A Saffres... la crèche est une tradition villageoise !

16 décembre 2015

Le nom Saffres proviendrait, selon certains, des "cinq freux" figurant sur l'écu de la famille seigneuriale et qui devint l'emblème du village. L'expression se serait transformée au fil du temps pour donner son nom actuel. Les seigneurs de Saffres portaient pour armes  deux gueules rouges à 5 saffres  (que sont les aiglettes de mer) et d'argent posées tantôt en sautoir en tantôt en orle. Saffres, un bien joli village qui connut de belles seigneuries et la famille de Bernard de Clairvaux… oui Saint-Bernard.

 

 

 

 

Les seigneurs de Saffres partis aux croisades auraient ramené de Damas le prunier Sainte-Catherine. Cette prune qui était largement répandue dans la région était séchée dans des fours et consommée sous forme de pruneau, connu sous le nom de pruneau de Saffres. Lorsque le visiteur descend du plateau des Roches par la route fort sinueuse et étroite, il se trouve au pied des imposantes falaises qui rosissent dans le soir d’automne, au creux d’ un petit vallon qui ouvre le regard entre les monts de l’Auxois, le château fort en ruine, siège de la confrérie des pruneaux de Vitteaux, et la mairie toute enguirlandée de lumière en cette fin d’année.

 

Michel Mourand, Monsieur le maire est là, Didier son premier adjoint et Nicole son épouse aussi, avec un moelleux au chocolat, des petites choses délicieuses à la noix de coco et le thé qui fume dans les tasses.  Mais c’est avec Patrick que j’ai rendez-vous pour parler d’une belle tradition de Noël qui habite le village et les saffrotins. Une tradition presque aussi connue que les célèbres falaises aux 450 itinéraires, de loin la plus renommée de la Côte d’Or.

 

SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015Mais décidément aujourd’hui, nous sommes là pour une autre découverte et une bien jolie coutume villageoise. En ce temps de l’Avent, on se retrouve dans la petite église, accueillis par un Saint-Pierre au large trousseau de clés, comme une invitation à entrer dans ce minuscule paradis au patrimoine bien singulier.

 

Car si l'église paroissiale Saint-Pierre, reconstruite au XVIème siècle possède sur sa façade du XIIIème siècle cette statue abritée par un porche du XVI ème siècle, le Saint patron de Saffres est, quant à lui, Saint-Eutrope ! C’est un porche à deux pans dont le sol a été construit sur les dalles funéraires sans doute carolingiennes. La litre funéraire qui en ornait les murs a malheureusement été effacée il y a quelques années au grand dam des habitants.

Une autre singularité distingue l’église de Saffres, son minuscule jardin à la française aux buis minutieusement taillés en pyramide, créé au XIXè siècle sur l’ancien cimetière, où trônent encore, adossées à la façade, deux pierres tombales des curés de Saffres et une croix magnifique..

 

Oui mais que vient-on faire dans cette église, un dimanche après midi de décembre en serrant la main de Monsieur le maire de Charny et de son épouse, venus eux aussi en amateurs avertis. Car dans l’église de sa commune aussi on va dresser une crèche monumentale ! Une tradition qui remonte loin… au temps où les crèches firent leur apparition au moment de l’Avent, décorées de santons offerts par les villageois en souvenir ou en reconnaissance. Ici, pas un santon n’a été acquis par l’église, chaque saffrotin y a amené qui un mouton, qui un berger… De fait, les santons n’ont ni la même taille, ni la même facture, ce qui fait tout le charme de ces crèches de village et c’est bien là que se lit la tradition de partage où croyants et païens se rassemblaient pour une fête de paix.

 

Une fête de paix qui ici a son symbole, un Arbre de Paix sur lequel chacun, quelle que soit son origine, sa foi, sa joie ou sa tristesse peut sans distinction aucune, nouer un ruban en songeant à l’un de ses proches, à un défunt, un espoir ! C’est la fierté de Saffres, au moins autant que la crèche, car chaque année des centaines de personnes viennent ici les dimanches précédents ou suivants Noël pour nouer ce ruban ou assister à la « messe aux bougies » toute illuminée de paix, de chants et de calme.

