Encourager l'entrepreneuriat culturel et créatif... Un investissement d'avenir pour les territoires...

14 septembre 2015

Implantée dans le quartier des Grésilles à Dijon et lauréate de l’appel à projet national Pôle Territorial de Coopération Économique (PTCE) en 2014, la Coursive Boutaric rassemble une vingtaine d’entreprises culturelles et créatives partageant une même logique,  celle de la coopération. Les 24 et 25 septembre 2015, en partenariat avec leGroupe ESC Dijon-Bourgogne, la Coursive Boutaric organise Les Rencontres Professionnelles sur l'entrepreneuriat culturel et créatif.

 

 

Les industries culturelles et créatives occupent une place croissante dans notre économie. Un constat appuyé par plusieurs études qui prouve la réalité de l'existence d'un secteur économique à part entière et conforté par une prise en compte au niveau national. C'est dans cette dynamique que la Coursive souhaite inscrire ces Rencontres.

 

Ces deux journées de réflexions s'articuleront autour de deux grands axes :

– L'entrepreneuriat culturel et créatif, ressource du/pour le territoire
– Cycle de vie de l'entrepreneur culturel et créatif

 

Des problématiques liées au territoire, à l'innovation, à l'emploi, aux activités seront abordées avec pour objectifs :

 

De démontrer l'apport du secteur culturel et créatif sur le territoire 
De relancer la dynamique de ce secteur économique sur le territoire 
De proposer des outils et services pour accompagner et soutenir les entrepreneurs 
De favoriser le rapprochement avec les opérateurs du secteur économique classique 
De faire connaître et rendre accessible les logiques de coopération.

 

Ces rencontres sont placées sous le signe de la réflexion collective où professionnels du secteur, politiques, chercheurs, étudiants sont invités à débattre.

 

Le comité éditorial

 

Pour construire le programme de ces rencontres, la Coursive Boutaric a mis en place un comité éditorial qui réunit des professionnels de différents secteurs :

Cristina Anghel, présidente – Collectif R.A.S (membre de la Coursive Boutaric)

 
Elen Bernard, responsable programmatrice – Plan 9 (membre de la Coursive Boutaric) 


Gabriel Bloch, directeur adjoint – Nicéphore Cité 


Edwin Juno-Delgado, responsable du master « Industries culturelles et créatives » – ESC Dijon-Bourgogne


Mélanie Lhuillery, chargée de mission – Association des Producteurs Audiovisuels Rhin-Rhône (APARR)


Frédéric Ménard, directeur – Zutique Productions (membre de la Coursive Boutaric) 


Till Meyer, directeur – Maison Rhénanie-Palatinat


Catherine Simeon, présidente - Association des Producteurs Audiovisuels Rhin-Rhône (APARR)


Christine Sinapi, professeur économie et finances, pilotage de la recherche sur les industries culturelles et créatives – ESC Dijon-Bourgogne 


Nicolas Thirion, directeur – Why Note (membre de la Coursive Boutaric).

 

 

COURSIVE BOUTARIC ESC DIJON ECHO DES COMMUNES MARIE QUIQUEMELLELes Rencontres Professionnelles sont organisées en collaboration avec le groupe ESC Dijon-Bourgogne.

La journée de lancement des Rencontres sera marquée par un débat politique entre les candidats à la présidence de la Région Bourgogne - Franche-Comtésur le thème « L'entrepreneuriat culturel et créatif, un enjeu pour la future grande région Bourgogne - Franche-Comté ? »


De nombreuses thématiques seront abordées : Territoire, innovation, emploi, export et bien d'autres et des  intervenants viendront de toute la France : Professionnels du secteur, universitaires, chercheurs, politiques et élus locaux.

 

 

Le programme se trouve ici

 

                                      

Vous ne connaissez pas la Coursive Boutaric ? Alors un peu d’histoire !

 

De la rencontre d’un opérateur culturel et d’un bailleur social...

