L'Ecrin à Talant, le nouveau navire amiral des équipements culturels du nord et de l'ouest de la métropole a été dévoilé

L'Ecrin à Talant, le nouveau navire amiral des équipements culturels du nord et de l'ouest de la métropole a été dévoilé

Info+ :

lecrin.talant.fr
lecrin@talant.fr

Située aux portes de Dijon, la salle de spectacle L’Écrin est installée dans un cadre naturel préservé au cœur de la Bourgogne Franche-Comté. Avec une programmation qualitative et ambitieuse, L’Écrin vous fait vivre des événements d’exception !


19 mars 2019

Esthétiquement très réussi, parfaitement intégré dans son environnement, l'Ecrin à Talant a été inauguré ce vendredi 15 mars. Unanimement apprécié par les invités et sa marraine Coline Serreau, le nouvel equipement a dévoilé des qualités acoustiques et de confort, chacune de ses 442 places donne une visibilité excellente des spectacles. Sa jauge et son architecture permettent aux artistes d'avoir une proximité avec les spectateurs. Enfin bref, vous l'avez compris, l'Ecrin est une salle moderne  où l'on se sent bien, et maintenant que le spectacle commence.

L'Ecrin, selon Gilbert Menu, maire de Talant sera un facteur de mixité sociale, aussi la programmation pluridsciplinaire et les tarifs mesurés doivent favoriser la culture pour tous. Parce qu'il symbolise la qualité de vie en Côte-d'Or, l'accés à la culture pour tous avec une programmation ouverte aux artistes locaux, François Sauvadet, Président du Département de la Côte-d’Or "veut suivre Talant et 371.250 € de subventions ont été votés par les conseillers départementaux". Pour Christophe Marot, secrétaire général de la Préfecture de la Côte-d'Or, l’Etat a contribué à hauteur de 1 219 000 euros car il est  important que les habitants aient accès à un spectacle vivant. "Vous contribuez ainsi à la culture et au bien vivre des Talantais mais aussi des habitants de la métropole et des habitants de l’ouest du département". Mais le plus beau compliment venait certainement de Coline Serreau "Jai passé toute ma vie à faire de l’excellence, ce n'est pas de l'autosatisfaction, mais tout simplement pour dire que je suis en accord avec cette salle qui propose de l’excellence pour tous et qui permet de lutter contre les déserts des territoires ruraux. Les jeunes ont tendance à quitter les grandes métropoles pour la ruralité et cet équipement culturel est susceptible de contribuer à leur installation dans les environs J’ai été frappée par la beauté de cet équipement lumineux".

 L'Ecrin à Talant, le nouveau navire amiral des équipements culturels du nord et nord ouest de la métropole a été dévoilé

Discours de Gilbert Menu Maire de Talant
"Cet équipement a tout son sens, et le Département comme l’Etat, l’ont justement apprécié, en étant ouvert à une large population, bien au-delà de Talant et de l’agglomération" 

"J’espère que vous êtes bien assis car le confort du public est l’un des éléments de la commande initiale. Vous n’êtes pas dans un stade, un hangar ou une salle des fêtes mais comme on disait autrefois, au spectacle. Par ailleurs, à effet immédiat, ce confort vous aidera à supporter les discours !
J’espère que vous voyez bien, c’est un souci de conception : pas de poulailler d’où on ne voit rien, pas de loges de côté où l’on se tord le cou. C’est pourquoi les allées sont latérales.
J’espère que vous vous sentez tout proches ; ça c’est le vœu de l’architecte : une structure qui permette une grande proximité entre les acteurs et le public. Ce n’est pas sans risque pour nous de se trouver à si courte portée mais puisqu’il le veut !
Dernier point, j’espère que vous m’entendez !
Après ces quelques mots, la présentation de la salle est faite et, vous pouvez par l’expérience, vérifier.
Gilbert Menu Maire de TalantFigurez-vous que les sièges nous ont fait du souci mais dans ce grand chantier mené à bien en 3 ans et demi, sans retard, études et passation des marchés incluses, ce fut le seul problème. Il est vrai qu’aligner sur une courbe légère des éléments eux-mêmes légèrement arqués, d’un blanc crème lumineux sur fond noir, sans qu’apparaisse la moindre irrégularité, n’est pas si facile. Contrairement à l’idée reçue, les riches dorures rehaussées et surabondantes, c’est plus aisé. On y cache tout ce que l’on veut mais je ne vois pas Monsieur Guillot construire ce genre de décor. Allier rigueur et efficacité technique : vue et acoustique, exigences matérielles diverses et aspect global intérieur et extérieur, fait par Monsieur Guillot, ça donne l’Ecrin. Je vous suggère de l’applaudir !

