Chenôve


Chenôve


Travail dans les vignes de Chenôve


Fête de la Pressée


© André Beuchot


Le jardin du clos du Roy


Le marché du dimanche


Le Chapitre


le plateau de Chenôve

Maire Thierry Falconnet
Secrétaire de Mairie -
Adresse Hôtel de Ville - 2 place P. Meunier - BP 130 - 21 300 Chenôve
Tél. 03 80 51 55 00 Fax 03 80 51 55 01
Site www.ville-chenove.fr
Horaires d'ouverture Lundi 8h-12h et 13h30-17h30, Mardi 8h-12h et 13h30-17h30, Mercredi 8h-12h et 13h30-17h30, Jeudi 8h-12h et 13h30-17h30, Vendredi 8h-12h et 13h30-17h30
Population 15000 habitants. Les Cheneveliers et Chenevelières
Altitude 260 mètres Superficie 742 ha
Situation géographique A 4 km de Dijon - Latitude: 47° 17' 28'' Nord - Longitude: 5° 0' 26'' Est.
Communauté de Communes Dijon Métropole
Canton CHENOVE

Je suis fan de ma commune

Présentation

Chenôve, la ville énergisante de l’agglomération dijonnaise !

Située aux portes de la Capitale des Ducs de Bourgogne, Chenôve ne se considère pourtant pas comme une banlieue mais bien comme une ville à part entière, à l’identité propre, tout en participant au dynamisme de l’agglomération dijonnaise.

Construite entre ville et campagne, Chenôve a su développer toutes les commodités urbaines et les infrastructures d’un grand pôle économique (2ème de l’agglomération dijonnaise) en conservant une vraie qualité de vie à l’image de son village historique et viticole. Sites anciens, grands immeubles et habitat individuel y cohabitent harmonieusement.

Son vieux bourg historique, ses vignes centenaires, ses Pressoirs des ducs de Bourgogne, en état de marche, en font la 1ère étape incontournable de la route des Grands Crus.
Son cœur de ville en pleine expansion qui accueille désormais le Cèdre, Centre Culturel et de rencontres, lieu des cultures du monde et sa situation au pied du plateau de Chenôve, 240 hectares de forêts classés NATURA 2000, en font une des villes de la Côte-d’Or où il fait bon vivre !

Plus d'infos

Le tram, un passé chenevelier !
En 1935, le tramway arrivait aux portes de Chenôve par l’actuelle rue Roland Carraz. C’est donc tout naturellement que Chenôve renoue avec son passé cheminot en accueillant le tram reliant le centre de Chenôve à celui de Dijon en 15 minutes seulement !

Chenôve pionnier dans le domaine de la solidarité ! Le RME, Une initiative locale à vocation nationale
En 1989, pour la 1re fois en France, la Ville de Chenôve créait le Revenu Minimum Étudiant (RME).
Ce système pionnier d’aide financière attribuée par la municipalité permet à tout jeune Chenevelier issu de famille aux ressources modestes de poursuivre, dans de bonnes conditions matérielles, les études supérieures de son choix. Depuis 26 communes ont adopté ce dispositif.
Renseignements : CCAS 03 80 51 55 00

La Bibliothèque Municipale François Mitterrand reflète 30 ans d’ouverture culturelle au cœur du Mail. Aujourd’hui, après plusieurs étapes marquantes et des réaménagements importants, après une belle inauguration en novembre 1996 par cette grande dame que fut Danielle Mitterrand, la Bibliothèque François Mitterrand propose désormais ses rayons et ses travées sur 3 niveaux et plus de 1 300 m² avec un fonds documentaire d’une richesse et d’une variété exceptionnelle, régulièrement renouvelé. Près de 2500 abonnés peuvent profiter en toute liberté des 80 000 documents consultables : livres, disques, films, revues, journaux et cédéroms.
Adresse : Place Coluche -21300 Chenôve - Tél : 03 80 51 55 09 -
Mail : bibliotheque@mairie-chenove.fr

Des ruches sur le toit de l’Hôtel de Ville
Fidèle à sa politique innovante en matière de développement durable, la municipalité de Chenôve a réalisé en cœur de ville, un « jardin partagé ». Cette réalisation a permis d’accueillir des résidents un peu particulier, mais ô combien précieux pour la protection de notre environnement.