 

COURSIVE BOUTARIC ESC DIJON ECHO DES COMMUNES MARIE QUIQUEMELLEPlus ancien grand ensemble de l’agglomération dijonnaise, le quartier des Grésilles est classé ZUS (zone urbaine sensible) et compte plus de 4 000 logements sociaux. En 1999, la démolition de l’immeuble des Lochères fait le constat d’un échec social douloureux (association contestataire, pétitions, acte criminel). 


Soucieux de ne pas reproduire les mêmes erreurs, la Ville de Dijon et l’OPAC de Dijon (ex-Dijon Habitat) décident alors de mettre au cœur de leurs préoccupations les habitants de l’immeuble Billardon, second bâtiment voué à la démolition en 2003.

 

Au-delà de la création d’une cellule de relogement à l’écoute des habitants, Jean-Claude Girard, alors directeur de l’OPAC, initie de nouvelles pratiques grâce à la mise en place d’actions culturelles favorisant l’expression des habitants.

 

Différents acteurs culturels locaux sont invités à intervenir. Parmi eux, Zutique Productions et son directeur, Frédéric Ménard, qui participe à l’accompagnement du relogement des locataires à travers différentes productions artistiques. Spectacles, album, édition, exposition… s’inventent et se construisent au gré des témoignages et souvenirs des habitants de l’immeuble.

 

De ce succès et de cette collaboration naît une complicité entre les deux directeurs qui se découvrent des valeurs communes. De leurs échanges professionnels sincères et engagés émerge une idée innovante : la proximité avec les habitants, créatrice de mixité sociale, est porteuse de dynamisme pour le quartier et nourrit la dimension créative et artistique des opérateurs culturels. Limplantation d’acteurs culturels au cœur du quartier des Grésilles, dans l’immeuble Boutaric, est actée.

 

 

Un projet innovant de requalification urbaine

 

C’est ainsi qu’en 2007, Dijon Habitat (ex-OPAC), décide de mettre des appartements vacants de l’immeuble Boutaric à disposition d’un premier opérateur culturel, Zutique Productions. D’autres entreprises culturelles rejoignent ensuite l’aventure, jusqu’à former un collectif de 4 structures en 2010. L’implantation de ces premières entreprises a très vite créé un climat propice à la coopération et les premières actions réalisées ont fini de convaincre de la pertinence d’un tel projet. Une période riche de temps décisifs et d’initiatives nouvelles s’en suit.

 

Citons la création du Collectif Grésilles Culture pour une programmation culturelle concertée entre les acteurs du territoire ou la Casbah Boutaric, fête populaire organisée au pied de l’immeuble, qui permet, encore aujourd’hui, de tisser des liens privilégiés avec les habitants.

 

Enfin, l’organisation en 2009 des Rencontres nationales «Démarches artistiques et Régénérations urbaines » a permis de réunir une centaine de professionnels de toute la France et de publier des actes référents en la matière.

                                

COURSIVE BOUTARIC ESC DIJON ECHO DES COMMUNES MARIE QUIQUEMELLEEn 2010, année de la concrétisation, le projet de réhabilitation immobilière de l’immeuble Boutaric est adopté par le conseil d’administration de Dijon Habitat.

 

L’association La Coursive Boutaric, structure porteuse du projet, est créée le 2 décembre 2010. Elle obtient le soutien de la Ville de Dijon et du Conseil régional de Bourgogne, ainsi que des financements privés (Fondations de France, du Crédit coopératif, Macif).

 

En 2012, elle décroche le prix du Concours de l'Économie sociale et solidaire de la région Bourgogne, et le prix «Création d’activité et développement économique » parrainé par l’ACSE, dans le cadre du concours « S’engager dans les quartiers » organisé par la Fondation Agir contre l’exclusion et de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine.

 

En 2014, La Coursive Boutaric est lauréate de l’appel à projet interministériel pour le développement des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE). Elle réunit 18 entreprises culturelles qui coopèrent, avec pour objectif leur développement économique et plus largement le développement de la filière culturelle et créative en Bourgogne.

 

La Coursive Boutaric est le moteur de cette consolidation économique durable grâce à une offre de services adaptée à leurs besoins (mutualisation, actions commerciales, compétences).

