Vers des législatives partielles en Côte d'Or

15 décembre 2015

Les élections régionales devaient être les dernières avant la présidentielle de 2017. Mais c'était sans compter les législatives partielles qui auront lieu dans les prochaines semaines après le départ de l'Assemblée de plusieurs présidents de région élus. La règle du non cumul des mandats ne doit entrer en vigueur qu'en 2017 pour les députés et 2020 pour les sénateurs. Mais tout au long de la campagne des élections régionales l'engagement au non-cumul a été un argument de campagne prisé notamment chez les Républicains.

 

 

 

A l’heure actuelle, un parlementaire peut exercer au maximum un mandat dans une assemblée locale, que ce soit un conseil régional, départemental ou municipal. Par ailleurs, le président de l’une de ces instances ne peut pas en parallèle être le chef d’une autre. En revanche, la loi ne dit rien au sujet des ministres dont l’exercice est laissé à discrétion des chefs de l’Etat et du gouvernement.

 

Démissionner de son poste de conseiller départemental reviendrait, pour François Sauvadet, à abandonner le poste de président du Conseil Départemental de Côte d’Or, poste auquel il a été réélu en mars 2015. Il n'avait, alors, d'autre choix que de « rendre » son mandat de député exercé depuis 1993 en étant réélu à quatre reprises. Une fois sa démission remise, une législative partielle doit être organisée sur la quatrième circonscription de Côte d'Or dans un délai maximum de trois mois.

 

François Sauvadet veut exercer pleinement son mandat d'opposant dans la nouvelle Grande Région, dénoncant « le jeu dangereux » du PS « avec le Front National ». Il donc choisi de démissionner de son mandat de député. 

 

REGIONALES 2015  MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES« Je veux d’abord remercier les Bourguignons et les Francs-Comtois qui nous ont soutenus et qui ont porté leurs suffrages vers nous ; je veux remercier les milliers de militants qui se sont investis pleinement pendant des mois ; je veux remercier aussi mes colistiers qui ont défendu notre projet pour la Bourgogne Franche-Comté depuis le début de la campagne.

 

L’élection s’est jouée dans un mouchoir de poche. En tant que tête de liste, j’assume pleinement la responsabilité de cette défaite. J’ai mené une campagne digne et responsable face à un PS qui a refusé le débat et un FN qui a agité les peurs.

 

Dans un contexte national dramatique, nous ne sommes pas parvenus à convaincre une majorité de Bourguignons et de Francs-Comtois de l’importance de voter pour notre projet pour la Région alors que cette élection nous engage pour six ans. La gauche, avec François Rebsamen et Jean-Christophe Cambadélis, ont joué un jeu dangereux avec le Front National dont chacun voit qu’il est aux portes du pouvoir en Bourgogne Franche-Comté. Le Front National est arrivé en tête dans trois départements. J’espère qu’ils mesurent la responsabilité qui est la leur.

 

Aujourd’hui, deux tiers des Bourguignons et des Francs-Comtois ont exprimé leur volonté d’un profond changement. C’est pourtant la gauche sortante qui est reconduite dans notre Région. Cette situation politique est lourde de menaces pour la Bourgogne Franche-Comté.

 

Comme je l’avais annoncé, je démissionnerai de mon mandat de député pour me consacrer à notre Région et à la Côte-d’Or et porter la voix de tous ceux qui veulent le changement en Bourgogne Franche-Comté.

Notre résultat dans la Côte-d’Or, où nous arrivons nettement en tête, démontre une chose : le meilleur rempart contre le Front National, ce n’est pas des discours plus droitier, c’est une action de proximité concrète et efficace au service des habitants. C’est le message que je veux retenir de cette soirée. »

 

François Sauvadet

   

Des candidatures sont pressenties pour remplacer François Sauvadet. L'Echo des Communes vous invite à suivre, comme nous l'avions fait pour les Départementales et les Régionales, le futur dossier dédié à cette élection ainsi que la présentation des candidats.

 

m.quiquemelle@echodescommnes.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.