Je profite de votre bonne humeur pour entamer la partie remerciements. Vous ne manquerez pas d’être attentifs à qui je cite mais aussi en creux à qui je ne cite pas ! Evidemment et d’abord ceux qui nous ont aidé par leurs conseils ou que l’on a visité : le Cèdre à Chenôve dont je remercie le Maire et l’équipe de leur accueil, le Skenet’Eau à Monéteau près d’Auxerre dont les responsables sont avec nous, malgré la distance, la Commanderie à Dole où on a découvert plusieurs équipements dans un contexte différent.
Ceux qui nous ont aidés par leur participation financière : d’abord la plus petite en argent mais la plus symbolique : député de la 1ère circonscription Laurent Grandguillaume qui n’ignorait pas les réticences politiques de certains, nous a fait bénéficier de sa dernière dotation parlementaire, pratique aujourd’hui disparue. Merci.
Le Conseil Départemental de la Côte d’Or nous a aidé comme il le fait pour toutes les communes sur la base de critères clairs, bien connus, qui ne varient pas à la tête du client et je remercie le Président Sauvadet et sa majorité d’avoir veillé à la juste application de ces principes. Merci.
L'Ecrin à Talant, le nouveau navire amiral des équipements culturels du nord et nord ouest de la métropole a été dévoiléEt enfin l’Etat pour une subvention d’équipement très substantielle qui ajoutée au remboursement de la TVA en fait un financeur fondamental du projet.
Par les temps qui courent, il faut dire un peu de bien de l’Etat !
Cette aide est financière mais aussi morale : c’est une reconnaissance. Merci.

Merci spécial : j’ai cité tout à l’heure Monsieur Guillot, l’architecte, il ne faut pas oublier son cabinet et tous ceux qui ont réalisé les études. Il ne faut pas oublier les entreprises nombreuses car les corps de métier concernés sont très variés et quelquefois très spécialisés. J’ai plaisir à vous dire que la plupart des entreprises qui ont travaillé ici sont installées dans le bassin dijonnais ou la proche région, ce qui en montre la richesse des compétences. Si les délais ont été tenus, dans une prestation de qualité, c’est à eux tous qu’on le doit. Notons encore que le budget aussi a été tenu, sans dépassements particuliers !