 

Riche des compétences et expériences de ses membres, le pôle est aujourd’hui un acteur à part entière des Grésilles, un quartier en pleine mutation de l’agglomération dijonnaise. 

                 

                                     

En tant que PTCE, la Coursive Boutaric s’est fixé trois objectifs de développement

 

Un objectif sectorieldestiné à  œuvrer pour le développement économique des entreprises de la filière au moyen d’une offre de services dédiés.

 

Un objectif  territorial, la Coursive Boutaric est située au cœur d’un quartier en pleine requalification urbaine où elle contribue à son attractivité par le développement d’activités économiques et de projets culturels participatifs.

 

Un objectif transversalqui se décline en  une démarche de recherche et expérimentation avec la volonté de réadapter son modèle économique, capitaliser ses pratiques et les essaimer vers d’autres territoires.

 

Concrètement, La Coursive Boutaric propose un ensemble de services dédiés aux entreprises culturelles et créatives pour :

 

COURSIVE BOUTARIC ESC DIJON ECHO DES COMMUNES MARIE QUIQUEMELLEAccéder à de nouveaux marchéspar la promotion d’une offre de services mutualisée en direction des acteurs publics et privés, portail de vente de compétences, veille et réponse commune aux marchés publics, accompagnement personnalisé…

 

Réaliser des économies d’échellepar la location de bureaux à loyers modérés, espace coworking, mutualisation de matériels et services, groupement d’achats responsables…

 

Adapter les compétences aux mutations du secteur par un état des lieux annuel des entreprises, programme de formations-actions, bourse d’échange de compétences...

                                   

 

La Coursive Boutaric en chiffres

 

19 entreprises culturelles et créatives

 

8 domaines d’activités, spectacle vivant, publicité, cinéma, graphisme, web, édition, audiovisuel, design

 

25 chefs de projet experts, conseillers, communicants, développeurs de projet et médiateurs

 

4 millions d’euros de budget consolidé

 

65 équivalents temps plein

 

6 formes juridiques, association, EPCC, EURL, SARL, SCIC, sous portage salarial au sein d’une CAE

 

400 m2 de bureaux partagés au sein d’un immeuble de logements sociaux

 

La Coursive Boutaric est soutenue par l’État et les collectivités locales dans le cadre de sa labellisation  Pôle territorial de coopération économique.

 

 

 

 COURSIVE BOUTARIC ESC DIJON ECHO DES COMMUNES MARIE QUIQUEMELLECOURSIVE BOUTARIC ESC DIJON ECHO DES COMMUNES MARIE QUIQUEMELLE

 

 

 

 

Crédit photos  Louise Vayssie

 

Renseignements et inscriptions

 

COURSIVE BOUTARIC ESC DIJON ECHO DES COMMUNES MARIE QUIQUEMELLE

LA COURSIVE BOUTARIC

Pôle d'entreprises créatives

2, rue Boutaric

BP 77106

21071 Dijon Cedex


Tel / 13 10 21

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La Préfète de région reçoit des chefs d'entreprise de Bourgogne-Franche-Comté sur le thème de l'insertion par l'activité économique
Christiane BARRET, Préfète de la région...
La Carsat BFC et EDF s'engagent contre la précarité énergétique
La Carsat Bourgogne-Franche-Comté et EDF ont signé ce mardi 13...
Appel à Projets Tandems Solidaires
Le dispositif "Tandems Solidaires" a pour objectif de favoriser le...
Bourgogne et Franche-Comté mobilisées pour l'accueil des réfugiés
Le Président de la République a annoncé, le 7 septembre...
Le Vill'Age Bleu de Venarey les Laumes inauguré !
Dix années de travail auront été nécessaires pour...
Les Black Chairs ont besoin de vous !
Les Black Chairs, l’équipe de rugby fauteuil de Nuits Saint...
Montbard, Montbard... tout le monde descend et vivez la Bourgogne !
Traversée par le Canal de Bourgogne et par une rivière encore...
Cérémonie des voeux du Conseil Départemental
François SAUVADET, Député de la...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.