Orvitis fait son feu d'artifice dans l'Auxois

Orvitis fait son feu d'artifice dans l'Auxois

Contact :

Avec 13500 appartements ou maison à louer sur 130 communes de Côte-d'Or, Orvitis, premier bailleur du département, propose à des loyers modérés des logements de qualité, accessibles à plus de 70 % des familles.

Pour être au plus près de ses clients et de son patrimoine, et être le partenaire efficace des collectivités locales, Orvitis s'est doté de moyens et de méthodes d'une entreprise moderne et responsable. Il s’est organisé sur le territoire, multipliant les points d’accueil et intensifiant sa présence sur le terrain.

Orvitis œuvre pour offrir aux familles aux revenus modestes un habitat de qualité à des loyers modérés, un cadre de vie propice à l'épanouissement de chacun. L’Office accompagne également les collectivités locales dans des projets d’aménagement du territoire.

 

 



www.orvitis.fr

 


18 juillet 2019

Lundi 8 juillet Orvitis, premier bailleur social de Côte-d'Or avait mis les petits plats dans les grands en inaugurant dans l'Auxois quatre réalisations immobilières pour un montant total de 6.4 millions d' €. Orvitis confirme ainsi, comme aura l'occasion de le préciser, son président, sa volonté de participer activement dans le cadre de sa mission de bailleur social, à la stratégie de développement des collectivités. Le message est clair, Orvitis et les collectivités doivent travailler en commun pour répondre aux attentes des familles en matière d’habitat. C'est en présence de Patrick Molinoz, Maire de Venarey-les-Laumes, Vice-Président de la région Bourgogne-Franche-Comté, Laurence Porte, Vice-Présidente du Conseil Départemental de la Côte-d'Or, Maire de Montbard que François-Xavier Dugourd, Président d'Orvitis a coupé le ruban de la nouvelle agence Haute Côte-d’Or et des 28 appartements rénovés situés dans l'ancienne gendarmerie. Il avait au préalable visité le chantier d'éco-rénovation de 56 logements dans trois bâtiments à Montbard et la fin du chantier avant remise des clés de 16 nouveaux pavillons situés à Venarey-les-Laumes !

A Montbard, inauguration très symbolique des nouveaux locaux de l’Agence et des 28 logements

François Xavier Dugourd, Président d'Orvitis

La nouvelle agence de Montbard
Elle exprime très symboliquement la présence d'Orvitis dans les territoires de la Côte-d'Or.
François Xavier Dugourd a rappelé les missions assurées au quotidien par l’ensemble de ses équipes.

"La proximité, première des valeurs portées par Orvitis prend ici tout son sens :
Proche du patrimoine pour veiller au bon entretien, à la maintenance et au respect de la qualité de service en lien direct avec les entreprises prestataires.
Proches des locataires, par la voie des responsables de secteur, à leur contact régulièrement. Ils les accompagnent depuis leur installation et pendant toute la durée de leur séjour.
Proximité des familles en recherche d’un logement, pour les informer, les conseiller, leur faire visiter un produit qui correspond à leurs besoins et à leurs attentes.
Proximité avec les partenaires locaux, en particulier les Maires, pour réfléchir à vos problématiques, et apporter conjointement des réponses, pour ce qui concerne plus particulièrement les propositions de logements.
Proximité avec les acteurs locaux, les forces vives... "

Montbard, OrvitisOrvitis, Montbard

28 logements rénovés de l'ancienne caserne de le Gendarmerie Nationale
Au dessus de l'agence, les 28 logements rénovés de l'ancienne caserne de le Gendarmerie Nationale illustrent la politique active menée par Orvitis pour satisfaire la demande, toutes les demandes.

"Nous avons répondu favorablement à la proposition de la Ville de Montbard de mise à disposition du bâtiment, précédemment les logements des gendarmes.
Par sa configuration, sa situation privilégiée au centre-ville, nous nous sommes tout de suite orientés vers la réalisation d’une résidence intergénérationnelle, avec des logements adaptés, notamment à un public sénior, des appartements pour toutes les familles et des appartements réservés aux jeunes.
Merci à l’architecte Jean-Michel DEHAINE pour avoir su traduire ces exigences. Sur les 28 logements, 24 sont accessibles et adaptés aux personnes à mobilité réduite. Les quatre derniers, avec une entrée dédiée, sont à destination d’un public jeune, à aménager pour des colocations, avec des espaces communs à partager, et pour chaque colocataire, une chambre privée.
Côté architectural, la réhabilitation du bâtiment et son extension lui donnent un nouvel essor. C’est plus qu’un coup de jeune, il s’apparente à un immeuble neuf. J’en félicite l’architecte.
Merci également aux entreprises qui sont intervenues pour le travail réalisé avec des contraintes techniques et malgré quelques difficultés au cours du chantier."

