Marie Guite Dufay à la rencontre des départements de Bourgogne et de Franche Comté

19 octobre 2015

Marie Guite Dufay se déplace au plus proche de la société civile des entreprises, des exploitants de la Nièvre à la Saône et Loire en passant par le Doubs. Des déplacements, des entretiens, des cafés débats qui font de sa campagne aux régionales 2015, une campagne de grande proximité pour Notre Région d’Avance ! Agriculture d’excellence, enseignement formation des jeunes, université de demain Marie Guite Dufay s’attache à  replacer l’homme au cœur de l’activité économique et sociale, acteur de son territoire à tous les niveaux de la société.

 

 

Marie Guite Dufay souhaite promouvoir une agriculture d’excellence

 

Lors d’un déplacement dans la Nièvre, où elle a rencontré sur le terrain de nombreux professionnels de l’agriculture, Marie-Guite Dufay a consacré une journée à l’agriculture. Elle s’est rendue au groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) à Devey, au Haras de Cercy-la-Tour, puis a échangé avec des membres du bureau interprofessionnel des Vins du Centre Loire dans l’exploitation d’un viticulteur à Pouilly, avant de rencontrer un céréalier bio et des éleveurs bovins, et de terminer sa visite par le marché au Cadran à Corbigny. Marie-Guite Dufay a enfin animé un café débat sur l'agriculture en présence notamment du Président de la Chambre d'Agriculture de la Nièvre et des syndicats.

 

Les terroirs, ferments de notre identité commune

 

REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESLa Bourgogne Franche-Comté dispose d’atouts considérables qu’il s’agit de préserver et de conforter. Les terroirs et les hommes et les femmes qui les rendent vivants sont à la source d’une grande part de notre culture et de notre identité.

Leurs productions, fruits de savoir faire et de pratiques patiemment adaptées aux pays et aux climats, constituent tout à la fois le berceau d’une activité économique ancienne qui sait valoriser les ressources naturelles, mais aussi celui d’un art de vivre et de paysages résultant d’une activité agricole et forestière dynamique.

Les produits francs comtois bénéficient d’une renommée internationale, du Comté à nos grands crus en passant par la saucisse de Morteau et le Charolais.

 

 

Accompagner les  filières d’excellence

 

Le développement d’une agriculture sous signe de qualité (AOP, IGP, Agriculture Biologique) est une priorité. La Grande Région aura un rôle majeur dans la structuration des filières d’excellence pour positionner nos produits dans la compétition internationale. Pour continuer à investir dans  la modernisation des bâtiments et des outils de production et de transformation, elle pourra s’appuyer sur les fonds européens dont elle est désormais l’autorité de gestion.

La région Bourgogne Franche-Comté accompagnera donc les agriculteurs qui s’installent, innovent, investissent et recrutent pour une agriculture régionale à la fois productive et attractive. Il s’agira également de poursuivre dans le soutien à l’enseignement agricole, en particulier dans sa mission de formation continue des agriculteurs et forestiers.

 

Pour une agriculture moderne, innovante, connectée, qui tire pleinement parti des outils numériques, Marie Guite Dufay annonce qu’elle soutiendra le développement des procédés digitaux nouveaux qui améliorent la rentabilité et l’efficacité de la production et de la transformation.

 

Favoriser une agriculture plus durable

 

Marie-Guite Dufay a rappelé que l’excellence agricole passe aussi par l’excellence environnementale. La Bourgogne Franche-Comté devra poursuivre ses politiques agroenvironnementales pour des productions moins consommatrices en intrants et aider le développement de pratiques agro écologiques.

 

Développer les circuits-courts et l’alimentation de proximité, aider les agriculteurs à la certification biologique, tels sont les credo de la candidate aux régionales 2015. Une agriculture durable est, par ailleurs, celle qui s’adapte aux aléas climatiques. La Région aura à mobiliser ses fonds, comme elle le fait actuellement pour venir en aide aux agriculteurs dont les productions ont été touchées par la sécheresse.

 

Enfin, la promotion d’une agriculture plus durable passe aussi par la prise en compte de la situation des professionnels, comme c’est aujourd’hui le cas à travers le service de remplacementsoutenu par la région Franche Comté.

                                   REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

 

A l'occasion d'une visite à Besançon, Marie-Guite Dufay et Sophie Béjean ont animé un débat sur le thème de la jeunesse et de l’enseignement supérieur. L’enseignement supérieur étant la clé, avec la recherche et l’innovation, du développement économique de notre territoire et de l’épanouissement professionnel et citoyen de chacun.

 

 

 

Sophie Béjean a été présidente de l’Université de Bourgogne de 2007 à 2012. Actuellement présidente du CNOUS et de Campus France, elle a présidé le comité pour la Stratégie nationale de l’Enseignement Supérieur (StraNES), dont les propositions ont été remises au Président de la République le 8 septembre dernier.

