Le SICECO, des voeux, un bilan et des perspectives...

15 janvier 2014

A l'occasion des traditionnels voeux, Jacques Jacquenet, Président du SICECO, a fait le point sur l'année écoulée "qui a été bien chargée" alors que l'année 2014 sera "une année de transition puisque c'est une année d'élections".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SICECO

 

 

VOEUX 2014

 

 

Mesdames, Messieurs, chers amis, c’est avec plaisir que je vous accueille, comme chaque année, pour notre traditionnelle cérémonie des vœux. Les membres du Bureau et le personnel se joignent à moi pour vous souhaiter la bienvenue.

Je remercie toutes les personnes  dont la présence ici marque l’intérêt qu'elles portent à notre Syndicat et en particulier nos concessionnaires ERDF et GRDF et leurs Directeurs, les services de l'Etat :

Préfecture, Paierie départementale, DREAL, ADEME ainsi que la Région, le Conseil général.

 

 

Bilan 2013

 

Ce rendez-vous de début d'année nous permet de faire le point sur l'année écoulée qui a été bien chargée.

 

 1.   Le SICECO, acteur incontournable dans le domaine de l'Energie

 

Comme vous le savez, l’année 2013 a été fortement marquée par le débat national sur la transition énergétique, avec l’objectif de maîtriser à moyen et long termes nos consommations d’énergie et de développer les énergies renouvelables.

Le SICECO y a pris une part active  (4 de nos actions ont été labellisées). La Région, représentée par madame LAPÔTRE, a reconnu d’ailleurs l’action des 4 syndicats bourguignons et les considère comme des acteurs incontournables qui contribuent à la réussite de cette transition, je la remercie sincèrement.

Le Syndicat a anticipé le débat en lançant son étude sur la «Stratégie énergétique départementale» dont la gestion a été confiée à Énergies Demain et à l’AEC. Réalisée en collaboration avec la DREAL, l’ADEME, la Région Bourgogne, le Conseil Général de la Côte-d’Or mais aussi le Grand Dijon, cette étude permettra de définir les moyens à mettre en œuvre en matière de déploiement des énergies renouvelables et de réseau et de préparer l’avenir pour une meilleure maîtrise du coût d’accès à l’énergie pour tous les Côte d'Oriens.

La phase I qui correspond à l'état des lieux, est terminée.

La phase 2  qui détermine le plan d’actions à mettre en œuvre et la phase 3 qui concerne les axes où le SICECO se positionnera, comme les réseaux intelligents, les infrastructures de recharge pour les véhicules électriques par exemple sont en cours de réalisation.

 

  • Investir dans la production d’énergie

Pour ce qui concerne la valorisation des ressources locales en tant que producteur, une étude est déjà en cours pour la réalisation d’une Société d’Economie mixte (SEM), avec en 1e phase le lancement des études de faisabilité menées sur différents projets (photovoltaïque, méthanisation, hydroélectricité…) pour déterminer business plan de cette société.

 

  • Accompagner deux territoires de Côte-d’Or dans l’expérimentation TEPos

Le SICECO s'engage également, avec 2 Communautés de communes (Pays de Nuits-Saint-Georges et Canton de Bligny sur Ouche) dans l'opération TEPOS : "Territoire à énergie positive", pilotée par l'ADEME et la Région. Un chargé de mission pour l'animation de ce programme vient d'être recruté sur une période de 18 mois. Il s'agit de Maxime MAISONNEUVE, ici présent qui vient de nous rejoindre ce lundi.

 

  • Mutualiser les achats pour une meilleure gestion des budgets énergétiques des collectivités

Autre action, cette fois dans le domaine de l'achat d'énergie, le Comité du SICECO a lancé un groupement de commandes pour l’achat de gaz naturel. Ce groupement est ouvert aux communes membres du SICECO. Le Conseil Général et le SDIS participent à cette opération, permettant ainsi d’augmenter le volume des consommations et donc l’intérêt de l’appel d’offre.

 

  • Avancer vers le regroupement départemental

Pour optimiser la gestion de l'énergie, le mouvement de regroupement des autorités concédantes en syndicats départementaux doit être encouragé et le SICECO n'a pas ménagé ses efforts sur la voie du regroupement départemental. Donner aux métropoles et aux communautés urbaines la compétence d’autorité organisatrice des concessions d’électricité et de gaz ne va pas dans le sens de la mise en place d’une solidarité efficace, dans le cadre de concessions départementales, unissant l’urbain et le rural. Je fais cette précision importante au regard du projet loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, voté en 2e lecture par l'Assemblée nationale, dans le cadre de la décentralisation.

