Nuits-Saint-Georges... elle a tout d'une grande !

Nuits-Saint-Georges conjugue l’intimité et le pittoresque d’une cité ancienne avec le modernisme de ses entreprises, le dynamisme de ses habitants ainsi que ceux du canton… C’est une petite ville mais elle a tout d’une grande !

 

 

 

 

 

 

 


S'évader en Côte-d'Or - Nuits-Saint-GeorgesAu cours de votre séjour, vous pourrez arpenter les petites rues du Centre Ville en admirant au passage le bâtiment entièrement rénové de la Mairie, la place du Cratère Saint-Georges, le Beffroi, la place au Poisson...

Mais aussi, le Jardin Anglais, les Hospices…

 

 

Un petit détour pour visiter l’église Saint-Symphorien, (13ème siècle) classée monument historique et inspirée des écoles romanes et byzantines… Son clocher carré renferme un carillon de 37 cloches dont 6 sont classées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S'évader en Côte-d'Or - Nuits-Saint-Georges Les commerces, brasseries, cafés, hôtels et restaurants se mettront en quatre pour vous accueillir et vous faire mieux connaître les particularités de la ville.


Vous pourrez en montant aux Hameaux de Concoeur et Corboin visiter le Château d’Entre Deux Monts…
Les propriétaires se feront un plaisir de vous guider dans cette demeure historique.

 

 

 

 

 

 

 

 

S'évader en Côte-d'Or - Nuits-Saint-GeorgesUne visite au Musée Municipal vous permettra de découvrir des collections provenant du site gallo-romain des Bolards ainsi que l’exposition temporaire « Trésors cachés, Patrimoine révélé » où à l’instar des anciens cabinets de curiosité, vous retrouverez des pièces de toute nature (archéologie, histoire naturelle, armées, viticulture, beaux-arts…). Tous ces objets précieux ou insolites sont sortis de leurs réserves et ont rarement été montrés au public.

 

 

 

 

 

 

 

 


S'évader en Côte-d'Or - Nuits-Saint-GeorgesNuits-Saint-Georges est aussi un lieu où l’on pratique le VTT (ou plus simplement en louant un vélo électrique à l’Office de Tourisme) et la randonnée… Pour cela, pas moins de 18 sentiers balisés s’offrent à vous dans le Pays Nuiton.

Parcourez les vignes et faites connaissance avec les « Climats » qui ont été inscrits il y a tout juste un an au Patrimoine Mondial de l’Unesco.


D’en haut, avec une vue à 360°, vous pourrez au gré du vent découvrir le Pays Nuiton et son terroir dans un voyage en montgolfière… inoubliable au soleil couchant.


Pour terminer votre journée, poussez la porte d’une des nombreuses caves où de superbes nectars raviront vos papilles… avec modération… et rempliront le coffre de votre voiture.


Pour de plus amples renseignements, l’Office de Tourisme se fera un plaisir de vous guider…


Informations :
www.ot-nuits-st-georges.fr
www.ville-nuits-saint-georges.fr

 

 

 

 

Les chemins de Marie

Nuits-Saint-Georges entre vignobles et Climats de Bourgogne


S'évader en Côte-d'Or - Nuits-Saint-Georges Nuits ou un vignoble qui revient de loin car l’on dit que par édit, l’empereur romain Domitien, en l’an 92, interdit la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie et fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence… Nuits, dans les nuits de l’antiquité, connut une ville romaine mise à jour sur le site des Bolards, une ville qui a prospéré jusqu’à sa destruction totale au début du Vème siècle et dont on oublia même le nom. Le nom de Saint-Georges, quant à lui, est directement lié à la production de vin depuis le Moyen Âge. En effet, au IVème siècle, Philibert de Mollans aurait rapporté à Nuits les reliques de Georges de Lydda, martyr chrétien persécuté par l’empereur Dioclétien ; un clos de vignes de la paroisse aurait alors pris le nom de Saint-Georges, figure importante de la religion chrétienne célébré comme le saint patron de la Bourgogne, patron de l’ordre de chevalerie installé à Besançon… l’ordre de Saint-Georges de Bourgogne.


Un christianisme qui a favorisé l’extension de la vigne en Côte-d’Or par la création d’importants domaines rattachés aux abbayes comme celle de Cîteaux. En l’an 1395, Philippe le Hardi, Duc de Bourgogne, décida d’améliorer la qualité des vins et interdit sur ses terres, la culture du gamay au profit du pinot noir. Enfin en 1416, Charles VI fixa par un édit les limites de production du vin de Bourgogne… Bien plus tard naquirent les premiers grands négoces. Au rang du plus ancien, figure la Maison Charles Viennot fondée en 1735. Puis vinrent Geisweiler en 1804, Morin en 1822, Faiveley en 1825, Bouillot en 1844, Labouré et Gontard en 1846, Dufouleur en 1848. Une curiosité qui perdure jusque dans les années 1940, est l’élaboration, par ledit négoce, de vin rouge effervescent selon la méthode champenoise.


Enfin au XXème siècle, afin de faire profiter la commune de la renommée du cru élevé sur son territoire, le conseil municipal de Nuits-Saint-Georges demande et obtient l’adjonction aux appellations du cru célèbre en 1892.


Il suffit d’arpenter les petites rues du charmant village, de la place du Cratère Saint-Georges au Beffroi, classé monument historique, pour savourer la richesse du patrimoine architectural aux façades blanches, aux toits de tuiles vernissées. Au pays des vignobles de grands crus, il faut se laisser charmer par les Hospices dont le domaine s’étend sur 12,4 hectares, répartis sur les communes de Nuits-Saint-Georges, Premeaux-Prissey, Vosne-Romanée et Gevrey-Chambertin.

De son passé de léproserie et d’hospitalité, les Hospices de Nuits-Saint-Georges gardent la générosité des institutions hospitalières. A l’instar des Hospices de Beaune, la Vente des Vins des Hospices de Nuits est organisée au château du Clos de Vougeot.


ll ne faut pas se priver de quelques pas pour découvrir l’église Saint-Symphorien construite au XIIIème siècle dans l’ancien quartier des vignerons. Elle conserve une apparence romane et c’est à l’intérieur que se révèle l’art gothique. Elle est encore pourvue en grande partie de son mobilier d’époques diverses… autels, orgue et tribunes, lutrin du XVème siècle, statuettes en bois doré rappelant la fondation de nombreuses chapelles de confréries…
Par ailleurs, l’église Saint-Denis abrite l’orgue de 1878 du célèbre facteur d’orgues Aristide Cavaillé-Coll.


Nuits-Saint-Georges… C’est aussi à vélo ou à pied que pas moins de 18 sentiers balisés se randonnent en Pays Nuiton au coeur des vignes. Et quand la journée s’achève, c’est en douceur que se poussent les portes de belles caves où se dégustent de merveilleux nectars.


La balade se pose alors sur ce beau territoire bourguignon, partagé entre la côte qui culmine à 600 mètres et la plaine qui s’étend jusqu’à la forêt de Cîteaux, devant sa renommée au prestige de ses vins, de son crémant et de sa production de fruits rouges.

 

S'évader en Côte-d'Or - Nuits-Saint-Georges - Imaginarium

 

Les chemins de Marie

m.quiquemelle@echodescommunes.com