Guide Michelin 2019 : La route des grands crus et le MuséoParc dans les étoiles

14 mars 2019

Avec respectivement 3 et 2 étoiles dans le nouveau guide Vert Bourgogne des éditions Michelin pour La route des Grands Crus et le MuséoParc Alésia, la Côte-d'Or se voit récompensée pour la qualité historique et patrimoniale de ses sites mais aussi celle de son accueil. Une reconnaissance qui sans nul doute selon Marie-Claire Bonnet-Vallet, Présidente de l'agence départementale du développement toursistique de la Côte-d'Or, permet une reconnaissance internationale.

Guide Michelin 2019 : La route des grands crus et le MuséoParc récompensés

Philippe Orain, directeur éditorial et rédacteur en chef des Guides Verts Michelin :
« La Bourgogne est une des plus belles régions de France. Trois étoiles pour la Route de Grands Crus de Bourgogne, en Côte d’Or c’est la reconnaissance de plus de 80 ans d’une expérience pionnière en matière d’oenotourisme. Cette route est un condensé d’art de vivre français, l’accueil y est remarquable. Le patrimoine n’est pas en reste, avec des villages superbes, sans oublier les deux villes d’art uniques et riches que sont Dijon et Beaune »

François Sauvadet, Président du Conseil départemental de la Côte-d'Or :
"En attribuant 3 étoiles à notre Route des Grands Crus de Bourgogne, vous indiquez à l’ensemble de vos lecteurs qu'elle constitue un voyage à elle seule.
Trois étoiles, c’est donc l’assurance de visiter un site d’exception, qui justifie à lui seul un voyage. Et de la part d’une institution telle que le Guide Michelin, c’est une véritable garantie pour les voyageurs. On m’a dit que cette année, seuls deux nouveaux sites étaient récompensés de 3 étoiles sur la France entière.

Après l’inscription des Climats de Bourgogne au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2015, c’est une distinction qui nous honore. Elle viendra conforter le rôle de la Route des Grands Crus comme navire-amiral du tourisme dans le Département.
La Route des Grands Crus de Bourgogne qui a vu le jour il y a 80 ans a son histoire singulière riche d’initiatives. Elle restera la première route touristique viticole de France, pionnière à faire du vin un produit d’appel touristique : l’oenotourisme.
38 villes et villages, 60 km, que l’on peut prendre à vélo, en randonnée, en voiture … 80 ans d’une histoire qui se poursuit aujourd’hui en Côte-d’Or, avec notamment la promotion des véloroutes par le Conseil Départemental.
L’an prochain la Route des Grands Crus de Bourgogne sera bordée sur l’ensemble de son parcours, de Dijon à Beaune par une véloroute de plus de 50 kilomètres au cœur des vignobles.
Nous n’avons de cesse d’innover, de nous adapter aux nouvelles habitudes des usagers comme des consommateurs.
Je pense par exemple à l’application mobile gratuite créée par Côte-d’Or Tourisme, appelée « Balades en Bourgogne ».
Elle propose de découvrir de façon ludique des itinéraires touristiques à pied, à vélo ou en voiture.
En 2018, 7 des 10 itinéraires les plus téléchargés concernaient le secteur de la Route des Grands Crus et des Climats de Bourgogne !
La reconnaissance au patrimoine mondial de l’UNESCO des Climats de Bourgogne en 2015, et les 3 étoiles au guide vert Michelin cette année renforcent la vocation de colonne vertébrale du tourisme de ce secteur clé.

Et une bonne nouvelle ne vient visiblement pas seule.
L’autre bonne nouvelle qui me touche particulièrement, c’est cette fois une 2e étoile.
Cette 2e étoile est décernée au MuséoParc Alésia, qui, désormais selon le classement Michelin « Mérite le détour ».
C’est un très bel encouragement qui arrive 8 ans après son ouverture. Cette récompense souligne le travail déterminé de promotion et de valorisation de ce site majeur de l’histoire de France.
Un site où le monde a changé de civilisation, on est passé des Gaulois aux Gallo-Romains. Aujourd’hui, le MPA a déjà été visité par 630.000 visiteurs : l’œuvre du grand architecte Bernard Tschumi mérite à elle seule le détour.
C’est donc un formidable outil de développement touristique de la Haute Côte-d’Or, porté par le Conseil Départemental de la Côte-d’Or. Il est pleinement intégré dans son réseau : proche des sources de la Seine, de l’Abbaye de Fontenay, du château de Bussy-Rabutin, du village de Flavigny-sur-Ozerain, de Montbard, de Semur-en-Auxois…
Je veux aussi saluer le travail des équipes du MuséoParc Alésia, représentée ici par leur directeur Michel Rouger, ainsi que les élus, les commerçants, les artisans, les viticulteurs et l’ensemble des équipes : tous les acteurs qui participent chaque jour à valorisation de nos territoires.
Il s’agit là d’une dynamique collective que le Département à fait le choix politique de soutenir."

