Eau et Assainissement, compétences optionnelles des communautés de communes ?

Eau et Assainissement, compétences optionnelles des communautés de communes ?

Info+ :

Association des Maires Ruraux de France (AMRF) : 52 avenue Maréchal Foch – 69006 LYON
Tél : 04 37 43 39 80 - amrf@amrf.fr - http : www.amrf.fr


20 juillet 2017

Afin de ne pas pénaliser un service de proximité généralement bien géré par les communes et de ne pas risquer d'augmenter le prix de l'eau pour les habitants, les Maires Ruraux de France demandent aux députés que les services Eau et Assainissement soient des compétences optionnelles des communautés de communes.


Message envoyé à l’ensemble des Députés

Objet : Proposition de loi n°86 pour le maintien des compétences « eau » et « assainissement » dans les compétences optionnelles des communautés de communes.


Madame la Députée, Monsieur le Député,


La ruralité d’aujourd’hui est dynamique et accueille de nouvelles populations, souvent jeunes et actives, en attente légitime d’une offre de qualité en termes de services publics. C’est pourquoi les questions liées à la ruralité doivent être abordées avec un regard neuf et adaptées aux évolutions des besoins des habitants de ces territoires.
Le 3 juillet dernier, le Président de la République s’est adressé aux députés et aux sénateurs réunis en Congrès, afin de présenter les « priorités » de son quinquennat. A cette occasion, il a évoqué la nécessité d’« abroger les lois qui auraient par le passé été trop vite adoptées, mal construites (…)». Ainsi en est-il de la loi portant Nouvelle Organisation de la République (dite loi « NOTRe ») du 7 août 2015, qui contient des dispositions notoirement inadaptées aux réalités du terrain.
L’article 64 de la loi NOTRe attribue à titre obligatoire, à compter du 1er janvier 2020, l’exercice des compétences « Eau » et « Assainissement » aux communautés de communes. Ces compétences demeureront facultatives jusqu'au 1er janvier 2018 et deviendront optionnelles entre 2018 et 2020.
Les services d'Eau et d'Assainissement existants ont chacun leur propre organisation, leur propre budget et les tarifs de l’eau sont très variables d’une commune à une autre. Aussi, ces transferts de compétences techniques, sensibles, coûteuses, ne devraient pas être imposés dans les situations où la commune réussit parfaitement à gérer une action publique efficace au niveau communal (très bonne connaissance des réseaux, réactivité locale en cas de dysfonctionnement, responsabilisation des riverains sur la préservation des abords des captages…). Elle risque en effet d’aboutir, dans ces cas, à une augmentation du prix de l’eau pour l’administré.
Une proposition de loi pour le maintien des compétences « eau » et « assainissement » dans les compétences optionnelles des communautés de communes a été déposée au Sénat le 11 janvier 2017. Adoptée par les Sénateurs en 1ère lecture le 23 février dernier, cette proposition de loi (texte 86) a été transmise à l'Assemblée nationale le 6 juillet 2017. Ce texte vise de manière pragmatique à passer outre les difficultés que rencontrent les collectivités dans la mise en oeuvre de ce transfert de compétence. C’est pourquoi les Maires Ruraux de France vous invitent à soutenir cette proposition de loi, qui abrogerait, dans l’intérêt des administrés, des dispositions inadaptées aux réalités de terrain.
L’Association des Maires Ruraux de France se tient à votre disposition pour tout complément d’informations ou exemples de terrain sur cette problématique qui, in fine, se répercutera sur l’usager.
Comptant sur votre mobilisation, je vous prie de recevoir, Madame la Députée, Monsieur le Député, l'expression de ma haute considération.


Vanik BERBERIAN
Président de l’AMRF

 

 

Bruno Bethenod AMRFBruno Bethenod
Président de l'Association des Maires Ruraux de Côte-d'Or
40 Grande Rue - 21310 Arceau
Tél. 06 08 24 42 13
Mail : bbc21@bethenod.com
www.amrf.fr

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

L'AMR 21 présente LocalRural à ses adhérents.
A la demande de Bruno Bethenod, président de l'Association des Maire...
La goutte qui fait déborder le vase !
Le maintien du transfert obligatoire de la compétence Eau et...
Loi Mobilité, les maires ruraux demandent de la souplesse pour permettre aux communes d'agir
Un député des Landes, L. Causse (LREM) propose des amendements...
Communes communautés : Renforcer le mille-feuilles territorial
Les Maires ruraux de France s’étonnent du temps passé par...
Réorganisation du réseau des finances publiques (DGFiP) : Les maires ruraux ne sont pas prêts à « acheter un lapin dans un sac » ; ils demandent des garanties !
Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald DARMANIN, a...
Engagement et proximité : selon l'AMRF, le volet intercommunal du texte issu de la commission des lois de l'Assemblée nationale ne correspond plus aux engagements pris devant les élus
A mi-parcours de l’examen par le Parlement du projet de loi «...
La commune de Vielverge sollicite la MiCa
La Mission Conseil et Assistance aux Collectivités (MiCA), accompagne...
Choisir un exploitant pour gérer la distribution de l'eau potable.
La démarche conduisant à choisir un délégataire de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.