Tourisme & Patrimoine

Village Fleuri

Chenôve recèle une authentique beauté, des merveilles architecturales qui ne sauraient laisser indifférents les passagers, voyageurs d'un moment ou plus qui recherchent des lieux riches en évocation d'antan.
L'une des escales les plus emblématiques de la tradition viticole est sans aucun doute les pressoirs, vaillants et rustiques, toujours en activité à l'heure actuelle.

La Fête de la Pressée : le 3ème week-end de septembre
C’est une tradition bien établie, le 3ème week-end de septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine, des milliers de visiteurs viennent assister à la remise en marche de l’ancestrale mécanique des Pressoirs des ducs de Bourgogne, au cœur du vieux bourg de Chenôve, et partager le « bourru » fraîchement pressé « à l’ancienne ». Aux traditionnels cochons de lait, pain sorti du four banal et autres tartes bonbis, s’ajouteront le plaisir d’une agréable flânerie en famille à la découverte de l’artisanat et du folklore local.

Les 65 hectares de vignes participent également à la renommée de Chenôve. Elles lui permettent de compter ainsi parmi les communes productrices de vins. L’existence des 1ères vignes à Chenôve remonte au VIIe siècle. Aujourd’hui, trois viticulteurs ont leur exploitation sur la commune et une vingtaine d’exploitants se partagent les vignes de Chenôve , appellation Marsannay-la-Côte dont les plus connus clos du Chapitre, clos des Valendons, clos du Roy…
Ville de tradition, elle propose tous les ans, le 3ème week-end de septembre la Fête de la Pressée, célébration de la vigne et du vin.

La place Anne Laprévote lieu du souvenir porteur du cheminement du quotidien des hommes d'autrefois, car elle était l'opportunité d'un repos et d'un ombrage pour ses villageois. Cette petite place est bordée de portes cochères, celliers, cuveries et " traiges " (passages). L’ensemble de ses façades sont classées

L'église de style roman bourguignon, l'église Saint-Nazaire fut construite à l'emplacement d'une chapelle mérovingienne fondée vers l'an 700. Elle se dressa vraisemblablement dans le ciel de Chenôve dès le XIIIe siècle. Aujourd'hui, plusieurs éléments de l'église sont classés Monuments Historiques.


Travail dans les vignes de Chenôve

Fête de la Pressée

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?


