Présentation de l'action économique du conseil régional en 2013

23 février 2014

Chef de file du développement économique, la Région joue un rôle de premier plan dans l’élaboration des stratégies territoriales de développement économique. Elle assure le pilotage et l’animation de l’action économique, en cohérence avec les politiques nationales, européennes et avec les autres collectivités.

 

 

 

 

 

 

 

 

conseil régional de bourgogne françois patriat

Le rôle du conseil régional en matière de développement économique par François Patriat, président du conseil régional

 

La mission du Conseil régional est d’apporter aux entrepreneurs, financeurs, salariés qui font l’économie de notre région, les meilleures conditions pour réussir. Cela implique de mobiliser et de coordonner tous les moyens et toutes les ressources publiques autour de l’entreprise, dans son acception la plus large. Notre action publique offre aujourd’hui un panel de services qui dépasse de loin le simple guichet des aides financières.

L’action économique de la Région, comme évoquée dans la SRDEI (stratégie régionale de développement économique et d’innovation) adoptée en juin 2013, couvre l’ensemble du cycle de vie de l’entreprise (amorçage, création/reprise, développement, export, consolidation et l’ensemble des secteurs d’activité (industrie, artisanat, agriculture, tourisme…).

Bien évidemment le développement de l’emploi et de l’attractivité de la Bourgogne sont au cœur de l’action régionale.

 

 

 

 

 

 

Les grandes lignes de l’action régionale en 2013 :

 

- Définir une Stratégie régionale de développement économique et d’innovation pour la Bourgogne (SRDEI) ainsi qu’une stratégie de spécialisation intelligente (RIS 3).

- Mettre en œuvre ces deux stratégies en concentrant son budget et en partenariat avec les institutionnels :

  • sur des dispositifs de financement des entreprises à fort effet levier,
  • sur des dispositifs d’accompagnement coordonnés par la Région et lisibles pour les entrepreneurs.

 

Spécialisation intelligente :

Choix de la Région de concentrer une partie de son budget sur les entreprises à potentiel, via des dispositifs soutenant l’export et l’innovation.

La Région devient 5e région exportatrice française (+70 % par rapport à 2012).

L’innovation est le secteur le plus créateur d’entreprises en Bourgogne.

 

- Structurer, en cohérence avec ces deux stratégies, le document d’orientation des fonds européens -FEDER et FSE-, dont la Région devient autorité de gestion, afin de répondre efficacement aux besoins des entreprises.

 

Le budget de l’action économique en 2013

 

Sur les 802 M€ de budget régional 2013, l’action économique est le 4e  poste de dépense du Conseil régional de Bourgogne (70 M€) derrière les Transports (200 M€), l’Enseignement (175 M€) et la Formation professionnelle et l’apprentissage (143 M€) :

  • 40 M€ en soutien direct aux entreprises (Economie, Innovation, Recherche, Agriculture, Tourisme et Artisanat),
  • hors actions directe vers les entreprises : 30 M€ en soutien aux programmes Recherche (20 M€), Agriculture (3 M€) et Tourisme (7 M€).

 

Malgré un budget contraint caractérisé par une baisse de la dépense publique, le soutien du Conseil régional, en 2013, en faveur de l’action économique est resté constant par rapport à 2012.

 

Les principaux résultats chiffrés de l’action économique régionale en 2013

 

  • 2 700 entreprises accompagnées 
  • Près de 10 000 emplois maintenus et/ou créés
  • 1 euro amené par la Région permet de lever plus de 2,5 euros de financement complémentaire

 

Création d’entreprises :

1 500 projets de création ont été soutenus par la Région en 2013 pour 13 M€.

 

Plus de 50 % des dossiers (800 dossiers) et du financement (6,5 M€) concernent la création d’entreprises innovantes.

 

La mobilisation financière de la Région est en augmentation de 20 % sur l’entreprenariat innovant par rapport à 2012 (5 M€ en 2013).

 

Développement des entreprises :

 

1 200 projets d’entreprises concernés pour 17 M€ mobilisés par la Région.

De manière générale, on remarque un taux d’augmentation de 4 % sur les montants mobilisés pour le développement des entreprises (matériel, export, immobilier…)

 

33 %  des projets concernent l’agro-alimentaire (3,5 M€ d’aide régionale en 2013 pour 400 projets).

 

Structuration de l’économie :

 

4,2 M€ ont été affectés en faveur du regroupement d’entreprises -grappes, pôles de compétitivité, ZAC (zones d’activité commerciale)…-, soit une augmentation d’environ 2 % par rapport à 2012.

 

Formation des salariés :

 

Mobilisation de la Région inchangée entre 2012 et 2013, représentant 3,5 M€ destinés au développement des compétences des salariés bourguignons.

 

 

Les actions conjointes du conseil régional et de Bpifrance Bourgogne

 

Des dispositifs financiers communs

 

Dotés par la Région, gérés par Bpifrance et co-instruits par les deux partenaires, les dispositifs financiers communs visent  à accompagner financièrement, les entreprises  au stade de la création, de l’amorçage et de l’innovation, via une garantie bancaire (6,4 M€), les entreprises innovantes et les projets R&D, via des avances remboursables et des subventions (12,3 M€).

 

Plus d’une quarantaine d’entreprises bourguignonnes ont bénéficié en 2013 de ces dispositifs financiers communs.

 

Des financements complémentaires

 

En 2013, une centaine d’entreprises ont bénéficié de financements complémentaires de Bpifrance et de la Région.

 

La mise en place de la plate-forme de financement et d’orientation en Bourgogne permettra de mieux coordonner l’action des deux structures afin d’accompagner sur le long terme ce type d’entreprise pour les voir évoluer vers des ETI (entreprises de taille intermédiaire).

 

 

Une stratégie d’ingénierie financière et des projets communs

 

Bpifrance est le partenaire historique de la Région dans l’Institut de développement des Entreprises Bourguignonnes (IDEB).

A ce titre, la Région mobilisera très prochainement Bpifrance afin de mettre en place de nouveaux outils de capital investissement en Bourgogne et notamment, un fonds de capital risque (accompagnement de la création d’entreprises), un fonds de capital développement/transmission, et un fonds de capital consolidation/redéploiement (destiné aux entreprises en difficulté conjoncturelle à capacité de rebond comme objectif programmé dans la SRDEI).

 

La souscription de la Région dans le fonds interrégional d’amorçage Cap Innov’Est, doté par le Programme Investissements  d’avenir (géré par Bpifrance) est le premier véhicule financier de la nouvelle stratégie d’ingénierie financière du conseil régional.

 

 

La plate-forme régionale d’orientation et de financement des entreprises

 

La plate-forme de financement (une des premières à être opérationnelle en France, mise en service mi-mars 2014) va permettre aux entreprises de bénéficier d’une meilleure accessibilité aux financements publics, grâce à une coordination efficience des institutionnels

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.