Thierry Falconnet élu Maire de Chenôve

23 septembre 2015

Thierry Falconnet a revêtu l'écharpe tricolore ce 21 septembre 2015 lors du Conseil Municipal. Il succède au maire sortant, Jean Esmonin. A l'occasion de son allocution le nouveau maire a exprimé sa volonté de continuer le travail entrepris par ses prédécesseurs et conduire Chenôve sur le chemin de la réussite pour  tous. Jean Esmonin a remercié l’ensemble des habitants pour l’ensemble du chemin parcouru ensemble au cours de ces 16 années. 

 

 

 

 

 

Allocution de Thierry Falconnet

 

"Vous pouvez imaginer, à ce moment précis, quelles peuvent être à la fois mon émotion d’accéder à la fonction de maire de Chenôve, ma fierté de présider aux destinées de notre commune, ma confiance dans la détermination qui anime chacune et chacun des membres de la majorité, qu’ils soient socialistes, communistes, radicaux, écologistes ou issus de la société dite civile. Sachez que j’ai pleinement conscience de la responsabilité qui est aujourd’hui la mienne comme des défis et enjeux auxquels notre ville est confrontée. Nous aurons à les relever ensemble dans la continuité du travail considérable déjà réalisé, mais aussi avec l’envie d’un profond renouvellement, souhaité et attendu par nos concitoyens.

 

Chenôve, ville qui me passionne au plus haut point depuis plus de vingt ans, ville où sont mes racines familiales, ville où je vis depuis le jour où Roland CARRAZ a souhaité m’associer à son destin, ville où mes enfants sont nés, ont grandi et se sont épanouis, ville où j’ai su trouver des amitiés fidèles, profondes et multiples. Chenôve, ville ô combien attachante et ô combien complexe où se côtoient vieilles familles du Bourg, tradition cheminote, mémoire combattante et résistante, histoire de la diversité française, habitants des Grand Crus et du Clos du Roy aspirant, comme tous, au mieux-être. Chenôve, ville où il fait bon vivre, ville que j’aime et que nous aimons.

 

« La légitimité se conquiert, elle ne s’octroie pas. » Notre majorité l’a conquise en mars 2014 sur la base d’une transition voulue, annoncée et assumée. Aujourd’hui, notre majorité la réalise.

 

Notre projet est progressiste. Il est porté par une majorité d’union des forces de gauche républicaine et par nos concitoyens de bonne volonté. Il a comme horizon une société plus juste, plus égalitaire, plus fraternelle, qui fasse la part moins belle aux puissants et permette aux plus faibles de sortir de leur condition.

 

Ce projet progressiste est celui poursuivi à Chenôve par les municipalités de gauche depuis 1977 conduites par Roland CARRAZ, puis par Jean ESMONIN. Nous le recevons en héritage, nous le ferons vivre ensemble et, je l’espère, nous le ferons fructifier.

 

Notre horizon est celui de la République sociale, chère à Jean Jaurès, d’une République accomplie où chacune et chacun trouve sa place, sans distinction d’origine ou de naissance. Il est bon de rappeler, particulièrement ce jour, ce qui a fait que les uns et les autres, avec des parcours personnels différents, des choix différents, des appréciations parfois différentes, avons fait le choix de nous engager politiquement, de nous engager à gauche. Dans une période troublée où les repères se perdent au gré des positionnements tactiques, voire des renoncements stratégiques, nous voulons affirmer notre désir profond d’unité des cheneveliers, de notre ville, autour de l’institution municipale et avec elle.

 

 

 

Chenôve, deuxième ville de l’agglomération dijonnaise, troisième ville de Côte d’Or, est une ville populaire. Elle possède de nombreux atouts : première zone d’activités économiques et premier bassin d’emploi de l’agglomération, premier village de la côte viticole qui saura profiter, avec le sud dijonnais, de l’inscription des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’UNESCO, un terreau associatif riche sur lequel la vie civique peut s’appuyer, un service et des équipements publics performants avec des personnels municipaux engagés pour leur ville et ses habitants, une place importante et reconnue dans la communauté urbaine du Grand Dijon avec laquelle nous partageons le projet de territoire, son statut de ville-phare du sud dijonnais.

 

Mais elle connaît également, et ce depuis plusieurs années, toutes les problématiques relatives à l’éminence de la question sociale : chômage endémique des jeunes, inquiétudes d’une part importante de nos concitoyens face à leur avenir et celui de leurs enfants, échec scolaire encore trop important, particulièrement dans le périmètre concerné par la politique de la ville, sentiment d’insécurité alimenté par des incivilités à répétition qui minent notre quotidien, fractures profondes au sein de notre population aiguisées par les tenants du populisme ou du communautarisme se rejoignant dans le même dessein, celui d’abattre notre pacte républicain.

 

Retenue parmi les 200 quartiers prioritaires d’intérêt national par l’Etat pour le quartier du Mail, nous aurons à mener la deuxième phase du projet national de renouvellement urbain. Dans une période tendue sur le plan budgétaire, c’est une chance pour Chenôve !