Un curieux de passage à… Chenôve

L'origine de la ville serait liée à la présence à l'époque romaine de nombreuses tavernes, Canavae, destinées aux légionnaires qui campaient à proximité de la Via Agrippa. (Camp romain de la Noue). Une autre hypothèse propose une déclinaison de Cannabum, le chanvre, un lieu-dit "Les Chenevières" pouvant l'attester. On découvre à Chenôve d'anciennes maisons médiévales à pans de bois, un pigeonnier carré, de vieux passages voûtés et l'église Saint-Nazaire XIVe décorée de peintures monumentales des Évangélistes. De style roman bourguignon, elle fut édifiée sur l’emplacement d’une chapelle mérovingienne fondée vers l’an 700. Au XVe, les chapelles latérales sont agrandies, au XVIIe ou XVIIIe, la nef rehaussée. Puis un porche fut ajouté au XIXe, abritant les bas-reliefs romans du portail. À deux pas se cache une curieuse maison "gothique" au décor flamboyant, pour le moins insolite. La cour accueille un pigeonnier carré.
Les imposants pressoirs des Ducs de Bourgogne construits au début du XVe, étonnent autant que leur énorme contrepoids surnommé "la Margot", assurant une pression constante sur le raisin. Une légende locale raconte que la Margot fut également le surnom donné à Marguerite de Bourgogne lorsqu’elle venait s’asseoir sur l’énorme pierre pour regarder d’un œil intéressé vendangeurs et vignerons au travail. La première trace écrite de ces pressoirs remonte toutefois à 1238. Chaque jour, ils pouvaient produire environ 14 000 litres jus de raisin pour le plus gros, 9 000 litres pour le plus petit. La vigne semble installée à Chenôve dès le VIIe. Le chapitre d'Autun plante et exploite des vignobles et de nombreuses donations importantes aux VIIe-IXe l'enrichissent. Plusieurs chanoines achètent aussi des petites parcelles pour en faire don au Chapitre. Le domaine viticole du chapitre d’Autun s’étend au XIe sur une dizaine d’hectares au nord du village, apportant l’origine du climat : "le Chapitre". Au XIIIe, le chapitre d'Autun, les religieux de l'abbaye dijonnaise de Saint-Bénigne et le duché de Bourgogne se partagent le territoire de Chenôve. Entre1400 et 1404, Philippe-le-Hardi qui possède 150 journaux de vignes, fait reconstruire la cuverie et les pressoirs ducaux. Le roi Louis XI en devient propriétaire à la mort de Charles le Téméraire en 1477 et le clos des Ducs fut rebaptisé clos du Roy. Au XVIe, l'abbé Courtépée vante les qualités des crus de Chenôve. La renommée du vin s'accroit d'année en année et il sera servi à la table de Louis XIV et Louis XVI. Si les grands vins sont toujours appréciés au XIXe, la production locale se consacre de plus en plus à des vins modestes. À la fin du XIXe, le vignoble compte 330 hectares, principalement plantés en gamay. À propos de Chenôve, le guide Joanne de 1867 précise : "Le premier village que l'on remarque sur la Côte-d'Or est celui de Chenôve. Parmi ses vins, on prise surtout ceux du Clos du Roy et du Chapitre, qui se servaient autrefois sur les tables des Ducs de Bourgogne et des chanoines de la cathédrale d'Autun". Le temps s'est écoulé, Chenôve ne possède plus de vins réputés, de premiers crus ou de grands crus. Aujourd'hui, le territoire produit des vins rouges, blancs et rosés, vendus pour partie sous l'appellation… "Marsannay" ! Mais privilège de l'histoire, le Clos du Roy a encore le droit d'être cité sur ses bouteilles.
L'ancienne maison seigneuriale du Chapitre qui domine la ville, autrefois habitation des chanoines d'Autun, semble essentiellement du XVIIIe. Elle avait jadis une allure fortifiée avec de larges fossés. Les chanoines ayant droit de haute justice, elle possédait ses prisons, tandis qu'un carcan était installé près du cimetière. Selon une tradition, une première maison fut édifiée autour de l'an 660 pour accueillir l'évêque Saint-Léger, mais sans doute à un emplacement différent, en contrebas des vignes. L'ensemble restauré a fière allure avec ses longues et hautes terrasses partiellement bordées de balustres, son entrée en voûte avec escalier et les communs aux imposants pignons perpendiculaires. Les bâtiments de hauteurs inégales, s'organisent autour d'une cour intérieure rectangulaire. Le domaine garde un magnifique cellier du XIIe siècle et des caves XV-XVIe d'où part un souterrain qui rejoindrait l'église Saint-Nazaire. Il est hélas effondré après cinq mètres. Il est difficile de distinguer les parties anciennes, tant les remaniements ont été nombreux, surtout au XVIIIe.
En montant vers le plateau, on repère sur la gauche l’ancienne école XIXe, coupée en deux, un côté pour les filles, l’autre pour les garçons, avec chacun leur cour de récréation. On remarquera l’évolution de l’architecture des bâtiments publics du début du XXe en comparant l’école Jules Ferry édifiée en 1931 avec son fronton en forme de cloche et la mairie-école Paul Bert, actuelle mairie, dressée sept ans plus tard seulement, qui fut agrandie les années suivantes.
Le plateau de Chenôve que l'on aborde en passant devant une statue de la Vierge installée en octobre 1869, fut longtemps terrain militaire. Il en garde les vestiges en partie ruinés, buttes de tir, fosses et on y rencontra longtemps de vieilles carcasses de chars. L'origine de Notre-Dame du Plateau reste mystérieuse. On raconte que le curé de Chenôve racheta au curé de Beaune aux alentours de 1850, un vitrail représentant l'apparition du Sacré-Cœur à sœur Marguerite Allacoque. Il décida de le placer derrière le maître-autel. Une ancienne ouverture fut alors désobstruée et l'on découvrit derrière, une cache où reposait une belle statue ancienne, peinte dit-on en rouge et portant une robe bleu et or. On peut imaginer que cette sculpture provenait du chapitre et qu'elle avait été cachée ici lors de la Révolution. Elle est installée en octobre 1869 sur le plateau. Les cartes postales de 1907-1910 nous la montre déjà en triste état, la tête de l'enfant Jésus à moitié détachée. On raconte qu'en 1936, époque du Front Populaire, la Vierge se retrouva enveloppée d'une grande écharpe rouge. Tous les ans, le 15 août, les habitants montaient en procession honorer la Vierge du plateau. Mais en 1945, un arrêté municipal interdit les processions et mit fin à cette tradition. En 1949, la statue et le socle sont consolidés et la Vierge restaurée par le sculpteur dijonnais R.Lefebvre. Hélas, en 1981, la statue subit un acte de vandalisme. Elle est jetée à terre et brisée en plusieurs morceaux. Une nouvelle statue a depuis pris sa place.
Le curieux nom des habitants, les "Bombis", nous fait remonter à l'époque de Louis XI. Alors qu'il visitait incognito la région, il aperçut un vigneron faisant la pause en mordant à belles dents un morceau de pain bis. Le roi lui demanda si son pain était bon. Et notre homme de répondre, oui c'est du bon bis ! Louis XI aurait alors baptisé ainsi les habitants. Clément Janin apporte lui, une autre version. Des maraîchers se restaurant dans une auberge, trempaient leur pain dans la sauce. L'aubergiste vantant la qualité de son pain blanc, ils répondirent : « bon bis, bon blanc, tout se vaut ». Cela leur valut le sobriquet de bon bis.
Chenôve est la terre natale d'Henry Bazin né en 1829. Elève et collaborateur d'Henry Darcy, Henry Bazin établit à Dijon lui succède et poursuit ses travaux d'hydraulique. Il étudie les lois de l'écoulement de l'eau dans les canaux.

