Marcilly-Ogny


Eglise Saint Germain


Eglise Saint Guillaume


Chemins de randonnée


Muret sous la neige à Marcilly-Ogny


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot


©André Beuchot

Maire François CHAMPRENAULT
Secrétaire de Mairie BELORGEY Sylvie
Adresse Grande cour - 21320 Marcilly-Ogny
Tél. 03 80 84 31 88 Fax 03 80 84 31 88
Email mairie.marcilly-ogny@orange.fr
Site http://www.marcilly-ogny.fr/
Horaires d'ouverture Mardi 9h00 à 12h00 - Vendredi 13h00 à 16h00
Population 209 habitants. Marcilliens - Marcilliennes
Altitude 519 mètres Superficie 1787 ha
Situation géographique Auxois
Communauté de Communes CC Pouilly-en-Auxois et Bligny-sur-Ouche
Canton ARNAY-LE-DUC

Je suis fan de ma commune

Présentation

Marcilly-Ogny, village de l'Auxois situé au coeur de la Vallée du Serein est très attractif de par sa situation géographique. En effet il est à égale distance entre 4 chefs-lieux de canton qui sont Arnay-le-Duc, Pouilly-en-Auxois, Précy-sous-Thil et Saulieu. La commune de Marcilly-Ogny est répartie sur 5 hameaux : Collonges, Lacroix, Melin, Ogny et Thorizeau.
Marcilly-Ogny est surplombé par un plateau calcaire qui domine à plus de 500 mètres d'altitude. Les écarts : le Poix et le moulin de Genot.

Plus d'infos

L'Echo du Serein est le bulletin municipal.
Association : Les Amis de Marcilly-Ogny
Toutes les actualités de la Commune sur la page facebook : MARCILLY-OGNY

Tourisme & Patrimoine

Deux églises. (Fusion de Marcilly et Ogny en 1849).
Les Amoureux de la nature et des environnements préservés pourront séjourner à Marcilly-Ogny, un gîte et une chambre d'hôtes vous accueilleront.
Au détour des hameaux, il est possible d'observer le Château d'Ogny, les granges de la Dîme ou encore des vestiges d'anciens moulins.

Eglise Saint Guillaume

Chemins de randonnée

©André Beuchot

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… MARCILLY-OGNY. Canton d'Arnay-le-Duc. (Autrefois canton de Pouilly-en-Auxois).
À l'est, sur le plateau, de nombreux tumuli parsèment les champs et les bois. Certains furent "réutilisés" au fil des siècles, comme le tumulus des Champs d'Aniers ou Murées-Bergines, édifié sur tumulus du Néolithique. Il fait partie d'une vaste nécropole du Hallstatt.
La commune, appelée pendant quelques années Marcilly-sous-Mont-Saint-Jean, porte le nom de deux villages, Marcilly et Ogny, réunis administrativement en 1849. (Voir Ogny).
L'église paroissiale Saint-Germain de Marcilly remonte au XIIIe. Elle fut modifiée au XVIIIe, période durant laquelle on ajouta un porche couvert en laves, puis au XIXe. En observant bien, on remarque une corniche bourguignonne, plusieurs petites têtes sculptées et que l'édifice semble brisé entre la nef et le clocher. Il faut pénétrer à l'intérieur pour constater que le sol en pente monte doucement vers l'autel. On retrouve des anges et têtes sculptées sur les supports des croisées d'ogives.
L'imposant et majestueux presbytère XVIIIe voisin, accessible par une double volée d'escalier, conserve un pigeonnier carré. Un duo d'anges est encastré dans une niche ajourée du mur d'enceinte. Au bord de la rue voisine qui grimpe vers l’est, on remarque un second pigeonnier carré couvert de laves. La maison marquant l’angle de cette rue était autrefois l’épicerie "centrale" de Pierre Potot dans laquelle des cuves permettaient la conservation dans l'eau de chaux de 30 000 douzaines d’œufs, surnommés localement par les enfants les "cocos".
En contrebas de l'église, la mairie-école de garçons remonte au XIXe. La place accueille une croix en pierre et l'on remarque un troisième pigeonnier carré couvert de laves. Il faut dire que la commune totalise sept pigeonniers et/ou colombiers. Si vous poursuivez la descente, vous remarquerez au-dessus de la porte d'une maison basse, un linteau portant les outils de carriers sculptés et une date, 1743.
L'école de filles, méconnaissable, voisine une belle demeure bourgeoise à l'entrée sud, ancienne maison auberge et relais de poste. Dans le parc qui s'étire sur l'arrière se niche un petit lavoir privé. Le lavoir communal se niche à l'opposé, près de l'entrée nord.
Au nord, le Moulin Genot était fier de sa grande roue à augets mesurant près de 6 m de diamètre, chaque auget contenant l'équivalent d'une feuillette de 128 litres. En réalité, deux moulins ont cohabité. Le premier remonte au XVIIe, le second avec son huilerie au XIXe. Ce dernier est resté en activité jusqu’en 1960. Un pont-aqueduc à une arche en plein-cintre amenait l'eau sur la roue au prix d'une chute de dix mètres de hauteur. C’est près du moulin que se trouvait jadis la gare du tacot.
Entre Collonges et La Croix, se situe le lieu-dit Dornay, habité par une dame étrange et redoutée. On disait autrefois aux enfants qui partaient à l'école de Marcilly : « Si tu n'es pas sage, gare à la Dame de Dornay ».
C'est à 22 ans que François Martenot, né le 18 février 1770 à Marcilly-Ogny, débute une longue carrière militaire en entrant comme simple soldat au 2ème bataillon de la Côte-d'Or. Beaucoup plus tard, on le retrouve dans l'armée de Napoléon Ier. Une enquête du ministre de la guerre de l'époque nous révèle alors que le fameux mot attribué au général Cambronne, aurait été prononcé par Martenot à ses soldats, avant d'être repris en chœur par la totalité du bataillon, au cours de la bataille de Waterloo. Martenot blessé au flanc droit, s'écria : « Merde ! La garde meurt et ne se rend ».
Voir aussi : La Croix, Collonges, Ogny, Thorizeau.

La Croix. (Marcilly-Ogny). L'ancien lavoir dort en bord de route à l'entrée nord. On repère encore une croix en pierre et un gros puits portant toujours sa pompe. Dans le bas du hameau, un puits à balancier a été sauvegardé.

Collonges. (Marcilly-Ogny).Dans ce hameau accolé à Marcilly-Ogny, on trouve un pigeonnier carré couvert de laves, hélas imbriqué dans des constructions plus récentes. Un jeu de meules dressé devant l'ancien lavoir rappelle l'activité de l'ancien moulin à huile à traction animale XIXe construit sur un bâtiment du XVIe. Une croix cannelée XVII-XVIIIe se dresse de l'autre côté du bâtiment et presque en face, une grange aux dimes XVIe.

Melin. (Marcilly-Ogny / Mont-Saint-Jean). Hameau partagé entre Marcilly-Ogny et Mont-saint-Jean. On s'attarde ici devant un pigeonnier restauré et un ancien moulin à eau XIXe. Le lavoir de Melin sur le Doran a été détruit au XXe. À mi-chemin de Fleurey et Melin, on repère une bâtisse couverte d'ardoises avec cour et puits, ancienne école commune à Fleurey, Melin et La Comme.
À l'ouest, ancienne gare de la ligne de Saulieu à Pouilly-en-Auxois proche du moulin Genot. Construite en partie avant la première guerre, la ligne vit ses rails déposés, puis reposés en 1828-29. Terminée jusque au moulin, elle ne fut jamais mise en service.

Ogny. (Marcilly-Ogny). L'ancienne maison forte XIVe d'Ogny fut remplacée par un château bâti au XVIIe par Vincent Roblin, président du parlement en 1620 et complété d'imposants communs. Il est modernisé le siècle suivant en conservant quatre tours aux angles et un pigeonnier carré. Il cache un petit jardin botanique à la française riche d'une belle collection de plantes et fleurs. Dans la cour des communs, on observe un imposant puits. À proximité, une petite forge a été préservée. Face à la "ferme du château", on trouve le logis couvert d'ardoises auquel est accolé un colombier rond percé de deux portes en plein-cintre, équipé de 900 boulins en pierre.
Au cœur du hameau, une croix complétée par un petit autel ou reposoir rajouté trône devant l'intéressante chapelle XVIIIe Saint-Guillaume d'Aquitaine, reconstruite au XIXe suite à un incendie.
À l'est, la ferme de Le Poix compte un vieux pigeonnier fatigué.

Thorizeau. (Marcilly-Ogny). Caché derrière les bâtiments d'une ferme, on déniche un colombier rond avec meurtrières à la sortie nord du hameau.

André Beuchot

Muret sous la neige à Marcilly-Ogny

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

©André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

La municipalité en partenariat avec les communes voisines, mène une politique sociale afin de préserver l'école maternelle du village. Une cantine et une garderie (soir uniquement jusqu'à 18h30) accueillent les enfants. Les plus grands (primaires) sont scolarisés à l'école de Mont-Saint-Jean (4km).

La bibliothèque départementale possède un relais près de la Mairie réapprovisionné 3 fois par an en romans, policiers, nouvelles, documentaires. Prêt gratuit.

Economie & Développement

L'activité économique principale de Marcilly-Ogny est l'agriculture, avec l'élevage des bovins et ovins de race Charolaise.
Autres acteurs économiques également présents, un taxidermiste et une coiffeuse à domicile.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Marcilly-Ogny est traversé par de nombreux sentiers de randonnée, notamment par le chemin qui mène à Saint-Jacques de Compostelle.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus