Elections départementales, la majorité départementale présente son programme.

10 mars 2015

Entourés des candidats des différents cantons côte d'oriens, François-Xavier Dugourd et François Sauvadet ont présenté le programme de campagne de l’Union de la Droite pour les élections départementales.

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors que la campagne bat son plein depuis déja plus de 4 semaines, les candidats de la majorité départementale sous la houlette de François Sauvadet et François-Xavier Dugourd, entourés des candidats des 23 cantons, ont présenté à la presse leur programme de campagne ainsi que leurs 15 engagements. C'était aussi l'occasion de faire un 1er point sur les ressentis des candidats sur le terrain. A l'unanimité les candidats ont rencontré de la part des électeurs un besoin d'information. Marie-Claire Vallet, candidate sur le canton d'Auxonne, "Nous avons une véritable mission pégagogique sur le terrain, ce n'est que lorsque nous avons expliqué les points de la réforme... le binôme les nouveaux cantons, les missions du nouveau Conseil Départemental, que nous en venons à la présentation de notre programme". 

A l'occasion de leurs allocutions François-Xavier Dugourd et François Sauvadet ont insisté sur l'importance de ces élections pour la Côte-d'Or "qui nous engage pendant 6 ans... derrière cette élection, ce sont toutes les politiques de proximité assumées par le Département, en ville comme à la campagne, qui sont en jeu".

 

 

Extraits des discours

 

 

Allocution de François Xavier-Dugourd

 

 "... Pour mener cette campagne, nous nous appuyons donc sur 3 piliers solides, une équipe, une méthode avec un leadership fort, un bilan dont nous sommes fiers... pour nous, l’enjeu de cette élection, c’est la Côte-d’Or et les Côte-d’Oriens !"

 

Elections départementales, la majorité départementale présente son programme

« C’est aujourd’hui le lancement de la campagne officielle, ce lundi 9 mars, et avec François Sauvadet et l’ensemble des candidats, nous sommes déjà présents depuis plusieurs semaines, sur le terrain dans chacune de nos 706 communes et des 23 cantons pour expliquer les enjeux de ces élections départementales.

 

Le Gouvernement a tout fait pour mettre cette élection « entre parenthèse ». Il a modifié le périmètre des cantons. Il a modifié le mode de scrutin. Il a lancé une réforme des compétences de notre collectivité dont nous ne connaissons toujours pas la portée définitive.

 

Alors, oui dans ce contexte, il y a un vrai travail de pédagogie que le Gouvernement n’a pas sciemment voulu faire et que les candidats de la majorité départementale doivent pallier, chaque jour, au contact des électeurs.

 

Je remercie les journalistes de participer également à cette nécessaire information citoyenne car rien n’est aussi important que le devoir civique.

 

Et derrière cette élection, ce sont toutes les politiques de proximité assumées par le Département, en ville comme à la campagne, qui sont en jeu.

 

Pour mener cette campagne, nous nous appuyons donc sur 3 piliers solides, un triptyque.

 

D’abord une équipe

 

Durant toutes ces années, c’est une majorité unie et soudée qui a porté cet effort. La majorité actuelle est composée d’élus de diverses sensibilités, pour autant nous formons un groupe unique qui puise sa force dans nos complémentarités. Nous avons toujours pris nos responsabilités et parlé d’une seule voix, même quand les choix étaient difficiles. C’est une équipe renouvelée, unie et soudée : aujourd’hui dans la campagne, demain dans l’exercice des responsabilités !

La garantie de la cohérence de notre action c’est la charte que nous avons signée et qui sera notre vademecum durant 6 ans. Je veux dire d’ailleurs ici que l’enjeu de ces élections est trop important pour laisser une place quelconque aux aventures individuelles ou revanchardes.

 

Ensuite une méthode avec un leadership fort

 

L’action de la majorité départementale s’est inscrite dans le cadre d’une méthode de gestion publique efficace et cohérente. Nous avons préféré l’expérimentation à la généralisation d’office. Nous avons fait de l’évaluation une des pièces maitresses de notre action, ce qui nous a permis d’adapter, de réformer nos dispositifs et parfois de les abandonner s’ils se révélaient non pertinents.

Nous avons mené une lutte active contre la fraude sociale, effort que nous allons poursuivre car c’est la préservation de notre modèle social qui est en jeu et avec lui la confiance qu’on peut lui porter.

 

Enfin, un bilan dont nous sommes fiers et qui fonde notre programme

 

Au-delà des réalisations nombreuses dont l’énumération serait trop longue je retiendrais deux éléments qui sont au cœur de la mission du futur Conseil Départemental : celle des solidarités humaines et territoriales. A ce titre nous avons su développer une vraie relation de confiance entre le Département et les territoires. 

Nous avons su comprendre leurs attentes et leur permettre d’exploiter leurs atouts en respectant toujours la parole donnée : je pense ici, par exemple, aux Contrats Ambitions Côte-d’Or qui ont été menés à bien et financés.

Nous avons fait le choix du soutien différencié car chaque territoire est différent et c’est la mission même du Conseil Général de prendre en compte ces spécificités.

Nous avons préservé l’investissement afin de soutenir l’activité de nos entreprises.

Nous avons abordé nos missions de solidarité humaines avec la responsabilité que cela exige.

Nous avons voulu que soient pris en compte des parcours de vie afin de mieux les accompagner.

Nous avons su nous appuyer sur nos partenaires du champ social tout en leur rappelant leurs obligations et responsabilités.

 

C’est cette recette, ce triptyque que nous voulons mettre à nouveau à disposition des Côte-d’Oriens.

Nous conserverons cet esprit de rigueur et souci du denier public qui est le nôtre.