André Beuchot

© André Beuchot

Le jardin du clos du Roy

Le marché du dimanche

Le Chapitre

le plateau de Chenôve

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Fidèle à sa politique sociale, la municipalité a su développer ses infrastructures municipales pour proposer à ses habitants un service public de proximité et de qualité.
A chaque âge, son lieu

La Boussole : un espace pour dialoguer, s’informer, surfer sur le web et pratiquer une activité.
A Chenôve, la municipalité met l’accent sur la jeunesse. Un service est entièrement dédié aux jeunes de 14 à 26 ans et un Conseil Consultatif de la Jeunesse, mis en place en 2011, permet à des jeunes citoyens de sensibiliser leurs proches sur des sujets de société.
Adresse : 2 rue Olympe de Gouges
boussole@ville-chenove.fr
Tél. :03 80 51 55 56 23

L’accueil Liberté est dédié aux enfants et aux jeunes de 9 à 13 ans qui souhaitent qui souhaitent découvrir, de façon libre et ludique, la pratique sportive.

Centre Commercial Saint Exupéry 21300 CHENÔVE Tél. : 03 80 51 55 35

L’accueil de loisirs du Plateau situé en pleine nature sur le Plateau de Chenôve, accueille les enfants de 3 à 15 ans autour d’activités ludiques et sportives.

L’accueil de loisirs du Mail situé au cœur du grand ensemble, est une structure spécifiquement adaptées aux tous petits pour assurer le respect de leur rythme.
Renseignements : Chemin de la Combe Trouhaude 21300 CHENÔVE Tél 03.80.51.55.90

Maison de la petite enfance : ce lieu dédié à l’accueil des familles centralise toutes les informations concernant la prise en charge, la gade et l’épanouissement des tous petits. En complément du relais parents /assistantes maternelles, « Les p’tits bonbis », la municipalité met à la disposition de ces habitants trois autres structures dédiées à la petite enfance:
Crèche familiale municipale : Les Petites frimousses
Structure multi-accueil du Mail : Le Jardin des Loupiots
Structure multi-accueil : Au P'tit Doudou
Information : Maison de la petite enfance: 1 rue du Général Giraud 21300 CHENÔVE – 03 80 51 56 01

