moderne de paiement sans contact en 2018, la métropole a poursuivi sa politique de modernisation du réseau de transports en commun avec le projet PRIORIBUS qui permet de donner automatiquement la priorité aux 180 bus du réseau DIVIA sur 113 carrefours équipés de feux tricolores connectés.
Au total, plus de 65 000 voyageurs quotidiens bénéficient en 2019 d’un service plus rapide.

DE NOUVEAUX SERVICES
NUMÉRIQUES POUR LES HABITANTS
Depuis son smartphone, le citoyen pourra bientôt, via l’application OnDijon spécialement développée, signaler un problème sur la voie publique (éclairage en panne, encombrants sur le trottoir, trou dans la chaussée…),
gérer ses demandes administratives ou encore optimiser ses déplacements dans la métropole.
Pour faciliter les relations entre l’administration et ses usagers, Dijon métropole met également en place des moyens pour moderniser les missions du service public. La modernisation passe par le développement de l’administration électronique en simplifiant les modalités et les délais des procédures administratives (dématérialisation de formulaires de demande par exemple).

DES SERVICES PUBLICS MODERNISÉS ET CONNECTÉS

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTE

UNE MUTATION PROFONDE DE
L’ADMINISTRATION PUBLIQUE
La réalisation du projet OnDijon passe par une transformation « de l’intérieur », de l’organisation de la collectivité, de ses processus de décision et de collaboration.
Bien qu’elle soit invisible pour les citoyens, cette transformation permet de renforcer l‘action publique en engageant des collaborations transversales, entre services de la collectivité jusque-là limitées.
En réunissant l’ensemble des postes de commandement sur un même espace, Dijon métropole réorganise son modèle de gestion pour une meilleure articulation entre les différentes équipes. Aujourd’hui, les agents sont sollicités pour des interventions et se coordonnent pour agir de manière efficace sur le terrain.
Ces collaborations plus fluides et plus efficaces simplifient le travail des agents et des services et leur font gagner du temps. Les processus de partage de l’information en cours d’implantation va révolutionner la coordination des services : les agents sont désormais informés en temps réel des interventions et les tâches planifiées. Les délais d’intervention seront ainsi optimisés et les citoyens en seront les premiers bénéficiaires.

Dijon métropole offre également un environnement de travail modernisé en impliquant pleinement les agents dans la définition et le suivi des transformations tout en s’équipant d’outils performants pour accompagner le changement.
Les équipes ont été consultées pour appréhender au mieux le fonctionnement du poste de pilotage connecté et mobiliser leurs compétences pour faciliter leur travail. En réinsufflant du sens à l’action publique, Dijon métropole modernise son administration pour donner davantage de cohérence et d’efficacité aux missions de service public.
Dijon métropole a choisi de faire activement participer les agents et les services à la réalisation du projet afin de définir les fonctionnalités du poste de pilotage et des processus les plus adaptés à la réalité de leur travail quotidien.
Plus d’une centaine de comités techniques et d’ateliers de travail ont été menés avec les agents depuis mars 2019 pour définir à la fois l’aménagement du poste de pilotage et des équipements urbains mais également préparer les transformations des méthodes de collaboration des services de la métropole avec cet outil numérique.

L’OPEN DATA ET LA GOUVERNANCE DE LA DONNÉE : UNE PRIORITE DU PROJET ONDIJON ET DES NOUVELLES MISSIONS DE SERVICE PUBLIC

NAISSANCE DE LA PREMIÈRE
ADMINISTRATION PUBLIQUE NUMÉRIQUE
L’Open data est une démarche visant à rendre accessibles à tous des informations d’intérêt public et général utiles à la communauté. Cette démarche doit plus que jamais s’inscrire au cœur des missions de service public des collectivités territoriales.
Convaincue que la gestion des données est au cœur des nouvelles missions de service public des collectivités, Dijon métropole mène une politique volontariste en matière d’open data en donnant accès aux données issues des services publics et en les partageant avec le monde de l’économie numérique.
C’est la première fois qu’un projet de cette envergure en matière d’open data et de gouvernance de la donnée voit le jour en France dans une administration publique.