Merci bien sûr à tous ceux qui ont participé au projet et à sa réalisation :
- au Conseil Municipal, en particulier à Madame Soyer, 1ère Adjointe en charge de l’animation culturelle, qui aura là un moyen supplémentaire dans un domaine déjà diversifié,
- aux services municipaux qui prennent en main ce nouvel équipement et apportent leurs compétences dans de nombreux domaines : entretien, installations, embellissements. Je citerai Monsieur Fisch, Monsieur Chevriau, toujours à l’ouvrage. C’est ainsi : on cite Napoléon, quelquefois Berthier, jamais les grognards… mais tous doivent être salués. A noter que dans le même temps, on a construit l’équipe de gestion et d’animation, de sorte que la première saison appelée « Le Prélude » commence la semaine prochaine avec l’ABC, association culturelle bien connue, qui présente le « Malade imaginaire ».
Madame Bourguignon et son équipe n’ont pas chômé et j’en profite pour dire que cette mise en place n’a entraîné que deux recrutements extérieurs. Tous les autres personnels sont issus d’évolutions internes.
Cette période est importante car on va vérifier le bien-fondé de notre choix de garder une gestion municipale, pour l’ensemble des trois espaces qui constituent l’Ecrin -la salle de spectacle, le foyer, la salle Saint Exupéry qui a repris son service hier et où nous irons tout à l’heure.
L'Ecrin à Talant, le nouveau navire amiral des équipements culturels du nord et de l'ouest de la métropole a été dévoiléNous avons mis en place un budget annexe pour la clarté de la gestion et l’équipe dont j’ai parlé, gère les locaux, les locations, la programmation. Il n’y a pas de société extérieure, ni de délégation de service public. Le conseil municipal garde la main.
L’idée de construire cet équipement remonte à un constat ancien : il n’y a pas à Talant, dans les quartiers Ouest de Dijon assez peu équipés, dans les communes avoisinantes, ni sur les deux cantons de Talant et de Fontaine-lès-Dijon qui vont respectivement jusqu’à Sombernon et Saint-Seine-l’Abbaye, une salle de taille moyenne de ce niveau, d’où une jauge de 442 places, une grande scène : vous allez vous en rendre compte, des gradins fixes, deux salles à usages distincts.
On doit pouvoir accueillir tous les publics avec des programmes variés et éclectiques. Le Prélude, dont je vous ai déjà parlé, illustre ce souci pour être à l’image de Talant. Tout le monde, dans sa diversité, doit y trouver sa place !
Dans le contexte très évolutif de l’organisation territoriale, marquer son territoire, ses intentions, est un geste fondamental que certains nous contestent. Le rôle stérilisant de certaines structures inadéquates, et je partage là le point de vue du Sénateur François Patriat, doit être analysé avec soin.
Cet équipement a tout son sens, et le Département comme l’Etat, l’ont justement apprécié, en étant ouvert à une large population, bien au-delà de Talant et de l’agglomération. Le site, avec la Lino toute proche, est bien situé, aisément accessible. D’ailleurs les habitudes sont déjà prises. Régulièrement les concerts de Jagoblues attirent à Talant des auditeurs de Chalon et de Besançon. Au passage, je remercie le village de Marsannay-la-Côte, je dis village car c’est le premier village de la Côte de Nuits, je le remercie d’avoir accueilli Jagoblues pendant nos travaux. Si vous aimez le blues, quatre rendez-vous vous attendent dès la fin mars…
L’Ecrin sera facteur de mixité sociale mais comme on l’a fait à Talant, avec un continuel souci de bonne qualité.
Au-delà des péripéties actuelles, que le temps emportera comme il a emporté les écumes d’autrefois, cet équipement va marquer une étape nouvelle de la qualité du service talantais.
Dans Talant, à la césure des reliefs, des quartiers, à mi-chemin de son patrimoine ancien, tellement illustré par l’église Notre Dame et de son patrimoine récent que la médiathèque représente le plus, l’Ecrin sera lieu de réunion des pensées et moyen de rayonnement culturel.
Pour terminer, de manière promotionnelle : Pourquoi cela ? Mais parce que, nous tous, Mesdames et Messieurs, nous le valons bien !"

L'Ecrin à Talant, le nouveau navire amiral des équipements culturels du nord et nord ouest de la métropole a été dévoilé

 

Discours de M. François SAUVADET, Président du Département de la Côte-d’Or
"L’inauguration de l’Ecrin est certes un moment important pour Talant et les Talantais, mais aussi pour toute la Côte-d’Or."

