Fontaine-Française ou la Grande Histoire au fil de la Vingeanne.

C’est un terroir authentique marqué par la complicité millénaire de l’eau, de la pierre et de la forêt qui accueille le voyageur pour de longues promenades à travers les prairies et les bois ou le long du canal de la Marne à la Saône, entre Champagne et Bourgogne. L’eau est partout, prenant toutes les figures qui lui plaisent, sources, ruisseaux, fontaines, étangs, rivière ou canal.
Un paysage que la pierre a façonné grâce au travail séculaire de l’homme. Châteaux, églises, moulins, lavoirs, fourneaux, vieilles demeures pleines de charme et murets en pierres en sont autant de témoins au fil de l’eau, des vastes forêts et prairies si paisibles. Au hasard des chemins, on peut apercevoir une lumière appréciée des artistes peintres. Entre Val de Saône et Mirebellois, la vallée de la Vingeanne se dévoile en douceur au gré de ses beaux villages de pierres blanches.

En passant par Fontenelle sa source et son lavoir, La Romagne, un site remarquable choisi au XIIème siècle par l’ordre des Templiers pour y édifier une importante commanderie, la verdoyante Licey-sur-Vingeanne, ancien lieu de haut-fourneau et d’extraction du minerai ou encore Montigny-sur-Vingeanne étalée à flanc de colline offrant un très beau panorama sur la Vingeanne et son église du XVIIIème siècle, que l’on aperçoit de très loin, de style bourguignon montrant déjà une influence franc-comtoise… l’on arrive doucement vers le beau village de Fontaine-Française à l’histoire bien étonnante.

 

Fontaine-Française ou la Grande Histoire au fil de la Vingeanne.Proche de la Voie d’Agrippa, le village fut occupé par les Romains et d’autres peuples à l’époque des Grandes Invasions. Un cimetière mérovingien découvert à proximité au lieu-dit La Motte en témoigne. Fontaine-Française autrefois puissante seigneurie, formait alors une enclave relevant directement de la couronne de France… d’où son nom de Fontaine-Française ! Un château y fut construit bâti sous le règne de Louis XV, en 1754, par Monsieur de Saint-Julien à l’emplacement d’une ancienne forteresse datant du XIème siècle. Madame de Saint-Julien, amie des Arts, prenait un vif intérêt à la littérature, à la philosophie et au théâtre.

Elle aimait à s’entourer de poètes et d’écrivains ainsi Voltaire et Madame de Staël séjournèrent ici à son invitation.

 

 

Fontaine-Française ou la Grande Histoire au fil de la Vingeanne.Une magnifique pièce d’eau, l’étang Pagosse, borde les jardins et l’imposante demeure se dresse majestueusement au milieu d’un vaste parc à la française… C’est aussi ici que naquit la Princesse de Monaco devenue Marquise de La Tour du Pin… les années les plus heureuses de sa vie au Château de Fontaine-Française, se consacrant aux bonnes oeuvres.
Elle mourut à Paris et fut inhumée au cimetière de Fontaine-Française. Ainsi l’on peut croiser le Prince de Monaco lorsqu’il vient sur la tombe de son aïeule.


Un des 11 Jardins Remarquables de Côte-d’Or. C’est le jardin aux 372 tilleuls taillés en portique et aux nombreux ifs et buis taillés en topiaires, classé aux monuments historiques depuis 1945 et inscrit le 6 octobre 1993 pour le jardin et l’orangerie. Le jardin du château de Fontaine-Française a été épargné par des transformations ou restaurations abusives… un bonheur de l’histoire qui le présente aujourd’hui dans un état proche de sa création au milieu du XVIIIème siècle. Clos de murs, à l’exception de l’étang de 7 hectares protégé d’une simple margelle et qui ouvre les jardins de 2,8 hectares à l’échelle du paysage, il est imbriqué dans le tissu urbain du village.