Michel Rouger, Directeur du MuséoParc : 
"Aprés l'obtention en début d'année du 1er prix « Patrimoines pour tous », l'obtention de deux étoiles dans le guide vert Michelin confirme l'intérêt historique et pédagogique de cet équipement touristique qui contribue à l'attrait touristique de son territoire mais aussi de toute la Côte-d'Or"  

Marie Claire Bonnet Vallet, Présidente de Côte-d'Or Tourisme, l'Agence de développement touristique de la Côte-d'Or :
"ces trois étoiles attribuées à la côte viticole vont permettre à la Route des grands crus de Bourgogne de rayonner jusqu’à l’international, et les deux étoiles pour le MuséoParc Alésia, valident aux yeux de tous, qu'il mérite un détour" :

"En tant que Présidente de Côte-d’Or Tourisme, je me réjouis d’accueillir chez nous, en Côte-d’Or, le directeur et rédacteur en chef de la bible la plus populaire de tous les guides touristiques français, j’ai cité le Guide Vert Michelin !

C’est magique… voilà que nous nous enorgueillissons désormais de deux distinctions nouvelles pour notre département :
Je voudrais illustrer en deux chiffres combien la Route des grands crus est majeure pour le tourisme en Côte-d’Or : plus de 5 millions de nuitées en moyenne sur les 9 millions que nous comptons au total et les 3/4 de l’offre touristique de notre département, rien que cela !
Né d’un pari qui pouvait paraître fou dans les années 30, cet itinéraire oenotouristique a fait depuis ses preuves et il constitue l’indéniable porte d’entrée, en termes de notoriété, de notre territoire. Si vous me permettez ce raccourci, c’est la Route des grands crus, chez nous, qui donne le ton. C’est elle qui fixe la barre… et elle est haute ! 32 grands crus sur 33 que compte le vignoble bourguignon...
Cela nous oblige. Cela nous engage tous au même niveau d’excellence. Que nous soyons professionnels de l’hébergement, restaurateurs, gestionnaires de sites touristiques, offices de tourisme, guides, accompagnateurs, producteurs du terroir… et, sous le regard du visiteur, que nous soyons même simples citoyens.

Je salue ici l’ensemble de nos partenaires, qui donnent tous ensemble avec nous du souffle au tourisme en Côte-d’Or :
- Au premier rang, le Conseil départemental, créateur de la Route des grands crus, garant de sa pérennité, commanditaire également du MuséoParc Alésia, équipement culturel qui depuis 2012 a accueilli déjà plus de 620 000 visiteurs  et entraîne aujourd’hui toute la haute Côte-d’Or avec lui
- L’ensemble des propriétaires de sites et monuments sans lesquels il nous serait impossible de valoriser les territoires bourguignons
-  Les présidents de communautés de communes et les maires de la côte, qui soutiennent la Route des grands crus
-  L’Association des Climats du vignoble de Bourgogne, notre partenaire depuis dix ans déjà, qui nous apporte son soutien intellectuel et scientifique ainsi que le BIVB, pour sa connaissance du milieu viticole
-  L’UMIH ainsi que les clubs hôteliers et la CCI Côte-d’Or
-  Les offices de tourisme de Côte-d’Or, pour leur accueil et leur relais
-  Enfin, la Confrérie des chevaliers du Tastevin et le Château du clos de Vougeot, qui nous accueillent aujourd’hui et qui font rayonner notre territoire bien au-delà des frontières."

 

Pour identifier au premier coup d’oeil un site à ne pas manquer ou une curiosité remarquable, Michelin a depuis l’origine choisi de classer les curiosités par ordre d’intérêt avec un système d’étoiles.
Philippe Orain, directeur éditorial et rédacteur en chef des Guides Verts Michelin

 

Guide Vert BourgogneListe des nouvelles étoiles du Guide Vert Bourgogne

Guide Vert BourgogneLa Côte : Pour les amateurs de vin, ce nom est mythique. De Dijon à Santenay, sur 65 km, se déploie l’un des plus célèbres vignobles du monde. À chaque étape de cette voie triomphale s’inscrit un nom prestigieux ; chaque village, chaque coteau possède un titre de gloire. La découverte de cette région est l’occasion de partir à la rencontre de ceux et celles qui, grâce à leur savoir-faire, font vivre les grands crus de Bourgogne.

Guide Vert Bourgogne MuséoParc AlésiaMuséoParc Alésia Ce superbe bâtiment, conçu par l’architecte Bernard Tschumi, est circulaire pour symboliser l’encerclement des Gaulois. La scénographie de l’exposition, moderne et dynamique, présente le siège d’Alésia sous tous ses aspects (52 av. J.-C.)

Guide Vert BourgogneBerzé-la-Ville : Situé sur un éperon rocheux, ce charmant village domine le Val Lamartinien. La chapelle, dont les peintures murales sont contemporaines de Cluny, mérite le détour.

Guide Vert BourgogneVal Lamartinien Amateurs de poésie ou tout simplement de belle nature, ce circuit vous permettra de retrouver les horizons et le décor familier aux sources desquels Alphonse de Lamartine puisa son inspiration.

Guide Vert BourgogneMusée du Hiéron à Paray le Monial : Ce bâtiment à la charpente en bois, métal et verre inspirée de Gustave Eiffel abrite un intéressant musée d’art sacré ; Ne manquez pas la Via Vitaeaa (ou Chemin de vie), réalisée entre 1894 et 1904 par le joaillier Joseph Chaumet.

Guide Vert BourgogneMusée de la Préhistoire (grand site de Solutré) : Enterré au pied de la roche, ce musée présente le résultat des fouilles menées dans ce site de chasse préhistorique dans une muséographie moderne et pédagogique.

 

Aujourd’hui, héritiers de ce savoir-faire historique, Le Guide Vert MICHELIN est publié grâce à une équipe d’une centaine de personnes. Sous la direction d’un rédacteur en chef, une équipe d’éditeurs et d’auteurs travaillent à la création de nouveaux titres et à la mise à jour des guides existants. Ils font appel à de nombreux contributeurs, spécialistes du voyage, historiens, journalistes, locaux qui enrichissent les contenus.
PHILIPPE ORAIN, rédacteur en chef de la collection Le Guide Vert considère que " Le voyageur d’aujourd’hui peut s’informer de bien des manières. C’est pourquoi un bon guide doit être très synthétique et orienter le lecteur vers l’essentiel. Nous sommes toujours à la recherche de l’information qui fera la différence, notre force est d’aller sur place ".

Tous les deux ans en moyenne, dans un souci de précision, " Nous revoyons et mettons à jour l’ensemble des renseignements pratiques, ainsi que nombre d’étoiles attribué à chaque site touristique. Et puis il y a aussi l’importance de la sélection des lieux à visiter, un guide n’est pas une encyclopédie. "

 

9 CRITÈRES RÉPARTIS EN 3 CATÉGORIES

PREMIÈRE IMPRESSION

1. Ressenti lors de la découverte du site

2. Notoriété

3. Richesse patrimoniale et richesse de la visite

PATRIMOINE

4. Présence de labels

5. Valeur patrimoniale ou historique

6. Beauté et esthétique

7. Authenticité et charme

VISITE

8. Qualité de l’accueil

9. Qualité de la visite

Informations pratiques

  • 576 pages
  • 14,90 euros
  • Disponible à partir du 18 mars sur le site de Michelin Voyages (voyages.michelin.fr) et dans toutes les librairies

 

À PROPOS DE MICHELIN TRAVEL PARTNER

Michelin, leader du marché pneumatique, a pour mission de faciliter les déplacements des voyageurs en leur apportant des produits et des services utiles en mobilité. Filiale à 100 % du Groupe Michelin, la société Michelin Travel Partner produit et distribue les produits de tourisme Michelin, les guides MICHELIN et les services numériques d’aide à la mobilité (ViaMichelin, Michelin Voyage, MICHELIN Restaurants, Applications mobiles et tablettes, services et contenus pour les voitures connectées, ...).

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

2016, l'année du vélo en Côte-d'Or
Entreprise Dijonnaise mythique pour le vélo, les Cycles Lapierre ont...
Tous à vélo en 2016 ! 3 rendez-vous thématiques et festifs sur les véloroutes
Cette année thématique va rouler aussi… autour de trois...
La politique Départementale en faveur des sports de nature et du vélo en particulier
La loi a confié aux conseils départementaux la compétence...
Trophée destination vélo 2016 : la Côte-d'Or, maillot jaune !
Le département de la Côte-d’Or s’est vu...
Les véloroutes, les équipements sur le territoire.
La politique cyclable du Conseil Départemental, adoptée en juin...
Le site et les applications qui roulent bien
Bouger-nature-en-Bourgogne.com : le site des loisirs nature en...
L'appli Balades en Bourgogne a dépassé les 15000 téléchargements.
L'’application mobile Balades en Bourgogne a parcouru du chemin en un an...
La Côte-d'Or selon Klapisch...
Le 14 mars dernier, le Comité de Tourisme de Côte-d’Or et le...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.