Quand la publicité se joue de l'histoire, c'est au Museoparc que ça se passe !

02 mai 2016

La saison du Museoparc s’ouvre cette année sur une exposition haute en couleurs et clichés. Ceux de la publicité d’antan vantant tabac, alcool et autres substances ou clins d’œil  désormais prohibés de nos murs… Mais à l’époque on prenait moins de précaution sur la santé publique !  Une publicité pleine d’humour, n’hésitant pas à se jouer des raccourcis de l’histoire pour une exposition amusante ou comment raconter l’histoire de France par la publicité qui a été inaugurée à Alise. 

 

 

Un salon des années 50-60, un arrêt de bus, ou encore un mur de propagande… tels sont les ambiances retrouvées en parcourant les espaces dédiés à chaque thème. Claude Grapin, conservateur départemental du patrimoine chargé du MuséoParc et du Musée Alésia, raconte comment nos héros gaulois à la forte pilosité symboliseront la virilité du fumeur de Gauloises ou le panache blanc… d’Henri IV (bravo je vois que vous suivez) celui des buveurs de bière à la mousse non moins écumeuse que le charmant plumet de notre digne roi ou pire encore celle des buveurs d’Armagnac (et c’est  la grande histoire celle de France qui se réveille…dès lors que l’on se souvient qu’Henri IV, celui de la Poule au Pot, rallia à la Couronne Armagnac et Navarre … tous à vos manuels ).

 

   

 

De mon côté, j’ai pu apprécier comment Louis XIV, quant à lui, a lâchement abandonné cour et courtisans pour s’adonner au plaisir d’une Suez fraiche et légèrement amère… Ne faisons pas offense à Napoléon, qui loin des victoires et défaites, s’accroche au clavier d’une machine à écrire Empire (oui forcément) pour partager ses mémoires. Mais c’était compter sans une Marianne qui le précéda, gonflée à bloc par son bol de Banania … avant de prendre courageusement la Bastille … Bon sang, si l’histoire ne saurait mentir, la publicité prend là des libertés qui nous amuse et réveille du passé des idoles sympathiques.

 

Comme l’indique avec humour Marc Frot, président de la Société Publique Locale du Museoparc, la publicité ne se contente pas de recycler l’histoire, elle met simplement à jour un discours conditionné par les aléas des évènement historiques, s’inspirant des actualités politiques en n’hésitant pas à jouer le ridicule vis-à-vis des Grands… Une vision bon enfant de l’histoire qui incite à consommer, consommer, consommer … Il rappelle que, bousculés que nous fûmes  par la crise économique et les tensions internationales, cette vision bon enfant de l’Histoire de France va disparaître dès les années 1920… Et ce n’est que timidement, à partir des années 1990, que les héros nationaux réapparaissent dans la publicité, souvent par le biais de l’humour (encore lui et on ne s’en lasse pas) et du détournement.

 

     MUSEOPARC MARIE QUIQUEMELLE 2016MUSEOPARC MARIE QUIQUEMELLE 2016

 

François Sauvadet, président du Conseil Départemental, a indiqué avec beaucoup de sérieux "Si nous n’avions pas investi à l’époque dans  le Museoparc, il faudrait le faire maintenant..." affirmant sa volonté de terminer l’investissement sur ce site. Mais il s’est  emparé de l’humour (lui aussi décidemment) pour introduire cette visite inaugurale donnant ainsi  le ton pour ouvrir l’œil et l’oreille de l’auditoire à la vision du site par César dans la Guerre des Gaules et à celle des archéologues qui cherchent encore…

 

    MUSEOPARC MARIE QUIQUEMELLE 2016MUSEOPARC MARIE QUIQUEMELLE 2016MUSEOPARC MARIE QUIQUEMELLE 2016

 

Il rappelle son attachement et sa fierté au Museoparc, traçant  le destin d’un site bâti sur une défaite qui donna naissance à la civilisation gallo-romaine qui nous marque encore, un mythe de Vercingétorix unificateur et fondateur d’une Nation. « Au fil de l’histoire, la publicité s’est emparée des personnages historiques pour en faire des référents …» François Sauvadet a renouvelé son souhait de faire du Museoparc un lieu vivant et salué avec humour (et oui encore) ses retrouvailles avec le papier peint de sa grand-mère, un univers familier et posé ou l’image et le symbole comptent dans l’imaginaire collectif terminant sur cette jolie phrase « Un peuple sans histoire est un peuple sans avenir » !

 

             MUSEOPARC MARIE QUIQUEMELLE 2016

 

 

 

Tous les jours, y compris les dimanches et jours fériés

 

Du 13 février au 31 mars : de 10 h à 17 h

En avril, mai et juin : de 10 h à 18 h

En juillet et août : de 10 h à 19 h

En septembre et octobre : de 10 h à 18 h

En novembre : de 10 h à 17 h

 

 Tél. : 03 80 96 96 23

Courriel : contact@alesia.com

 

 

Crédit photos Marie Quiquemelle

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Vercingetorix ce héros !
A défaut d’un siège contre les Romains, c’est un...
MuséoParc Alésia, entre histoire et humour, une destination culturelle, festive, familiale
La saison culturelle du MuséoParc Alésia a été...
Un nouveau directeur général pour le MuséoParc d'Alésia
Pays de Meaux, première bataille de la Marne en 1914… Pays...
Le MuséoParc Alésia a fêté ses 5 ans et lance un jeu concours !
Ce week-end, le Muséoparc Alésia a fêté ses 5 ans...
Les apéros du museo... pour un petit samedi soir qui va bien !
A première vue je me suis demandé si l’invitation à...
Nouvelle saison au MuséoParc Alésia, entrez dans l'histoire de nos ancêtres les Gaulois
Lundi 12 février, la programmation 2018 du MuséoParc...
Nouvelle programmation du MuseoParc Alesia ... ça ravigote l'Auxois Morvan et ça dépoussière l'archéologie
Un amphithéâtre comble, il n’en fallait pas moins pour...
TV Alesia la télé qui a la Gaule !!
Bon avec un titre pareil il va falloir un chapô qui ait un peu la banane...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.