Pose de la première pierre de la résidence sociale Abrioux

26 juin 2019

Habellis est propriétaire d’un foyer dit « Abrioux » au sein de la ZAC des Maraîchers à Dijon. Ce bâtiment datant des années 70 comprend 173 chambres prévues pour accueillir des travailleurs étrangers et est confié en gestion au CCAS de la Ville de Dijon. Habellis, la ville de Dijon, son CCAS et la SPLAAD ont travaillé conjointement afin de concevoir un nouveau bâtiment qui prenne en compte les nouveaux besoins identifiés par le gestionnaire.
Afin de marquer le point de départ de la construction, Habellis et la ville de Dijon ont organisé une pose de première pierre le lundi 24 juin dernier, sur site, au 26 rue du Commandant Abrioux.

LE PROJET DE LA RÉSIDENCE SOCIALE ABRIOUX - LA NOUVELLE RÉSIDENCE SOCIALE ABRIOUX

Une évolution des besoins
Habellis et le CCAS de la ville de Dijon ont fait le constat que cet immeuble, de part sa conception, et l’évolution des publics logés, ne répond plus aux attentes de ses utilisateurs.



Une conception partagée

Fort de ce constat, une réflexion a été engagée afin de faire évoluer cet équipement. Un temps envisagée, la réhabilitation du bâtiment ne permettait pas de prendre en compte cette évolution des besoins, et le choix d’une nouvelle construction sur site a été privilégiée.
Cette nouvelle approche a permis au CCAS de la ville de Dijon de recenser l’ensemble de ses besoins au travers d’un cahier des charges, construit en partenariat avec Habellis. Ce travail a abouti à la nécessité de concevoir un nouveau bâtiment qui prend en compte ces nouveaux besoins à travers l’accueil d’une population plus élargie : jeunes adultes, familles monoparentales, populations en situation de fragilité sociale...



Une conception-réalisation pour une approche globale et intégrée

A l’issue de cette réflexion, Habellis, le CCAS de la ville de Dijon et la SPLAAD, aménageur de l’Ecocité Jardin des Maraîchers, ont travaillé conjointement au lancement d’une consultation en conception-réalisation afin de désigner une équipe de concepteurs et de constructeurs pour faire de cette idée, une réalité. Ce nouveau foyer comprendra 156 logements ainsi que les locaux nécessaires à son fonctionnement. A l’issue de cette consultation, c’est l’entreprise C3B accompagnée d’Arbonis, du bureau d’études Elithis et du cabinet d’architectes A2A qui ont été désignés lauréats en avril 2018 pour réaliser ce programme. Ce projet passe désormais à sa phase opérationnelle avec le démarrage des travaux en ce mois de mai 2019. Ils consisteront en une première phase de construction du nouvel équipement puis la démolition du bâtiment existant afin d’assurer une continuité de service et de répondre aux besoins du CCAS.



LES FINANCEMENTS DE L’OPÉRATION - 9 906 601 € répartis de la manière suivante :
- Fonds propres : 850 000 €
- Subventions : Etat : 1 048 008 € - Dijon métropole : 500 000 €
- Prêts : Caisse des Dépôts : 7 238 593 € - Action Logement : 270 000 €



A PROPOS D’ACTION LOGEMENT

Depuis plus de 60 ans, la vocation d’Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France, est de faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi. Action Logement gère paritairement la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés, de la performance des entreprises et de l’attractivité des territoires. Grâce à son implantation territoriale, au plus près des entreprises et de leurs salariés, ses 18 000 collaborateurs mènent, sur le terrain, deux missions principales. Construire et financer des logements sociaux et intermédiaires prioritairement dans les zones tendues, en contribuant aux enjeux d’écohabitat, de renouvellement urbain et de mixité sociale. Le groupe Action Logement compte 500 filiales immobilières dont 60 ESH et un patrimoine d’un million de logements sociaux et intermédiaires. Sa deuxième mission est d’accompagner les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle. Le Groupe s’attache particulièrement à proposer des services et des aides financières qui facilitent l’accès au logement, et donc à l’emploi, des bénéficiaires, qu’ils soient jeunes actifs, salariés en mobilité ou en difficulté.

