Nuits-Saint-Georges se chauffe au bois

Nuits-Saint-Georges se chauffe au bois

Info+ :

Adresse :
9 A, rue René Char
BP 67454
21074 DIJON CEDEX
Tel. 03 80 50 99 20 - contact@siceco.fr

Plus d’informations sur www.siceco.fr


02 novembre 2016

Alain Cartron, Maire de Nuits Saint Georges a inauguré la chaufferie bois qui alimente en chaleur plusieurs bâtiments de la commune. 

 


Nuits-Saint-Georges se chauffe au boisEn 2009, accompagnée par le SICECO, la commune de Nuits Saint Georges a réalisé un prédiagnostic énergétique de son patrimoine bâti afin de cibler les actions à mettre en œuvre pour diminuer ses consommations d’énergie. L’opportunité de remplacer les chaudières des bâtiments par une chaufferie collective au bois installée dans l’ancien local des pompiers a vu le jour. D’une puissance de 460 kW, la chaufferie alimente la mairie, le musée, la bibliothèque, la MJC, la Maison de Nuits Saint Georges, le Centre GenevièveMartin et la salle Bernard Santona, soit une surface chauffée totale de 7 400 m².

Utiliser une énergie renouvelable locale
Cette nouvelle solution de chauffage utilise une ressource renouvelable et de proximité, créatrice d’emplois (les plaquettes utilisées proviennent d’une entreprise locale ; des emplois sont créés afin d’exploiter et d’entretenir le patrimoine forestier). De plus, cette énergie, une des moins chères du marché, réduit la facture d’énergie mais aussi diminue les émissions de gaz à effet de serre et donc lutte contre le changement climatique. Annuellement, ce sont 208 tonnes de CO2 qui seront rejetées en moins. La commune marque ainsi sa volonté de participer activement, et à l’échelle de son territoire, à la transition énergétique.

Être accompagné par la mission Bois-Énergie de Côte-d’Or
Développée par le Conseil départemental de la Côte-d’Or en partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF), la Mission Bois-Énergie de Côte-d’Or (MBE21) est chargée d’accompagner les communes dans leurs projets de chaufferie bois. Le SICECO l’a rejointe afin de compléter l’accompagnement, notamment par le portage des études de faisabilité. L’accompagnement se divise en trois parties. D’abord, une analyse d’opportunité est réalisée par l’ONF pour vérifier si le projet est envisageable. Si l’opportunité est avérée, une étude de faisabilité est effectuée par le SICECO pour définir le projet technique et calculer sa rentabilité économique. Enfin, une analyse d’approvisionnement en bois est menée par l’ONF et annexée à l’étude précédente.
Le SICECO va plus loin en proposant aux communes un accompagnement tout au long de leur projet de réalisation d’une chaufferie bois. À ce titre, en phase d’études, il réalise les pré-diagnostics énergétiques du patrimoine bâti communal et l’étude de faisabilité du projet avec la gestion des aides financières accordées par l’ADEME, la Région, le FEDER et le Conseil départemental. Puis, en phase de travaux, il accompagne la commune lors de la consultation de maîtrise d’ouvrage et dans le suivi, de la construction jusqu’à la réception de l’équipement, sans oublier l’aide à l’élaboration des contrats d’approvisionnement en combustible et de maintenance de l’installation. Depuis juin 2016, le SICECO propose également aux collectivités d’être le maître d’ouvrage de la construction des chaufferies. Ainsi, les communes qui le souhaitent peuvent confier au syndicat l’investissement, la construction et l’exploitation de la chaufferie

Repères
Maîtrise d’ouvrage : la commune. Puissance de la chaudière bois : 460 kW. Type de bois : plaquettes forestières. Consommation annuelle bois : 350 tonnes. Volume du silo de stockage : 120 m3 soit une autonomie de 10 jours environ. Surface totale chauffée : 7 400 m². Investissement total : 1 011 000 € dont 297 900 € à la charge de la commune. 208 tonnes de CO2 par an rejetées en moins soit l’équivalent des émissions de 104 voitures qui parcourent 10 000 km. Mise en service : novembre 2014

