Enfin l'ADSL est arrivé à Til-Châtel.

Enfin l'ADSL est arrivé à Til-Châtel.

Info+ :

Mairie • Rue d'Aval • TIL-CHÂTEL

 


04 décembre 2013

Il aura fallu beaucoup d'opiniâtreté et de persévérance de la part des élus, de patience pour les habitants. Mais ça y est l'ADSL est bien arrivé ce samedi 7 décembre et de nombreux élus et habitants s'étaient donnés rendez-vous dans la salle plyvalente afin de fêter dignement cet événement. C'était l'occasion pour François Sauvadet de rappeler le Schéma Directeur d'Aménagement Numérique de la Côte-d'Or.

Du fait de la longueur des câbles téléphoniques qui alimentaient les habitations depuis le central (NRA) situé à IS-SUR-TILLE, les lignes de la commune de TIL-CHÂTEL et une partie de celles d’ECHEVANNES étaient inéligibles à l’ADSL ou disposaient d’un débit limité.

Un nouveau central, appelé Noeud de Raccordement Abonné Zone d’Ombre (NRA ZO) a été mis en place. Les lignes ont ainsi été rendues éligibles à l’ADSL jusqu’à 20Mb/s Les habitations sont proches du NRA ZO, l’affaiblissement des lignes a été fortement réduit.

De ce fait, l’offre triple-play est disponible (Internet, Téléphonie illimitée, Télévision). Orange et Free occupent le NRA ZO, mais il est possible de souscrire un abonnement auprès de tous les opérateurs ADSL.

Coût total de l’investissement : 206 420 euros HT

Demain :

- Des infrastructures compatibles VDSL2 qui proposeront un débit jusqu’à 30, voire 50 Mb/s, en fonction de la longueur de la ligne téléphonique.
- Plus de 80 % des investissements réalisés préparant l’arrivée de la « fibre optique à la maison » (Fiber To The Home), l’objectif du Schéma Directeur d’Aménagement Numérique des Territoires (SDANT) étant la fibre optique « au bureau et à la maison » pour tous à l’horizon 2025.

 

 

Discours d'Alain Gradelet, Maire de TIL-CHATEL

 

ENFIN L'ADSL EST ARRIVE A TIL-CHATEL ET C'EST GRACE AU CONSEIL GENERAL. Après quatre années et quelques mois d'attente...lire

 

 

Discours de François Sauvadet, Président du Conseil général de la Côte-d'Or.
L’ouverture de ce NRA ZO répond en tout cas à la préoccupation du Conseil Général de la Côte-d’Or de ne pas laisser les zones d’ombres non couvertes en haut-débit sans aucunes solutions à leur portée.
Notre intervention répond en cela à la carence de l’initiative privée de ne pas laisser se créer une « fracture numérique » sur nos territoires.
Certains ont pu regretter un délai de mise en œuvre un peu long, je tiens ici à rappeler toute la complexité de la procédure d’accès aux fourreaux de France Telecom pour le tirage de fibre optique depuis TIL-CHÂTEL jusque IS-SUR-TILLE...lire

 

 Arrivée de l’Internet haut-débit à TIL CHATEL

Till-Châtel

 

 

 

Discours d'Alain Gradelet, Maire de TIL-CHATEL

 

INAUGURATION NRAZO

 

Bonjour à toutes et à tous,

Je ne vais pas parler technique et laisser cette tâche à des personnes plus compétentes que moi.

 

ENFIN L'ADSL EST ARRIVE A TIL-CHATEL ET C'EST GRACE AU CONSEIL GENERAL.

 

Après quatre années et quelques mois d'attente.

 

C'est au mois de mai 2009 que Monsieur Marco BERTI chargé d'opération pour l'aménagement du numérique sur le territoire de la Côte d'Or me contacte car notre commune a été retenue pour être équipée d'un NRAZO, l'ADSL.

 

Vous comprenez mon enthousiasme car nous allons avoir 18 mégas bits au lieu du bas débit ou 512 kilos octets pour les mieux lotis grâce à ce Nœud de Raccordement Zone d'Ombre.

 

Au début tout se passe bien. Les voisins du sous répartiteur acceptent de céder un terrain de quelques mètres carrés pour la construction du bâtiment qui doit abriter l'équipement technique et le matériel nécessaire aux fournisseurs d'accès internet.

 

Dans les mois qui suivent un permis de construire est déposé et un coordinateur de sécurité désigné. L’année suivante le shelter est construit et raccordé au réseau électrique en juillet 2010, puis plus rien.

 

Après de nombreux échanges téléphoniques, interrogations des habitants, correspondances et promesses, les travaux de terrassement commencent au début du mois de décembre 2012 ……sous la neige.

Ils reprennent puis s'interrompent de nouveau en raison de problèmes relatifs au réseau souterrain : les gaines téléphoniques sont écrasées.

