Notre seul parti, mon seul parti, c'est Montbard ! Un credo porté par Laurence Porte lors de sa cérémonie de voeux...

Notre seul parti, mon seul parti, c'est Montbard ! Un credo porté par Laurence Porte lors de sa cérémonie de voeux...

Info+ :

 

 

 

 

 

Mairie de Montbard

Place Jacques Garcia

B.P. 90

21506 MONTBARD CEDEX


Tél. : 03 80 92 01 34

 Fax : 03 80 89 11 99

Lundi : 8h30-12h


Mardi, mercredi, vendredi : 8h30-12h et 14h-17h


Jeudi : 8h30-12h et 14h-18h


Samedi : 9h–12h


10 janvier 2019

«C’est un temps agréable qui nous rassemble et s’achèvera dans la convivialité mais c’est aussi un temps pour faire le point et on ne peut le faire sans avoir en tête le mouvement d’ampleur de mécontentement qui, couvant à petit feu depuis des années, s’est manifesté de façon éruptive ces dernières semaines dans notre pays. Cela doit interroger en premier lieu nos représentants politiques nationaux en place mais pas que... c’est de responsabilité collective dont il s’agit. Je vais vous confier être à la fois consternée et rassurée ! » Laurence Porte donne le ton de ses vœux et de ceux de son conseil municipal… Ecoute, responsabilité, mutation, renouveau mais aussi Europe, désendettement de la ville, patrimoine et traditions !

« Consternée par l’attitude de certains responsables issus de tout le spectre des partis politiques soufflant sur les braises, espérant tirer leur épingle du jeu… et rassurée car les citoyens ne sont pas dupes face à ces pitoyables tentatives de récupération « qui me hérissent le poil ».  Aucun responsable ne devrait vouloir le chaos car c’est par le dialogue que se construisent les réponses politiques.  Ce sont donc des vœux de concorde et de paix sociale que Laurence Porte adresse à nos dirigeants et également aux futurs députés européens qui seront élus le 26 mai prochain et qui auront à travailler au projet d’une Europe plus unie et plus solidaire, une nouvelle Europe des Hommes et des Femmes et non des seules passions négatives des Nations.

A mon échelle, celle de votre maire, je suis responsable avec mon équipe de la conduite des affaires de la cité, cela signifie tout d’abord gérer en « bonne mère de famille » les budgets de la ville, gérer le quotidien et se projeter dans le temps, suivre une trajectoire et une méthode qui ne se mesurent pas à l’aune d’une année écoulée mais de celles d’un mandat, en donnant le meilleur de soi-même, de nous-mêmes. Cela ne demande pas d’être « un grand génie », « au-dessus des hommes », mais d’être avec eux : cela se traduit par une démarche constante de terrain, d’échange régulier par différents moyens avec les habitants, les associations, des interlocuteurs variés.

Alors cette année, je tiens à mettre mes vœux sous le signe de la cohérence de l’action, un pacte moral qui  oblige à ne pas faire le contraire de ce que l’on dit. La cohérence de l’action, ce n’est pas du blabla, ce sont des choix concrets. Nous suivons quatre grandes orientations que sont la vraie et durable pause fiscale, un investissement dynamique, un désendettement historique, la réduction des charges de fonctionnement de notre ville tout en conservant un bon niveau de services… ça c’est l’intérêt général, et en pensant aussi à votre intérêt, celui de votre pouvoir d’achat. J’y reviendrai par des exemples.  A ce stade de la mandature, chacun de ces objectifs est non seulement atteint mais dépassé. Je peux le dire sans aucune forfanterie puisque les chiffres et les faits sont « raccord » !

J’ai trouvé une dette de plus de 18 millions d’euros en 2014, dette qui est restée quasiment au même niveau de 2008 à 2014 malgré une très forte hausse des impôts en 2008.  Certains pourraient se dire « mais pourquoi baisser la dette ? On s’en fiche ».  Mais cette dette est l’héritage que nous laissons à nos enfants…  Cette dette de la ville fait aussi partie des 2200 milliards de la dette publique de la France, c’est pourquoi nous considérons que notre responsabilité locale est de penser à nos enfants et de participer à l’effort collectif national parce que nous sommes interdépendants.  La baisse de la dette, entre le 1er janvier 2014 et le 1er janvier 2019 est de 3 millions d’Euros, c’est donc pour notre ville bel et bien un désendettement historique.  Et ce, tout en ayant reçu moins de dotations financières de l’Etat et absorbé de nouvelles charges. 

