Le CEDRE de Chenôve,un nouvel espace dédié à la culture et aux rencontres.

16 février 2014

Situé au pied de la station tram «Chenôve centre», le futur Centre culturel et de rencontres ouvrira ses portes dans quelques mois au coeur même du nouveau centre -ville.
Placé en vis à vis de l’Hôtel de Ville, il représente l’un des projets structurants du programme de renouvellement urbain de Chenôve. Idéalement situé à mi-chemin entre vieux bourg et grand ensemble, il contribuera à l’attractivité du coeur de ville de Chenôve, du Sud dijonnais et bien au-delà.

Largement ouvert sur l'extérieur, cet espace, dédié aux pratiques culturelles et aux rencontres, a été pensé afin que chacun s’approprie cet édifice. La volonté politique est de réunir, dans un même équipement, apprentissage et diffusion des pratiques artistiques, formes savantes et formes profanes, musique et danse, manifestations culturelles ambitieuses, congrès, séminaires et rencontres festives.

 

Une architecture en adéquation avec le projet culturel et de rencontres


Évidé, traversé de part en part de failles apportant la lumière naturelle, incrusté de corps étrangers, ce bloc brut d’extraction, en béton structuré aléatoire et teinté à l’image de la pierre de Bourgogne, présente des altérations. Il s’ouvre sur la Ville, chacune de ses faces laisse entrevoir un vide à investir ; ici un porche creusé dans la masse : c’est l’entrée, face à la Place Centrale ; là, une veine s’ouvre d’Est en Ouest, laissant imaginer des transversalités, des perspectives entre tramway et nouveaux quartiers ; ailleurs émerge un parallélépipède finement ouvragé : ce sont les salles de danse, où les danseurs-chrysalides échappent à l’attraction terrestre, suspendus entre ciel et terre…au centre de l’édifice enfin, noyau magnétique incandescent, rougeoie la Salle Culturelle et de Rencontres, qui aimante l’ensemble du dispositif. L’Agence d'architecture Michel Pacteau pour la conception, associé à l'agence d'architecture F. Brandon pour les études et le suivi des travaux réalisent cette édifice en lien également avec six bureaux d'études spécialisés.

 

 

 

Le cèdre centre culturel de chenôve

 

 

Le projet, les matériaux utilisés


Le bâtiment monolithique est traité en béton matricé et lasuré; différentes textures (lisse ou rugueuses) viennent le sculpter pour l'alléger. Un bardage métallique perforé positionné sur le porte-à-faux sud-est vient renforcer l'idée de légèreté.
Cette vêture métallique, si reconnaissable, composée de découpes au laser, signe véritablement l’originalité, la spécificité et la qualité architecturale de ce bâtiment. Sa couleur change en fonction de la luminosité et des heures de la journée, passant de la couleur orange, au cuivre, au rouge et framboise rappelant même, par instant, la couleur du tram…
Ces découpes représentent la forme de l’écorce du Cèdre, le squame, en écho au Cèdre centenaire situé à quelques pas de là et qui garde en mémoire les étapes de la création de cet ambitieux projet.
De grands murs rideaux protégés de brise-soleils métalliques viennent apporter de la lumière au coeur de l'établissement, tout en participant à la richesse du traitement du volume.
L'espace devant l'entrée bénéficie du même traitement de sol que la place centrale afin de permettre une continuité car outre la construction du bâtiment, un autre projet prend forme en même temps : l'aménagement urbain de la ZAC centre-ville avec notamment la création d'une place en parvis du centre culturel. Ce chantier est géré par une autre maîtrise d'oeuvre, et par d'autres entreprises.
Une architecture en adéquation avec le projet culturel et de rencontres

 

Organisation des espaces


Le Hall d’entrée

Le hall d’entrée se développe sur deux niveaux. Un escalier monumental dessert les étages supérieurs, véritable repère pour l’équipement, et allusion aux théâtres historiques.

Accessible par un sas, le hall s’ouvre largement sur la Place Centrale. Il est bordé sur son flanc Ouest par ses espaces servants (vestiaire personnel, vestiaire public, sanitaires public, accueil – billetterie…), et à l’Est par la Brasserie, idéalement implantée en pivot à l’articulation du Hall, de la Place Centrale, et du terminus du Tramway.