LES DONNÉES AU SERVICE
DES USAGES ET DES CITOYENS
Grâce aux données anonymisées issues des équipements urbains (feux de circulation, éclairage public, bornes de voirie ou caméras de vidéo- protection) mais aussi des opérateurs de services publics (mobilité, énergie, eau…), l’évolution du territoire se fait dans une perspective nouvelle : en conciliant le développement des infrastructures matérielles (les bâtiments, les voiries, les réseaux, etc.) avec les usages et les pratiques.
L’objectif de Dijon métropole est de mieux répondre aux besoins des habitants en créant la ville adaptable et durable de demain, au service de ses citoyens.
La construction de ce nouveau modèle de gouvernance favorise également la transparence de la gestion de la métropole et de ses services (suivis des demandes des citoyens, développement de processus de démocratie participative…)
Le numérique permet en effet de faciliter les processus de décisions de la métropole en apportant des solutions opérationnelles pertinentes en faveur des citoyens.
Avec OnDijon, les citoyens deviennent acteurs de leur métropole et des services publics en s’impliquant plus concrètement dans la participation à l’activité de la métropole. Les signalements des habitants et les données numériques anonymisées, issues des
équipements urbains, renforcent l’efficacité de l’action publique et permettent de suivre l’action des services.

L’accès aux données et leur utilisation permet à la fois de développer des solutions qui favorisent l’implication et l’intelligence collective citoyennes dans la vie locale (consultations citoyennes par exemple) et un accès plus direct aux élus.

LA MAÎTRISE DES DONNÉES
DES CITOYENS : UNE MISSION DE SERVICE PUBLIC
À travers OnDijon, la métropole facilite l’accès aux données numériques tout en gardant à chaque instant la maîtrise afin de garantir aux habitants la protection de leurs données personnelles. Dijon métropole reste la seule et l’unique propriétaire des données produites ou collectées dans le cadre du projet.

Pour garantir la confidentialité des données personnelles des citoyens et le respect du droit et de la loi, un correspondant direct auprès de la cnil a été nommé au sein des équipes.

Les données issues des services publics permettent d’identifier des usages de masse mais ne permettront en aucun cas d’identifier des comportements individuels de citoyens. Aucune donnée personnelle ne pourra être vendue. Le stockage et la conservation des données personnelles sont conformes au Règlement Général européen pour la Sécurité des Données personnelles (RGPD), entré en vigueur en Mai 2018, et suivent les règles et bonnes pratiques dans le domaine, notamment les recommandations édictées par
l’ANSSI, l’Agence Nationale pour la Sécurité des Systèmes d’Information, qui est l’organisme de référence en France.
La métropole de Dijon s’est adjoint les services d’un Délégué à la Protection des Données de grandes compétences, un intervenant expert, choisi pour son expérience en la matière et reconnu parmi ses pairs.
A travers ce projet, Dijon métropole contribue à faire émerger une véritable gouvernance locale de la donnée : la collectivité facilite l’accès aux données par l’open data tout en gardant la maîtrise.


L’OPEN DATA ET LA GOUVERNANCE DE LA DONNÉE : UNE PRIORITE DU PROJET ONDIJON ET DES NOUVELLES MISSIONS DE SERVICE PUBLIC

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTELa gouvernance de la donnée mise en œuvre par Dijon métropole se traduit par des mesures spécifiques :

• La sécurité des données est une préoccupation permanente, intégrée dès la conception (« security by design »)
• Les données à caractère personnel sont rendues anonymes et les maillages des zones géographiques sont suffisamment larges pour ne permettre d’analyser que des usages de masse (et non des comportements individuels)
• Les données ne sont pas accessibles directement mais par le biais d’interfaces de programmation (API) qui filtrent et sécurisent les informations
• La mise à disposition en Open Data s’effectue toujours sur une copie, totalement indépendante des données initiales
• D’un point de vue technique, la plate-forme mise en place est structurée de façon modulaire, sur la base de différents composants logiciels reconnus pour leur respect des standards. Afin de garantir un bon contrôle sur ces composants, la majeure partie est issue de l’Open Source et a fait l’objet d’une sélection attentive.
• Des audits de sécurité sont effectués régulièrement sous l’autorité du Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI) et du Délégué à la Protection des Données.