 

Une chaufferie bois permet un chauffage central automatisé en utilisant comme combustible le bois sous forme de plaquettes forestières ou de granulés. La chaufferie distribue de l’eau chaude vers les émetteurs de chaleur (radiateur, ventilo-convecteur, ...) et vers le ballon de stockage de l’eau chaude sanitaire (ECS). L’alimentation en combustible est automatique grâce à un silo d’approvisionnement relié à la chaudière par un convoyeur. Les cendres sont évacuées dans un tiroir. L’utilisation d’une chaufferie bois reste tout aussi confortable et facile qu’une chaudière fioul ou gaz à la grande différence que le combustible brûlé est disponible, renouvelable et propre.

Nuits-Saint-Georges se chauffe au bois. Siceco

La construction d’une chaufferie bois permet de :
Utiliser l’énergie actuellement la moins chère du marché (en moyenne 20 à 27 € TTC/MWh pour le bois déchiqueté) et dont le coût est plus stable que celui des énergies fossiles (fioul ou gaz) Dynamiser l’activité locale (valorisation des sous produits de bois locaux, création d’emplois)
Mettre en valeur le patrimoine forestier communal par l’entretien et l’exploitation du domaine sylvicole Réduire les émissions de gaz à effet de serre et donc lutter contre le changement climatique
Centraliser la production de chauffage de plusieurs bâtiments communaux qui conservent une programmation thermique indépendante (régulation en sous-station)
Réduire la dépendance aux énergies fossiles

Afin de faciliter et de faire émerger des projets de chaufferies bois automatiques, le SICECO, en partenariat avec le Conseil départemental de la Côte-d’Or et l’ONF participe au développement de la Mission Bois-Énergie de Côte-d’Or (MBE 21). Cette dernière a deux missions particulières : Informer et sensibiliser les élus aux avantages de l’utilisation du bois-énergie grâce à des réunions d’information ou encore des visites de chaufferies en fonctionnement

Accompagner la commune dans la mise en œuvre de la chaufferie bois et du réseau de chaleur L’accompagnement se divise en trois parties : Analyse d’opportunité réalisée par l’ONF pour vérifier si le projet est envisageable Si l’opportunité est avérée, étude de faisabilité effectuée par le SICECO pour définir le projet technique et calculer sa rentabilité économique et analyse d’approvisionnement en bois menée par l’ONF et annexée à l’étude précédente Suivi des travaux par le SICECO

 

Aller plus loin : le SICECO accompagne les communes
Dans le cadre de la MBE21, le SICECO propose aux communes un accompagnement tout au long de leur projet de réalisation d’une chaufferie bois. À ce titre, il réalise les pré-diagnostics énergétiques du patrimoine bâti communal et l’étude de faisabilité du projet avec la gestion des aides financières accordées par l’ADEME, la Région et le FEDER. En phase de travaux, en partenariat avec l’animateur de la MBE 21, le SICECO propose les missions suivantes : Aide à la rédaction des documents de consultation Aide au montage des dossiers de demande de subventions Aide à l’analyse des offres Suivi des travaux jusqu’à la réception en tant que conseiller technique Assistance technique pour une utilisation rationnelle de l’énergie, un suivi des consommations énergétiques des chaufferies et l’élaboration des contrats d’approvisionnement en combustible et de maintenance des équipements Le SICECO réalise cette mission d’accompagnement dans le cadre de sa compétence partagée «Énergie renouvelable» et ne facture à la commune aucune autre prestation que l’étude de faisabilité.