 

 

Mais je l’affirme fortement ce soir : nous devons avoir l’ambition de sortir Chenôve de ces quartiers prioritaires. Si nous y parvenons, cela signifiera que nous aurons gagné ce combat et que tous les habitants de Chenôve vivront alors dans de bien meilleures conditions pour eux et leurs enfants. Et ceci n’est pas qu’affaire d’architecture ou de cadre bâti ! Même si l’urbain est essentiel, l’humain doit garder sa primauté, c’est cela notre projet politique ! 

 

Notre force est celle de l’unité de notre équipe, constituée de femmes et d’hommes engagés, déterminés à faire face à ces problèmes réels, en toute lucidité et en pleine responsabilité, pour y apporter des réponses concrètes à l’échelle locale, tout en ayant le souci de participer à une réflexion et à une action plus globales. Après Jean ESMONIN, j’ai maintenant l’honneur de conduire cette équipe sur laquelle je saurai m’appuyer.

 

Tout changement provoque des inquiétudes que d’aucuns auraient tort de se plaire à entretenir pour jeter, a priori, le doute ou le discrédit sur les acteurs légitimes de ce changement. Je voudrais rassurer celles et ceux qui pourraient encore s’interroger. Nous nous plaçons dans la suite de ce qui a déjà été accompli à Chenôve en termes d’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens, de renouvellement urbain, d’amélioration de l’image et de l’attractivité de notre ville, de solidarité ou de promotion de la citoyenneté, d’accès pour le plus grand nombre à l’éducation et à la culture, même si nous revendiquons notre liberté municipale.

 

 

 

 

La tranquillité publique est, dès à présent, une préoccupation majeure de notre équipe et fera l’objet, lors du prochain conseil municipal, de toute une série de mesures importantes qui prouveront, si besoin l’était encore, que notre volonté d’affronter cette question est réelle, dans le respect du droit et des compétences respectives des différents acteurs que sont l’Etat, la Justice et la Ville de Chenôve, mais en pleine concertation et étroite collaboration pour plus d’efficacité et d’efficience.

 

Autre élément de cette volonté collective que je porterai avec détermination, nous agirons pour plus de concertation et de participation des habitants aux décisions politiques qui peuvent modifier sensiblement leur quotidien, je pense notamment aux futurs projets de construction ou d’aménagements urbains. A ce titre, nous aurons à installer le conseil citoyen, comme la loi nous y oblige réglementairement dans le cadre de la politique de la ville. Ce conseil citoyen, dont les contours restent à définir, ne concerne que le quartier du Mail. Je veux, avec mes collègues de la majorité, que tous les quartiers de Chenôve puissent bénéficier d’une telle structure volontaire, destinée à mieux associer nos concitoyens vis-à-vis de leur environnement immédiat sur des questions d’intérêt général. Nous proposerons très vite au conseil municipal des mesures précises allant dans ce sens.

 

Nous voulons également, et je m’y engage en tant que maire, à moderniser l’exercice démocratique au sein de ce conseil. D’abord en associant plus étroitement l’opposition républicaine aux décisions prises par les élus du suffrage universel. Il est normal que toutes les composantes républicaines ici représentées qui s’engagent pour Chenôve, à leur manière et selon leurs convictions propres, soient mieux informées, plus consultées, pour exercer leur mandat dans les meilleures conditions afin d’œuvrer elles aussi à l’unité de notre ville.

En agissant de la sorte, en manifestant cette volonté réelle d’ouverture, nous avons l’ambition de réhabiliter la libre délibération dans notre assemblée. Cela ne veut pas dire que nos échanges ne seront pas passionnés (ce serait d’ailleurs dommage), mais ils se fonderont sur de vraies prises de position, étayées par une bonne connaissance des dossiers. Certains pourront penser que la majorité prend un risque à trop dire ou à trop informer. En tant que nouveau maire, je pense exactement le contraire. Je crois, et mes collègues avec moi, en notre intelligence collective. La démocratie communale vaut bien cet effort de renouvellement de nos pratiques !

 

En dernier lieu, je veux mettre l’accent sur la responsabilité individuelle et collective de notre majorité. Chacune et chacun des adjoints, conseiller délégué ou conseiller municipal participera, à sa place et à sa mesure, à la réalisation de notre programme. J’ai souhaité avec eux, et c’est notre pacte de gouvernance, qu’ils soient investis dans des délégations aux périmètres clairs, correspondant à des secteurs de l’activité municipale bien identifiés. Leurs délégations seront autant de missions auxquelles répondront, sur le plan administratif, des projets de services redéfinis, pour une meilleure visibilité et lisibilité de notre action commune. Cette nouvelle architecture vous sera présentée très prochainement. Comme maire de Chenôve, je veillerai au sens collectif de cette action et à en maintenir la cohérence globale. Je serai le maire de toutes et tous les Cheneveliers, quelle que soit sa condition, quel que soit son âge, quel que soit le quartier où il réside, quelle que soit son origine.

 

Pour conclure, je veux exprimer un vœu. Notre institution municipale a été durement critiquée et prise à partie durant ces derniers mois. Nos agents en ont particulièrement souffert. Je souhaite les assurer de notre confiance et d’un traitement juste, équitable de toutes les situations individuelles.

