Moutiers-Saint-Jean


Hôpital Saint Sauveur du XVIIè siècle


Jardin Coeurderoy, classé Monument Historique.


Apothicairerie


© André Beuchot


Photo Gérard Maes


© André Beuchot

Maire GRIMPRET Jean-François
Secrétaire de Mairie SCHNEIDER Martine
Adresse 2 rue de la Poste - 21500 Moutiers-Saint-Jean
Tél. 03 80 96 74 61 Fax 03 80 96 74 61
Email mairie.moutiers-st-jean@wanadoo.fr
Horaires d'ouverture Lundi 8h-12h et 14h-18h - Mardi, Mercredi et Vendredi 8h-12h
Population 265 habitants. Les Réômois
Altitude 265 mètres Superficie 446 ha
Situation géographique à 18 km de Montbard et 16 km de Semur en Auxois
Communauté de Communes Montbardois
Canton MONTBARD

Je suis fan de ma commune

Présentation

Commune limitrophe avec le département de l'Yonne, au Nord de la Côte d'Or, Moutiers-Saint-Jean se situe dans l'Auxois.

Plus d'infos

Office de tourisme de Montbard et du Montbardois
Place Henri Vincenot
03 80 92 53 81
www.ot-montbard.fr

Tourisme & Patrimoine

Hôpital Saint Sauveur du XVIIè siècle, son histoire, ses collections, ses jardins.

Le village de Moutiers Saint Jean, situé au nord de la Bourgogne, abrite un ancien Hôpital fondé vers 1680 par Claude Charles de Rochechouart de Chandenier, ami de Saint Vincent de Paul et 86ème abbé de l'abbaye
Jean de Réôme, située à deux pas de là. L'Hôpital, fait suite à d'autres lieux occupés dans le village sous dévotion d'une Confrérie de Charité établie en 1656. A visiter, ces lieux étonnants, en particulier son Apothicairerie.
D'une très grande beauté, elle a l'avantage d'être restée dans son état d'origine.
Des boiseries présentent un ensemble unique où les niches séparées par de fines colonnettes torsadées supportent plus de 200 pots à pharmacie, chevrettes, canons, piluliers, aiguières.
A découvrir une collection de vaisselle d'étains, une très belle Vierge à l'Enfant, chef d'oeuvre gothique bourguignon du XIVè. sa chapelle, ses extérieurs et jardins des Simples et d'autres curiosités.
Les visites sont guidées et commentées par l'association Monsieur Vincent du 1er juillet au 31 août 2017 et pour les groupes de plus de 9 personnes sur rendez-vous toute l'année. Contact : 06 86 68 55 85

Jardin Coeurderoy, classé Monument Historique.
Les origines du Jardin Coeurderoy remontent au 17e siecle, classé Monument Historique, en terrasses, clos de murs, intéressant par ses 9 portes et sa nymphée.
Architecture (alternance de pierres lisses et pierres percées ) faisant référence à la Renaissance italienne.Il existe 3 bassins à 3 niveaux différents.





Jardin Coeurderoy, classé Monument Historique.

Apothicairerie

© André Beuchot

Elégante et discrète, la Côte-d’Or séduit par son charme plutôt que par l'exubérance. La richesse de son patrimoine naturel et architectural réserve aux visiteurs des découvertes souvent surprenantes. S'évader en Côte d'Or, c'est la promesse d'une autre perception de notre département ; c'est vouloir partir ailleurs au cœur de son propre territoire...  C'est vouloir l'explorer de mille et une façons pour mieux le connaître. Nous avons donc souhaité rester au plus près de cet immense potentiel environnemental, patrimonial, touristique qui, tout au long des chemins, fera appel à tous vos sens : voir, écouter, sentir, toucher et parfois même goûter. Inépuisable Côte-d’Or, nos coups de cœur ne sont pas tous révélés ici ...  Nous nous évaderons à nouveau vers d'autres territoires dans une prochaine édition. Chaleureux remerciements aux élus et partenaires publics et privés pour la confiance qu’ils nous ont accordée et leur engagement dans la valorisation de leur territoire. 
Valéry Choplain
Découvrir le magazine 


Le saviez-vous ?

Un curieux de passage à… MOUTIERS-SAINT-JEAN. Canton de Montbard.
L'histoire du bourg commence très tôt puisqu'au lieu-dit "en Maubais" furent découverts les vestiges d'une villa gallo-romaine du IIe de notre ère.
Selon la légende, quand la fondation d'une abbaye fut décidée, une grande sécheresse régnait sur la région. Il y avait bien de l'eau au fond d'un puits, mais un terrible serpent le hantait. Courageux, Saint Jean décida de descendre pour le détruire. Grâce à l'aide de Dieu, il réussit à anéantir le monstre. De la belle eau pure arriva alors en abondance et de nombreuses maisons s'installèrent alentour, donnant naissance à un nouveau village. Plus tard, dans la première moitié du XVIIe, de nouveaux miracles se produisirent. Des fous passant sous le corps du saint furent aussitôt guéris.
Historiquement, on apprend que dès le Ve, un monastère fut implanté à Moutiers-Saint-Jean, en faisant le premier monastère de Bourgogne et l'un des tous premiers de France. Selon la légende, Clovis céda à saint Jean de Réome, un de ses parrains, tout le territoire qu'il pourrait parcourir en une journée autour de l'ermitage avec son âne. Cependant, c'est à Corsaint, près de la source de la Réome, que saint Jean qui léga son nom au village, donna naissance vers 450 à un ermitage, transféré au VIe à son emplacement actuel. L'abbatiale XII-XIIIe fut en grande partie détruite à la Révolution, mais le portail sauvegardé est à présent installé au musée des Cloisters de New-York. Les bâtiments aujourd'hui visibles à présent ne datent que des XVII-XVIIIe pour la plupart. Grâce à un beau travail de restauration des propriétaires, on admire la galerie du cloître voûtée d'ogives, le grand escalier et sa rampe en fer forgé, de magnifiques dallages, les salons aux décors XVIIIe en stucs, la salle de bain de l'évêque, la chambre de son valet et deux cellules des moines, meublées...
Face à la mairie école XIXe, l'ancien hôpital Saint-Sauveur fut fondé au XVIIe par un ami de saint Vincent de Paul, Claude Charles de Rochechouart de Chandenier. Il a gardé sa chapelle XVIIe forte d'une belle façade, une Vierge à l'Enfant XIVe, un jardin des Simples où trône une statue de saint Vincent de Paul, une série de vieux meubles, une collection de vaisselle en étain et sa pharmacie. Cette superbe apothicairerie qui conserve ses boiseries regroupe plus de 200 pots en faïence et porcelaine. Le domaine accueille une belle croix sculptée XVIIe ornée de pampres et des instruments de la Passion.
Ce passionnant village compte également deux lavoirs, l'un étant transformé en habitation, de vieilles maisons, une ancienne porte fortifiée, plusieurs colombiers et pigeonniers, ronds ou carrés, un pont XVIIIe, des restes de fortifications avec une tour ronde. Pierres sculptées, linteaux à accolades, petites niches, évacuations d'eau des toits en pierre, les détails d'architecture ne manquent pas, souvent utilisés en réemploi. Croix, puits et leurs pompes dispersés au fil des rues s'ajoutent aux charmes de la bourgade.
Érigée à l'entrée nord, l'église de la Conversion de Saint-Paul XIIe avec sa nef surélevée, fut modifiée au cours des années, notamment aux XVI et XVIIIe. Dominée par une flèche couverte d'ardoises, éclairée par de beaux vitraux, elle abrite le reste des reliques supposées de saint Jean de Réôme. Face à l'église, on repère un Christ en croix portant la date du XIIIe, accroché au-dessus d'une porte de grange.
Jean Coeurderoy, président aux requêtes du palais du Parlement de Bourgogne est né en 1627 et disparu en 1709. L'hôtel Coeurderoy à Moutiers-Saint-Jean rassemble deux maisons médiévales formant château au XVIIIe. Dans le parc un escalier descend dans la terre jusqu'à l'entrée d'un tunnel qui passe sous la route, permettant à la famille d'accéder facilement aux jardins. Ce jardin d'inspiration Renaissance italienne édifié dans la seconde moitié du XVIIe, est entouré de murs s'ouvrant sur la nature par trois arcades en rocaille (ou pierres percées), trois portes complétées par six autres aveugles. En contrebas, une maisonnette couverte en laves s'ouvre sur un alignement de bassins et de vergers. Sa voûte est, elle aussi, réalisée en rocaille, ce qui lui donne un aspect insolite. Beaucoup voient la main d'un architecte ou jardinier italien, grands spécialistes de ces ouvrages au XVIIe, dans le dessin des jardins. Certains pensent à un auteur proche de Serlio qui travaillait alors au château d'Ancy-le-Franc. Les rocailles et meulières sont attribuées à Philibert Delorme.
À l'est du village, la ferme de l'Aumône recèle un colombier couvert en laves. À l'entrée du chemin qui conduit à cette ferme, une maisonnette abrite un four à pain tandis qu'en face, on trouve deux meules de moulins imbriquées. La toiture arrondie couverte de laves d'un pigeonnier rond tout proche retient aussi les curieux. Au sud du bourg, on repère une petite gloriette en brique.
L'ancienne tuilerie en ruine, forte d'une haute cheminée en briques, se dissimule dans un bosquet d'épines au sud-ouest. Active entre le milieu du XIXe et le milieu du XXe, elle remplaça sans doute une fabrique plus ancienne du XVIe. Un vieux texte nous signale qu'en 1525, Guillaume Moichot, "thuillier" indépendant demeurant à Moutiers-Saint-Jean, livre « trois millier de thieulles » aux religieux du Prieuré Notre-Dame de Semur-en-Auxois.
André Beuchot

Photo Gérard Maes

© André Beuchot

 


Retrouvez toutes les villes, tous les villages et hameaux de Côte-d'Or dans "Curieux de Côte-d'Or".  En vente en librairie. En savoir+


Vie Sociale

Ecole primaire - Cantine et garderie.

Économie & Développement

Vous souhaitez vous installer sur la commune ou à proximité ? Des opportunités foncières et/ou immobilières sont peut-être déjà disponibles... Rdv sur www.investincotedor.fr


 


 



Que faire ?

Visitez l'Apothicairerie ; ouverte à la visite en juillet et août les mercredis, samedis et dimanches de 14 h à 17 h.
Randonnées pédestres dont le circuit "Autour de Moutiers-Saint-Jean", inscrit au Plan Départemental d’Itinéraires, de Promenades et de Randonnées (PDIPR). Ces itinéraires bénéficient d’un véritable label de qualité, mis en place par le Conseil Général de la Côte-d’Or.


Fan de ma Commune

BOUAZZI
01/12/2017
Moutiers-saint-Jean est une commune très accueillante et un très beau village. Je suis habitante depuis 2015 avec mon mari et mes 3 enfants, nous allons beaucoup regretter de devoir partir suite à une mutation professionnelle. Je garderai un très beau souvenir de notre passage dans cette commune, mais le plus beau de tous sera mon mariage , et je tiens particulièrement à remercier M.le Maire qui nous avait préparé une très belle cérémonie, j'espère que les habitants de Moutiers le garderont très longtemps comme élus. Malgré notre départ, nous reviendrons revoir le village et les personnes avec qui nous avons créer de très beaux liens, car il est rare de trouver des personnes aussi serviables de nos jours. Merci à vous tous :)

Soumettre un commentaire