François SAUVADET, Président du Département de la Côte-d’Or

"C’est un grand moment pour Talant, pour la Côte-d’Or, car il n’est pas si fréquent d’inaugurer un tel équipement culturel et sportif.
Bravo à Monsieur le Maire de Talant pour ton engagement.
L’Ecrin porte bien son nom. C’est un espace magnifique et symbolique de la volonté de Talant de ne pas être une ville dortoir mais une ville à part entière, avec une offre culturelle et sportive complète.
Bravo à l’architecte, aux entreprises.
C’est une salle qui est appelée à rayonner.
La programmation permettra aussi aux artistes amateurs et émergents de trouver un espace de grande qualité, et je suis prêt à voir avec vous Monsieur le Maire pour vous aider dans cette programmation, car cette salle est appelée à accueillir des publics venus du Nord-Ouest de la Côte-d’Or.
La première programmation, intitulée le « Prélude », qui s’annonce sous de très bons auspices sur le plan de la fréquentation.
C’est une programmation bien calibrée, avec des spectacles de dimension locale et des têtes d’affiche nationale.

J’apprécie aussi votre volonté que cette salle soit ouverte à tous les publics.
Ce fut déjà le cas, à Talant, récemment (2015 et 2016) dans le cadre de notre démarche « Parcours croisés », qui allie l’action culturelle et l’action sociale.
L’accessibilité aussi a été pensée.
Aujourd’hui, Talant peut s’enorgueillir d’avoir une offre culturelle et sportive digne de ce nom.
Et derrière tout cela, c’est aussi une vision de la façon de vivre sa ville, dans son environnement.
C’est une vision aussi de la vie et de l’équilibre territoriale.
Dijon n’est pas toute la Métropole, et la Métropole n’est pas toute la Côte-d’Or.
Chaque ville qui compose la Métropole doit offrir des services en proximité, si l’on veut éviter les phénomènes de concentration.
Et Talant symbolise cette aspiration qu’ont nos compatriotes à une meilleure qualité de vie.
Eviter l’urbanisation excessive, préserver nos espaces naturels, et je sais combien Talant s’y est engagée.
Il ne me reste plus qu’à vous souhaitez, à présent, de très bons moments dans ce complexe culturel, artistique et sportif, qui saura accueillir des usagers venant de tous les cantons de la Côte-d’Or.
J’en suis convaincu, mon cher Gilbert : aujourd’hui, tu équipes ta ville d’un établissement exceptionnel et qui s’inscrit avec intelligence dans la logique de son territoire."

 

LA PROGRAMMATION CULTURELLE

Hortense Bourguignon, directrice de l'Ecrin
C'était aussi l'occasion de présenter "Prélude" la "demie saison" inaugurale de l'Ecrin.
Hortense Bourguignon, directrice et son quipe ont concocté une programmation pluridisciplinaire même si cette demi-saison inaugurale ne permet pas de le démontrer complètement. Aussi Pour les saisons à venir l'Ecrin proposera une programmation présentant le spectacle vivant dans son grand ensemble". En attendant, place au spectacle !

 

Pour télécharger Prélude, le programme de la saison inaugurale 
cliquez sur l'image ci-dessous

L'Ecrin - Talant - Culture - Spectacles - saison 2018

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Très haut débit à la campagne, 11.76 millions d'euros investis par le Conseil Départemental.
Les chantiers de déploiement de la fibre optique au coeur du bourg dans...
Signature des contrats CAP 100% Côte-d'Or avec la commune d'Arnay-le-Duc et la CC du Pays d'Arnay
François Sauvadet, président du Conseil Départemental de...
En 2017, le bailleur social Orvitis diversifie ses activités et offre désormais plus qu'un logement.
Avec un total de 257 logements mis en service, 2016 pouvait se placer comme...
Commission permanente du 13 mars ; 30 rapports adoptés pour un montant global de 6,9 millions d'euros
La Commission permanente du Conseil départemental de la Côte-d'Or...
Avec le Schéma Directeur d'Aménagement Numérique du Territoire, le Très Haut Débit arrive à Fauverney et Longecourt-en-Plaine
En Côte-d'Or, pas de développement local sans très haut...
Conseil départemental : Les territoires avant tout
Trouver des économies pour répondre aux exigences...
Lamarche-sur-Saône, réouverture du pont Camille Baudry
Le pont Camille Baudry de Lamarche-sur-Saône a été...
UDMJC 21, l'animation culturelle des territoires ruraux
L’Union départementale des MJC de Côte-d’Or (UDMJC 21)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.