Talmay


© André Beuchot

Maire PETITJEAN André
Secrétaire de Mairie HAMY Nadège
Adresse MAIRIE DE TALMAY - 21270 Talmay
Tél. 03 80 36 10 52 Fax 03 80 47 89 52
Email mairie.talmay@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 9h-12h Mardi 9h -12h Jeudi 9h-12h Vendredi 9-12h
Population 557 habitants. Talamarois - Talamaroises
Altitude minimum : 184 mètres maximum : 246 mètres mètres Superficie 2131 ha
Situation géographique Est du Département, à la limite de la Haute Saône
Communauté de Communes CC Auxonne-Pontailler Val de Saône
Canton AUXONNE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Talmay est un village verdoyant situé à l'Est du Département de la Côte-d'Or, à proximité de la Haute Saône, du Jura et du Doubs. Proche de la "Cité des Ducs" (Dijon, 38 km), de la ville natale de Pasteur (Dole, 42 km), de la citadelle de Vauban (Besançon, 55 km), Talmay offre donc, outre son magnifique château, son église et ses chemins de randonnées, de multiples possibilités d'excursions et de découverte en Bourgogne et en Franche Comté.

Plus d'infos

Bienvenue à la MARPA (Maison d'Accueil Rurale pour Personnes Agées), pour vivre, chaque jour, "comme à la maison". Offrant convivialité et soutien, la résidence des Albizias permet de vivre une retraite saine et synamique. L'accueil peut s'y faire de manière temporaire ou définitive, pour des personnes seules ou en couple. Une restauration familiale préparée sur place se déguste face à un cadre verdoyant l'été, à proximité d'un feu de cheminée l'hiver.
22 rue de la Corvée Blanche - 03.80.47.84.43

Tourisme & Patrimoine

Pour les amoureux de la nature, Talmay offre plusieurs possiblités : sentier pédestre inscrit au guide départemental, pêche, chasse, parcours de vélo (voie bleue), balade au coeur d'une belle forêt. Pour les amoureux du patrimoine, les visiteurs pourront admirer le château dont la tour est classée monument historique et visitable durant la belle saison. Vous aurez également le loisir de grimper dans le donjon et d'y admirer le mobilier et les boiseries de style Louis XIV. La Chapelle du frêne, quant à elle, est située à l'extérieur du village.
Le château de Talmay possède un magnifique jardin à la Française ainsi qu'un verger composé de pommiers remarquables.

Le 15 août, fête annuelle de la Chapelle, est l'occasion d'effectuer une procession depuis l'église Saint Vallier. Des messes y sont célébrées régulièrement au cours de l'été.




Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?