 

2.   Un métier de base, l’électrification

 

Dans le même temps, notre métier de base, l'électrification, n'est pas oublié et pourtant la situation financière n'est pas facile.

 

En 2013, le SICECO a certes touché toute l'enveloppe du FACE pour le département mais a été pénalisé du fait du non regroupement. C'est 300 000 € de travaux perdus en 2 ans. Les conditions de gestion du FACE nouvellement transformé en compte d'affectation spéciale de l'Etat sont par ailleurs plus contraignantes.

 

En ce qui concerne les travaux d'enfouissement, l'engagement pris d'y consacrer une partie de nos fonds propres a été tenu, ainsi que l'anticipation de l'article 8 de 2014. Le montant supplémentaire mobilisé a été d'environ 3 millions d'euros sur 3 ans. 

Le montant des travaux de l'année 2013 a été très supérieur aux années précédentes :

  • Electrification rurale et enfouissement du réseau téléphonique : 8 millions €
  • Travaux d'extension : 3 millions €
  • Eclairage public : 6 millions €

 

Ce programme de travaux tant en réseau qu'en EP a permis de soutenir l'économie locale et l'emploi dans les entreprises qui travaillent pour notre Syndicat.

 

3.   Les autres sujets d’actualités qui animent le Syndicat

 

Je pourrais encore évoquer de nombreux sujets qui ont occupé l'année écoulée :

 

C'est la convention Orange qui nous permet de devenir propriétaire de nos installations et d'aider encore plus nos communes adhérentes sur le réseau FT.

 

Les relations avec le Conseil général sont confortées :

  • accord sur les ACT,
  • PCET du CG 21 en coordination avec l'étude SICECO pour définir un plan d'action pour répondre aux objectifs de la transition énergétique,
  • convention de partenariat sur le THD pour l'utilisation de nos supports pour faciliter le déploiement de la fibre optique en zones rurales

 

 

Perspectives 2014

 

L'année 2014 sera une année de transition puisque c'est une année d'élections qui verra le renouvellement des équipes municipales. Pour ceux qui ne se représentent pas, je leur souhaite une retraite agréable.

 

Les relations avec ERDF ont parfois été tendues au niveau national mais nous avons toujours essayé au niveau local d’instaurer un dialogue constructif. Nous souhaitons vivement arriver à signer, localement, un protocole d’accord sur la base du modèle national qui a été validé au congrès de Montpellier entre la direction d’ERDF et la FNCCR. La signature de cet accord ne doit pas se faire au détriment de notre Syndicat et de ses communes. Les contentieux engagés devant les tribunaux doivent être levés.

 

Enfin, j'ai l'habitude de le rappeler, la Côte d'Or tient toujours la 1e place des départements ruraux pour la qualité de la fourniture électrique et il serait dommage, au vu de cet excellent résultat, que nous ne puissions pas parvenir à un accord.

Néanmoins nous mettons tout en œuvre ERDF et SICECO pour que nos investissements nous permettent de maintenir des réseaux fiables et de conserver notre 1er rang en France pour la qualité de la fourniture électrique

 

Pour GRDF, nous devons travailler au Schéma directeur gaz dans le cadre de l'Etude Stratégie énergétique, et dans des conditions financières acceptables par les deux parties.

 

 

Pour conclure, il reste encore un énorme travail à accomplir dans la mutualisation de nos moyens pour nos communes adhérentes ; elles savent maintenant qu'elles peuvent compter sur le SICECO pour l'ensemble des compétences transmises et ainsi satisfaire les besoins de leurs administrés.

J'en profite pour remercier l'ensemble des délégués de notre Syndicat qui nous ont permis d'atteindre les objectifs que nous nous étions fixés en début de mandat dans un contexte très difficile dû à la crise et de saluer le travail constructif du Bureau, des commissions techniques et administratives et de leurs présidents.

Je féliciterai l'ensemble du personnel du SICECO et son directeur qui se sont mobilisés et ont su s'adapter pour offrir un service à nos adhérents avec efficacité et réactivité aux problèmes rencontré et surtout avec le souci permanent d'optimiser les coûts.

En ce début d'année 2014, je souhaiterais formuler le vœu que durant cette année nous puissions conjuguer nos forces pour réussir nos objectifs et apporter un peu de paix et de sérénité à tous ceux avec lesquels nous vivons ou que nous côtoyons.

Je vous adresse à tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année et vous remercie pour votre présence.

 

 

 

SICECO

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.