 

 

 

Investir dans l’enseignement supérieur, c’est permettre à chaque jeune d’acquérir les compétences nécessaires aux emplois de demain. C’est aussi préparer l’avenir et construire une économie forte et une « société apprenante».

 

Investir dans la jeunesse

 

La jeunesse est le temps où des questions cruciales se posent, orientation, formation, insertion dans le monde du travail, émancipation sociale, autonomie financière, indépendance résidentielle …  « La jeunesse est notre priorité. Nous devons investir pour que les jeunes accèdent aux  savoirs, à l’emploi, à l’autonomie et à la citoyenneté » exprime Marie Guite Dufay.

 

La Région est là pour l’accompagner et l’aider à réaliser ses projets sur notre territoire. Une jeunesse qui a un temps d’avance est une jeunesse qui fait ses choix avec toutes les cartes en main pour décider de son avenir et dessiner le monde de demain. C’est pourquoi Notre région d’Avance propose de généraliser à la grande région la carte avantages jeunes et l’aide au permis de conduire.

 

La formation, meilleure carte pour la jeunesse et pour la région

 

Il est du devoir de tous d’offrir les meilleures conditions de formation dans les lycées généraux, les lycées agricoles, les lycées technologiques et professionnels. C’est pourquoi la Région investit dans des lycées modernes, adaptés aux nouvelles exigences de pédagogies de plus en plus collaboratives et à la vie des lycéens.

 

Il Faut donc s’assurer que l’accès à l’enseignement supérieur se fait dans les meilleures conditions. Parce que les jeunes diplômés du supérieur ont 5 fois de plus de chances que les non diplômés de trouver un emploi et de réussir leur vie professionnelle, l’enseignement supérieur, avec la recherche, est au centre du projet  de la future Région.  

 

« Nos universités et nos écoles d’ingénieurs doivent être les fers de lance de la société apprenante,selon  la belle expression du prix Nobel Joseph Stiglitz, que nous devons construire. »

 

 Soutenir le développement universitaire

 

Dans le respect de leur autonomie, la candidate annonce le projet de soutenir le développement des trois universités (Université de Franche-Comté, Université de Bourgogne et UTBM) et des grandes écoles (ENSMM, AgroSup et ESC Dijon) au sein de la Communauté d’Universités et d’Etablissements (COMUE) qu’elles ont décidé de constituer et que devrait rejoindre l’ENSAM de Cluny (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers).

 

      REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

                                                         

En harmonisant leur offre de formation et leur capacité de recherche, elles constituent  « l’université fédérale »de référence sur le plan européen et international, dont la nouvelle  région a besoin. Dans ce cadre, nous soutiendrons fortement le projet ISITEprésenté par la COMUE en réponse à l’appel à projets des Investissements d’Avenir, pour renforcer l’excellence du territoire.

 

Marie Guite Dufay précise l’aide qui sera apportée au développement des campus en déployant un véritable plan Campus régional, en partenariat avec l’Etat et en soutien des politiques menées par les établissements. Le but est également de contribuer en particulier à la rénovation immobilière et énergétique des bâtiments universitaires et de développer l’accès au logement étudiant en rénovant 500 chambres d’étudiants supplémentairesdans les résidences étudiantes.

 

« Nous mènerons à bien le projet Eco-Campus, de formation, de recherche et de rénovation immobilière, sur le site universitaire de Belfort afin de réaliser un démonstrateur, vitrine technologique, de solutions innovantes en matière d’efficacité énergétique des bâtiments et d’énergies renouvelables. »

 

Globalement, il s’agit d’accentuer l’investissement régional dans la recherche publique en soutenant les projets de recherche d’excellence et de transfert porté par les universités soit un «  Plan Recherche 2016-2020 » d’un montant de 50 M€ sera lancé pour permettre de financer des équipements de laboratoire, des projets scientifiques, des contrats doctoraux et postdoctoraux.

 

                             REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

                                                                                     ENSAM de Cluny

 

 

L'économie sociale et solidaire

 

Marie-Guite Dufay qui est vice présidente de l'Association des Régions de France  en charge de l'économie sociale et solidaire, a consacré une matinée à ce secteur en visitant des sites qui démontrent qu'il constitue une filière économique à part entière. Les  entreprises de  l'économie sociale et solidaire créent de l’emploi tout en rendant des services d’utilité sociale et en créant   du lien dans les territoires.Ces emplois sont passés en Franche-Comté de 10% à 12% de l’emploi salarié régional entre 2005 et 2012.

 

REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESElle a pu échanger sur la détection et le soutien à des projets nouveaux en se rendant à Corre pour échanger sur le projet « Bêche à l’assiette » initié par Franche-Comté Active.

Il permettra d’offrir des emplois à des personnes en situation de précarité sur un jardin maraîcher mis à disposition  par la commune et des agriculteurs.