 

Il me revient désormais d’être le garant de l’unité de notre ville et du respect de l’action communale. Je demande donc à mes collègues adjoints, conseillers délégués et conseillers municipaux de garder toujours à l’esprit notre devoir et notre exigence d’exemplarité et de rigueur. Ce devoir et cette exigence, vous le savez, je les fais d’abord miens. Ils sont essentiels pour que notre action publique ne soit pas entachée à l’avenir du moindre doute qui profiterait assurément à nos adversaires, aux populistes qui veulent affaiblir notre système représentatif en le dénigrant. Cette exemplarité et cette rigueur seront d’autant mieux partagées par les agents et par les cadres de notre collectivité qu’elles seront portées d’abord par les élus eux-mêmes.

 

A l’heure où je prends la responsabilité de maire de Chenôve, j’ai confiance en vous, confiance en nous, pour continuer le travail entrepris par nos prédécesseurs et conduire notre ville sur le chemin de la réussite pour  tous, sur le chemin de plus d’égalité et de fraternité, sur le chemin d’une cohésion enfin retrouvée.

 

Vive la République,

Vive notre Ville Une et Indivisible,

Vive Chenôve."

 

 

 

 

 

 

Allocution de Jean Esmonin avant l'élection du nouveau Maire

 

"Mesdames et Messieurs,

 

Avant de procéder à l’élection, je voudrais adresser un message.

 

Ce message se veut à l’attention des Chenevelières et des Cheneveliers, de tous les habitants de cette Ville de Chenôve dont j’ai eu l’honneur de présider à la destinée depuis le décès de Roland Carraz en 1999.

 

Je tiens à remercier l’ensemble des habitants de cette Ville qui me tient tant à cœur pour l’ensemble du chemin parcouru ensemble au cours de ces 16 années.

 

Je veux remercier l’ensemble de mes administrés d’avoir écrit, à mes côtés, des pages de l’histoire contemporaine de Chenôve.

Je veux les remercier pour la patience dont ils ont su faire preuve lors des différentes périodes, parfois longues, de grands travaux afin de bâtir notre nouveau centre-ville mais aussi modifier en profondeur l’ensemble des quartiers : que ce soit pour pouvoir bénéficier du tramway d’agglomération, qui relie un peu plus les destins de Dijon et de notre ville, pour la création du Cèdre, qui a implanté la Culture dans notre cité, pour le Parc urbain du Mail, qui a signé le retour de la nature en ville ou encore pour rénover la place Anne-Laprévote, qui est devenue, avec son Auberge, un haut lieu de la Porte de la Route des Grands Crus… Nous l’avons encore vu ce week-end avec le succès rencontré par la Fête de la Pressée.

 

Je ne retiendrai que ces quelques réalisations pour changer le visage et l’image de la cité des Bonbis pour ne pas être trop long mais que de travail parcouru ensemble !

 

Je voudrais également adresser des remerciements appuyés à l’ensemble des agents de la Ville de Chenôve, qui, durant toutes années, ont montré, par leur travail quotidien, qu’ils étaient des grands serviteurs de la Fonction publique territoriale, bien trop souvent vilipendée.

 

Les grands dossiers pour le présent et l’avenir de notre ville sont dorénavant sur les rails.

 

Au moment de préparer cette ultime intervention, une citation de François Mitterrand m’est revenue et je vous la confie en guise de conclusion :

 

«  Il y a toujours un avenir pour ceux qui pensent à l’avenir ! »

 

Je remercie encore les Cheneveliers pour ce long passé commun… en pensant, avec eux, à leur avenir ! "

 

 Thierry Falconnet élu Maire de Chenôve Thierry Falconnet élu Maire de Chenôve

 

 Thierry Falconnet élu Maire de Chenôve Thierry Falconnet élu Maire de Chenôve

 Thierry Falconnet élu Maire de Chenôve

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Le Cèdre de Chenôve, centre culturel et de rencontres.
Discours inaugural du Cèdre par Jean Emonin " la responsabilité...
Le Cèdre, une première année réussie.
Retour sur une 1ère année riche en programmations et...
Fermeture des accès du plateau sur Chenôve jusqu'à la fin du mois d'août
Dans le cadre exceptionnel de départs de feux et du danger...
Chenôve dévoile sa nouvelle saison culturelle tambour battant.
Jean Esmonin a présenté la nouvelle saison culturelle de...
Thierry Falconnet présente ses 1er voeux aux Cheneveliers
A l'occasion de la présentation de ses voeux pour cette nouvelle...
Chenôve, Thierry Falconnet met la démocratie participative au coeur de sa politique
Partant du constat que les citoyens vivent de plus en plus mal le fossé...
Chenôve développe sa politique de développement durable avec Pirouette Cacahuète
En signant avec Cécile Artale, directrice de l'association...
Nuit de l'Eau à Chenôve, EDF remet un chèque de 3 600 euros à l'UNICEF
Mardi 5 avril, au centre nautique de Chenôve, Hervé Besserer,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.