 

   SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 

 

   SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015

 

Il n’y a pas si longtemps les enfants remontaient l’unique travée centrale en aube et bougies à la main… Des aubes « maison », tout comme le bâton de la Vierge qui a été fabriqué, quant à lui, par Patrick qui peint, restaure, fait des merveilles.

 

Une église qui vit passer les siècles, que l’on devine en regardant les piscines où les prêtres se lavaient les mains avant d’officier, qui abrite un bel hommage à Notre Dame de Boulogne… la Vierge à la Barque poussée par des anges qui dit, lorsqu’elle apparut en la bonne ville de Boulogne : « Je suis l’avocate des pécheurs, la source de grâce, la fontaine de piété qui souhaite qu’une lumière divine descende sur vous et sur votre ville. Mes amis, faites, en mon nom, édifier une église. » Son pèlerinage fut si célèbre que nombre de villes et villages dressèrent des statues qui sont aujourd’hui encore sujets de la ferveur des pèlerins.

 

Mais plus étonnants sont sans doute la Pieta, proche de celle qui se trouve en l’abbatiale de Saint-Thibaut et un vitrail ex-voto offert par la mère d’un sous marinier ; elle demanda à ce que figure, aux pieds de la Vierge, un sous marin à l’enseigne de celui dans lequel périt son fils.

 

SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 

    SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015

 

Le soir tombe mais il n’est pas temps de partir, tellement règnent dans cette église et ce village, calme et sérénité ressourçant l’âme fatiguée. Le jour descend sur le lavoir à quatre pans couverts de lave dont le bassin reçoit une source aux vertus thérapeutiques remontant d’une nappe loin là-bas bien en-dessous des falaises et du plateau.

 

Le village de Saffres vivra jusqu’à l’Epiphanie au rythme des santons qui se posent au fur et à mesure des écritures chrétiennes et qui verra sa montagne de mousse et de branches s’évanouir dans les vapeurs d’une galette partagée le jour de l’arrivée des Rois Mages… quelque part entre l’étoile du Berger et les sommets qui s’éteignent doucement dans la nuit. Un jour, quand l’Arbre de Paix aura vécu cette vie, le village le brûlera dans un feu salvateur et rédempteur, signe de renaissance quand la nature sommeille. Un autre viendra vivre sa vie, ses rubans, ses intimes pensées confiées par des visiteurs conquis.

 

   SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015 SAFFRES MARIE QUIQUEMELLE ECHO DES COMMUNES 2015


A Saffres, près de 2000 visiteurs passent ainsi les dimanches de 15h30 à 19h et nombreux sont les voisins de ce petit village qui viennent partager la galette du dimanche qui suit le 6 janvier.

 

Aux alentours de Saffres vous pourrez voir  également les belles crèches de Vitteaux, Beurizot, Jailly-les-Moulins, Villberny, Villy-en-Auxois, Marcellois, Marcilly et St Mesmin.

 

 

Crédit photos Marie Quiquemelle

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Proximité, écologie, continuité des soins en milieu rural... Semur-en-Auxois c'est la "Petites Villes de Demain" qui monte... qui monte !
Revitalisation du centre-bourg, rénovation du parc locatif, soutien aux...
A Montbard, Laurence Porte affiche la force et la résilience d'une "Petites Villes de Demain" !
Anticipation, maintien de la qualité des services aux habitants, soutien...
Chenôve a renouvelé l'opération Petits déjeuners à l'école
Depuis la rentrée 2021-2022, la Ville de Chenôve en partenariat...
C2R, un dispositif de la Région pour garantir un socle commun de services aux citoyens sur les territoires.
La Ville de Montbard fait partie des 128 communes éligibles à la...
Franck Robine à la rencontre de ceux qui sont en 1ère ligne au quotidien, les maires de Côte d'Or !
Et c’était un rendez-vous attendu par les élu-es à...
Valorisation paysagère, formez vos agents
Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) et...
Le Salon des Maires de la Côte-d'Or revient pour le plus grand plaisir des maires et des partenaires de la commande publique
Aprés deux ans d'absence pour cause de Covid, le Salon des Maires de la...
Maires & Finances : De bonnes nouvelles pour les communes rurales
L’Association des maires ruraux de France se félicite de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.