TALMAY.
L'étonnant château est constitué d'un ensemble regroupant deux constructions différentes. Pointé haut vers le ciel, coiffé d'un toit pointu surmonté d'un lanterneau protégeant une cloche, fort de la puissance de ses murs, le donjon du XIIIe haut de 33 m, reste le seul vestige d'un premier château. Il étale son ombre dans les jardins du second édifice bâti tout contre au XVIIIe dans un style qui contraste fortement avec le précédent. Dans l'aile droite XVIIIe, un escalier d'honneur donne accès à la vieille tour forte. Réaménagé, elle cache de belles salles aux murs couverts de boiseries ou tapisseries et dotées d'un mobilier intéressant. Au rez-de chaussée, la cuisine a gardé une jolie collection d'ustensiles en cuivre, mais a perdu hélas son piano central qui fonctionnait comme au château de La Rochepot, avec un système de cheminée se glissant sous les dalles du sol. Le même architecte, Charles Suisse, a œuvré dans les deux édifices. Du haut du donjon, on découvre avec étonnement que le mur central des communs n'est qu'un trompe-l'œil aux fausses fenêtres. Ces communs comptent l'écurie, un gros colombier rond, une orangerie et l'ancien laboratoire du baron Thénard. Personnalité locale née en 1819, le scientifique Paul Thénard découvrit le remède contre le phylloxéra, l’eau oxygénée et le bleu de cobalt (bleu Thénard). Du sommet de la tour, on domine également la glacière, encore en état, et l'ancien moulin à eau qui après avoir moulu le blé, produisit de l'électricité. Des meules sommeillent toujours dans les parterres proches. Le parc marie verger à la française et forêt à l'anglaise. On y admire huit magnifiques platanes disposés en cercle. On aperçoit enfin, à 200 m au nord-est, un petit pigeonnier rond en brique. Après avoir quitté le château par le pont XVIIe, on remarque un oratoire protégeant une Vierge dans le jardin bordant la place.
Au nord du château, le baron Thénard fit construire une ferme modèle où il introduisit l’usage du drainage et des engrais chimiques. On la reconnait facilement à la présence de bâtiments ornés de briques rouges décoratives, à ses nombreuses écuries et à la présence d'un château d'eau dans la cour. À une centaine de mètres à l'ouest, une petite construction dans les prés accueillait une pompe perchée à la pointe du toit.
L'église Saint-Vallier XIII-XIVe accessible par deux volées d'escaliers, fut très remaniée. Le clocher arbore une belle horloge décorée en façade de sculptures. L'église conserve un morceau de l'épine dorsale de saint Vallier. Alors qu'il organisait la fuite des chrétiens de Langres attaqués par les Vandales en 411, saint Vallier est fait prisonnier et décapité dans un lieu appelé Port Saint-Pierre. Hélas, l'emplacement de sa sépulture fut oublié. Plus tard, au VIe siècle, un guerrier du nom de Gaudericus en route pour l'Italie avec sa troupe, entendit une voix céleste lui promettant la victoire s'il s'engageait à construire une église en son honneur après la bataille. Vainqueur, Gaudericus fit édifier provisoirement un oratoire à l'emplacement indiqué, avant de lancer la construction d'une véritable église, mais sa mort l'empêcha de terminer sa mission. Heureusement, l'évêque de Langres remplaça l'oratoire par une église plus vaste où les populations pouvaient se rendre en pèlerinage. Voisine de l'église, la mairie ne manque pas d'allure avec ses ouvertures ornementées.
On découvre au fil des rues de la cité, de belles vieilles fermes dont certaines dépendaient du château et la Maison de "Madame Sans Gêne" (Thérèse Figueur) née le 17 janvier 1774. Une femme peu commune en vérité, qui prit très tôt l'uniforme de l'armée fédérale d'Avignon. Hélas, les troupes furent battues par celles du général Carteaux. C'est à cette époque que prisonnière, elle manifesta son caractère en consentant au prix de mille difficultés à servir sous ses ordres et fut affublée du surnom de Madame Sans Gêne. Un jour qu'elle n'avait pas été assez rapide pour porter un message, elle fut punie par l'officier qui la commandait, qu'elle évoquait en parlant d'un "petit moricaud". Cet officier n'était autre que Bonaparte. Elle participa dans les années qui suivirent à bien des batailles, en Égypte, à Austerlitz, en Espagne etc… En 1893, Victorien Sardou mit en scène au théâtre vaudeville, les valeureux faits d'armes de Thérèse sous le nom de "Mme Sans-Gêne"... La belle allait rentrer dans la légende.
Plusieurs rues descendent jusqu'à la rivière, où des ponts ont été lancés pour accéder aux propriétés situées sur la rive droite. Au bout de l'un d'eux, une maison dotée d'une petite tourelle d'angle hexagonale marque l'emplacement de l'ancien musée de la dentelle. Plus en aval, le pont suivant accède à un ensemble portant une imposante horloge peinte surmontée d'une petite cloche. Ici se trouvait, autrefois, un surprenant et très rare petit lavoir flottant métallique hélas disparu, relié à la rive par une passerelle, qui avait remplacé un bateau lavoir plus imposant.
L'image d'une Vierge découverte dans le cœur d'un chêne est à l'origine de la chapelle Notre-Dame-du-Frêne (!) nichée à quelques kilomètres au nord, fière de son clocher à l’image d’une grande église. Une statuette de 13 cm fut taillée à même l'arbre porteur, une seconde sculptée en pierre. Mais pourquoi évoquer le frêne alors que la statuette est en chêne ? À la Révolution, le premier fils d'un habitant chargé de les protéger fit le tour de toutes les campagnes de l'empire sans recevoir la moindre blessure. Le second demanda à être enterré avec la seconde statuette. Elle resta 27 ans sous terre ! Retrouvées au XIXe, les statues regagnèrent l’abri d’une nouvelle chapelle. La Vierge était aussi invoquée contre la sécheresse, les orages et protégea le bourg du choléra en 1792. Derrière l'édifice, coule une source qui guérit les rachitiques et les teigneux. On mit aussi à jour des constructions et monnaies gallo-romaines. N'oublions pas de mentionner au chapitre des curiosités de Talmay, l'intéressante gare du bourg malheureusement en triste état.
André Beuchot