LA SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS
ET DES ÉQUIPEMENTS CONNECTÉS GARANTIE

En cas de panne ou d’incident majeur du poste de pilotage : en cas d’accident grave qui endommagerait les équipements (de type attaque du site, panne générale, inondation ou incendie,…), la continuité des services et la sécurité des données seront assurées par un poste de secours qui pourra prendre le relais du poste de pilotage connecté.

La sécurité des installations et des équipements est assurée par :
• un dispositif de sécurité physique des sites, en particulier du poste de pilotage,
• la sécurité informatique des installations pour anticiper un éventuel piratage informatique (« hacking ») qui pourrait endommager le fonctionnement des équipements urbains.
La sécurité des installations informatiques et du système de supervision repose sur un ensemble de mesures techniques et organisationnelles qui garantissent, à chaque instant, leur disponibilité, leur confidentialité et leur intégrité.

En cas de piratage :
Le risque de piratage n’est jamais nul mais nous nous sommes entourés des meilleurs spécialistes dans le domaine des télécommunications pour anticiper ce risque.

Par ailleurs, les équipements de la voie publique (feux de circulation, éclairage public,…) restent autonomes et ne peuvent pas être massivement télécommandés à distance. À titre d’exemple, les feux de circulation sont programmés pour qu’une panne informatique ne puisse pas les faire tous passer au vert en même temps.

UN PROJET CRÉATEUR DE VALEUR COLLECTIVE ET D’ATTRACTIVITÉ POUR LE TERRITOIRE

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTE

LA DATA : LEVIER D’INNOVATION
ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
Avec les données numériques issues des équipements publics, Dijon métropole souhaite bénéficier de cette formidable opportunité pour accroître sa croissance économique et ainsi prendre une place de leader en matière d’attractivité numérique parmi les capitales régionales françaises.
L’ouverture des données permet de stimuler l’innovation territoriale et la créativité au service du bien commun. Grâce au projet OnDijon qui va faire d’elle un territoire intelligent, Dijon métropole devient un modèle en matière d’Open data urbaine. La métropole va développer et expérimenter des services liés aux nouveaux usages de la ville. Pour y parvenir, la métropole pourra s’appuyer sur les compétences d’excellence en data science et en intelligence artificielle des entreprises du territoire qui auront la charge d’analyser les nombreuses données récoltées.
Une partie de la croissance économique se construit grâce à l’exploitation de ces données numériques qui sont produites collectivement et individuellement.
Le projet OnDijon contribue ainsi au dynamisme économique du territoire en partageant l’accès aux données avec le monde de l’économie numérique. Avec son projet, Dijon métropole se dote d’atouts majeurs pour accompagner les entreprises déjà installées ou désireuses de s’implanter sur le territoire. OnDijon a déjà permis de créer 45 emplois directs et pérennes et de dynamiser l’économie locale en favorisant la création de nouvelles entreprises et d’emplois locaux.

DIJON MÉTROPOLE, UN LIEU UNIQUE
POUR VIVRE L’INNOVATION
Dijon métropole développe des lieux d’innovation
sur son territoire (de type FabLab et incubateurs,…) en structurant une plateforme de partage de données conforme à une volonté d’ouverture et crée une filière d’excellence locale en matière de numérique.

En partageant les données numériques issues des équipements urbains aux entreprises et aux écoles, la ville devient un terrain d’expérimentation à taille réelle pour développer la métropole de demain grâce à la création d’un futur Living Lab.