Il nous faut bien évidemment tenir compte du contexte mais les engagements que nous avons pris, avec l’ensemble des candidats, nous entendons les tenir.

Car, pour nous, l’enjeu de cette élection, c’est la Côte-d’Or et les Côte-d’Oriens ! »

 

 

François Xavier Dugourd a ensuite laissé la parole à François Sauvadet

 

 "... assurer un environnement de vie et une qualité de vie à chacun des Côte-d'Oriens dans ce contexte très troublé."

 

Elections départementales, la majorité départementale présente son programme« C'est le lancement de la campagne officielle. Nous sommes aujourd'hui à exactement 13 jours des élections.  Je veux appeler tous les Côte-d'Oriens à aller voter. Dès le 1er tour !

 

D'abord pour adresser un message clair à ceux qui ont malmené le territoire avec cette réforme qui désorganise, inquiète et éloigne les élus des habitants alors qu'il n'y a jamais eu autant besoin de proximité dans la crise que l'on traverse.

 

Mon 2ème  message, c’est qu’il ne faut pas laisser croire que voter pour les uns ou pour les autres, c'est pareil... Notre engagement, c'est d'être au service de toute la Côte-d'Or et tous ses habitants où qu'ils vivent, à Dijon, à Beaune ou dans le monde rural.

C'est ça notre cap : une Côte-d'Or vivante sur 100 % de son territoire.

 

Il nous guide depuis 2008 : maintien de tous nos collèges avec des équipements modernes, Transco à 1,50€, gratuité des transports scolaires,  aide aux communes, protection du patrimoine, aide à la vie économique ; artisans, commerçants...

Nous sommes le 16ème  département en termes d'investissement. Et nous préparons l'avenir avec le très haut débit. Ce programme est en cours.

 

Nous voulons être justes et fermes.

Nous devons être justes parce qu'un pépin de vie peut arriver à tous. Justes pour nos aînés. Justes pour nos handicapés. 

Mais ferme avec les fraudeurs, C'est 1 million d'euros l'an dernier ! Nous continuerons de débusquer les fraudeurs qui utilisent le système et le fragilisent.

 

 

Alors l'avenir...

On est dans un monde de fou : le projet de loi sur la répartition des compétences est encore en discussion au Parlement alors qu’on élit les futurs conseillers départementaux. Mais cela ne nous empêche pas, nous, de préparer l’avenir. Ce qui est sûr c'est que nos moyens seront comptés avec 10 millions d’euros de moins par an du fait de l’État qui nous impose les efforts qu'il refuse de faire. C'est un choc ! on ne pourra pas tout faire. La Région devra assumer clairement ses missions et ne pourra plus nous appeler en toutes circonstances.

 

Notre objectif, est simple, nous assumerons nos missions sociales avec justice et fermeté, ainsi que l'aménagement du territoire pour que chacun puisse bien vivre là où il réside.

 

Sur la  fiscalité, notre engagement est clair, dès lors que nous sommes dans la moyenne des taux bourguignons, nous n'augmenterons plus les impôts comme nous le faisons depuis deux ans.

 

Nous devrons continuer à faire des économies dans notre organisation : mutualisation des services, innovation, nous avons déjà fait 22 % de moins en 4 ans. J'en remercie les agents pour leurs efforts.

 

Mais les économies ne se feront pas au détriment de notre présence territoriale dans les communes et les quartiers. Je pense aux services de secours, aux centres routiers.

 

Et je le dis clairement, nous n'abandonnerons pas nos territoires : aides aux communes, services aux habitants et aux familles.

 

Un exemple : nous refusons de faire payer plus cher la cantine aux classes moyennes.

On continuera de soutenir l'activité économique.

On investira dans le Très Haut Débit.

Quand on parle transport, il y a une incertitude, mais tant que nous en aurons la compétence, nous l'assumerons.

 

Chacun sait la Côte-d'Or que nous voulons, chacun connaît le cap qui est le nôtre : assurer un environnement de vie et une qualité de vie à chacun des Côte-d'Oriens dans ce contexte très troublé.

 

Nos pompiers sont présents, nos accueils solidarité famille sont présents... Nous avons soutenu les projets dijonnais à hauteur de 50 M€ dans les dernières années.

 

Pour terminer, je veux dire que c'est une élection importante pour la vie quotidienne qui va nous engager pour 6 ans.

 

Alors votez, votez pour la Côte-d'Or, votez pour les élus de la majorité qui se sont tous engagés pour ce projet pour la Côte-d'Or et pour toute la Côte-d'Or, il a pour nom « qualité de vie ».

 

 

 

 

           

 

 

 

Les 15 engagements de la majorité départementale pour une Côte-d’Or dynamique et solidaire

 

Elections départementales, la majorité départementale présente son programme.

 

 

 

 

 

 

1. Soutenir l’activité et l’emploi
2. Le Très Haut Débit (THD) pour tous
3. La Côte-d’Or, destination touristique d’exception
4. Une agriculture durable pour une alimentation saine
5. Aménager le territoire aux côtés des communes
6. Le logement pour tous, une priorité
7. Soutenir une vie associative de proximité
8. La culture et le sport pour tous
9. Un soutien aux parents de la naissance à l’adolescence
10. Accompagner les choix de vie des personnes âgées
11. Améliorer le quotidien des personnes handicapées
12. Une politique d’insertion au service de l’emploi
13. Mieux se déplacer en Côte-d’Or
14. Favoriser la réussite de tous les collégiens
15. L’e-administration au service du citoyen

 

Téléchargez le document complet

 

 

DEPARTEMANTALES 2015 COTE D OR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.