Au lendemain du 1er tour, François Sauvadet appelle tous ceux qui veulent le changement en Bourgogne Franche-Comté à se mobiliser

07 décembre 2015

Avec 24% des voix, la liste LR-UDI de François Sauvadet arrive à la seconde place devant la liste socialiste 21.99%,  mais cependant derrière le Front national (31,48%). A la tribune, François Sauvadet est très clair "Il n'y aura pas de fusion avec la liste du Parti socialiste,  tout simplement parce que la gauche et la droite, ce n'est pas pareil. Moi je veux lutter contre le retour de la gauche au pouvoir dans notre région, comme je veux lutter contre le Front national. Maintenant, la responsabilité est dans le camp des électeurs qui vont devoir choisir leur destin"

 

 

 

J’appelle tous ceux qui veulent le changement en Bourgogne Franche-Comté à se mobiliser pour notre liste d’union de la droite et du centre.

 

« Je veux tout d’abord remercier les électeurs qui nous ont fait confiance dès le 1er tour de ces élections régionales.

Le Front national est arrivé en tête, ce n'est pas une surprise ; je comprends la colère qui s'est exprimée dans les urnes. Je l’ai entendue.

Le Gouvernement a trompé les Français, le chômage continue de gangréner les familles, le climat d'insécurité progresse, la fiscalité a explosé et nos jeunes peinent à se voir un avenir ici. Notre liste termine en deuxième position, devant celle du Parti socialiste qui a été légitimement sanctionnée. Dans ce contexte particulier, je mesure la responsabilité qui est la mienne : celle de rassembler pour éviter le pire à notre région. Chacun est désormais placé face à ses responsabilités, les citoyens comme nous.

 

Il n'y aura de notre part aucune gesticulation ni combinaison source de confusion conduisent trop souvent à l'inaction et je souhaite que les choses changent dans notre région. L’équipe que j’ai constituée est solide et je n’ai pas l’intention d’en changer.

 

Nos engagements et nos priorités pour la Bourgogne Franche-Comté sont clairs : baisse des dépenses de fonctionnement pour investir et pas de hausse des impôts, mobilisation générale pour l’emploi, simplification des normes, aménagement du territoire et intransigeance en matière de sécurité. Ce projet est de nature à rassembler tous les déçus de la gauche et tous ceux qui se sont abstenu ce dimanche.

 

Désormais, le choix est clair : j’appelle tous ceux qui veulent le changement en Bourgogne Franche-Comté, tous ceux qui veulent éviter de voir le FN prendre la tête de la région, tous ceux qui ne veulent pas du retour d’un PS qui a échoué, à se mobiliser pour notre liste d’union de la droite et du centre.  C’est une semaine décisive pour l’avenir de la Bourgogne Franche-Comté qui s’annonce. Dès aujourd’hui, j’ai réuni l’ensemble de notre liste. Nous avons une équipe solide et je n’ai pas l’intention d’en changer. Nous repartons dès aujourd’hui en campagne afin de passer à l’offensive, commune par commune, car rien n’est joué !


Notre message est très clair : nous ne pouvons pas imaginer une seconde le Front National diriger notre Région. Chacun doit bien mesurer les conséquences que cela aurait : l’isolement, le repli. Cela aurait des conséquences graves sur l’économie et l’emploi : ce serait un signal désastreux pour toutes nos industries et nos productions qui exportent massivement.


Cela aurait des conséquences sur la vie quotidienne, le monde associatif, la culture. Des conséquences pour l’agriculture.
Est-ce que l’on imagine confier au FN la formation et les lycées, l’avenir de nos jeunes ? En réalité, chacun le sait bien, le FN n’a pas de projet pour notre Région. C’est le même programme qu’en Bretagne ou en PACA ! Un programme bâti sur le rejet et sur les peurs. Face à ce danger, car c’est un vrai danger, je veux dire haut et fort pendant toute cette campagne que si l’on veut un vrai changement, une vraie rupture, il faut voter utile. Et voter utile, c’est choisir notre liste qui est arrivée en 2ème position et qui est la seule aujourd’hui à faire obstacle à l’arrivée du FN.


Car personne ne peut imaginer que la gauche qui a échoué depuis 11 ans puisse incarner l’espoir dans une Région qu’elle a conduit dans la récession, où elle a baissé les investissements, augmenté les dépenses de fonctionnement… Notre Région, aujourd’hui, c’est 140 000 chômeurs et 20% de nos jeunes sans emploi ni formation. Est-ce qu’on peut continuer comme ça ? Assurément non. Je veux aussi rappeler à tous ceux qui craignent cette fusion qui a malmené les territoires ruraux que cette réforme mal fichue, c’est le PS qui l’a voulue ! Nous sommes les seuls à proposer un vrai projet d’avenir et d’espérance pour la Bourgogne Franche-Comté. Un projet de nature à rassembler au-delà des clivages partisans.

 

Mobilisez-vous pour que vive la démocratie et que vive la Bourgogne Franche-Comté ! »

 

Mardi, je tiendrai mon premier meeting d'entre-deux-tours à Montbéliard.

 

 

                                           

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Julien Odoul veut bâtir une Région qui protège
Julien Odoul, tête de liste aux élections régionales en...
Bourgogne Franche-Comté, la grande région est officiellement inaugurée le 4 janvier 2016
100 conseillers régionaux étaient appelés à se...
Marie-Guite Dufay est élue présidente de la région Bourgogne Franche-Comté
Arrivée en troisième position au premier tour des...
Elections régionales - difficultés dans la composition des enveloppes de propagande
Des difficultés dans la constitution des enveloppes de propagande ont...
Le rassemblement autour de la liste de François Sauvadet s'amplifie
François Sauvadet s'adresse aux 2.8 milions de Francs-Comtois et...
Dernière ligne droite pour Marie Guite Dufay avant le 13 décembre
Le grand meeting tenu à Audincourt a rassemblé près de 600...
A quelques jours du second tour des éléctions régionales Marie Guite Dufay vous invite à lire sa profession de foi
A la veille du deuxième tour des élections régionales, les...
Listes des candidats au 2ème tour des élections régionales Bourgogne-Franche-Comté
Après la clôture du dépôt de candidatures mardi,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.