ONDIJON : MOTEUR DE CONNAISSANCE SUR LES ENJEUX DU
NUMÉRIQUE POUR LES COLLECTIVITÉS LOCALES
Dijon métropole s’appuie sur les acteurs de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle pour préparer les générations à relever les défis technologiques de demain. L’ouverture des données publiques apporte davantage de transparence et de formidables opportunités pour un ensemble d’acteurs de Dijon métropole (citoyens, touristes, chercheurs, entreprises…).
En s’appuyant sur le projet OnDijon, une chaire universitaire unique en France dédiée à la « Smart City et gouvernance de la donnée » a été créée en mars 2019 à l’université de Bourgogne. Elle doit favoriser le partage des connaissances sur les « smartcities » et accompagner le développement d’un modèle innovant de ville intelligente en favorisant une meilleure compréhension des enjeux grâce au travail en commun des acteurs du territoire (collectivités publiques, entreprises, établissements d’enseignement supérieur et de recherche…)
La création de cette chaire s’ajoute à l’ouverture d’une formation spécialisée d’ingénieurs en informatique et en numérique du Centre des études supérieures industrielles (CESI) à la rentrée 2019 et à l’arrivée de deux nouvelles écoles d’ingénieurs à Dijon qui viendront également renforcer la formation sur les projets « smartcities » entre la rentrée de 2019 et de 2020 :
• l’École Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiments et de l’Industrie (ESTP Paris) avec l’arrivée de 300 élèves à terme et l’option Smart City de 3ème année à Dijon formant des ingénieurs aux compétences urbaines et numériques en septembre 2019,
• l’École d’ingénieurs en informatique et électronique (ESEO) avec l’arrivée de 700 élèves à terme et des options centrées sur la donnée et la transformation numérique, ses composantes, ses applications et usages dans différents secteurs dont la « Smart City », « la cyber sécurité », « les objets connectés », « l’intelligence artificielle » en septembre 2020

Le projet OnDijon est une illustration de l’ouverture de la métropole sur les enjeux numériques dans le but de développer la métropole de demain.


ONDIJON : UN MODÈLE ÉCONOMIQUE ET CONTRACTUEL INNOVANT REPRODUCTIBLE PAR D’AUTRES COLLECTIVITÉS

UN GROUPEMENT D’ENTREPRISES DE RENOMMÉE INTERNATIONALE POUR
RÉALISER LE POSTE DE PILOTAGE
Pour réaliser le projet OnDijon, Dijon métropole s’appuie sur un groupement d’entreprises composé de Bouygues Energies & Services (filiale de Bouygues Construction), mandataire du groupement, et Citelum (filiale du groupe EDF), associées à SUEZ et Capgemini. Le groupement d’entreprises a en charge la réalisation et la gestion pendant 12 ans du poste de pilotage connecté, à travers un marché public de conception, réalisation, exploitation et maintenance (CREM) du poste de pilotage.
Il s’agit d’un contrat de performance qui permettra d’évaluer en continu le groupement sur des critères objectifs de résultats :
• 65 % d’économies d’énergie sur l’éclairage public,
• des délais d’interventions sur l’espace public (réparation des équipements, mise en sécurité des équipements en cas d’accident,…)
• disponibilité à 99% des systèmes informatiques...

Le contrat a démarré le 1er février 2018, après une phase d’appel d’offre et de dialogue compétitif de plus de 18 mois entre plusieurs groupements d’entreprises candidates.

UN EFFET DE LEVIER INNOVANT DES
INVESTISSEMENTS
Dijon métropole développe des lieux d’innovation sur son territoire (de type FabLab et incubateurs,…) en structurant une plateforme de partage de données conforme à une volonté d’ouverture et crée une filière d’excellence locale en matière de numérique. En partageant les données numériques issues des équipements urbains aux entreprises et aux écoles, la ville devient un terrain d’expérimentation à taille réelle pour développer la métropole de demain grâce à la création d’un futur Living Lab.

ONDIJON : MOTEUR DE CONNAISSANCE SUR LES ENJEUX DU
NUMÉRIQUE POUR LES COLLECTIVITÉS LOCALES
Le montant total du projet est de 105 millions d’euros, dont 53 millions d’euros d’investissements financés par la puissance publique : Dijon métropole, la ville de Dijon, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Ces investissements sont très largement des investissements qui étaient déjà prévus par Dijon métropole et la ville de Dijon dans le cadre du programme d’investissements et de renouvellement des équipements urbains (éclairage public en particulier, caméras, sécurité des bâtiments,…).
Il ne s’agit pas d’un nouvel investissement mais plutôt de profiter du renouvellement nécessaire des équipements urbains déjà prévu au budget pour intégrer de nouvelles technologies et les rendre « intelligents ».