Le Tremplin
Lieu de lien social, le Tremplin est un espace d’échanges et d’initiatives au service de l’égalité des chances situé au sein de l’hôtel de ville. En famille, entre parents, entre enfants, on y vient pour partager des activités, des sorties dans la bonne humeur et la convivialité.
Adresse : 2 place Pierre Meunier - B.P. 130 - 21303 CHENÔVE
Tel : 03 80 51 56 11

La Maison des Aînés
Ouverte à toute personne retraitée habitant Chenôve, la Maison des Aînés vous propose diverses activités et sorties dans une ambiance festive et conviviale !
Maison des Aînés
33, rue Armand Thibaut
21300 Chenôve
Tel : 03.80.51.55.54

L’Office Municipal des Personnes Agées (OMPA) regroupe l’ensemble des associations pour les aînés
Tel : 03.80.51.55.54 mail : ompa@mairie-chenove.fr

L’Office Municipal des Sports (OMS) regroupe l’ensemble des clubs sportifs de Chenôve
Tel : 03 80 51 55 50 mail: oms@mairie-chenove.fr

L’Office Municipal de la Culture (OMC) regroupe toutes les associations culturelles
Tel : 03 80 51 22 87 mail : omc@mairie-chenove.fr

L’Education à Chenôve :
6 groupes scolaires de maternelles et primaires :
Ecole Bourdenières 27 bis, rue armand Thibaut - 21300 Chenôve Tél. : 03 80 52 57 04
Ecole Jules Ferry 22 boulevard Henri Bazin - 21300 Chenôve Tél. : 03 80 52 14 45
Ecole Léon Gambetta 2, rue Lamartine - 21300 Chenôve Tél. : 03 80 52 52 91
Ecole Grands Crus 21, avenue des Droits de l'Homme - 21300 Chenôve Tél. : 03 80 58 83 91
Ecole En Saint-Jacques 32, rue Olympes de Gouge - 21300 Chenôve Tél. : 03 80 52 56 36
Ecole Violettes 7, rue Ernest Renan - 21300 Chenôve Tél. : 03 80 52 57 14

2 collèges :
Collège Edouard Herriot 6 rue Edouard Herriot 21302 CHENÔVE Cedex Tél 03 80 52 20 55
Collège Le Chapitre 1, bd Maréchal De Lattre de Tassigny 21300 CHENÔVE Tél 03 80 52 60 40

1 lycée professionnel :
Lycée Professionnel Antoine Antoine 5, rue de Longvic 21303 CHENÔVE Cedex Tél 03 80 52 23 23


Le Conservatoire à Rayonnement Communal de Danse et de Musique
Classé par le Ministère de la Culture, le Conservatoire de Chenôve compte près de 500 élèves. En septembre 2014, il fera sa rentrée dans ses tous nouveaux locaux situés au 2ème étage du Cèdre, le Centre Culturel et de Rencontres de la Ville de Chenôve. Salles de répétition de musique, de chant, salle de danse homologuée de 130m2, bibliothèque dédiée aux pratiques musicales, espace de détente, tout a été prévu pour accueillir les futurs musiciens et danseurs dans les meilleures conditions.
Le Cèdre - Rue Armand Thibaut CHENÔVE Tél : 03 80 51 55 07

Le Sport à Chenôve
Elue en 1999 par le journal l’Equipe, « La ville la plus sportive de France », Chenôve met à la disposition de ses habitants de nombreux équipements sportifs, comme les tous nouveaux courts de tennis en terre battues et une multitude de sports. Outre les Grands Rendez-vous, Rando, Raid Jeunes, Bad’Loisirs, 4 heures de nage qui remportent chaque année un vif succès, le service sport et loisirs programme pas moins d’une trentaine d’activités sportives été comme hiver. Plus de vingt clubs et associations viennent s’ajouter à cette belle dynamique sportive.
Maison des Sports : 15 rue de Marsannay - 21300 CHENÔVE Tél : 03 80 51 55 50

Economie & Développement

Avec plus de 1000 entreprises implantées sur son territoire, Chenôve représente le 2ème pôle économique de l'agglomération dijonnaise. Sa Zone Franche Urbaine, unique en Côte-d’Or, représente 40% des entreprises implantées sur la commune et créée 1200 emplois. La mise en place, prochainement, d’une signalétique commune « Les Portes du Sud » pour identifier les dix zones d’activité du sud dijonnais dont fait partie Chenôve, va permettre aux 2500 entreprises et 18 000 emplois de mieux faire connaître le dynamisme du sud dijonnais.