En savoir plus : rendez-vous sur le site internet du SICECO, www.siceco.fr, rubrique « Développement des énergies renouvelables »/« zoom sur une énergie renouvelable : le bois » ou flashez ce code avec votre smartphone ou tablette

 

 Nuits-Saint-Georges se chauffe au bois

SICECOPrésentation du SICECO

Acteur et expert de l’énergie en Côte-d’Or Le SICECO est un établissement public de coopération intercommunale (autorité territoriale) fondé en 1947 et qui regroupe 664 communes et des EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) en Côte-d’Or. Propriétaires des réseaux basse et moyenne tension, les communes sont en charge d’organiser la distribution publique d’électricité. En adhérant au Syndicat, elles lui délèguent cette compétence. Actuellement, en Côte-d’Or, il existe 3 autorités organisatrices de la distribution d’électricité : le SICECO et le Syndicat d’électrification de Plombières les Dijon et le Grand Dijon. Traditionnellement, le SICECO réalise des travaux d’électrification rurale et permet la desserte en électricité des habitants de Côte-d’Or. Il s’assure du bon fonctionnement des réseaux électriques, finance et réalise des travaux de renforcement, d’extension et de dissimulation de ces mêmes réseaux. Peu à peu les missions du Syndicat se sont étoffées. Pour les communes qui le souhaitent, le SICECO peut également s’occuper des missions de service public de distribution de gaz, d’éclairage public, d’enfouissement des réseaux de télécommunication (hors travaux électriques) et d’achat d’énergie. Il est habilité à intervenir dans le domaine des communications électroniques. Il a récemment adopté une autre compétence pour la création et l’entretien des infrastructures de charges nécessaires à l’usage des véhicules électriques ou hybrides rechargeables. Dans le cadre de ses activités communes avec le gestionnaire de réseau Enedis, le SICECO s’engage à participer à la réduction des gaz à effet de serre par un développement harmonieux des réseaux électriques. Aujourd’hui, le Syndicat est amené à réfléchir, en concertation avec les communes, sur des problématiques de maîtrise de la demande d’énergie et de développement des énergies renouvelables. En effet, le SICECO, devenu Syndicat Intercommunal d’Énergies de Côte-d’Or en 2009, est impliqué dans la mise en œuvre des objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement, et a exprimé son engagement dans la lutte contre le changement climatique par la mise en place d’une politique locale de développement durable. À ce titre il propose auprès de ses communes adhérentes des missions concrètes pour la réduction des gaz à effet de serre et le développement des énergies renouvelables : rénovation de l’éclairage public, conseils techniques pour l’efficacité énergétique du patrimoine bâti communal, développement des production d’énergies renouvelables : bois-énergie, photovoltaïque, hydroélectricité, méthanisation, éolien. En 2012, il a lancé une Étude «Stratégie énergétique départementale» en partenariat avec la DREAL, l’ADEME, le Conseil régional de Bourgogne, le Conseil Général de la Côte-d’Or et le Grand Dijon afin d’éclairer les choix énergétiques futurs pour le territoire de la Côte-d’Or en tenant compte de la production décentralisée d’énergie, de l’arrivée des réseaux dits «intelligents», qui permettent d’optimiser l’équilibre indispensable entre les zones de production, plutôt rurales, et les zones de consommation, plutôt urbaines. En 2016, le SICECO se dote de nouvelles compétences et statuts. Notamment, il propose désormais aux communes qui le souhaitent d’être le maître d’ouvrage pour la construction des chaufferies bois. L’adhésion est également proposée aux EPCI. 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En 2017, le SICECO en "fera plus" pour ses adhérents.
À l’occasion de la traditionnelle présentation des voeux,...
Le SICECO adopte la marque « territoire d'énergie Côte-d'Or »
Jacques Jacquenet, président du SICECO a présenté la...
Le SICECO accompagne les collectivités dans leurs Plans Climat Air Energie Territoriaux
Dans le cadre de l’élaboration de leurs PCAET (Plans Climat Air...
Une centrale photovoltaïque sur la Maison de santé à Bligny-sur-Ouche
BF Énergie, entreprise spécialisée dans le...
Transition énergétique : la SEML Côte-d'Or Energies lève 1 670 000 euros
La Société d'Economie Mixte Locale (SEML) Côte-d’Or...
De quel bois se chauffe Bligny-sur-Ouche ?
Jacques Jacquenet, Président du SICECO, territoire...
Venarey Les Laumes lauréate du lauréate du Trophée Lumière de l'Association Française de l'?clairage
La ville de Venarey les Laumes a été distinguée pour la...
Projet de parc éolien des "Genèvres"
Christiane BARRET, préfète de la région Bourgogne...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.