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTE

UN CONTRAT QUI GÉNÈRE DES
ÉCONOMIES
OnDijon génère des économies significatives, grâce à l’optimisation des équipements et des services. Le poste d’économies le plus important est réalisé grâce à une meilleure maîtrise de l’éclairage public avec la mise en place d’un éclairage 100% LED. Sur 12 ans, le projet va permettre d’atteindre 65% d’économies d’énergie, ce qui est considérable à l’échelle d’un territoire.

UN MODÈLE EXEMPLAIRE POUR DÉVELOPPER D’AUTRES PROJETS
SMART CITY EN FRANCE
A travers ce projet, Dijon métropole a su développer un modèle économique inédit où un projet majeur de transformation du territoire est financé par un effet de levier innovant des investissements sur des services publics courants de gestion de l’espace public et par les économies générées par l’optimisation des nouveaux équipements urbains et des services.
Les économies générées par le projet (économies d’énergie, optimisation des équipements et des services, etc.) financent la création des nouveaux services de la métropole intelligente et contribuent au développement de l’économie numérique de Dijon métropole.
Ce modèle est donc très facilement transposable à d’autres villes qui voudraient développer un projet smart city. Dijon métropole entretient déjà des contacts avec de nombreuses collectivités qui s’intéressent au modèle inédit et reproductible qu’elle a développé.

OnDijon : un modèle économique et contractuel innovant

Pour réaliser le projet, Dijon métropole s’appuie sur un groupement d’entreprises en charge de la
réalisation et de la gestion pendant 12 ans du poste de pilotage connecté, à travers un marché public
de conception, réalisation, exploitation et maintenance (CREM).
Le montant total du projet est de 105 millions d’euros, dont 53 millions d’euros d’investissements
financés par la puissance publique : Dijon métropole, la ville de Dijon, la Région Bourgogne
Franche-Comté et le Fonds européen de développement régional (FEDER).
Ces investissements sont très largement des investissements qui étaient déjà prévus par la collectivité
dans le cadre du programme d’investissements et de renouvellement des équipements urbains.
OnDijon s’appuie par ailleurs sur un effet de levier innovant des investissements par lequel les
économies générées par la modernisation des services et des équipements publics, notamment avec
la mise en place d’un éclairage 100% LED, permet de financer de nouveaux services numériques.
Sur 12 ans, le projet va permettre d’atteindre 65% d’économies d’énergie.

 


OÙ EN EST-ON DU DÉPLOIEMENT DU PROJET ?

Après un an de travail, le poste de pilotage connecté, au cœur du projet OnDijon, est désormais en service depuis le 11 avril 2019. Cette étape importante du projet OnDijon concrétise la mise en œuvre d’une métropole intelligente au service de ses citoyens.
Cet équipement central et technologique ne peut cependant exister sans la mise en œuvre de travaux de transformation des équipements et services.

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTEDES TRAVAUX CONTINUS ET
PROGRESSIFS
De nombreux travaux de modernisation et de rénovation ont été entrepris depuis février 2018 :

• Des véhicules d’intervention connectés
Sur 2018-2019, 70 véhicules de services sont munis d’un système de géolocalisation et d’un système de guidage pour mieux coordonner les interventions des équipes sur la voie publique.

• En 2019, 119 véhicules d’intervention seront munis d’un système de géolocalisation qui permettra de suivre en temps réel la position de chaque véhicule et 16 véhicules seront équipés, en complément de la géolocalisation, d’un système de guidage. Grâce à la géolocalisation, le poste de pilotage pourra envoyer l’équipe d’intervention la plus proche sur la zone signalée. Tous les appels reçus seront ainsi traités depuis le poste de pilotage connecté ce qui permettra une meilleure répartition des équipes d’intervention.

• Les bus équipés du système Prioribus
Tous les bus DIVIA sont équipés du système de priorité aux feux. Au total, à la rentrée 2019, les 180 bus du réseau peuvent ainsi actionner automatiquement le système de priorité aux carrefours à feu sur les lignes Lianes 3 à 7 ainsi que sur la ligne Corol qui fait la circulaire de Dijon.

