Je veille, tu veilles, nous veillons, ils veillent... la 86ème Convention de Participation Citoyenne de Côte d'Or a été signée à Marigny le Cahouet

Je veille, tu veilles, nous veillons, ils veillent... la 86ème Convention de Participation Citoyenne de Côte d'Or a été signée à Marigny le Cahouet

Contact :

Gendarmerie Nationale

Brigade de proximité de gendarmerie de Venarey-les-Laumes

Avenue Jean Jaurès, face à la mairie

 21150 VENAREY LES LAUMES

Téléphone : 03 80 96 00 17

https://www.le-site-de.com/brigade-de-proximite-de-gendarmerie-de-venarey-les-laumes-venarey-les-laumes_204235.html

 

 


27 septembre 2018

Contribuer à la sécurité de son territoire en améliorant notamment les échanges entre les habitants, les élus, mais aussi les gendarmes, tel est l’objectif du dispositif de Participation Citoyenne. Fondé sur la solidarité de voisinage, ce concept vise à développer au sein de la population des réflexes d’information à destination de la police et de la gendarmerie, de nature à prévenir ou mettre en échec la délinquance… mais pas seulement !! S’il ne s’agit en aucun cas de promouvoir la délation, en revanche le dispositif est là pour que chacun veille sur l’autre sans être intrusif et pour la sécurité et le bien-être de tous sous le regard bienveillant du maire et de la gendarmerie.

A Marigny le Cahouet, c’est le conseil municipal qui a voté cet engagement à l’unanimité.Joel Bourgeot, sous-préfet de l’arrondissement de Montbard, Eric Skladana, maire de Marigny et Philippe Wingler, colonel de la compagnie de gendarmerie de Montbard, se sont donc transmis le relais du stylo pour signer cette 86èmeConvention de Participation Citoyenne.

L’historique et le fond !    

Le principe de la Participation Citoyenne consiste en responsabilisant les habitants d’une rue ou d’un quartier à veiller sur leur zone d’habitation. S’ils assistent à quelque chose de suspect, ils en informent le référent désigné de leur quartier qui, en fonction de la situation, prend contact avec le policier municipal ou la gendarmerie. A l’inverse, en cas de vol ou infraction communiqués au responsable de quartier, celui-ci informera les habitants concernés, ce qui permettra à chacun d’être plus vigilant, et ainsi de pouvoir déjouer certaines mauvaises intentions. Il ne s’agit pas pour les acteurs de la Participation Citoyenne de faire des contrôles, des rondes ou de la délation. Il s’agit simplement de s’assurer que le camion qui charge les meubles du voisin est bien un déménageur programmé, que le portail de l’autre voisin, en vacances pour quinze jours, qui est subitement ouvert, n’est pas le fait d’individus mal intentionnés. Il s’agit de créer un réseau de contact entre Participants Citoyens pour assurer leur propre sécurité et celle de leurs biens.

Ce dispositif, né dans les pays anglo-saxons il y a une vingtaine d’années où il est désigné par l’expression neighbourhood watch (Surveillance de quartier), a donné des résultats importants de la baisse de la délinquance. Un dispositif qui va permettre d'accroître la réactivité des forces de sécurité contre la délinquance, de rassurer la population en l'associant, et c'est une réponse essentielle face à une menace protéiforme. C’est dans cet esprit que Monsieur le maire de Marigny le Cahouet et son conseil se sont engagés dans cette convention proposée par les services de l’Etat.

En préambule à la signature de la convention qui lie la commune et l’Etat, Joel Bourgeot fait le point. Ces conventions entrent dans le cadre Etat, donc très clair, là où d’autres dispositifs existent sous d’autres noms. Il Rappelle que le maire a, dans ce sens, une responsabilité vis-à-vis de ses administrés dans un cadre précis avec des interlocuteurs que sont les référents de gendarmerie et les administrés qui se porteront volontaires. En tant qu’élus de la république, le maire a des comptes à rendre à l’Etat sur la manière dont cette convention sera mise en œuvre pour encore plus de sérénité dans la commune. Favoriser les solidarités, apprendre à se connaître c’est aussi un solide levier de cohésion sociale au sein des 703 communes de Côte d’Or. Et c’est un signe concret de la présence de l’Etat sur les communes rurales lorsqu’on entend tout et n’importe quoi, à longueur de temps, sur l’abandon de l’Etat, le rôle des maires etc. A relire en cliquant sur la photo ci-dessous !