 

LE MOT DE L’ARCHITECTE
"RECONSTRUCTION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE ABRIOUX + ANTENNE DE CENTRE SOCIAL.
Dijon - Abrioux - Eco quartier des Maraïchers.
Le projet de résidence sociale porté par Habellis (ex-Villéo) sera implanté dans la ZAC des Maraîchers, vaste ensemble de logements, d’équipements et d’espaces verts en cours de constitution. Il en sera à terme l’une des proues, au Sud-Ouest du futur Mail.
À « l’esprit du lieu » capté par l’agence de Nicolas Michelin à travers l’histoire de ce site industriel et ouvrier singulier, puis transcrit dans le Plan Guide, se substitue en quelque sorte un « esprit d’Écocité Jardin » qu’il convient de capter à notre tour afin d’inscrire le futur Foyer Social dans un vaste espace dédié au bienêtre, à la mixité et à la nature. Respecter les principes du plan guide, c’est participer à la réussite de la ZAC des Maraîchers. Réussir le projet de Foyer et de Centre social qui l’accompagne, c’est peut-être pour certains de ses occupants s’inscrire dans le parcours résidentiel imaginé à l’échelle de la ZAC. Nous souhaitons faire de ce projet un acteur de cette mixité par l’instauration d’un dialogue visuel entre le Foyer social et l’Écocité Jardin : pas de mise à distance, pas de replis, mais au contraire une invitation au partage.
Le nouveau bâtiment s’intégrera harmonieusement dans son environnement futur. Ce dialogue visuel se traduit par la création d’une large façade vitrée au centre du bâtiment côté rue Abrioux et côté îlot. La transparence ainsi créée donne à voir l’activité régnant dans cette partie du bâtiment : les allées et venues des résidents et du personnel dans le hall d’accueil, les groupes attablés passant un moment de détente dans la salle de convivialité, et les activités collectives pratiquées dans la salle polyvalente. Des séquences visuelles se succèdent et créent un parcours fluide. De l’espace public, on accède à un vaste porche dont les parois sont rehaussées d’une peinture jaune doré. Il est possible d’y stationner son vélo. Côté gauche un sas vitré donne accès aux espaces d’accueil du foyer et au-delà aux logements. Au centre un autre sas permet d’accéder à l’antenne sociale. Ces accès sont reliés spatialement et visuellement aux espaces communs de la convivialité et de la salle polyvalente.
Notre projet est composé d’un seul bâtiment, mais de trois volumes distincts afin d’éviter tout effet de monotonie. Le volume construit est ainsi fragmenté. Deux bâtiments couverts de toits irréguliers encadrent, dans une fausse symétrie, un corps central qui se distingue par le traitement de ses façades. Les parties hautes de ces toitures forment les émergences souhaitées par ANMA .
Le Foyer est tourné au Sud vers un îlot ouvert privilégiant les espaces végétalisés. Les garages sont largement ouverts sur l’aménagement extérieur afin d’éviter l’effet anxiogène des parkings souterrains classiques. Une majorité de places de stationnement se trouve au sous-sol de la construction afin de limiter la présence visuelle d’un parking trop étendu. Le parking extérieur est paysager.
Le parti structurel du projet est simple dans son expression : des dalles soutenues par des poteaux, et le strict minimum de voiles nécessaires à la stabilité d’ensemble. Pas de retombées de poutres donc, mais des bandes noyées, qui laissent une grande souplesse d’implantation des réseaux et ménage l’avenir sur une typologie à adapter suivant les besoins. Le rythme de la structure est optimisé afin de répondre au dimensionnement des logements."


 

 

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

François Rebsamen présente ses voeux aux institutionnels et Dijonnais
A l'occasion de la cérémonie des vœux, François...
Pose de la 1ère pierre de la résidence EKLO
François Rebsamen, maire de Dijon, Président de Dijon...
Inauguration de la nouvelle déchetterie de Dijon.
Samedi 14 mars, Alain Millot, maire de Dijon, président du Grand Dijon a...
ORVITIS présente ses opérations réalisées en sud Côte-d'Or.
Bailleur social ce n’est pas, loin s’en faut, qu’encaisser...
Dijon présente son projet d'aménagement urbain, places Jean Macé et des Cordeliers, rues Charrue et Piron.
En 2001,  un programme de piétonnisation des artères...
Dijon fait du goût son cheval de bataille
Cité internationale de la gastronomie et du vin, inscription des Climats...
Arsenal, un nouvel écoquartier pour le Grand Dijon
Le ministère du Logement, de l’Égalité des...
Hamid El Hassouni Président de Dijon Habitat pose la première pierre de l'Oriale
L'oriale proposera d'ici début 2017 vingt logements accessibles avec le...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.