Avec Cap 100% Côte d'Or, le Département croit en ses territoires ruraux et ses anciens chefs-lieux de canton !

Avec Cap 100% Côte d'Or, le Département croit en ses territoires ruraux et ses anciens chefs-lieux de canton !

Info+ :

 

 

Mairie

1, rue de la Mairie

21450 Baigneux-les-Juifs


Tél. 03 80 96 51 88

 Fax 03 80 96 51 88


 mairie.baigneux@wanadoo.fr


Horaires d'ouverture

Lundi 9h-12h-14h-17h

Mardi 9h-12h-14h-17h

Jeudi 9h 12h - 14h 17h

Vendredi 9h-12h14h17h


12 mars 2019

A Baigneux les Juifs, madame le maire, Michèle BARGEOT, et le président du Conseil Départemental, François SAUVADET, signent le contrat « Cap 100 % Côte d’Or » adopté à l’unanimité le 15 octobre 2018. Au total, ce contrat va générer à Baigneux-les-Juifs plus de 1,4 M€ de travaux. Il concerne des projets structurants pour votre Commune, mais aussi pour tout l’ancien canton dont Baigneux-les-Juifs était le chef-lieu. Cet engagement fait partie d’une nouvelle génération de contrats territoriaux qui permettent ainsi de diriger la politique d’investissement départementale vers les chefs-lieux de canton de moins de 14.000 habitants, nouveaux comme anciens, qui ont été appelés les « Communes d’appui ».

La notion de Communes d’appui est donc une spécificité de ce contrat souhaité par François SAUVADET afin de soutenir les bourgs-centres, qui courent le risque d’une désertification depuis le regroupement des cantons. Pour le président du Conseil Départemental « ce risque, il s’est matérialisé en mai dernier, avec la fermeture de l’activité de recueil des demandes des cartes nationales d’identité et de passeports à Baigneux, à laquelle il s’était opposé aux côtés de Michèle BARGEOT. En octobre 2017, madame la Préfète avait été interpelée et saisie sur les risques de fermeture de ce service et de son transfert vers la commune de Venarey-les-Laumes.

« Je ne conçois pas l'aménagement du territoire de la sorte, avec une fermeture programmée des services publics. On ne peut pas imaginer un aménagement harmonieux de nos territoires et de nos campagnes en déshabillant Pierre pour habiller Paul… L'aménagement du territoire, ce ne sont pas que des taux et des nombres de titres… Ce sont des citoyens, des usagers des services publics qui attendent une présence territoriale de l'Etat. Ici, à Baigneux-les-Juifs et ses alentours, les habitants sont désormais contraints de se déplacer pour effectuer une demande de carte d'identité ou de passeport. L’Etat n’en a pas tenu compte ! En Côte-d'Or, comme au niveau national, l'Etat, si prompt à donner des leçons aux collectivités et à s'immiscer dans la gestion locale, poursuit mois après mois sa politique de déménagement du territoire. » a affirmé François Sauvadet.

A Baigneux le Contrat CAP 100% Côte d’Or porte sur 2 projets.

Le premier est la rénovation et l’extension de l’Espace de Rencontres et de Loisirs que le Département accompagne à hauteur de 314.000 € pour cette réalisation, soit 37 % du coût total des travaux. Ce lieu de vie a vocation à occuper une place centrale dans tout l’ancien canton de Baigneux-les-Juifs. Il permettra de répondre aux besoins des Bagnosiens et de vos associations, qui font la vitalité de votre ancien canton, comme votre troupe de théâtre. Ce sera un bâtiment moderne, qui répondra aux normes énergétiques (pour limiter les coûts de fonctionnement) et qui permettra d’accueillir des personnes à mobilité réduite. En soutenant un projet qui permettra de concilier les différentes activités associatives de Baigneux, le Département prouve une nouvelle fois qu’il est le premier interlocuteur des associations en Côte-d’Or.

Depuis 2016, le Conseil Départemental organise chaque année les Assises du Bénévolat en Côte-d’Or, le 5 décembre, pour échanger, pour s'informer et pour accompagner les 11.000 associations de Côte-d’Or. Aujourd'hui, la vitalité et la diversité du tissu associatif de la Côte-d’Or constitue toujours une chance formidable pour le vivre-ensemble, surtout quand se pose le problème de la désertification de nos territoires. « J'en ai fait mon crédo à la tête de notre collectivité : il n'y aura pas de territoire abandonné en Côte-d'Or. Cela vaut aussi pour l'offre associative en Côte-d'Or, que le Conseil Départemental continue d'accompagner, durablement. Et j’en veux pour preuve l’aide du Département à l’épanouissement de la vie associative bagnosienne : 7.672 € depuis 2017 au titre du Fonds d’Aide à la Vie Associative soit 32 € par habitant. »   Car la vitalité associative de la Côte-d’Or et de Baigneux, est une formidable force, un trésor inestimable qu'il convient de mettre à l'honneur, de célébrer.          