Les produits alimenteront un restaurant communal qui fournira les cantines scolaires et des personnes âgées, ainsi que des particuliers. Elle a également visité les ateliers « Emballages Comtois » à Noidans-les-Vesoul, entreprise solidaire exemplaire  par son  lien  à  l’économie dite « classique » car lancée à l’initiative d’une entreprise, JPA Emballages, qui emploie des personnes  en insertion.

 

 

Replacer l’homme au cœur de l’activité économique et sociale

 

Notre territoire est le berceau du mouvement coopératifet doit rester pionnier. Une « autre économie » en plein développement, celle de l’économie sociale et solidaire, de l’économie circulaire et de l’insertion par l’activité économique, doit permettre de mieux lutter contre les inégalités économiques, sociales et territoriales.

 

La Franche Comté a déjà beaucoup œuvré pour la création, le maintien des emplois et la professionnalisation de ce secteur. Celui-ci a bénéficié en Franche-Comté d’une démarche collective pour favoriser sa structuration, aider à la formation et à la professionnalisation, accompagner les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) et consolider les emplois destinés à des personnes fragilisées en difficulté d’insertion. Le dispositif Emplois Tremplin Solidarité a notamment permis à près de 2000 personnes de bénéficier d’un emploi.

 

Aider le secteur de l’économie sociale et solidaire à changer d'échelle

 

Le vœu est de renforcer le soutien de la Grande Région à l’Economie circulaire et de proximité pour limiter le gaspillageet inciter les entreprises à réduire les quantités de matières et l’énergie comprises dans les biens et les services. La grande région continuera de favoriser les circuits courts coopératifs.

 

REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNESAccompagner les initiatives nouvelles concernant les  circuits courts d’épargne citoyennepour les orienter vers des entreprises sociales et solidaires est le souhait émis par Marie Guite Dufay.

 

« Nous voulons accompagner des initiatives concrètes comme la création de la Cité de l’autre économie à Dijon, un espace de ressources régional dédié à l’ESS avec un incubateur social facilitant l’accompagnement de nouveaux projets, le partage des ressources, des savoirs et des compétences.

 

Nous continuerons de soutenir les formations qui consolident les emplois, et nous mobiliserons nos partenaires financiers, locaux, nationaux, bancaires ou associatifs dans cet objectif. Nous soutiendrons la création d’un institut de formationdes acteurs de l’ESS Bourgogne Franche-Comté. »

 

 

Entreprendre autrement

 

Bien sur il s’agira d’encourager la création des entreprises solidaires et la reprise d’activités sous forme coopérativeen mobilisant le Fonds de confiance, d’accompagnerons les « pôles territoriaux de coopération économique »composés d’acteurs locaux qui se regroupent pour favoriser les activités liées à l’ESS porteuses d’emplois non délocalisables.

 

« Nous adapterons nos marchés publics et nos appels d’offres pour soutenir l’économie solidaire, et nous irons plus loin dans nos clauses d’insertion. Nous continuerons également à soutenir le secteur de l'aide à domicile pour répondre au défi du vieillissement. »

 

Accélérer l’innovation sociale dans les territoires

 

La grande région soutiendra les initiatives qui partent des territoires. Pour permettre à de nouveaux projets répondant à une utilité sociale de voir le jour, la candidate propose d’ élargir à toute la Bourgogne Franche-Comté le dispositif « Emergence »qui permet de détecter des besoins sociaux non couverts en amont et d’aider les acteurs locaux à y répondre avec de nouvelles entreprises solidaires créant de l’emploi avec l'aide du Fonds régional d’innovation sociale.

 

                                            REGIONALES 2015 PS MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES

 

 

 

 

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Julien Odoul veut bâtir une Région qui protège
Julien Odoul, tête de liste aux élections régionales en...
Bourgogne Franche-Comté, la grande région est officiellement inaugurée le 4 janvier 2016
100 conseillers régionaux étaient appelés à se...
Marie-Guite Dufay est élue présidente de la région Bourgogne Franche-Comté
Arrivée en troisième position au premier tour des...
Elections régionales - difficultés dans la composition des enveloppes de propagande
Des difficultés dans la constitution des enveloppes de propagande ont...
Le rassemblement autour de la liste de François Sauvadet s'amplifie
François Sauvadet s'adresse aux 2.8 milions de Francs-Comtois et...
Dernière ligne droite pour Marie Guite Dufay avant le 13 décembre
Le grand meeting tenu à Audincourt a rassemblé près de 600...
A quelques jours du second tour des éléctions régionales Marie Guite Dufay vous invite à lire sa profession de foi
A la veille du deuxième tour des élections régionales, les...
Listes des candidats au 2ème tour des élections régionales Bourgogne-Franche-Comté
Après la clôture du dépôt de candidatures mardi,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.