La ruralité a du sens ou le fil conducteur de l'AMR de Côte d'Or

La ruralité a du sens ou le fil conducteur de l'AMR de Côte d'Or

Info+ :

amr21

Bruno Bethenod

Président de l'Association des Maires Ruraux de Côte-d'Or

40 Grande Rue 

21310 Arceau

Tél. 06 08 24 42 13

Mail : bbc21@bethenod.com


09 novembre 2017

Et c’est réunie en assemblée générale à la mairie de Lux, qu’une soixantaine de maires ruraux a débattu de ce sujet autour de Bruno Bethenod, président de l’AMR de Côte d’Or, maire d’Arceau et de Cédric Szabo, directeur général de l’AMRF. A l’invitation de l’association ENEDIS, le Conseil Départemental et Orange ont proposé des thèmes d’intervention portant sur l’aménagement du monde rural face aux nouvelles technologies et les services offerts par les opérateurs d’énergie. La Banque Postale, quant à elle a évoqué les finances locales et les portes ouvertes sur de nouveaux produits au service des collectivités locales.

Michel Lenoir, trésorier de l’Association des Maires Ruraux de Cote d'Or et maire de Saint Julien, a ouvert la séance avec la présentation des comptes et annoncé la progression du nombre d’adhérents et les partenariats financiers de GROUPAMA 1000 €, ENEDIS 1000€, la société ALENTOURS 400€, ORANGE 500€ et ICONE 400€.

Des soutiens précieux pour l’AMR de Côte d’Or qui viennent en complément des cotisations des communes adhérentes. Il n’a pas manqué d’inciter les maires présents à être les ambassadeurs de l’association pour fédérer les forces. Ont suivi les présentations des intervenants que vous retrouverez en intégralité en cliquant sur leur image en fin de texte… c’est plus efficace qu’une longue explication !

Une question taraude les maires ruraux (ou pas d’ailleurs) car si « ma commune est utile » une commune… demain à quoi ça sert ? Démocratie et proximité et c’est bien la question… qu’en reste-t-il avec les mutations des territoires, avec l’impression de nombreuses incompréhensions dans les dialogues à l’échelon local de la grande intercommunalité ou avec l’Etat, avec les bâtons mis dans les roues ?

On pourrait résumer en disant tout simplement que l’échelon communal est le premier lieu d’expression de la démocratie, le premier lieu où se noue le dialogue pour travailler localement au service des habitants par la connaissance du terrain et l’implication de tous et des élus ruraux en particulier. Comme si le ras le bol des maires était, en quelques sortes, la balle de rebond face au découragement sur ces territoires où la participation électorale est plus forte qu’en milieu urbain, où on connaît ses administrés, où lassés parfois, les élus remettent chaque jour l’ouvrage sur le métier face aux responsabilités.

Les communes rurales, par leur présence et leurs activités maillent un pays qui serait criblé de zones blanches si elles n’existaient pas, des zones vides de l’expression des traditions tout autant que de modernité et de regard tourné vers un avenir très haut débit, mairies et services connectés sur des territoires qui attirent plus de jeunes porteurs de promesse d’une démographie ascendante.

Et si l’on évoque les répercussions au niveau local de la loi de finances 2018, la capacité financière amoindrie liée aux mécanismes des dotations de l'Etat ou de la fiscalité… les indicateurs financiers démontrent, cependant, la sobriété des communes de moins de 3 500 habitants qui, tout en maintenant leur budget en équilibre avec moins de dotation, investissent plus par habitant que la moyenne nationale dans des communes où la réforme territoriale de la loi NOTRé, entre autres, ne répond pas aux attentes des maires ruraux !

Et puis il y a l’association, comme une sorte de vaccin contre la litanie des raisons de se désespérer, qui ramène au bercail les maires qui campent dans leur isolement ou se sont perdus dans les conjectures où ils ne reconnaissent plus le mandat pour lequel ils ont été élus. Des élus qu’il a été bon de convaincre du rôle de leurs territoires ruraux dans l’économie du pays par un beau maillage d’entreprises nourrissant un tissu économique fort. Des territoires ruraux qui se doivent d’être des terres de projets sans lesquels la vie rurale s’épuiserait là où, malgré tout, on tente de garder de nombreux services.

