Marie Guite Dufay a choisi Dijon pour son dernier grand meeting

04 décembre 2015

Plus de 700 personnes se sont retrouvées salle Devosge à Dijon pour accueillir Marie Guite Dufay  et son  Invitée Christiane Taubira, Garde des Sceaux . Sur le thème fédérateur de "Tous réunis autour de la République" , François Rebsamen et François Patriat se sont également exprimé "devant une salle pleine d'énergie et d'espoir pour notre grande région". L'heure pour Marie Guite Dufay et son équipe de rappeler les objectifs, de faire le bilan des idées et des projets. A j-3 du premier tour des régionales Notre Région d'Avance serre les coudes et dope l'engagement des sympathisants sur le terrain, affirmant plus que jamais un combat contre la terreur et les extrêmes.




Après le témoignage poignant de trois lycéens qui ont souhaité écrire au Président de la République pour réaffirmer leur attachement aux valeurs de la république et leur engagement citoyen après le drame des attentats parisiens du 13 décembre dernier, François REBSAMEN a rendu hommage au temps d'avance pris par Marie-Guite DUFAY et François PATRIAT pour faire de l'union de la Bourgogne et de la Franche-Comté une réussite pour ses habitants.

 

Christiane TAUBIRA a rappelé l'enjeu du scrutin régional pour la République aujourd'hui menacée par la barbarie. Elle a évoqué la passion de la France pour l'unité par-delà la diversité des français, citant Paul Eluard : " Les meilleurs d’entre nous sont morts pour nous. Et voici que leur sang retrouve notre coeur. Et c’est de nouveau le matin un matin de Paris. La pointe de la délivrance. L’espace du printemps naissant. La force idiote a le dessous."

 

Marie-Guite DUFAY a appelé les Bourguignons et les Franc-Comtois à voter massivement dimanche pour donner tort à tous ceux qui veulent détruire les fondements de la démocratie. Elle a insisté sur les valeurs de solidarité, de progrès et d'écologie qui sont la boussole de son action politique et de celle de ses 115 colistiers.

 

Elle a ensuite rappelé les principaux axes de son projet pour la Bourgogne Franche-Comté et qui visent à conforter la République dans toutes les dimensions de l'action régionale. En consolidant tout ce qui concourt à la fraternité et au vivre ensemble par la culture, le sport et le vivre ensemble. En luttant contre les inégalités sociales et territoriales.

 

En accompagnant l'accès à l'emploi et à la formation de tous ceux qui en sont le plus éloignés. En accélérant la transition écologique pour construire le monde de demain à l'heure de la  COP 21.

 

Elle a dénoncé l'incohérence et la démagogie de la droite qui promet tout mais qui prévoit dans le même temps des coupes drastiques qui conduiraient à l'affaiblissement des services publics. Tout comme elle a dénoncé la politique des illusions qu'incarne aujourd'hui l'extrême droite, qui exploite les peurs et attise les divisons sans faire aucune proposition concrète pour améliorer le quotidien des habitants.

 

Elle a enfin défendu sa conception de la politique par la preuve et sa vision pour une région à la fois fraternelle, écologique et solidaire, en appelant au sursaut citoyen pour dimanche prochain : « Seule une gauche retrouvée peut faire battre l’extrême droite ».

 

 

 

 INTERVENTION DE MARIE GUITE DUFAY

 

L’effroi et la sidération resteront longtemps ancrés dans nos cœurs meurtris – dans le cœur meurtri de la France. Mais nous sommes   unis :

Avec les victimes, avec notre Président de la République et nos Ministres,  avec nos Préfets sur les territoires.  Car le premier devoir est de PROTEGER : responsabilité de l’Etat, au niveau de la sécurité intérieure. Mais la République a à être vigilante et nous nous mettons à la disposition des Préfets pour la mise en œuvre du plan Vigipirate renforcé.

 

Ce plan devra se faire néanmoins dans le respect de nos Libertés. L’état d’urgence s’impose aujourd’hui. Mais il ne peut pas être durable. Et méfions-nous des décisions dictées par l’émotion, là où la raison et le temps long doivent l’emporter, surtout quand il s’agit de sujets aussi compliqués que la modification de la Constitution ou la déchéance de Nationalité : « La Liberté ne demande pas à être vengée mais à être servie » - soyons lucides, l’équilibre Sécurité- Liberté est fragile et nous appelle à une immense vigilance.

 

1er devoir :  Protéger, 2ème devoir :  Combattre, Rôle de l’Etat

 

Mais nous aussi, nous devons combattre et avons des armes car le meilleur rempart contre la barbarie, c’est la démocratie. Rester debout, unis, soudés par nos valeurs de gauche. Voter c’est notre liberté. Pas de pacte de sécurité sans pacte de solidarité. Plus que jamais les paroles de Victor Hugo sont d’actualité : « Etouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles –serrons nous tous autour de la République et soyons frères – nous vaincrons – c’est par la Fraternité qu’on sauve la Liberté »

 

A tous ceux qui hésitent, qui n’y croient plus, qui n’espèrent plus, je veux dire que nous entendons leur colère et leur désespérance, mais il n’y a pas d’issue dans la haine de l’autre. On ne construit rien de durable dans la division.  Je ne crois pas à la politique des illusions. Il y a ceux qui promettent tout, tout en prévoyant des coupes drastiques dans les dépenses.  Il y a ceux qui surfent sur les peurs et en font l’unique ressort de leur programme, du Nord au Sud de la France de l’Est à l’Ouest sans aucun projet véritable pour notre Territoire. 