 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

* ENFANCE/ JEUNESSE : école maternelle - 03.80.36.16.63
école élémentaire - 03.80.36.13.12
accueil périscolaire et restauration - 03.80.36.10.52
* ASSOCIATIONS :
- Loisirs et Détente : Mr Jean- Louis FONTAINE - 03.80.47.41.63
- Club de l'amitié (aînés) : Mr Jean FRELIN - 03.80.47.41.22
- Patrimoine de la Terre de Talmay : Mme Marguerite LAURENT - 03.80.36.10.10
- AST (football) : Mr Joseph VIGNAUD - 03.80.47.42.78
- Club de tennis : Mr Robert MILLOT - 03.80.47.87.88
- Association de gestion de la MARPA : Mme Mari- Jo BAUMONT- 03.80.47.84.43

Économie & Développement

* Restaurant à la ferme: Mme Marie- Thérèse ASDRUBAL - 03.80.36.11.19
* "Restaurant de la Place", café, hôtel, pension : Mr Hervé AUBERT - 03.80.36.13.24
* ACER paysage, aménagement parcs et jardins : Mr Yoann BERNARDO -
* BOIRIN Jean- Claude, réparations mécaniques agricoles, hydraulique: 03.80.47.82.34
*Entreprise FRANCANO: traitement de surfaces aluminium - 03.80.47.21.30
* GAILLARD Dominique: menuiseries métalliques - 03.80.36.19.40
* GAILLARD Jean- Claude: travaux de plâtrerie - 03.80.36.19.20
* GAJOVSKI Stéphane : rénovations -
* HUGON Roger : travaux de maçonnerie - 03.80.47.41.71
* INTERVAL : silot coopérative agricole - 03.80.36.15.04
* LAMBERT Valérie : organisation de brocantes - 03.80.47.48.92
* LMD Paysage : aménagement paysager parcs et jardins - 03.80.36.18.97
* MIGOTTI Alain : boulangerie, pâtisserie, épicerie - 03.80.47.43.76
* Entreprise SOTREN : services aménagement paysager - 03.80.47.83.95

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Si vous souhaitez intégrer les sapeurs pompiers de la commune : Mr Olivier SANSON - 03.80.36.17.78


Fan de ma Commune

mestitis
18/07/2014
Je relève de nombreuses erreurs et inexactitudes dans votre articles... Il n'y a plus de centre de pompiers, la ferme auberge est fermée depuis 2 ans, il manque des associations et artisans locaux et certaines entreprises sont indiquées alors qu'elle n'existe plus... Vraiment je me demande de quand date les recherches journalistiques sur la commune!!!!!

choplain
09/11/2015
Mestitis, pouvez vous m'envoyer les bons éléments? Merci v.choplain@echodescommunes.com

Soumettre un commentaire