Enfin en septembre 2013 les lignes téléphoniques sont basculées sur le NRAZO.

Catastrophe ! Pas d'internet pour les uns, pas de téléphone pour les autres et même certains non ni l'un ni l'autre.

Suite à ces problèmes, la mairie est fortement sollicitée. Certaines personnes sont très excédées par les réponses de leurs fournisseurs équipés de standards automatiques et qui donnent de mauvais renseignements. Ne sachant plus vers qui se tourner, elles appellent la mairie.

Nous avons essayé de gérer au mieux les appels de nos administrés en sollicitant l'aide du Conseil Général et de France TELECOM;

Enfin, ces mauvais moments sont passés, sauf peut-être pour quelques exceptions, nous avons ou nous pouvons tous avoir 18 mégas pour les plus chanceux et 8 mégas pour les autres.

POUH QUE CA A ETE DUR.

 

 

 

 

 

Discours de François Sauvadet, Président du Conseil général de la Côte-d'Or

 

Monsieur le Maire de TIL-CHÂTEL,
Monsieur le Conseiller Général,
Mesdames, messieurs les Maires et élus,
Mesdames, messieurs, chers amis,

 

Lutter contre la fracture numérique

 

Je suis très heureux d’être, aujourd’hui, parmi vous à l’occasion de l’inauguration de ce Nœud de Raccordement Abonnés Zone d’Ombre (NRA ZO) de TIL CHATEL.
L’ouverture de ce NRA ZO répond en tout cas à la préoccupation du Conseil Général de la Côte-d’Or de ne pas laisser les zones d’ombres non couvertes en haut-débit sans aucunes solutions à leur portée.
Notre intervention répond en cela à la carence de l’initiative privée de ne pas laisser se créer une « fracture numérique » sur nos territoires.

Création d’un NRA ZO
Sur TIL CHATEL du fait de la longueur des câbles téléphoniques qui alimentaient les habitations de la commune, les lignes de la commune étaient inéligibles à l’ADSL ou avaient un débit limité.


Situation à ECHEVANNES
Suite à la construction du NRA-ZO, quelques foyers ont pu être raccordés. Pour autant, l’objectif était le raccordement de TIL-CHÂTEL. Dans ce projet il s’est avéré que quelques foyers d’ECHEVANNES ont bénéficié d’un effet collatéral.
ECHEVANNES a vocation a être raccordée dans la phase prioritaire du SDANT. Mais il était d’abord nécessaire de faire un état des lieux après mise en service du NRA –ZO de TIL CHÂTEL
Pourrait être déployé sur ECHEVANNES un NRA-ZO qui serait relié à TIL CHÂTEL.
C’est pourquoi, nous avons financé ici l’installation d’un NRA ZO collecté par fibre optique permettant un débit allant jusque de 20 Mb/s et le triple-play.
A ce jour, 410 lignes téléphoniques étaient soit inéligibles à l'ADSL, soit limitées à un débit de 512 kb/s.

Avec l'intervention du Département, toutes ces lignes sont désormais éligibles à des offres jusqu'à 20 Mb/s, voire, en fonction de la longueur de la ligne, 30 à 50 Mb/s avec l'arrivée d'une nouvelle technologie, le VDSL2, notre équipement étant d'ores et déjà compatible avec cette nouvelle technologie.

Nous en avons réalisé la maîtrise d’œuvre opérationnelle par notre Agence territoriale Seine et Tille et l’avons financé à hauteur de 103 210 € HT (50%) avec une subvention de l’Union Européenne également de 103 210 € (50%) soit un coût total HT de 206 420 €.

Je tiens d’ailleurs à féliciter tous les agents du Conseil Général qui ont travaillé sur ce projet.

Certains ont pu regretter un délai de mise en œuvre un peu long, je tiens ici à rappeler toute la complexité de la procédure d’accès aux fourreaux de France Telecom pour le tirage de fibre optique depuis TIL-CHÂTEL jusque IS-SUR-TILLE.

Afin de réduire les coûts, nous avons voulu mobiliser l’ensemble des infrastructures existantes :
- Utilisation des fourreaux et chambres de France Telecom sur une partie du parcours,
- En complément la pose de fourreaux en mode mécanisé à l’aide d’une trancheuse,

 

A cet égard, ce NRAZO est vraiment expérimental et l’expérience retirée facilitera la mise en œuvre de solutions similaires dans le cadre de la phase prioritaire du SDANT et le déploiement de plus de 160 nouveaux centraux à construire et à raccorder par fibre optique.

 

Cela concernera plusieurs communes sur le canton :
- CHAIGNAY, DIENAY, EPAGNY, FLACEY, GEMAUX, IS-SUR-TILLE, MARCILLY-SUR-TILLE, MARSANNAY-LE-BOIS, PICHANGES et VILLECOMTE pour une solution FTTH
- AVELANGES, CRECEY-SUR-TILLE, MAREY-SUR-TILLE, MOLOY, POISEUL-LES-SAULX et VILLEREY-SUR-TILLE, par une solution de montée en débit.

