L'odyssée musicale de Mata Hari

L'odyssée musicale de Mata Hari
Bienvenue sur le site de THEATRE DE L'INEDIT BISTROT DE LA SCENE, Dijon.
203 Rue d'Auxonne, 21000 Dijon
 Téléphone : 03 80 67 87 39
10 novembre 2018 à Dijon

Contée en musique et peinture, cette épopée vous entraine avec humour aux quatre coins du monde. Rendez-vous au Bistrot de la scène à 20h30 le samedi 10 novembre.

Espionne, danseuse, courtisane, née à Leuvarde en 1876, dans le nord des Pays-Bas, Margaretha Zelle prendra en 1905 le pseudonyme de Mata Hari. Embarquée pour Java avec son premier mari, Margaretha s'habille à la javanaise, apprend un peu le javanais et surtout, la danse javanaise.
De retour en Europe, elle divorce, s'installe à Paris puis, en 1905, se lance dans la danse orientale nue. Elle voyage à travers le monde et collectionne les rencontres.
En 1915, alors que ses finances s'amenuisent, elle reçoit la visite du consul d'Allemagne. Il lui propose de rembourser ses dettes en échange de renseignements stratégiques pour son pays. Elle devient pour les Allemands, l'agent H21.
De leur côté, intéressés par la facilité avec laquelle elle voyage d'un pays à l'autre, les services secrets français prennent contact avec elle en juillet 1916.
La voici agent double.
En janvier 1917, Mata Hari rentre à Paris avec la satisfaction du devoir accompli. Mais piégée par les Allemands, elle est arrêtée le 13 février, accusée d'espionnage au profit de l'Allemagne.

Condamnée à mort pour intelligence avec l'ennemi en temps de guerre, elle est exécutée le 15 octobre 1917 à Vincennes.
Entre romance et aventure d'espionnage, sa vie à rebondissement reste encore un mystère. La grande espionne n'a sans doute pas rapporté beaucoup d'informations aux deux camps adverses.

Aujourd'hui, elle nous fournit l'opportunité de voyager en musique à travers le monde en suivant ses traces. L'occasion d'écouter les oeuvres des compositeurs Correlli, Ortiz, Cappus, Mendelssohn, Henry VIII et des musiques traditionnelles de Bosnie, Argentine, Irlande, Pologne, Espagne, Irak, Mexique…

Mais est-elle vraiment passée par tous les pays évoqués ?

À vous de démêler le vrai du faux en écoutant le récit de cette odyssée.

Les musiques du Trio Lupalyn et les pinceaux de Micheline Reboulleau et André Beuchot vont vous aider.
Enfin… ce n'est pas sûr !

Arrangements et adaptations : Trio Lupalyn. Texte original : André Beuchot.
Direction artistique : Évelyne Peudon

L'odyssée musicale de Mata HariMicheline Reboulleau Peintre sur le vif, André Beuchot Conteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'odyssée musicale de Mata Hari

 

 

Évelyne Peudon Violoncelle - Viole Pier Paolo Ciurlia Vihuela - Archiluth Ludovic Grassot Guitare 


Au fil de cette aventure, le Trio Lupalyn interprète :
Corelli, Cappus, Mendelssohn, Ortiz
et des musiques du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *