Dijon métropole et la Chambre des métiers s'engagent pour valoriser l'artisanat

La délégation de la Côte-d'Or de la Chambre des métiers et de l'artisanat interdépartementale et la métropole de Dijon ont signé une convention pour valoriser l'activité artisanale. La collectivité apporte ainsi un soutien financier de 80 300 euros à la chambre consulaire.

Le 24 octobre 2018, le président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat interdépartementale - délégation Côte-d'Or (CMA), Régis Penneçot, a signé cette convention avec le président de Dijon métropole, François Rebsamen, en présidence d'élus du conseil métropolitain, Danielle Juban et Denis Hameau. Pour les signataires, il s'agit d'aider les entreprises présentes sur le territoire à pérenniser et développer leur activité, d'accompagner l'artisanat des métiers de bouche, de reconduire les ateliers de recyclage et de prolongement de vie des produits, d'organiser une exposition sur les métiers d'art et de promouvoir l'artisanat local lors du marché de Noël de Dijon.

Une attention prépondérante pour la métropole

Comme l'a rappelé Régis Penneçot en préambule, cette convention est « le fruit d'une longue et persévérante collaboration menée depuis longtemps, démarrée avec Nathalie Koenders à la précédente mandature et poursuivie avec Danielle Juban ». Ce temps long a permis à la chambre consulaire et à la collectivité d'apprendre à se connaître et de comprendre les attentes des uns et des autres. Dijon est une des dernières capitales de grande région à contractualiser avec une CMA.

 Régis Penneçot, président de la CMAi - délégation Côte-d'Or

 Régis Penneçot, président de la CMAi - délégation Côte-d'Or

 

En plus de soutenir l'activité artisanale, le président de la CMA fixe aussi pour objectifs à cette convention de développer l'économie circulaire, de réduire l'impact du secteur de l'artisanat sur l'environnement ou encore de donner une chance à ceux qui restent au bord du chemin.

Selon Régis Penneçot, « on ne peut vanter, construire, vouloir développer notre métropole régionale en faisant fi de l'activité de l'économie de proximité » et il a insisté que la place que doit prendre la métropole dans la grande région : « dans cette région de Bourgogne-Franche-Comté, le département de la Côte-d'Or et sa métropole sont prépondérants. Une attention particulière doit y être apportée pour conforter sa place vis-à-vis des autres secteurs. Les chiffres de l'artisanat dans les différentes autres métropoles montent une accélération du développement, du modèle économique, de l'emploi et de la montée en compétence pour peu que les moyens dédiés soient mis en place ». La métropole dijonnaise héberge 30 % des 10 000 artisans de la Côte-d'Or, un nombre symbolique atteint en 2018.

« L'entreprise est le moteur du redressement économique de notre pays »

Une métropole qui se veut partenaire du développement économique local en apportant un financement de 80 300 euros à la CMA. Au moment de signer la convention, faisant écho à son portefeuille ministériel dans le gouvernement de Manuel Valls, François Rebsamen s'est adressé aux représentants des artisans : « c'est l'ancien ministre du Travail qui vous le dit, cette conviction très forte : l'entreprise est le moteur du redressement économique de notre pays. Ce ne peut être que l'entreprise ».

 François Rebsamen, président de Dijon métropole

François Rebsamen, président de Dijon métropole

 

Régis Penneçot et François Rebsamen ont rappelé que, dans son ensemble, l'artisanat est vu comme « la première entreprise de France ». Ils ont dit partager les objectifs de soutenir les entreprises, de relancer l'activité, l'investissement et l'embauche. L'ancien ministre de François Hollande a souligné le rôle essentiel de la CMA dans la mise en œuvre de deux décisions prises alors que François Hollande était président de la République : CICE et Pacte de responsabilité et de solidarité.

 

« Il y a beaucoup trop de jeunes sans emploi et beaucoup trop d'emplois sans jeune ! »

 

Devant les élus de la CMA, François Rebsamen a renouvelé son plaidoyer en faveur de l'apprentissage : « il offre l'assurance d'une formation de qualité, tournée vers les besoins de demain. Il permet à beaucoup de jeunes – pas assez – de renouer avec la réussite, leur réussite personnelle, et de développer leurs talents. Nos concitoyens qui sont passés par l'apprentissage sont de mieux en mieux armés pour entrer sur le marché du travail ».

 les élus de la CMA

Dans la salle, les élus de la CMA et des représentants des syndicats professionnels

 

Alors que les artisans s'inquiètent d'une difficulté croissante dans le recrutement de collaborateurs, François Rebsamen a répondu que l'apprentissage « a montré son efficacité pour répondre aux besoins en compétences et pour élever le niveau de compétence des entreprises artisanales ». Il a dit voir en l'apprentissage « un gage de transmission réussie, originale de savoir-faire entre les générations » et « un passeport pour l'emploi » avant de s'adresser plus directement à ceux qui embauchent : « il y a beaucoup trop de jeunes sans emploi et beaucoup trop d'emplois sans jeune ! ».