 

Ce sont ainsi 6,63 M€ qui seront investis par le Conseil Général sans solliciter les communes ou les EPCI.


Le SDANT - Schéma Directeur d'Aménagement Numérique du territoire.

 

A ce titre, je tiens à vous dire que c’est ce projet qui mobilise les efforts du Conseil Général.
Je rappelle pourtant que nous avons déjà beaucoup investi (plus de 8 M€ depuis 2006).
Afin d’offrir une solution aux zones non ou mal couvertes, à ce jour, aucune solution technique unique ne permettait de satisfaire tous les besoins de couverture de notre département.

 

C’est pourquoi nous avons fait le choix au Conseil Général de la Côte-d’Or de nous appuyer sur un « bouquet technologique » de solutions alternatives (Wifi, kits satellitaires, NRA ZO…) afin de répondre aux attentes de tous.

 

Cela a représenté :

6,2 millions d’euros pour 57 sites de téléphonie mobile, 181 communes concernées,
1,1 M€ pour les centraux d’ADSL ; avec le Plan NRAZO (10 nouveaux centraux ADSL pour 14 communes, 3 358 lignes concernées, 80 % des lignes éligibles au triple-play, 1,2 million d’euros investis),
418 000 euros pour le Wifi (178 communes couvertes, 2700 connectés),

A cet effet, je note que le déploiement du WiMax par le Conseil Régional, qui n’offre que 2 Mb/s et le double-play, ne concerne aujourd’hui que 844 abonnés en Côte-d’Or, pour un investissement de 18,6 millions d’euros sur la Région Bourgogne.
122 000 euros pour les kits satellitaires (969 demandes reçues, 635 éligibles, 465 attribuées),

 

Aujourd’hui 150 communes du département sont complètement ou partiellement « blanches » et 178 sont grises (débit limité à 512 Kb/s).
Mais ces solutions ne peuvent fournir une réponse durable à un besoin sans cesse croissant, de la part des particuliers comme des entreprises, d’accès à un réseau performant.
Nous en avons conscience, le déploiement du haut débit est un chantier aussi structurant que le fut, il y a plus d’un siècle, l’électrification des territoires.
Pour cette raison ce Schéma poursuit un objectif majeur : une couverture exhaustive en THD par la fibre optique à la maison et au bureau généralisée à horizon 2025.

 

La déclinaison du plan issu de ce schéma se fera en 3 phases :

 

Phase 1 (2013 – 2017) sur les zones de carence (couverture ADSL inexistante ou limitée) :
Phase 2 (2017 – 2020) visera les zones pour lesquelles le débit actuel est compris entre 2 Mb/s et 8 Mb/s,
Phase 3 (2020 – 2025) couverture exhaustive en THD des territoires.

 

Au plus près de nous, la première phase du SDANT s’achèvera en 2017, durant cette période, 3 types d’opérations seront menées :

 

Raccordement par fibre optique des 17 NRA ruraux qui ne le sont pas. 2 seront pris en charge par Orange et le Conseil Général prendra les 15 autres à sa charge (40 communes pour un coût total de 2,7M€ HT).
La Fibre FTTH : Deux plaques FTTH (une sur le Nord-Est, l’autre sur le canton d’Is-sur-Tille) seront lancées.

 

Cela couvrira 111 communes, dont 72 étaient ciblées dans le SDANT comme ayant un taux de couverture à 2Mb/s limitée représentant 20 725 foyers pour un coût estimé de 32 M€ HT.

 

Les 161 autres communes ayant un taux de couverture à 2Mb/s limitée, soit 14 800 foyers, bénéficieront d’une montée en débit pour un coût de 28 M€ HT.
Le coût total de la phase 1 sera donc de 60 M€ HT qui devrait en toute hypothèse être supporté pour plus de la moitié par le Conseil Général. Des financements européens, nationaux et régionaux devraient être mobilisables.
Un dossier a été déposé auprès du Fonds de la Société du Numérique, mis en place par l’Etat.

 

Les phases 2 et 3 représenteraient chacune 60 M€ d’investissement pour un coût total du SDANT aujourd’hui estimé à environ 200 M€.
C’est donc un investissement sans précédent que le Conseil Général lance en direction des territoires, mais c’est un investissement structurant.
C’est un plan ambitieux que nous ne pourrons pas réaliser avec les seuls moyens financiers du Département.
J’attends donc que nos partenaires, principalement l’Etat, la Région et l’Union européenne prennent leur part dans cet effort car nous le devons à nos territoires pour leur avenir.

 

Enfin l'ADSL est arrivé à Til-Châtel.Enfin l'ADSL est arrivé à Til-Châtel.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.