Quand le Mirebellois se mire au gré de ses lavoirs et jardins...

C’est aux anciens parlementaires du duché de Bourgogne que l’on doit la richesse du patrimoine bâti en Mirebellois.
Ces messieurs avaient pour habitude de se retirer pour chasser et profiter de la campagne. Le patrimoine rural quant à lui s’égrène comme autant de perles d’un chapelet : églises, lavoirs, statues…

 

 

 

 

 

 

Quand le Mirebellois se mire au gré de ses lavoirs et jardins...Il y a un drôle de chat, Mirabel de son petit nom, un drôle de chat comme une promesse de mystères et de petites blagues qui se cache dans l’herbe quelque part au bord d’une berge. Il se mire, tout beau qu’il est, dans les yeux des enfants qui le cherchent et des aventuriers qui lui courent après en appelant son nom ! Mii…raaa…bel…


Mirabel se dore le poil dans une prairie à l’ombre d’un colombier à moins que ce ne soit le lavoir du village, construit à Mirebeau, rue du Moulin entre 1870 et 1872. Un bien joli lavoir qui fut muni en 1904 d’un plancher mobile grâce à une crémaillère à poulies qui pouvait monter et descendre suivant le niveau de l’eau. C’était astucieux !

 

 

Téléchargez la brochure

 


Nous sommes au bord de la Bèze, une des nombreuses rivières qui parcourt le territoire et qui pointe son cours depuis une exsurgence dans la grotte de la Crétanne dans le village… de Bèze.


La Vingeanne, quant à elle, descend du plateau de Langres et coule tout en douceur dans le Mirebellois, une vallée qui se découvre en pédalant sur un amusant vélo-rail ou plus sagement à pied le long des chemins ombragés.


Quand le Mirebellois se mire au gré de ses lavoirs et jardins...La promenade mirebelloise passe devant le château d’Arcelot et son Jardin Remarquable inscrit à l’inventaire des monuments historiques, l’un des tout premiers parcs à l’anglaise de Bourgogne, une merveille qui s’étend sur plus de 45 hectares. Les jardins aiment se prélasser dans le Mirebellois et il faut s’attarder dans le merveilleux parc à l’anglaise, lui aussi, paré d’une incomparable roseraie aux deux cents variétés de roses anciennes au coeur de l’abbaye bénédictine de Saint-Pierre-de-Bèze, une des plus anciennes de Bourgogne.


Et c’est au bord de l’Albane que se niche le village de Belleneuve, ancien site néolithique occupé ensuite par les Gaulois puis les Romains. Une villa Gallo-romaine bâtie sur la motte féodale est aujourd’hui remplacée par un château aux couvertures vernissées.
Le Mirebellois s’étend au fil de ses rivières, de ses forêts et de son patrimoine bâti.

 

La Vingeanne se visite au fil des belles demeures : le château de Beaumont-sur-Vingeanne dont l’ensemble est mis en valeur par la famille Rouget qui accueille les visiteurs durant l’été. A Blagny-sur-Vingeanne, une autre demeure néo-classique ouvre ses portes au public à la belle saison.


C’est aux anciens parlementaires du duché de Bourgogne que l’on doit la richesse du patrimoine bâti en Mirebellois.
Ces messieurs avaient pour habitude de se retirer pour chasser et profiter de la campagne. Le patrimoine rural quant à lui s’égrène comme autant de perles d’un chapelet : églises, lavoirs, statues…


Quand le Mirebellois se mire au gré de ses lavoirs et jardins...Le Mirebellois, ce sont aussi les magnifiques grottes de Bèze et leur rivière souterraine qui se parcourt en barque, les fêtes emblématiques embaumées des plantes rares de Bézouotte ou grouillantes de sorcières se donnant rendez-vous l’automne venu dans l’insolite village de Beire-le-Châtel.

 

 

 

 

 

 

 


Quand le Mirebellois se mire au gré de ses lavoirs et jardins...Souvenir de l’époque industrielle, la Canal entre Champagne et Bourgogne, jalonné par la véloroute, relie la Marne à la Saône. De beaux ouvrages subsistent à notre plus grande surprise comme le magistral viaduc de Oisilly ou le pontlevis de type Eiffel construit à Cheuge.
C’est près de ce pont-levis, à la ferme moulin, que fut tourné le film « la Veuve Couderc » avec Simone Signoret et Alain Delon… Toute une histoire en quelque sorte ! Celle d’un territoire au paisible visage qui s’ouvre en tendres lumières sur la vallée toute proche de la Saône et du canal de Bourgogne. Celle d’un territoire au paisible visage qui s’ouvre en tendres lumières sur la vallée toute proche de la Saône et aux portes de la Comté.

 

 

 

Les chemins de Marie
Marie Quiquemelle
m.quiquemelle@echodescommunes.com

mariequiquemelle@gmail.com

 

 

 

Retrouvez toutes les bonnes adresses et l’agenda complet des manifestations à l’Office de Tourisme à Mirebeau ou à Bèze mais aussi sur leur site internet ou sur Facebook.
www.tourisme-mirebeau.fr
Tél. : 03 80 36 76 17
Email : contact@tourisme-mirebeau.fr