L'oeil de Borkoo : Primaire à droite decouvrez les 7 nains.

14 octobre 2016

Ils sont sept. Comme les Mercenaires, les Plaies d’Egypte, les Péchés capitaux ou les Merveilles du Monde. Et aussi les nains de Blanche-Neige, ce qui ouvre des perspectives autrement rigolotes. Eux, ce sont… les prétendants à l’investiture des Républicains, tous déterminés à réveiller cette pauvre Marianne endormie par l’envoûtement du sorcier Hollande. Alors la tentation est grande de trouver qui est qui… Avec en bonus, leurs bonnes fées locales, comprendre les parlementaires de Côte d’Or qui les ont parrainés !

Prof : Alain Juppé. A ceux qui le disent « dépassé », il rétorque « expérience ». Tu m’étonnes. 71 ans au compteur dont 40 à grenouiller dans l’antichambre du pouvoir, de plus en plus près du trône élyséen, ça se pose là. En plus, ça a beau râler derrière, pour l’instant Papy fait plus que de la résistance : il caracole dans les sondages sans cravacher à droite toute. Chapeau bas. Soutiens locaux : nib.

Simplette : NKM. Depuis son dépôt de parainnage, Nathalie Kosciusko-Morizet a le smile inamovible, façon ravie de la crêche. Pourtant, jouer sur la fibre « féministe » pour se démarquer et avoir par ce biais le paraphe de Valérie Pécresse (elles se détestent) a dû être dur à avaler, mais, n’empêche, elle se marre. Oh, Nathalie ! Les autres, c’est des Méchants ! Soutiens locaux : rien.

Grincheux : François Fillon. Après un quinquennat à se fader Matignon, les lubies de Sarkozy, les chansonnettes de madame et jouer la marionnette, Fillon dont la candeur ne cesse d’étonner y a cru lorsque son ancien patron a crié sur tous les toits que la politique c’était comme Capri : fini. On imagine la crise quand l’ex a refait surface. Depuis, le falot Fillon cogne à tout va, déterre les squelettes et s’est juré d’avoir la peau de Sarko. Grincheux ? Non, rageux ! Soutien local : Rémi Delatte (Député LR)

Joyeux : Nicolas Sarkozy. Oh comme il est content ! Oh comme il jubile ! Après cinq années de conférences surpayées dans tous les Hilton de la terre, l’artiste a décidé de sauver la France, brisant au passage sa promesse d’arrêter la politique (en même temps, à part Fillon, personne n’y avait cru). Depuis, rien ne l’arrête, même pas Bygmalion. Soutiens locaux : Alain Suguenot (député LR), Alain Houpert (Sénateur LR) et François Sauvadet (UDI)

Timide : Jean-Frédéric Poisson. Qui ? Soutiens locaux : walou.

Dormeur : Jean-François Coppé. C’est vrai qu’il s’est réveillé un peu tard dans la course à l’investiture, mais c’est pas sa faute : il était empêtré dans Bygmalion. Blanchi par la justice, il revient, et charge la droite et le bilan de Nicolas Sarkozy. Eh, J-F ! Bois un café ou prends tes gouttes mais reviens avec nous : la droite, c’est toi aussi ! Soutiens locaux : nada.

Bruno le Maire : Atchoum. Honnêtement, un gars qui a fait l’ENS, l’ENA, rat de bibliothèque fana d’écriture (publié à la NRF, quand même!) et qui se retrouve pendant trois ans ministre de l’agriculture a bien dû se choper un rhume des foins, non ? Soutiens locaux : makash.

Morale de l’histoire : On a hâte d’être à l’après-primaire, quand les ennemis d’hier vont devoir soutenir le champion du parti…

(Ndlr : promis, quand les candidats de la gauche seront connus, ils auront droit au même traitement!)

 

www.borkoo.com Les primaires républicaines

 

 

Patrick Borkowski  Gérant de La Griffe - DijonIllustration Patrick Borkowski

La Griffe - Dijon
06 37 55 66 55 - www.lagriffe.com

 

 

 

 

Agence ProScriptumTexte Emmanuelle de Jésus

Agence ProScriptum

03 80 75 87 37 | proscriptum.presse@gmail.com | 
Route de Charmoy 21580 AVOT

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'oeil de Borkoo : Gauloiseries
En pleine campagne des primaires chez les Républicains, voilà que...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.