 

 

Fontaine-Française ou la Grande Histoire au fil de la Vingeanne.L’histoire, celle de France, s’invite à Fontaine-Française et porte nom d’Henry IV… Une fontaine, celle Fontaine Henry IV, bien sûr, est là pour commémorer la victoire du bon roi sur les Espagnols et la Ligue en 1595.
Car c’est ici que se déroula la énième bataille de la huitième guerre de religion qui vit ainsi une victoire française grâce à Henri IV. Elle marque la fin définitive de la Ligue, un des plus grands dangers que connut la monarchie française avant l’avènement de l’absolutisme. Il aura cependant fallu attendre le 2 mai 1598 pour que soit signée la paix de Vervins et que les Espagnols abandonnent les dernières places qu’ils tiennent en France. Un haut fait historique qui a son importance ici.
Au fil des rues, une très belle corniche bourguignonne attire l’oeil sur l’église du XIIIème siècle, au vocable de Saint-Sulpice coiffé d’un clocher trapu à fenêtres jumelées. L’on y voit une jolie chapelle seigneuriale du XVème siècle et la porte Nord sculptée d’une croix pattée et deux bénitiers en fonte du XIVème siècle. À l’intérieur l’on déambule sur des dalles funéraires des XIVème et XVIème siècles pour s’émerveiller devant Sainte-Madeleine agenouillée et un élégant Saint-Claude du XVIème siècle. Mais c’est sans doute le très beau baptistère renaissance qui attire la préférence.

 

Fontaine-Française ou la Grande Histoire au fil de la Vingeanne.

Nous sommes en terre d’eau qui accueille le lavoir à impluvium de La Fontaine de Chaussin. La belle promenade guidera le pas à l’étang paisible du Fourneau qui doit son nom aux anciens hauts fourneaux qui le bordaient autrefois… Une zone naturelle aménagée, comme une bonne partie de la commune, pour que les personnes handicapées puissent y accéder seules. Canards, hérons cendrés et ragondins viennent vous y saluer sans autre protocole. Un détour par le très beau moulin de Fontaine transformé en chambres d’hôtes.

 

 

 

 

Le circuit de La Voie Romaine partant de la place des Tilleuls à Fontenelle emprunte, quant à lui, une partie de l’ancienne voie romaine reliant Langres à Genève. Il réserve aux randonneurs tout au long de ses 14 km balisés de belles découvertes comme le château de Fontaine-Française bien sûr, mais aussi le tombeau du Père Lerat (ancien éleveur de moutons) situé en plein champ dont le personnage semble scruter l’horizon en regardant vers Fontenelle et se trouvant sur l’un des chemins de Compostelle rejoignant Vézelay.


Tous les commerces sont présents dans ce joli village, de quoi satisfaire le visiteur exigeant qui ne manquera pas de s’attarder à la terrasse de l’Entre-Pot, installé dans un ancien entrepôt, simple clin d’oeil d’ailleurs car ici tout est neuf, beau et agréablement décoré pour passer de bons moments « entre potes » ou en famille ! Sympathique petit restaurant où il est prudent toutefois de réserver. Et quand la fatigue gagne, c’est dans la charmante bâtisse d’un moulin à farine du XVIIème siècle, Le moulin de Fontaine, que Sylvaine Heller et Serge Moret reçoivent leurs hôtes dans un cadre calme et serein. Rénové dans le respect de l’environnement, le Moulin de Fontaine intègre des matériaux naturels de la région, pierres, boiseries, chanvre et c’est au coin du feu dans la belle salle à manger avec vue sur le cours d’eau ou dans le jardin, que se partage un repas convivial cuisiné avec des produits locaux.

 

Les chemins de Marie
Marie Quiquemelle
m.quiquemelle@echodescommunes.com

mariequiquemelle@gmail.com

 

Château de Fontaine-Française
Tél. : 03 80 75 80 40
E-mail : x.decaumont@wanadoo.fr
Fermé lundi et mardi.
Syndicat d’Initiative de Fontaine-Française-Val de Vingeanne
Tél. : 03 80 75 92 71
Les chambres d’hôtes :
La Brocantine au 03 80 95 40 56
Le moulin de Fontaine au 03 80 75 81 94
Les boiseries au 03 80 75 81 94

Fontaine-Française ou la Grande Histoire au fil de la Vingeanne.

Fontaine-Française ou la Grande Histoire au fil de la Vingeanne.