 

 

Je suis une adepte de la politique par la preuve et du devoir de vérité, quitte à déplaire ou choquer parfois. Cette vérité, reconnue ce soir par le Monde qui classe la Franche-Comté en tête des promesses tenues, tout comme le magazine Capital classe la Bourgogne en tête des régions les mieux gérées.

 

Depuis 6 mois que je sillonne nos Territoires, je peux vous dire que j’y prend un plaisir infini doublé d’un sentiment sans cesse renforcé que nous avons beaucoup de force à mettre en commun pour relever les défis économiques et sociétaux.

 

Oui j’ai sillonné grandes routes et chemins de traverse pour aller au-devant de saveurs déjà connues car la Franche-Comté voisine en fait son miel depuis longtemps, mais pour en découvrir d’autres aussi (la Truffe à Noyers !), pour sentir la puissante résilience de l’industrie de Saône et Loire grâce à des municipalités combattives et déterminées, comprendre ce que recouvrent les nouvelles ruralités du Morvan pour saluer l’engagement écologique de la Région à travers notamment les parcs éoliens, l’engagement solidaire dans les quartiers de rénovation- urbaine d’Auxerre à Chalon, son engagement culturel de Cluny à Vézelay,  de Chalon à Dijon.

 

Bref, beaucoup de chemins parcourus et ce n’est pas fini. Les derniers jours sont les plus durs. Il faut garder du souffle et cela c’est la Franche-Comté qui me l’a appris à travers les courses de ski de fond. Je ne sais si j’aurais assez d’entrainement pour refaire la Transjurassienne mais celle-ci dans des années passées m’a appris ce qu’est l’endurance, dont nous avons bien besoin pour cette course de fond.

 

Alors revenons à nos préoccupations : pas les 110 propositions régionales, mais je veux vous faire partager ma conviction que la Région peut et doit agir pour conforter la République.

 

 

Conforter la République par la Fraternité par la  culture, le sport, le vivre ensemble au fronton de nos propositions : Sanctuarisation et engagements financiers auprès des associations.

 

 

Conforter la République en garantissant à nos jeunes la FORMATION, gage de Liberté pour leur devenir par des   formations pour décrocheurs, une mobilisation autour des métiers de l’industrie et des métiers annuels, un égal accès de tous, par une Sécurisation Professionnelle de la formation tout au long de la vie, des lycées campus des métiers-vitrines.

 

Conforter la république en protégeant salariés et demandeurs d’emploi, victimes de notre économie en profonde évolution par l'emploi et la sécurisation professionnelle.

 

Conforter la République en veillant à un traitement équitable dans tous les Territoires : faire plus là où il y a le plus de fragilités (bourg : quartiers de rénovation urbaine), et en veillant à ce que toutes les initiatives porteuses de développement soient entendues.

 

Conforter la République en luttant contre les inégalités sociales par leslycées et les énergies dans les logements

 

Conforter la République en s’appuyant sur des citoyens actifs et conscients et  Conforter la République surtout en faisant reculer le chômage !

 

Qu’est ce qui est en mon pouvoir ?

 

Le développement économique, moteur de la Région par un défi  N°1, en tant que Vice-Présidente de la BPI :

Garantir

Conforter les hauts de bilan

Structurer les filières industrielles et agricoles

Investir sur l’innovation pour la recherche des emplois de demain

Investir sur l’innovation sociale

 

Conforter la république c’est enfin miser sur l’espérance d’un monde nouveau.

 

Ce que vise la Cop 21. Ce n’est pas une incantation mais un acte de foi dans l’avenir, l’appel à la mobilisation de tous pour agir concrètement là où nous sommes pour léguer à nos enfants une planète en meilleur état. Quel symbole que ces 140 chefs d’états réunis à Paris quelques jours après le drame du 13 novembre, pour rester debout et regarder devant, pour construire l’avenir.

 

La Bourgogne Franche-Comté est pionnière, elle est une mine d’or. Elle doit dans ce domaine, garder son avance. C’est pour cela que nous mettons en place une société d’investissement pour les Energies nouvelles.

  

Je pourrais allonger la liste mais vous l’avez compris, je souhaite ardemment que nous allions de l’avant, que nous fassions reculer les barrières de l’impossible pour servir nos concitoyens, que nous soyons une terre d’utopie, non pour rêver, mais tout simplement pour vivre, et bien vivre ensemble en Bourgogne Franche-Comté. Je suis persuadée que seule la gauche retrouvée nous permettra le 13 décembre prochain d’être au rendez-vous de ce grand défi d’une Bourgogne Franche-Comté solidaire, écologique et fraternelle.

 

   

 

 

 

                                               

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Julien Odoul veut bâtir une Région qui protège
Julien Odoul, tête de liste aux élections régionales en...
Bourgogne Franche-Comté, la grande région est officiellement inaugurée le 4 janvier 2016
100 conseillers régionaux étaient appelés à se...
Marie-Guite Dufay est élue présidente de la région Bourgogne Franche-Comté
Arrivée en troisième position au premier tour des...
Elections régionales - difficultés dans la composition des enveloppes de propagande
Des difficultés dans la constitution des enveloppes de propagande ont...
Le rassemblement autour de la liste de François Sauvadet s'amplifie
François Sauvadet s'adresse aux 2.8 milions de Francs-Comtois et...
Dernière ligne droite pour Marie Guite Dufay avant le 13 décembre
Le grand meeting tenu à Audincourt a rassemblé près de 600...
A quelques jours du second tour des éléctions régionales Marie Guite Dufay vous invite à lire sa profession de foi
A la veille du deuxième tour des élections régionales, les...
Listes des candidats au 2ème tour des élections régionales Bourgogne-Franche-Comté
Après la clôture du dépôt de candidatures mardi,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.