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Le plateau de Chenôve fait partie de la grande zone d'intérêt ornithologique qui englobe les falaises, combes, pelouses et plateaux de la Côte jusqu'à la vallée de l'Ouche.
Classé NATURA 2000, il s'étend sur 240 hectares avec une grande diversité de paysages, alternant combes et plaines, forêts de pins noirs d'Autriche, de chênes, de frênes ou d'arbustes de taillis, vastes étendues planes hérissées de bosquets. On trouve les anciennes carrières de Chenôve dont la pierre blanche qui en était extraite a servi à bâtir de nombreux monuments dijonnais

Considéré comme le poumon vert de l’agglomération dijonnaise, les amateurs de promenades et les sportifs y trouvent leur compte : deux sentiers natures, l'un consacré à sa faune et sa flore, l'autre à ses caractéristiques géologiques vous permettront de découvrir cette richesse naturelle et des
circuits balisés attendent coureurs et VTTistes.
Site : www.ville-chenove.fr

Le Jardin du Clos du Roy
Description :
La semaine ou le week-end, le jardin du Clos du Roy, situé en plein cœur du Vieux bourg, au pied des vignes centenaires, vous ouvre ses portes et vous accueille dans un cadre verdoyant et calme.
Vous y découvrirez pas moins de 140 animaux, vache, cochon, âne, chèvre, canard, oie… sans oublier le croassement des grenouilles et des crapauds.
Ce jardin public municipal est un lieu de promenade et de détente en famille ou entre amis. Un espace de pique-nique et une aire de repos ont été aménagés ainsi qu’une aire de jeux pour les plus petits.
LE JARDIN PUBLIC DU CLOS DU ROY
5, rue Paul Bert
21300 CHENÔVE
Tél 03 80 59 96 27
Horaires d'ouverture
Semaine et week-end tout public
Début juin à fin septembre, de 9h à 19h
Octobre, de 9h à 18h
Novembre à fin février, de 9h à 17h
Début mars à fin mai, de 9h à 18h
Les animaux sont rentrés 15min avant la fermeture
Ferme à l’école/ Maison des sports 15, rue de Marsannay 21300 CHENÔVE
Tél. : 03 80 51 55 50

Les balades de l’escargot
En juin, juillet et août, la Ville de Chenôve et l’Office Municipal de la Culture vous proposent des promenades thématiques à la fois historiques et conviviales à travers la commune. C’est l’occasion de découvrir, par exemple, que Chenôve dans les années 1900 était réputé pour ses élevages d’escargot de Bourgogne. L’occasion également de déguster le vin local et des produits du terroir.
Contact : Office Municipal de la Culture Hôtel de Ville - 2 place Pierre Meunier - B.P. 130 - 21303 CHENÔVE
Tél : 03 80 51 55 87
Site : www.omc-chenove.fr


Fan de ma Commune

Ferme équestre
08/06/2012
Très belle pension pour cheval à Auvergne. Le dressage dans une ferme équestre d'élevage de chevaux. Ce site est l'accès à la ferme de cheval à Ternant pour vente de chevaux et achat de cheval sur une large choix de chevaux de très belle race et très bien soigné dans un endroit cool et paisible pour vos chevaux. Les chevaux sont bien bâtis et n'attendent que vous comme jockey. Que ce soit pour des concours ou encore pour le loisir et le plaisir de galoper sur des chevaux dresser dans une ferme équestre. Veuillez visiter ce site sur ferme-equestre-ternant.com

dolso
28/04/2013
IL SFFIT D UN BON ARTICLE COMME CELUI-CI POUR APPRENDRE A CONNAITRE UN COIN DE FRANCE

Bidaut
08/11/2015
Pourriez vous me faire savoir ,si la forêt de cèdre de la Trouhaude est visitable. Salutations

Soumettre un commentaire

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus