Bretigny


© André Beuchot


© André Beuchot


© André Beuchot

Maire MAINGAULT Didier
Secrétaire de Mairie RICHE Claudine
Adresse 2 rue de la Mairie - 21490 Bretigny
Tél. 03 80 35 73 39 Fax 03 80 35 54 75
Email commune.de.bretigny@orange.fr
Site www.val-de-norge.fr
Horaires d'ouverture Mardi 14h-19h30 Mercredi 9 h 11 h - 14h-17h30 Vendredi 9h -11h30
Population 924 habitants. Les Bretinois
Altitude 240 mètres Superficie 684 ha
Situation géographique Dijon Nord
Communauté de Communes Val de Norge
Canton FONTAINE-LES-DIJON

Je suis fan de ma commune

Présentation

Située à 10 kilomètres au Nord-Est de Dijon, Brétigny est l'une des 10 communes de la Communauté de communes du Val de Norge.
Origine du nom BRETIGNY ; D'après Henri Jean GOULETTE ;
En langage Celte, un wrat, un brat, un berth, un breth est un passage, une chaussée faite d'un amas de terre ou de pierres sur laquelle pouvaient circuler les gens et les chars. Pont primitif sans arche permettant le passage de l'eau de la rivière en cas d'inondation du marécage par des ouvertures en pierres plates sous la chaussée. La rue d'Avau ne serait-elle pas ce breth ou brat ?
Après échange de correspondance avec Brétigny sur Orge et enquête géographique, il apparaît que les communes de Brétigny sont situées sur ou au bord d'un marécage.
L'origine du Brétigny est celtique.

Plus d'infos

www.val-de-norge.fr

Tourisme & Patrimoine

Eglise Saint-Georges, origine XIIè siècle.
Le coeur de l'église de Bretigny est tournée vers le Nord et non vers l'Est car l'église a été construite à partir d'une chapelle. Une chapelle n'a pas d'orientation.Trois moulins étaient en activité à Bretigny pour produire de la farine de mourtarde. Ils ne sont plus en activité, le dernier a cessé de fonctionner en 1927.

© André Beuchot

© André Beuchot

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… BRETIGNY.
L’ancienne voie romaine souligne la limite des territoires de Bretigny et Norges-la-Ville. Jadis, Bretigny dépendait d'Ogny. La situation est aujourd'hui inversée.
La petite église paroissiale Saint-Georges du XIIe fut plusieurs fois remaniée, en particulier aux XVII-XVIIIe. Elle fut tout d'abord une chapelle élevée au XIIe sous le vocable de saint Firmin. Lors de la destruction du village d'Ogny et de l'église Saint-Georges, elle fut agrandie pour prendre la relève, sans que son orientation ne soit retouchée, le chœur se trouvant au Nord, ce qui fait dire « qu'elle a le chœur au froid ». Elle arbore un porche d'entrée couvert abritant un saint Georges terrassant un dragon et étonne avec son clocher décalé sur le côté.
On découvre dans ce village une agréable promenade le long de la Norge, deux lavoirs, quelques maisons de maîtres et deux modestes châteaux. Le premier appelé château Dard, face à la mairie, possède encore ses communs, un pigeonnier carré et un vaste parc à l’anglaise. Le second près de l'église, profite lui aussi d'un parc d'où émergent ses toits en ardoises.
Deux bornes rondes en pierre signalent la ruelle menant au moulin d’Hauterive devant lequel trône une vieille fontaine en métal. Moulin à farine de blé, il produisit plus tard de la farine pour les animaux et fut convertit en usine d'amiante. On trouvait naguère sur la Norge trois moulins utilisés également pour la moutarde et le sieur Poitet sollicita du Conseil d'Hygiène l'autorisation d'établir un four à chaux au lieu-dit Les Combes. Le Conseil donna un avis favorable mais précisa : l'établissement projeté se trouve dans le voisinage immédiat d'un vignoble assez considérable, et il paraît résulter de recherches récentes que la fumée peut avoir une influence fâcheuse sur la qualité des vins. Emet l'avis que l'autorisation soit accordée, mais à la condition que le sieur Poitet ne pourra chauffer son four à dater du 1er juin jusqu'après les vendanges. Voilà qui nous rappelle l'importance de la vigne autrefois dans cette contrée, avant que le houblon et le tabac ne prolifèrent, pour un temps seulement.
Au sud de Bretigny, au milieu du bois du Roz, se trouve la Roche Branlante du Jardon où niche un terrible monstre. Certains l'appellent la Vouivre, d'autres le Grand Serpent Noir. Un monstre sans doute ailé, car son corps ne laisse parfois aucune trace, qui a un pouvoir maléfique sur l'eau. Chaque année, le matin de Pâques ou le dimanche des Rameaux, il sort de la roche pour aller se désaltérer à la rivière ou à la fontaine aux Fées. Puis il s'envole vers le bois de Norges. On repérait ses traces dans la poussière quand la voie romaine n'était pas goudronnée. La tête est ornée d'une couronne et son œil est un diamant. Cette bête énorme portant des écailles brillantes et sonores, fait un bruit de sonnette avec sa queue qui porte un anneau.

Voir aussi : Norges-le-Bas, Ogny.

Ogny. (Bretigny). Des vestiges gallo-romains furent découverts près de ce hameau qui était jadis le bourg principal, Bretigny en étant une dépendance. Détruit lors du passage des troupes de Gallas au XVIIe, il ne s'en relèvera pas et les rôles s'inverseront. L'église sous le vocable de saint Georges a disparu en 1771 et fut remplacé par celle de Bretigny. Outre quelques fermes, on trouve ici un château qui semble du XVIIIe couvert en tuiles multicolores, édifié à l’emplacement d’une motte féodale. On remarque également une maison bourgeoise dont l'angle du mur d'enceinte est percé de meurtrières.


Norges-le-Bas. (Bretigny / Norges-la-Ville). Le village est traversé par la voie romaine de Lyon à Trèves le long de laquelle s'étire la limite de commune. Du coup, le bourg est réparti sur deux communes : Bretigny et Norges-la-Ville. Une croix tréflée marque le carrefour avec la D28. Autrefois, une commanderie ou hospice de Saint-Antoine existait à Norges-le-Pont, ancien nom du village. L'hospice des Antonins protégé par les Ducs, fut remplacé par une commanderie des Chevaliers de l'ordre de Malte, puis abandonné au XVIIIe. Il en subsiste un étonnant pigeonnier porche dont la couverture est digne d'une petite église. Dominé par ses toits d'ardoises, le château voisin de Joly de Blaisy date du XVIIe. La façade côté parc ne manque pas d'allure et on remarquera une curieuse double mansarde. Il a conservé deux cadrans solaires.
Un peu plus loin, le lavoir sur la Norge a gardé les rails de guidage de ses bacs à laver mobiles. À proximité de la montée vers le bois du Croz, on observe un second pigeonnier carré.
Le jour de l'Ascension, on présentait au commandeur la plus belle fille du pays. Il lui enlevait sa jarretière et la remplaçait par une autre en ruban. On lui offrait ensuite un bouquet qui s'ornait alors de ce ruban, puis chacun lui faisait cadeau d'une pièce de monnaie. Elle sortait finalement en triomphe au son des instruments et devait faire danser toute la jeunesse du pays à ses frais. Pour sa part, Philippe le Hardi, très attaché à l’église Saint-Antoine du pont de Norges, offrait chaque année autant de beaux porcs bien gras qu’il avait de membres dans sa famille.
André Beuchot


© André Beuchot


 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Ecole élémentaire : RPI Bretigny/Norges.
Maternelle, CP, CE1 : école de Norges la Ville.
CE2, CM1, CM2 : école de Bretigny.
Restaurant et Garderie Périscolaire.

Garderie Périscolaire mercredi et vacances scolaires :
Norges la Ville et Saint Julien.

Collège Clos de Pouilly.
Lycée Charles de Gaulle.

Transports : Transco, Gare.

Associations :
Gymnastique.
Danse Jazz Modern.
Tennis de Table.
Courses à Pieds.
Football.
Sapeurs poompiers volontaires.

Nombreuses associations communautaires destinées aux communes du Val de Norge :
Ecole de Musique : Espaces jeunes pour Ados.

Déchèterie à Norges la Ville.

Vie paroissiale dépendant de Saint Julien.

Zônes artisanales communautaires à Norges-la-Ville et Ruffey-les-Echirey.

Économie & Développement

Les entreprises installées sur le territoire de la commune :
Paysagistes et aménagement/entretien d'espaces verts.
Pépinières, compostière : vente de compost, de plantes de saison, de matériaux (sable concassé ...)
Plombier-chauffagiste : installation, dépannage, entretien, installation de salles de bains.
Maçonnerie.
Vente service informatique.
Institut de beauté et boutique de bijoux fantaisie, maroquinerie, cadeaux.
Travaux publics : transports, terrassements, locations, maçonnerie.
Nettoyage et services : organisation de nettoyage tous locaux (vitrerie, sols, moquette), petits travaux de peinture ...
Epicerie, bureau de tabac.
Boulangerie pâtisserie.
Vente de vins et produits régionaux.
Café restaurant.
Médecin.
Cabinet d'infirmières.
Agriculteurs céréaliers, éleveurs de moutons.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Randonnées pédestres ou à vélo.


Fan de ma Commune

Soumettre un commentaire