Un nouveau directeur général pour le MuséoParc d'Alésia

Un nouveau directeur général pour le MuséoParc d'Alésia

Contact :

Le Centre d'interprétation 
1, Route des Trois Ormeaux
21150 Alise-Sainte-Reine
www.alesia.com


05 septembre 2016

Pays de Meaux, première bataille de la Marne en 1914… Pays d’Alésia et de la Seine, défaite des armées de Vercingétorix face à César en 52 avant JC. C’est donc un bond de 1966 ans dans la Grande Histoire que va effectuer Michel Rouger, nouveau directeur du MuseoParc d’Alésia qui a pris ses fonctions le 1er septembre. Des idées, du renouveau, des défis posés à ce jeune directeur venu du Musée de la Grande Guerre à Meaux. A 40 ans et près dix années passées à la tête du Musée de la Grande Guerre, Michel Rouger se plongera donc dans l’univers d’Alésia  entre irréductibles Gaulois et stratèges Romains… 

 

 

Arrivé à Meaux en 2006, alors que la ville venait de racheter la collection de 50 000 objets de Jean-Pierre Verney,  il aura eu à cœur de valoriser un site historique et une collection rare au sein de ce musée novateur, labellisé  Musée de France par le ministère de la Culture et de la Communication. Une Création qu’il a accompagnée de A à Z, du concours d’architecte en novembre 2006 à la première ouverture au public en juillet 2011. Michel Rouger a placé le musée à la portée du plus grand nombre grâce, entre autre, à l’édition de jeux de société liés à la Grande Guerre, à des ateliers pour enfants pendant les vacances, à la création de la page Facebook de Léon un poilu virtuel, à des visites guidées en langue des signes. C’est aussi l’homme du numérique et du musée interactif, pour que le visiteur soit acteur de sa visite et pas seulement spectateur, afin de mieux se souvenir de sa découverte au cœur de  voyage dans le temps qui permet de comprendre notre monde contemporain à la lueur de ce qui s’est passé il y a cent ans… ou beaucoup plus !

 

MICHEL ROUGER MUSEOPARC ALESIA MARIE QUIQUEMELLE POUR ECHO DES COMMUNESaDes atouts majeurs qui ont séduit le conseil d’administration de la SPL et le président du MuseoParc, Marc Frot, ainsi que François Sauvadet, président du Conseil Départemental… Rappelons que le Département est actionnaire du MuseoParc. Les enjeux sont lourds et les objectifs fixés ambitieux pour Michel Rouger qui quitte le pays du Brie pour celui de l’Epoisses. Comme le souligne conjointement Marc Frot et François Sauvadet, cet équipement est une valeur ajoutée à toute la Côte d’Or, un élément structurant pour le territoire de la Haute Côte d’Or. Cependant l’aménagement du site gallo-romain, avec son centre d’interprétation, ses fouilles et peut-être bientôt son musée (pour une estimation à 18 millions € qui serait conjointement portés par le Conseil Départemental, la Région Bourgogne Franche-Comté et l’Etat) est une réussite mal connue du public.

Le MuseoParc, dont le coût de réalisation globale a porté sur 33 millions €, a vu passer environ 465 000 visiteurs dont 98% expriment leur satisfaction après une durée moyenne de temps passé sur le site de 3h40. Après 4 ans, la fréquentation stagne et les professionnels du tourisme local et de l’accueil en milieu rural sont déçus après avoir attendu beaucoup de cet équipement.

La barre est donc haute pour le nouveau directeur qui rejoint une équipe de 25 permanents et 20 saisonniers. Le  lieu est certes ludique, familial et s’appuyant sur un conseil scientifique mais c’est aussi un lieu qu’il  faut faire vivre davantage et pas seulement le centre d’interprétation mais aussi les fouilles ! Un propos confirmé par un audit récent sur le site en lien avec l’agence de développement touristique Option Culture et Côte-d’Or Tourisme. Il est donc à construire le deuxième étage de la fusée, comme l’exprime Michel Rouger. Il est urgent de mieux faire connaître désormais un site emblématique pour nourrir l’attractivité touristique du Nord Côte-d’Or, de faire en sorte que le MuseoParc devienne une vraie destination…

Il est question, bien sûr, de relancer les actions de promotion, de faire entrer le MuseoParc dans l’ère du « deux-points-zéro » chère au président du Département. Un sujet que connaît bien Michel Rouget qui souhaite qu’au-delà de la bonne vulgarisation scientifique, l’histoire devienne vivante et donc attractive. Il souhaite créer des synergies avec les autres grands sites touristiques de ce territoire et faire en sorte que le MuseoParc propose une offre complète et notamment en direction du public local pour un musée connecté et bien ancré dans son territoire tout en respectant une rigueur historique à laquelle il est très attaché.

Rien ne destinait Michel Rouger à se spécialiser dans le conflit de la Première Guerre mondiale, si ce n’est sa formation en histoire et muséologie, ni à rejoindre le site mythique d’Alésia. Mais après avoir œuvré à la mise en place de tous les produits de multimédia du Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne en vue de sa réouverture en 2001, puis au sein d’un cabinet d'étude en ingénierie culturelle et touristique à Aix-en-Provence, puis comme directeur du Musée de la Grande Guerre à Meaux… c’est avec une certaine sérénité, affable et plein d’humour qu’il prend en main « le lancement du deuxième étage de la fusée MuséoParc »…  

 MICHEL ROUGER MUSEOPARC ALESIA MARIE QUIQUEMELLE POUR ECHO DES COMMUNESa

 

 

m.quiquemelle@echodescommunes.com

mariequiquemelle@gmail.com

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Vercingetorix ce héros !
A défaut d’un siège contre les Romains, c’est un...
MuséoParc Alésia, entre histoire et humour, une destination culturelle, festive, familiale
La saison culturelle du MuséoParc Alésia a été...
Quand la publicité se joue de l'histoire, c'est au Museoparc que ça se passe !
La saison du Museoparc s’ouvre cette année sur une exposition...
Le MuséoParc Alésia a fêté ses 5 ans et lance un jeu concours !
Ce week-end, le Muséoparc Alésia a fêté ses 5 ans...
Les apéros du museo... pour un petit samedi soir qui va bien !
A première vue je me suis demandé si l’invitation à...
Nouvelle saison au MuséoParc Alésia, entrez dans l'histoire de nos ancêtres les Gaulois
Lundi 12 février, la programmation 2018 du MuséoParc...
Nouvelle programmation du MuseoParc Alesia ... ça ravigote l'Auxois Morvan et ça dépoussière l'archéologie
Un amphithéâtre comble, il n’en fallait pas moins pour...
TV Alesia la télé qui a la Gaule !!
Bon avec un titre pareil il va falloir un chapô qui ait un peu la banane...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.