Monsieur le sous-préfet, très attaché aux valeurs de la ruralité, rappelle ce qu’est l’accompagnement… de la ruralité sur un département… rural ! Le pouvoir de police de sûreté et de sécurité incombe aux maires et cette convention est là pour renforcer ce rôle et le faire connaitre aux administrés (à relire en cliquant sur la photo ci-dessus) ! Joel Bourgeot souhaiterait qu’on entende ENFIN parler de la ruralité en termes positifs… un sous-préfet pour lequel la ruralité est une qualité de vie, des gens qui vivent ensemble, de la solidarité ! La note positive serait donc de dire que l’Etat est là et sans laisser les communes de côté…

 

Le colonel Philippe Wingler, qui a pris ses fonctions à Montabard en Octobre 2017 à la tête d’un effectif de 112 gendarmes, s’est félicité de la démarche d’Eric Skladana, là où la gendarmerie peine souvent à ce que les élus locaux viennent à sa rencontre ou accepte l’inverse. L’intérêt, pour ce militaire aguerri, est de simplifier la relation des forces de gendarmerie avec les élus grâce à un dispositif simple à mettre en œuvre, qui ne demande aucun engagement financier pour la commune. C’est un bon moyen d’être attentif aux administrés, un outil sécuritaire pour les personnes isolées, les personnes âgées ou les personnes plus vulnérables aux mauvaises influences. Une information transmise à temps T est plus efficace et rapide pour intervenir que d’attendre une ronde en véhicule sérigraphié avec des hommes en tenue ! Il s’agit de rassurer les habitants et de les responsabiliser, que cela aille de l’inquiétude vis-à-vis d’un voisin à la menace terroriste.

Eric Skladana n’a pas caché son plaisir de voir le représentant de l’Etat aux côtés de sa belle commune, au cœur de l’Auxois, entre canal de Bourgogne et à un vol de 10 à 13km de Semur, de Venarey, de Précy, à une encablure de la sortie d’autoroute et d’une gare TGV. Commune qui connait, par ailleurs, une démographie ascendante pour passer la barre des 300 habitants. Monsieur le maire se félicite de l’engagement de son conseil municipal. Une réunion publique permettra de deviser avec les habitants pour la mise en place les référents qui seront en lien avec la gendarmerie dans le cadre de la Convention de Participation Citoyenne.

Pour mémoire, en juin 2018 Juin 2018, près de 200 maires de Haute Côte d'Or étaient réunis à Montbard, dans le cadre d'une réunion avec monsieur le sous-préfet et des gradés de la gendarmerie. Le but étant d'avancer des pistes pour lutter contre l'insécurité sur ce territoire. La principale différence avec les dispositifs dits « voisins vigilants » qui peuvent exister ici ou là, c'est qu'il s'agit de quelque chose d'officiel, où les riverains sont en liens avec la gendarmerie, avait alors expliqué le chef d’escadron Philippe Wingler. 

Pour résumer, la participation citoyenne est un dispositif que l'État souhaite mettre en place dans le cadre de son plan « « police de sécurité du quotidien » et qui tend à faire des citoyens des acteurs de la sécurité !

 

Crédit photos Marie Quiquemelle

m.quiquemelle@echodescommunes.com

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Communes, un patrimoine en danger !
« Faisons cause commune le 19 septembre prochain partout en France...
Neuf communes de Côte-d'Or reconnues en état de catastrophe naturelle
François SAUVADET dans un communiqué de presse salue la...
Projet de parc éolien des "Genèvres"
Christiane BARRET, préfète de la région Bourgogne...
Christiane Barret, préfète de région... entre Semur-en-Auxois et Flavigny-sur-Ozerain !..
Christiane Barret, préfète de région Bourgogne...
Visionnaires ou un peu folles ? Leuglay, Voulaines les Templiers accueillent Joel Bourgeot...
Leuglay, Voulaines Les Templiers, deux villages au cœur du...
Avec La Poste, Seurre inaugure sa nouvelle Maison de Service Au Public.
La continuité de l’accès des services au public...
Etat de catastrophe naturelle, Saulon-la-Chapelle reçoit un avis défavorable.
Suite à la sécheresse qui a frappé le département...
Christiane Barret : « Vivons la commune autrement ! »
C’est un peu le marronnier depuis des mois : les élus locaux...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.