Lors de cette assemblée on aura également évoqué les transferts des compétences des communes vers les nouvelles intercommunalités comme celle des compétences scolaires, celle  à venir de l'eau et l'assainissement qui va  à l'encontre de l'autonomie des communes souhaitant s'administrer en connaissance de cause et des réalités locales. Bien sûr deux grandes questions ont porté à débattre, les syndicats des eaux et la mise place de la GEMAPI (gestion des rivières et risques des inondations).

Pour conclusion de cette assemblée, Bruno Bethenod a fait part aux élus de son souhait portant sur la création d’un groupe de travail réunissant toutes les instances locales, la métropole dijonnaise, le Département, la Région etc. afin de créer un cahier des charges sur les problématiques et les contraintes de réciprocité entre métropole et territoires ruraux ce qui devrait permettre à chacun de trouver sa place pour un bon équilibre des territoires. Dans ce sens Bruno Bethenod a déjà rencontré François Rebsamen qui ne semble pas hostile à cette idée.

amr21_ag_2017amr21_ag_2017amr21_ag_2017amr21_ag_2017amr21_ag_2017

Entre maires bourguignons, comment ne pas finir une assemblée générale par un verre de Mercurey chambré à souhait et des petites douceurs délicates au palais ?

A lire ci-dessous en cliquant sur les photos

 

 

 

2 PRESENTATIONS DU CONSEIL DEPARTEMENTAL              PRESENTATION LA BANQUE POSTALE

  

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

En amont de l'assemblée générale les élus étaient conviés par la société Alentour, basée à Lux, pour une visite de son jardin d'exposition. L'occasion pour Serge et Sopnie Wrobleski de présenter la gamme de mobiliers urbains réalisée en pierre reconstituée et béton décoratif.

 Serge et Sopnie Wrobleski -AlentourSerge et Sopnie Wrobleski -AlentourSerge et Sopnie Wrobleski -AlentourSerge et Sopnie Wrobleski -AlentourSerge et Sopnie Wrobleski -AlentourSerge et Sopnie Wrobleski -AlentourAlentour crée une gamme de Mobilier Urbain

Alentour crée une gamme de Mobilier Urbain conciliant esthétisme, coût et durabilité.

Les produits de cette nouvelle gamme en pierre moulée de Bourgogne, répondent aux demandes des collectivités tout en contribuant à la personnalisation d'un lieu et à la valorisation d'un patrimoine.

 https://www.pierre-alentour.fr

  

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Ludovic Rochette promu Chevalier de la Légion d'honneur « Promotion COVID » 1er janvier 2021 !
Emotion, humour et beaucoup de monde ayant répondu présent !...
Place au salon des maires
Bien connu des élus locaux et des fournisseurs de la commande publique,...
La justice veut rompre l'isolement des élus communaux face aux incivilités
Par la signature d'un protocole entre le tribunal judiciaire de Dijon...
L'AMF et l'AMRF plaident pour le déploiement d'une vaccination en proximité et accessible aux plus fragiles
L’AMF et l’AMRF soulignent l'implication des maires dans la...
Les intercommunalités, actrices de premier plan de la relance
L’Etat met en place un nouveau dispositif pour aider les...
AMF de Côte d'Or, les grandes orientations avec Ludovic Rochette à l'horizon 2021
Fin octobre dernier, Ludovic Rochette entamait un nouveau mandat comme...
Ludovic Rochette reconduit à la présidence de l'AMF 21
Le nouveau conseil d’administration de l’AMF21 s’est...
72 mois de mandat... Entre attentes et perspectives, quels engagements au quotidien pour les 698 communes de Côte d'Or ? ENTRETIEN avec Ludovic Rochette !
A J + 1 mois ½ des élections municipales Ludovic Rochette, maire...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.