Cette performance se double d’une amplification de nos investissements pour l’avenir sans jamais passer par l’augmentation des impôts locaux dont les taux ont même très légèrement baissé et je proposerai au conseil municipal de reconduire cette stabilité en 2019. 

Cette fiscalité maîtrisée fait partie de notre veille constante pour votre pouvoir d’achat. Dans cet objectif, nous avons aussi fait le choix politique de mettre en place des dispositifs variés d’aides financières souvent sans critère de ressources pour ne pas en écarter les classes moyennes.  Ainsi la ville de Montbard a mis en place le pass’sport pour la licence sportive des jeunes, le petit chèque cadeau bienvenue bébé, l’accès possible à une mutuelle solidaire à tarifs négociés, l’aide à la primo accession de l’achat d’un logement en centre-bourg, les aides aux travaux pour l’amélioration énergétique des logements privés et du parc des bailleurs sociaux, pour des ravalements de façades en secteurs ciblés mais  aussi des animations gratuites qui rassemblent les familles… le marché de Noël, la chasse aux œufs de Pâques, le festival de jazz, très beau succès que l’édition 2018 avec Charlelie Couture et une belle perspective en 2019 avec Axel Bauer et d’autres artistes.

Dans le cadre de ces orientations, pour réussir, je sais pouvoir compter sur l’accompagnement de nombreux partenaires. C’est souvent à la fin des discours que défile le générique des remerciements mais je vais prendre le temps de le faire dès à présent pour mettre en exergue ce soutien essentiel ! Les représentants de l’Etat tout d’abord, Joël Bourgeot, sous-préfet, et ses services qui sont présents à nos côtés dans le suivi de nombreux dossiers dans une relation d’échanges constructifs toujours à la recherche du juste équilibre pour l’intérêt général. Intérêt général au nom duquel sous l‘impulsion de madame la députée, Yolaine de Courson, a été récemment signé un CTE par la CCM dont certains projets vont valoriser, conforter, le lycée professionnel Eugène Guillaume. 

Je tiens à remercier en particulier le département de la Côte d’Or, son président François Sauvadet, avec lequel un Cap 100% CO vient d’être signé nous apportant une aide financière de plus de 700 000 d’euros pour deux projets d’aménagements urbains (secteur Buffon et secteur Carnot pépinière).  Le conseil départemental avec lequel l'étude de desserte de notre commune par la fibre optique est aussi en cours, pour qu’aucun point de raccordement des abonnés ne soit oublié. Le Conseil Départemental c’est aussi par exemple un soutien fort dans le domaine culturel avec le conservatoire, la médiathèque, de nombreuses manifestations et cela a aussi été de façon plus exceptionnelle en 2018 la co-construction de la grande exposition « Coq ! Animal et emblème » avec le MusoeoParc Alesia.

La Région Bourgogne Franche Comté n’est pas en reste sur de nombreux sujets tels que les aides pour des aménagements urbains ou encore le financement de la borne numérique du musée rendant accessible à tous toute la connaissance sur le patrimoine historique du musée et parc Buffon. Je salue tout particulièrement Michel Neugnot, son 1er vice-président personnellement impliqué à nos côtés pour renforcer le pôle de la gare TGV et TER de Montbard, un projet global, un projet de quartier, pour lequel une étude de programmation urbaine est en cours. Ce lego se met minutieusement en place pièce par pièce et passe pour nous par des acquisitions foncières. Notre objectif, reconnecter la gare et son quartier à la ville, recoudre le tissu urbain, y favoriser à terme les mobilités actives et douces (un signal est par ex la pose d’un abri vélos sécurisé en décembre dernier) . Cette gare est celle de tout un territoire et J’espère que la réflexion menée avec la Communauté de Communes du Montbardois permettra d’y envisager aussi son développement par un espace numérique de travail et de rencontre. J’adresse ici mes remerciements à son président Alain Becard, pour le projet de réagencement intérieur de l’office de tourisme intercommunal, vitrine du territoire aux abords immédiats de la gare. L’Office du tourisme a aussi contribué à la réussite de « chefs de gare » début octobre, un marché gourmand avec des démonstrations culinaires de chefs étoilés : la gare de Montbard a ainsi fait partie des 37 gares à accueillir en France cette opération faisant de nous le « petit poucet » de cet évènement national.