• En 2018, les Lianes 5 et 7 ont été équipées du système Prioribus. Cette année, les Lianes 3,4, 6 et Corol vont être équipées du système Prioribus.
Pour faciliter les déplacements du réseau de bus, 33 carrefours à feux ont été équipés en 2018 du système Prioribus. En 2019, 80 carrefours sont équipés du système Prioribus.

• Des bornes escamotables pour gérer l’accès au centre-ville
Pour délimiter les voies piétonnes et gérer les flux de circulation, les bornes escamotables seront remplacées par des bornes plus modernes. Elles permettront ainsi un contrôle d’accès optimisé à une zone désormais gérée depuis le poste de pilotage.
Elles permettront ainsi un meilleur contrôle d’accès à une zone qui sera géré depuis le poste de pilotage. En vue de l’augmentation des zones de piétonisation, des bornes seront ajoutées d’ici 2019 sur la voie publique.

• L’éclairage public se convertit en 100% LED
Les points lumineux seront progressivement équipés de luminaires LED offrant de nombreux avantages : la puissance diminuée par deux dans de nombreux cas, pas de déperdition d’éclairage vers le ciel ou dans les zones privatives, un réglage rue par rue de l’intensité lumineuse, une diminution des opérations d’entretien. En fonction des usages (commerces, résidentiel, boulevard extérieur, …) et de la fréquentation de la voie, la puissance d’éclairement est modulée au cours de la nuit. On parle d’abaissement qui peut aller jusqu’à 50% quand l’activité est au ralenti. Dans certains quartiers résidentiels, il est prévu l’installation de systèmes de détection. La rue est éclairée au minimum, et dès le passage d’un piéton ou d’un véhicule, un seuil confortable se remet en route. Dijon métropole compte ainsi atteindre 65% d’économies d’énergie.
En 2018, 500 points lumineux ont déjà été modernisés, 500 le seront en 2019. Par la suite, le rythme sera de 1500 luminaires par an.

• Un réseau haut débit pour connecter les 23 Mairies du territoire et leur objets urbains Constitué de près de 150 km de fibre optique, le réseau OnDijon se déploie au sein de l’agglomération.

OÙ EN EST-ON DU DÉPLOIEMENT DU PROJET ?
Destiné à relier les principaux équipements urbains de la métropole (Mairies, sites techniques, bâtiments publics), il sera achevé en 2020.

Et cette année, ce sont déjà 50 km de fibre qui ont été installés.

• Les journaux d’information électronique (JEI) rénovés
Début 2019, les 25 journaux d’information électronique de la ville de Dijon sont remplacés pour une technologie plus moderne. Grâce à un affichage qui associe icônes et textes, les usagers peuvent lire plus facilement les informations affichées sur les journaux d’information électronique.

• Neige : système de guidage
Pour gagner du temps et agir avec précision, 50 véhicules de déneigement ont été équipés en 2018 d’un système de guidage, ce qui permet d’agir efficacement lors des épisodes neigeux. Grâce au système de guidage, les véhicules de déneigement sont appelés et envoyés sur des lieux précis d’intervention pour faciliter les déplacements des habitants.

• Véhicules de propreté
En 2018, 10 balayeuses ont été équipées d’un
système de guidage pour agir de façon efficace. Une quarantaine de véhicules de propreté sont équipés début 2019 du système de guidage pour améliorer et optimiser les tournées de nettoyage. Grâce au système de guidage, les véhicules peuvent se rendre sur les zones d’intervention plus efficacement.

• Stationnement intelligent
Pour améliorer l’accessibilité au stationnement, les aires de livraison ou stationnement « minute » en hyper- centre sont équipées entre fin 2018 et 2019 de capteurs qui mesureront en temps réel leur temps d’occupation et leur disponibilité.
En cas de stationnement abusif, le capteur l’indiquera directement à la Police municipale.
À terme, les données relatives à leur disponibilité en temps réel pourront être mises à disposition du grand public et des professionnels de la livraison via des applications par exemple.