Le budget global est de 846.336 €. Le plan de financement se décompose comme suit

CD 21 314.000 €     (soit 37 % du coût total)

DETR 150.000 € (soit 18 %)

Région (contrat de territoire) 120.000 € (soit 14 %)

DSIL*25.950 € (soit 3 %)

SICECO 50.000 € (soit 6 %)        

Autofinancement 186.447 € (soit 22 %)             

Le second projet concerne la réhabilitation de l’ancienne poste en mairie.

Le second projet contractualisé officiellement ce soir, c’est la réhabilitation du bâtiment de la Poste en Mairie. Là encore, le Département est le premier contributeur financier de ces travaux d’ampleur, puisqu’une subvention de 189.574 €, soit 34 % du coût total du projet a été accordée. Le bâtiment de la mairie ne permet pas de disposer d’un espace de confidentialité, et la salle du Conseil municipal s’avère inadaptée aux réunions. Pour toutes ces raisons, la mairie sera déplacée sur la place principale, à l’emplacement actuel de l’agence postale et d’un logement communal. La nouvelle mairie sera aussi réhabilitée au niveau énergétique. Les nouveaux locaux permettront également à tous les services au public d’être regroupés dans un même bâtiment au sein de votre centre-bourg. La mairie, encore plus que l’espace associatif, est l’un des piliers de la vie citoyenne, et c’est le cœur battant de la démocratie. Ce sera une réalisation fonctionnelle, pratique, mais aussi symbolique, car la mairie, par les services qu’elle offre à la population, est le lieu de la vie démocratique de toute la commune. Or, qui parle de démocratie, parle de droits, de participations, d’accès… et de mise en accessibilité. C’est un lieu de vie qui a une place centrale dans la commune et dans le cœur des habitants.

Le budget global est de 562.861 €. Le plan de financement se décompose comme suit

CD 21  189.574 € (soit 34 % du coût total)

DETR 140.715 € (soit 25 %)

Région 95.000 € (soit 17 %)

SICECO 25.000 € (soit 4 %)        

Autofinancement 112.572 € (soit 20 %)

Le taux d’autofinancement est réduit à moins de 30 %, le projet s’inscrivant dans la CTEC (Convention Territoriale d’Exercice Concerté des Compétences) Solidarité territoriale.

Comme en témoignent de nombreux sondages, le maire est l’élu local le plus apprécié des Français, celui pour lequel ils gardent encore une forte estime. C’est l’élu de proximité par excellence. Il est en effet celui avec qui le dialogue est le plus naturel et le plus immédiat et c'est celui vers lequel on se tourne en cas de difficultés. Être appelé « Madame le Maire » est certainement le plus bel honneur que l’on puisse adresser à une élue. Il faut aimer sa commune, aimer son village et ses habitants, pour exercer ce beau mandat de maire. Aimer sa commune, c’est donc la servir, c’est donc autant une grande responsabilité qu’une belle fierté ! Mais ce n'est pas simple d'être maire aujourd'hui. Le président du Conseil Départemental fut maire et le rappelle « Pour avoir été Maire de Vitteaux pendant 13 ans, je peux vous dire qu’inaugurer une Mairie, ce n’est pas inaugurer un bâtiment comme les autres… J’en profite pour féliciter également les adjoints et les conseillers municipaux, qui jouent un rôle essentiel dans la vie, l’animation et la cohésion des communes de la Côte-d’Or.

Vous tous, vous témoignez de l'engagement des élus qui œuvrent au quotidien sans ménager leurs efforts afin d'offrir un meilleur cadre de vie à leurs concitoyens. Le rôle des élus locaux du monde rural est trop souvent oublié, je dirai même aussi méprisé, quand on entend les déclarations du Président de la République qui veut supprimer les élus et qui oublie par la même que la grande majorité de ceux-ci sont bénévoles… Face à cette importante responsabilité des élus locaux, le Département se tient bien évidemment à vos côtés, pour vous aider et vous accompagner dans l’exercice de vos fonctions…De manière plus générale, notre accompagnement à ces projets de territoire participe à notre politique de soutien aux communes et aux intercommunalités. Car même si nous sommes confrontés à un plafonnement inédit de notre budget, même si nos charges ne cessent d’augmenter (ex : financement du RSA), nous avons fait le choix de poursuivre notre politique volontariste d’investissement. En tant que garant des solidarités territoriales, nous entretenons ainsi les 5.846 km de voirie départementale dont nous avons la charge.

Notre vigilance quant à l'entretien de la voirie départementale ne s'applique pas uniquement aux secteurs les plus fréquentés, selon la politique d'aménagement équilibré du territoire que nous poursuivons. Cet engagement a un coût total de crédits engagés pour les routes départementales à hauteur de 38 M€ en 2019, dont 1,2 M€ ont été inscrits à notre BS 2018 en juin dernier. Ces investissements visent à garantir la sécurité des Côte-d'Oriens sur les routes départementales, qui reste la priorité des priorités pour le Conseil départemental. »

