Grand Débat National ... voici les modalités d'analyse et de restitution !

Grand Débat National ... voici  les modalités d'analyse et de restitution !

Info+ :

Le Gouvernement a demandé aux Préfets de réaliser la collecte des cahiers citoyens ouverts dans les mairies avec la plus grande diligence afin que l’ensemble de ces cahiers soient mis à la disposition de la BNF dès le 25 février prochain.

La BNF se chargera de référencer, d’indexer et de numériser leurs contenus. Ces données seront transmises pour analyse au consortium piloté par Roland Berger, associé à Cognito et BlueNove, prestataires de la Mission du grand débat national spécialisés dans la « civic tech », l’intelligence collective et le traitement de données de masse.

 

A terme, l’ensemble des contributions au débat envoyées par voie postale, par courriel, via les formulaires de restitution en ligne, tout comme les contributions libres (cahiers citoyens, courriers, autres) seront disponibles en « open data », dans le respect de la gestion des données personnelles.

 

Près de 1,9 million de visiteurs uniques se sont rendus sur www.granddebat.fr (parmi lesquels plus de 370 824 se sont inscrits à la plateforme) et plus de 7 636 réunions d’initiatives locales ont été référencées dans toute la France (dont 4300 ont déjà eu lieu).

 

Pendant deux jours, dans chaque département, ils accueilleront les citoyens, échangeront autour des thématiques du grand débat et recueilleront les contributions.

 

La carte et la liste des sites de ces stands sont consultables sur le site du grand débat.

 

Vous pouvez consulter la carte ICI

 

LIEN VERS SITE DU GRAND DEBAT NATIONAL

 

 

 


14 février 2019

Le grand débat national, une dynamique qui se poursuit et qui s’intensifie. Alors que 3 500 réunions d’initiatives locales sont encore prévues partout sur le territoire jusqu’au 15 mars, de nouveaux rendez-vous font vivre le grand débat jusqu’à début avril. Le grand débat national continue avec le cap du million de contributions en ligne franchi et des stands mobiles partout en France. La mobilisation sur le grand débat national est un succès. Au 19 février, la plateforme a franchi le cap du million de contributions (1 011 530 contributions au total). Pour faire venir le grand débat aux citoyens, des stands de proximité se déploient partout en France, dans des gares et des bureaux de poste depuis le 14 février. Pendant deux jours, dans chaque département, ils accueilleront les citoyens, échangeront autour des thématiques du grand débat et recueilleront les contributions. Dans la première quinzaine de mars, des conférences sur chacun des 4 thèmes mis au débat seront organisées au niveau national. Elles regrouperont les corps intermédiaires (organisation syndicales et patronales, associations, élus…).

A l’issue de la phase de collecte des contributions, 18 conférences citoyennes régionales (une par région métropolitaine et cinq pour l’Outremer) se tiendront au cours des week-ends des 15 et 16, 22 et 23 mars. Celles-ci regrouperont des citoyens tirés au sort par génération aléatoire de numéros de téléphone. Elles s’appuieront notamment sur une synthèse intermédiaire (données arrêtées au 1er mars).

Une conférence citoyenne sera spécifiquement dédiée à la jeunesse.

Un débat aura lieu au parlement au début du mois d’avril.

Le Président de la République et le gouvernement pourront alors préparer les prochaines étapes et prendre les premières décisions avant la mi-avril, comme annoncé dans la lettre aux Français publiée le 13 janvier dernier.

En cohérence avec les recommandations des garants, le Gouvernement s’engage sur trois grands principes :

L’exhaustivité : toutes les contributions individuelles et collectives seront prises en compte.

La transparence : les contributions sont disponibles en open data dans le respect des données personnelles.

La pluralité : la multiplicité des formes de témoignages et des prises de position seront prises en compte, tout en permettant de diversifier les analyses.

 

Lancé le 15 janvier, le grand débat national est, à mi-parcours, un succès incontestable.

A ce jour, près de 1,7 million de visiteurs uniques  se sont rendus surwww.granddebat.fr (parmi lesquels plus de 320 000 se sont inscrits à la plateforme), plus de 6 000 réunions ont été publiées dans toute la France (dont 2 500 ont déjà eu lieu) et plus de 850 000 contributions ont été postées en ligne (dont les trois quarts environ en réponse aux questions « rapides »). Parmi les propositions formulées sur la plateforme, 34% concernent la fiscalité et les dépenses publiques, 25% la transition écologique, 21% l’organisation de l’Etat et des services publics et 19% la démocratie et la citoyenneté.

 

Afin de prendre en compte chacun des formats de contributions, plusieurs modalités d’analyse et de restitutions ont été choisies par le Gouvernement, sur avis du collège des garants.

Les contributions en ligne reçues jusqu’au 18 mars feront l’objet d’une exploitation quantitative et qualitative par OpinionWay.

 

Les contributions sous format libre - cahiers citoyens (« cahiers de doléances »), courriers, autres – dont la collecte s’arrêtera le 20 février, seront transmises à la Bibliothèque nationale de France, qui se chargera de référencer, d’indexer, de numériser leurs contenus et de retranscrire ceux qui sont dactylographiés. Une fois numérisés, les documents manuscritsferont pour leur part l’objet d’une retranscription par un prestataire en cours de sélection. Ces données seront transmises pour analyse au consortium piloté par Roland Berger, associé à Cognito et BlueNove, prestataires spécialisés dans la « civic tech », l’intelligence collective et le traitement de données de masse.

 

A terme, l’ensemble des contributions au débat envoyées par voie postale, par courriel, via les formulaires de restitution en ligne, tout comme les contributions libres (cahiers citoyens, courriers, autres) seront disponibles en « open data », dans le respect de la gestion des données personnelles. Ainsi, tous ceux souhaitant s’en saisir pour réaliser leurs propres analyses, et notamment au sein du monde académique, pourront le faire.

 

D’ores et déjà, vous pouvez suivre les 3 liens suivants pour les contributions libres ainsi que pour  les comptes-rendus de réunions locales qui sont régulièrement mis en ligne sous licence libre et téléchargeables en formats ouverts. Ces données sont également accessibles via une interface de programmation - API, rendant possible un traitement automatisé.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Anticiper au mieux l'arrivée de demandeurs d'asile.
Dans la continuité de la réunion que le ministre de...
Démantèlement du camp de la Lande à Calais : des migrants seront accueillis dans trois CAO en Côte-d'Or.
Le démantèlement du campement de la Lande de Calais a...
Emplois d'insertion : optimiser les dispositifs !
La semaine dernière, Christiane Barret, Préfète de la...
Une cérémonie émouvante accueillait 26 personnes dans la nationalité française à la sous-préfecture de Montbard
lls viennent d’Espagne, de Roumanie, d’Algérie, de Pologne...
Avec La Poste, Seurre inaugure sa nouvelle Maison de Service Au Public.
La continuité de l’accès des services au public...
Changer l'environnement pour sauver des vies
Le  Plan Régional Santé Environnement de...
On se la jouait sous haute sécurité avec la préfecture de Côte-d'Or !
En Côte d’Or et partout en France, se tenait la cinquième...
HOPE : Des parcours pour l'intégration des réfugiés en Bourgogne-Franche-Comté
Une soixantaine de jeunes réfugiés de la région...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.