Le PETR Auxois Morvan, dans son rôle d’interface pour l’accès aux crédits des fonds européens mais aussi la réflexion territoriale qui y est menée au travers de plusieurs sujets tels que la valorisation des 242 km du canal de Bourgogne ou la mise en œuvre des actions du Pays d’Art et d’Histoire, label national, qui me tient particulièrement à cœur, le président Patrick Molinoz, m’en ayant confié le suivi.

Remerciements aux associations , à leurs bénévoles, qui font beaucoup au quotidien et pour l’organisation d’évènements que nous soutenons: en 2018, cela a été par exemple la Carnavalcade, ou encore le salon des vins et produits régionaux du Lions Club qui se tient désormais sous les halles du marché, le comité de la foire qui relève un véritable défi chaque année , l’OMS, en 2019 : une mention particulière pour le tournoi international de rugby Daniel Gally qui accueillera plusieurs délégations étrangères, le congrès régional pour le don du sang se tiendra aussi à Montbard . Le maintien de l’enveloppe financière des subventions aux associations sportives, culturelles, sociales, toute l’aide en nature (des locaux, des gymnases, du matériel, le don d’un véhicule municipal aux restos du cœur en 2018) : c’est aussi indirectement du pouvoir d’achat en donnant aux associations des moyens permettant de proposer du service aux habitants de Montbard et alentours.

Un partenaire privilégié est pour nous l’UCAM, notre interlocuteur avec lequel nous avons travaillé à l’élaboration d’un nouveau dossier d’aide auprès de l’Etat, un FISAC. Nous attendons le retour de l’acceptation de ce dossier de façon imminente et des financements qui en découlent mais quoi qu’il en soit, il est de notre responsabilité de mettre en œuvre de nouvelles actions pour les aider à retrouver de la confiance dans la dynamique commerciale. Après le financement de 80 000 euros d’aides directes aux commerçants et la rénovation des halles du marché, nous répondrons à nouveau présents pour les aider à tous les niveaux. Il est important de se remémorer que nous avons su accompagner le garage Renault pour l’aider à rebondir en 2016 et faciliter l’installation du Gamm Vert comme nous avons facilité l’implantation dans nos locaux de la biscuiterie, l’atelier sarrasin, qui se développe dans un esprit de filière locale et a eu l’honneur de la visite de la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, mais aussi l’implantation de l’atelier de couture de Blenda Clerjon qui se développe aussi : l’atelier va bientôt investir le rez de chaussée de l’ancien hôtel des impôts place Aline Gibez ; je me réjouis de l’installation de Sintermat , start- up innovante, spécialiste de l’industrie métallurgique des poudres et dont je crois fortement au développement sur le territoire de la Metal Valley entre Mtb et VLL

Sur 2018, la seule commande publique locale, c’est-à-dire les achats de produits et de services réalisés par la Ville dans le commerce, chez les artisans et entreprises de Montbard et de la CCM, s’élève à près de 2 millions d’euros, grosso modo 1 M à Montbard ville, 1 M sur le reste de la CCM… et ça, c’est tous les ans, la ville est une cliente fidèle et c’est tout cela mis bout à bout qui positionne la ville de Montbard en soutien de l’activité économique et donc de l’emploi. 

Enfin, rien ne pourrait se concrétiser sans une totale implication des services municipaux sous la direction de la Directrice générale des services, Tania Puscasu. Je suis très fière d’eux et me réjouis de la qualité du dialogue social avec nos organisations syndicales. Ce respect de ces corps intermédiaires et de la démocratie sociale, nous l’avions déjà concrètement mis en œuvre en 2016 avec la création de l’espace Waldeck-Rousseau pour accueillir enfin dignement les syndicats.  Non seulement, nos agents méritent notre considération mais nous avons tenu à partager avec eux le fruit des efforts demandés pour maîtriser les charges de fonctionnement : nos économies ne se font pas sur leur dos puisqu’ils en ont un juste dû : la reconnaissance financière. Quand le président de la république invite les entreprises à donner des primes aux employés, nous, c’est déjà sur le bulletin de paie !