• Sécurité de l’espace public
Aujourd’hui, la ville de Dijon déploie un dispositif de vidéoprotection constitué de plus de 115 caméras qui sont visionnées et exploitées par des opérateurs-vidéo et des policiers municipaux rattachés aux Centres d’informations et de veille (CIVO). Son développement répond aux nécessités de gestion et d’action des acteurs de la prévention, de la tranquillité, de la sécurité et de la justice. La vidéosurveillance se renforce dans le cadre de la gestion optimisée et connectée de la ville et de la gestion de ses espaces publics. 269 caméras seront renouvelées et 10 par an implantées pour répondre aux problématiques et aux préoccupations en matière de tranquillité et sécurité. Ainsi, en 2019, 10 caméras seront installées.

• Sécurité des bâtiments publics
Pour veiller à la sécurité des citoyens dans les bâtiments publics, les systèmes de détection incendie et intrusion de la bibliothèque municipale et de la patinoire ont été remplacés ces derniers mois. Ces systèmes de détection permettent désormais de déceler de manière très précoce un éventuel départ de feu et de repérer toute activité anormales ou suspectes dans les bâtiments. Grâce à ces nouveaux systèmes, les bâtiments publics sont mieux protégés et mieux sécurisés pour les citoyens.

ONDIJON : UN PROJET INÉDIT DE MÉTROPOLE INTELLIGENTE

CHIFFRES CLÉS ET GRANDES DATES DU PROJET

GRANDES DATES DU PROJET
Mi-2015 :
- Premières études pour regrouper les 6 Postes de commandement (PC Sécurité, PC Police Municipale, Centre de Supervision Urbaine, PC Circulation, Allo Mairie, PC Neige)
- 1er février 2018 : Démarrage du contrat pour la réalisation du poste de pilotage connecté par le groupement d’entreprises mené par Bouygues Energies & services et Citelum (Groupe EDF), avec SUEZ et Capgemini
- Entre juin et décembre 2018 : Travaux pour créer le poste de pilotage
- 11 avril 2019 : Lancement de la métropole intelligente avec la mise en service du poste de pilotage connecté

CHIFFRES CLÉS DU PROJET
- Un contrat de 105 millions d’euros, dont 53 millions d’euros d’investissements financés par la puissance publique : Dijon métropole, la ville de Dijon, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Fonds européen de développement régional (FEDER)
- Rénovation de plus de 34 000 points lumineux, 100% LED
- 113 carrefours et 180 bus équipés de la priorité aux bus
- 205 véhicules géolocalisés et 130 équipés de radio
- Plus de 140 kms de fibre optique déployés
- 180 bâtiments exploités en sûreté et sécurité et connectés au poste de pilotage dont 13 bâtiments rénovés
- 65% d’économie d’énergie au terme du contrat
- Renouvellement de 26 sites de bornes d’accès
- Renouvellement de 269 caméras de vidéoprotection

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Travaux de création d'un échangeur Ecopôle Valmy-Zénith
Fermeture de la bretelle d'accès à la rocade-est depuis le centre...
Les premières zones d'activité économique (ZAE) dijonnaises raccordées à la fibre optique
François Rebsamen, Maire de Dijon et Président du Grand Dijon,...
Le quartier Stalingrad devient l'éco-quartier via-romana.
Les bâtiments de la cité du soleil, construis entre 1955 et 1959...
François Rebsamen : « La Métropole est une chance ! »
Avant la très probable adoption par le conseil communautaire du Grand...
Grand Dijon Habitat inaugure de nouveaux logements
Hamid El Hassouni, Président de Grand Dijon Habitat et Pierre Pribetich,...
La Cité internationale de la gastronomie et du vin aura son complexe cinématographique
La commission nationale d’aménagement cinématographique...
Cité de la gastronomie : Dijon dîne chez Ferrandi et dort chez Hilton
21 mars : jour de printemps pour le pays, jour J pour la Cité...
Devenez co-constructeur de votre ville
Vous souhaitez participer à la vie de votre quartier, prendre part aux...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.