 

Premier étage
L’administration du service des affaires culturelles est en relation directe avec le hall qu’elle surplombe. Cet espace donne place également à une salle de répétition pour l’Orchestre de la Musique Municipale de Chenôve.

 

Second étage
Le Conservatoire à Rayonnement Communal de musique et de danse de la Ville de Chenôve occupe l’essentiel du second étage. Deux grandes salles de danse seront dédiées aux pratiques contemporaines et à la danse Hip- Hop représentée par la compagnie Figure2style et son école Résid’ Danse. Une bibliothèque entièrement dédiées aux pratiques artistiques prendra également place à cet étage.

 

La Salle de Spectacles et de Rencontres : C’est un projet dans le projet !
Placer la salle au centre, tel le noyau terrestre, renforce son attractivité, et convient mieux aux pratiques festives, la convivialité s’exprimant plus facilement dans la rencontre, le partage, que dans la démonstration de façade.
L’enjeu est de créer une salle polyvalente aux dimensions inhabituelles : le volume total s’inscrivant dans une forme cylindrique à peine déformée, qui permet l’accueil de 700 spectateurs assis (1200 debout) dans un très bon rapport de proximité à la scène (à peine plus de 22 mètres du dernier rang au nez de scène).
Cette salle, entièrement modulable, a été pensée pour répondre à différentes utilisations : spectacle, concert, séminaire, congrès, colloque…. Chaque événement trouvera une configuration de salle adaptée, tantôt en privilégiant la technicité qu’offre cet espace, tantôt en optant pour la lumière naturelle modulable également et idéale lors de déjeuner ou cocktail d’affaires.

 

HQE/ performances


Le projet a été conçu et se construit selon une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE), qui se soucie de préserver à la fois l'environnement et l'être humain dans toutes les étapes de la vie d'un bâtiment.
Parmi les cibles choisies, on peut citer:
- La gestion des énergies et de l'eau avec notamment un système de rétention d'eau pluviale en toiture et sous le trottoir côté tramway.
- Le confort acoustique avec une étude approfondie du bâtiment en amont, et une mise en oeuvre soignée en cour de chantier,
- Le confort visuel avec un travail sur l'apport optimal (et la maitrise) de lumière naturelle
- Un chantier à faible impact environnemental visant à minimiser ses nuisances tant pour le personnel des entreprises du chantier que pour le voisinage et l'environnement naturel.

 

Les entreprises du chantier: un recours au savoir-faire local

 

Par le biais de ce chantier d’envergure, la municipalité de Chenôve est fière d’apporter sa précieuse contribution au développement économique.
Le chantier est réparti en 24 lots et plus de 25 entreprises organisées en groupement avec ou sans recours à la sous-traitance, sont principalement issues de l'agglomération dijonnaise ou de la région. 80 % des entreprises intervenant sur ce chantier sont bourguignonnes et s’investissent au quotidien pour faire de ce Cèdre un lieu unique.

 

Un équipement au budget maîtrisé – Une répartition des dépenses

 

Des partenaires financiers forts pour mener à bien ce grand projet
Un budget de13 millions d’€ toutes dépenses confondues
46% sont à la charge de la Ville de Chenôve
54% sont à la charge des partenaires financeurs :
11% Agence Nationale de Renouvellement Urbain
25% Conseil régional de Bourgogne
8% Conseil Général de Côte-d’Or
10% Grand Dijon Les entreprises du chantier: un recours au savoir-faire local
Un équipement au budget maîtrisé – Une répartition des dépenses

 

Un coût de fonctionnement maîtrisé grâce à :


- Une mutualisation des locaux (intégration du Conservatoire de musique et de danse, de Figure2style, de la Musique Municipale)
- Une répartition des dépenses

 

Le Centre culturel et de rencontres en chiffres

13 : millions d’euros de budget toutes dépenses confondues

5000 m2 : surface d’espaces, salles, bureaux, hall…
700 : places assises dans la salle de spectacle modulable
1200 : places en configuration debout
400 : convives assis pour des dîners de gala, colloques, séminaires….
1 brasserie ouverte sur de grandes amplitudes horaires permettant de déjeuner ou dîner après un spectacle

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.