C’est grâce à toutes ces synergies que les projets de l’année écoulée et ceux de l’année à venir sont rendus possibles ! Des chantiers qui transforment le visage de notre ville et valorisent son patrimoine … 

Il y a aussi une multitude et une variété de faits et de projets qui ne peuvent tous être rapportés,  le nouveau projet social du centre Romain Rolland , travaillé avec les usagers et les partenaires, qui va être contractualisé avec la Caf pour la période 2019-2023,   notre attention pour les aînés pour laquelle j’aimerai que nous puissions encore faire plus pour rompre l’isolement, le maintien de la qualité de notre eau potable qui doit nous conduire à agir avec une grande responsabilité , la planification du renouvellement du matériel, de la flotte automobile de la ville trop longtemps laissée en souffrance. Je ne peux développer plus encore sans allonger au-delà du raisonnable cette prise de parole qui est importante pour tous les maires dans leurs communes. Je ne peux tout aborder, je ne voudrais pas oublier de remercier aussi nos anges gardiens, les gendarmes, les sapeurs-pompiers, les personnels du monde médical, du monde hospitalier notamment, confrontés tout comme, nous les élus, à la tourmente des petits hôpitaux et aux oukazes réguliers de l’agence régionale de santé. Et, je ne les ai pas oubliés… je réserve mes derniers remerciements à mon équipe, pour sa confiance, parce qu’ils me « supportent », conseillers, mes adjoints et en particulier, mon premier adjoint Aurelio Ribeiro avec qui je partage et échange quotidiennement, en tandem.  Vous le voyez, une année écoulée, ce sont beaucoup de projets qui s’imbriquent, se cimentent les uns avec les autres avec cohérence. 2018 a été une année rythmée, 2019 sera sur le même rythme, le rythme de tout un mandat sans que nous ayons besoin de mettre le pied sur l’accélérateur à l’approche des échéances municipales... »

Laurence Porte, au nom du conseil municipal, a ainsi présenté des vœux les plus chaleureux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année avec une pensée particulière à celles et ceux qui sont dans la peine, la maladie, confrontés à un accident de l’existence lors de cette cérémonie en deux temps qui évoquait, ensuite, les nombreux projets et aménagements en cours à Montbard. Projets d’envergure pour un renouveau de la ville au plus profond de son sens et de son histoire !

Je vous propose de retrouver ces projets détaillés en février dans la rubrique au Cœur des Communes sur le site echosdescommunes.fr et dans votre news letter hebdomadaire et dont voici les grandes lignes. Les grands chantiers commele secteur du pont de la Brenne- Belvédère- place Buffon, la mise en accessibilité du parvis de l’HDV, du bâtiment d’accueil du camping municipal et de l’espace Paul Eluard, le réaménagement de la rue Carnot et de la place de la pépinière royale, le remodelage de la place Gambetta, l’ acquisition du silo, de deux maisons de la SNCF et de la halle RFF, la sécurisation de plusieurs endroits du parc Buffon, la sécurisation des deux tours médiévales, le début des fouilles archéologiques, la rénovation thermique des logements de la Fauverge, deux nouveaux lotissements avec la viabilisation de 5 parcelles, de nombreux travaux de voirie, la mise aux normes sécurité du centre social et la continuité des projets et travaux en cours.

 

 

 Crédit photos Marie Quiquemelle

 

 Agent de développement local

 Conseils en animation du territoire aux élus et associations

 Formatrice en insertion professionnelle

 mariequiquemelle@gmail.com  ou  m.quiquemelle@echodescommunes.com

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Un nouveau Centre Social et Relais des Services Publics, à Arnay-le-Duc
Le CSRSP  rassemble dans un bâtiment unique une...
Une première fête des voisins très réussie à Recey-sur-Ource !
Musiques, bal folk, jeux d’extérieurs, maquillage pour enfants,...
Varois et Chaignot investit pour le bonheur de ses enfants... Et parents!
Vincent Delatte, maire de Varois et Chaignot, a inauguré en...
Les habitants de Marsannay-le-Bois inaugurent leur maison médicale
Christophe Monot, maire de Marsannay-le-Bois a invité les habitants de...
A l'inauguration d'une fresque, en traînant les pieds j'y suis allé !!! Mais ! Mais !
MAIS … J’AI EU LE PLAISIR de rencontrer, de découvrir,...
Catherine Louis et Charles Barrière, Conseillers Départementaux du Canton d'Is-sur-Tille présentent leurs voeux
Prés de 300 personnes, élus, responsables d'associations, chefs...
Quelle journée pour la commune de Saint-Marc-sur-Seine !
Vincent Chauvot, maire de Saint-Marc-sur-Seine, les adjoints, les élus,...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.