A noter qu’à Baigneux, la couche de roulement de la RD 21 dans la totalité de la traversée de la commune (en 2014), pour un montant de 190.000 €. A l’inverse de la majorité des Départements, la politique de la Côte d’Or en matière de voirie ne se limite pas aux routes que la loi confie aux départements, puisque le CD 21 accompagne également les Maires pour les travaux concernant la voirie communale. Cette aide aux communes passe par le Programme de Soutien à la Voirie que François Sauvadet a souhaité maintenir, malgré le contexte budgétaire très difficile que connaissent les Départements. ABaigneux, près de 27.000 € de subventions départementales ont été versées à la commune depuis 2016 au titre du PSV, générant près de 90.000 € de travaux. »

Suivant un de ses chevaux de bataille, François Sauvadet n’a pas été sans ajouter un mot sur l’aménagement numérique, puisqu’en 2019 l'effort considérable qui nous est entrepris au titre des investissements d'avenir continuera. « Votre commune est le siège d’un central téléphonique, et la couverture numérique actuelle est très correcte, puisque 139 de vos 140 lignes disposent d’un débit supérieur à 8 Mb/s, et 110 sont même éligibles au VDSL, qui permet un débit jusqu’à 100 Mb/s. D’ici la fin 2020, Baigneux sera traitée par la solution dite de la fibre optique à la maison et au bureau ».

Michèle BARGEOT regrette le découpage des anciens chefs-lieux de canton et leur nouveau rattachement. Un chef-lieu de canton qui centralisait toute une vie associative, des comices, des vide-greniers. Dans sa mairie, grâce au SIVOM présidé par Marc FROT, vice-président du Conseil Départemental, 3 secrétaires de mairie, regroupées sur un seul site, gèrent les affaires de plusieurs communes. Une mairie qui accueille dans ses tout petits locaux, le public mais aussi les maires, les conseillers communautaires etc. Baigneux c’est aussi une MARPA en cours d’agrandissement par ORVITIS, une  des services au public et madame le maire évoque avec nostalgie le temps d’un village encore plus vivant. Rebondissant sur le propos de François SAUVADET qui évoque la formidable opportunité de développement pour le Châtillonnais que représente la création du Parc National des Forêts en Champagne et Bourgogne, elle évoque les nombreuses maisons vides qui pourraient reprendre vie.

Le montant global des travaux s’élève à 1.409.197 € dont 503.574 € sont dotés par le Contrat Cap 100% Côte d’Or un investissement notable pour Baigneux-les-Juifs, qui était le chef-lieu (266 habitants) de l’un des anciens cantons les moins peuplés de Côte d’Or (1.604 habitants), l’illustration même du sens de la solidarité territoriale.

Le budget global des deux projets contractualisés se décompose comme suit :

CD 21 503.574 € (soit 36 % du coût total)

DETR 290.715 € (soit 20 %)

Région 215.000 € (soit 15 %)

SICECO 75.000 € (soit 5 %)        

DSIL* 25.950 € (soit 2 %)

Autofinancement 299.019 € (soit 21 %)

A l’échelle de territoires qui se sentent un peu écartelés, c’est la communauté de moyens autour de projets structurants qui se révèle comme un engagement valorisant et dynamisant pour les territoires ruraux ! Une réflexion qui a alimenté le pot de l’amitié, entre très haut débit, maintien des services publics… après une balade tonique, très fraîche et surtout très conviviale dans un village marqué par l’héritage des moines de l'abbaye d'Oigny qui ont permis la création du village en 1243 là où tout était désert.  De nouveaux habitants s'y installèrent alors, attirés aussi par la franchise de taille et de corvées accordée par les coseigneurs en 1259. Baigneux prenant de l'importance au 13ème siècle, beaucoup de Juifs, attirés par le commerce vinrent s'y fixer et donner son surnom au village qui devint Baigneux-les-Juifs. Mais en 1420, Jean-le-Grand, capitaine-châtelain, les en expulsa sur un ordre de Philippe-le-Bon, Duc de Bourgogne. On peut y admirer de belles demeures, un lavoir à impluvium, l’église Ste Madeleine, inscrite aux monuments historiques ou encore un très beau Christ aux Liens dans son oratoire…

 

Rédaction et photos Marie Quiquemelle

 Agent de développement local

 Conseils en animation du territoire aux élus et associations

 Formatrice en insertion professionnelle

    mariequiquemelle@gmail.com 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

En 2017, le bailleur social Orvitis diversifie ses activités et offre désormais plus qu'un logement.
Avec un total de 257 logements mis en service, 2016 pouvait se placer comme...
Une Maison de l'Enfance toute neuve !
Mardi dernier a vu la cérémonie de pose de la première...
Commission permanente du 13 mars ; 30 rapports adoptés pour un montant global de 6,9 millions d'euros
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or attribue 600.000 euros.
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...
Le contrat local de santé en Pays Seine-et-Tille
Le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR)...
La Maison de l'Enfance inaugure sa pouponnière
Le Conseil Départemental est le garant de la solidarité sur le...
Le 1er espace numérique itinérant a été inauguré en Côte-d'Or
Comment lutter contre la e-exclusion ou « l'illectronisme » ? C'est...
La COVATI et le Conseil Départemental s'engagent pour les habitants du territoire
François Sauvadet, Président du Conseil départemental de...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.