 

En effet, même si le taux de chômage des 15-24 ans baisse depuis fin 2016, le nombre de jeunes de moins de 25 ayant ayant un travail est, en France, sensiblement inférieur à la moyenne des pays de l'Union européenne (28,6 % en France contre une moyenne européenne à 34,3 % au second trimestre 2017 selon le ministère du Travail). Il n'y a guère que la Belgique et quelques pays du sud de l'Europe qui font pire.

 

Néanmoins, François Rebsamen a tenu à « rendre hommage aux professionnels qui acceptent la fonction difficile de tuteur parce qu'ils mettent leurs compétences au service de la jeunesse » en voulant « insister sur la responsabilité qui est la nôtre de répondre à l'attente et à l'espérance de la jeunesse de France sans considération d'origine sociale ou familiale ». Une responsabilité commune, aux entreprises et aux collectivités publiques, de redonner confiance à la jeunesse grâce à l'emploi.

 Signature de la convention par Régis Penneçot et François Rebsamen en présence de Danielle Juban

Signature de la convention par Régis Penneçot et François Rebsamen en présence de Danielle Juban

 

À la suite de la signature de la convention, un débat a été organisé avec cinq secteurs représentés (services, alimentaire, bâtiment, production et métiers d'art). Successivement, des représentants des artisans ont pu interpeller le président de la métropole : Jean-Bernard Bocard (président de la FNT 21), Patrick Frémont (vice-président du syndicat de la boulangerie), Jean-Sébastien Nonque (vice-président de la CAPEB 21), Élisabeth Mayol (représentant les métiers d'art) et Gilles Sonnet (président des fleuristes de la Côte-d'Or).

 

Points clés de la convention

• La mise en place de diagnostic et d’accompagnement gratuits pour les entreprises artisanales de la

métropole : stratégie globale d’entreprise, marketing, commercial, gestion...

• La présence d’artisans (dont les produits sont en lien avec les fêtes de fin d’année) au sein de chalets du marché de Noël de Dijon

• L’accueil de l’artisanat dans la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin, pour la mise en place d’actions continues et d’animations ponctuelles

• La promotion de la marque « répar’acteur » associée aux artisans de la réparation, la mise en avant du village de la réparation et de l’annuaire national de la réparation (www.annuaire-reparation.fr)

 

Chiffres clés de l'artisanat dans la métropole

• un tiers des entreprises de la Métropole sont artisanales

• +15% d’entreprises immatriculées entre 2013 et aujourd’hui

• 27% de femmes chefs d’entreprise dans la Métropole

• environ 5 000 salariés dans la Métropole

• 600 jeunes en contrat d’apprentissage dans une entreprise artisanale de la Métropole

 

Texte et photographies Jean-Christophe Tardivon

 

 Dijon métropole et la Chambre des métiers s'engagent pour valoriser l'artisanatDijon métropole et la Chambre des métiers s'engagent pour valoriser l'artisanatDijon métropole et la Chambre des métiers s'engagent pour valoriser l'artisanatDijon métropole et la Chambre des métiers s'engagent pour valoriser l'artisanatDijon métropole et la Chambre des métiers s'engagent pour valoriser l'artisanat

 Dijon métropole et la Chambre des métiers s'engagent pour valoriser l'artisanat

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Invest in Côte-d'Or, au service des entreprises et collectivités.
Avec son équipe dédiée, au service...
Semur-en-Auxois aime les commerçants
En juillet dernier, le Conseil municipal a voté une aide à...
Je ne nie pas... le dynamisme du coeur de ville !
Par Danielle Juban, adjointe au maire de Dijon...
Mulot et Petitjean lance les travaux de sa nouvelle fabrique
Catherine Petitjean, président directeur général de la...
Accessibilité des Etablissements Recevant du Public, le décret " sanctions " est paru.
Le décret n° 2016-578 du 11 mai 2016 « relatif aux...
Avec Copilot et Alizé la CCI Côte-d'Or accompagne les entrepreneurs
A l’occasion du 19e Trophée des Managers et pour sa...
La CCI Côte-d'Or, clé de votre réussite ?
Xavier Mirepoix, président de la CCI de Côte-d'Or, est allé...
Voter pour les CCI, c'est voter pour le développement économique.
Du 20 octobre au 2 novembre 2016, 2,9 millions d’entreprises sont...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *