"D'un côté et de l'autre": contes, chants vielle avec Jean-Luc Debard et Rémi Guillaumeau

Café du Nord
12 Place Bonaventure des Périers
21230 Arnay-Le-Duc

01 février 2019 à arnay le duc

Soirée musicale et poétique avec Jean Luc Debard et Rémi Guillaumeau
Repas à 19h, 19 €
Spectacle à 21h, participation libre : entre 5 € et 7 €
D'un côté à l'autre du miroir, deux conteurs naviguent entre parole, chant et musique pour faire passer la frontière du temps à quelques humbles figures de parents, amis, voisins, qui deviennent pour un soir, par le rire ou par le rêve, les héros de nos mythologies singulières.
Ils nous parlent des deux côtés du monde, le nôtre et l'autre, de ces frontières introuvables entre le pays et l'ailleurs, le réel et l'imaginaire, le diable et le bon dieu, la rigolade et la mort, la tendresse et l'effroi?.

A travers contes et chants ils nous transmettent leur passion pour le patrimoine linguistique. Comme le dit jean Luc Debard: " nous sommes des raconteurs, et faisons notre récolte parmi ce que se transmettaient les vieux bourguignons dans les fermes et les bistrots. » On retrouve là, à travers poésie contes et chansons, les thèmes chers à Henri Vincenot, rapports familiaux, pratiques religieuses, d’ où le diable n ‘est pas absent. »
Que l ‘on ne s ‘y trompe pas, nos deux conteurs ne sont pas seulement des « patoisants » émérites, ils sont porteurs d ‘une véritable culture qu ‘ils s’emploient à transmettre à travers les recherches qui nourrissent leurs spectacles.
La musique ne sera pas absente, non pas celle issue de la théorie musicale, mais celle qui nous vient de la tradition orale : « au bout du compte, nous avons serré beaucoup de mains, souvent levé le coude, et appris que faire de la musique, c ‘est bien autre chose que d ‘aligner des notes. »
La vielle, avant de devenir un instrument populaire fut d ‘abord un instrument liturgique puis devint prisée de la plus haute aristocratie jusqu’ à la fin du XVIII° siècle. Et c’est aussi le « Leierman », le joueur de vielle de Franz Schubert qui clôt de manière énigmatique le Voyage d’Hiver. Le joueur de vielle sera bien là!

Jean-Luc DEBARD, Conte, chant.
Avec sa verve et son accent, dans la langue chantante de son village d’Auxois, Jean-Luc ballade son auditoire entre le trivial et le merveilleux, tenant au chaud dans sa parole tout un peuple d’estreupiés, de beurdins, de belles-mères et de dames blanches, de diables, de soûlons et de poètes.
Rémi GUILLAUMEAU, Conte, chant, vielle.
Durant un millénaire, Rémi a fréquenté avec une même assiduité les bistrots et les bibliothèques, mêlant sans vergogne la parole des conteurs à la plume des poètes et la voix des chanteuses à la main des musiciens. Il partage avec Jean-Luc un goût prononcé pour la mémoire vivante.

Cette mémoire vivante, ils la font vivre à travers les actions qu ‘ils mènent au sein de la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.