Montbard, Orvitis

Côté financier
Un investissement de plus 2,6 millions d’euros, dont 74 % portés par Orvitis, majoritairement par emprunts contractés auprès de la Caisse des Dépôts, avec la garantie du Conseil Départemental et auprès d’Action Logement.
Des subventions ont été obtenues selon les programmes par l’Etat, le Conseil régional Bourgogne Franche-Comté et le Conseil Départemental de la Côte-d’Or.
Des financements qui nous permettent de proposer des logements aux loyers modérés et ouvrant droit à l'APL.

A Montbard Orvitis compte désormais 779 logements familiaux, majoritairement en immeubles collectifs.
Un parc auquel il convient d’ajouter la résidence sociale des Lavières de 31 logements et la nouvelle gendarmerie.
Un patrimoine développé sur 60 ans. Le premier bâtiment avait été livré en 1959.
Un patrimoine qu’il convient d’entretenir et de rénover. Depuis quelques temps Orvitis a engagé un vaste programme de rénovation énergétique des bâtiments jugés le plus énergivore.
Un double objectif : réduction des consommations d’énergie et maîtrise des charges de chauffage pour les locataires.
Il y a deux ans, l’ensemble immobilier de 55 appartements rue de la Fauverge a été éco-rénové.

Travaux d’éco-rénovation de 56 logements sur 3 bâtiments rue Allende et Triolet.

Orvitis, Montbard

Depuis 6 ans, Orvitis a engagé un vaste programme de rénovation de son patrimoine, en particulier celui jugé le plus énergivore (environ 2000 logements). Un double objectif attendu : la maîtrise des consommations d’énergie et une réduction des charges de chauffage pour les locataires.
Les travaux conduits sur les 56 logements des 3 bâtiments situés rues Elsa Triolet et Salvador Allende à Montbard s’inscrivent dans cette programmation. Le chantier a démarré en mars 2019.

Objectif : réduire les consommations d’énergie
L’ensemble des trois bâtiments collectifs, situé rue Elsa Triolet et rue Salvador Allende, compte au total 56 appartements.
Construits en 1975 pour les deux immeubles de 20 logements répartis sur deux entrées, rue Elsa Triolet et en 1980 pour celui de 16 appartements rue Allende, les interventions de gros entretien ont été réalisées en temps opportun.

Avec le double objectif de réduire les consommations d’énergie et d’améliorer le confort dans les logements, les travaux d’éco-rénovation porteront sur :
L’enveloppe du bâtiment. : pose d’une nouvelle isolation par l’extérieur sur les façades, réfection de l’étanchéité d’une toiture terrasse, renforcement de l’isolation des dalles des planchers bas et du vide sanitaire et le remplacement des menuiseries extérieures par des menuiseries PVC avec volets roulants.
La production de chauffage. Une chaufferie gaz sera créée en sous-sol du bâtiment 2-4 Triolet. Commune aux trois bâtiments, elle assurera également la production d’eau chaude sanitaire.
Dans les logements. De nouvelles portes palières seront installées. Les convecteurs électriques seront remplacés par des radiateurs équipés de robinets thermostatiques. Le système de ventilation mécanique auto réglable sera changé par un système hygroréglable. Les installations électriques seront revues et complétées par la pose de nouvelles prises, ainsi qu’une nouvelle prise TV pour capter les bouquets satellitaires.

Avec ces travaux, l’étiquette énergétique devrait gagner quatre points et passer de la lettre F à la lettre B avec une diminution des consommations attendue de 284 à 356 kWhEP/m²/an, selon le bâtiment.
La reprise des enduits des façades, consécutive aux travaux d’isolation, la création de rampe d’accès pour améliorer l’accessibilité, ainsi que l’ajout de balcons sur les deux immeubles rue Triolet, donneront une nouvelle esthétique au bâtiment.

Eléments financiers et planning
Le coût total de l’opération est estimé à plus de 2,34 millions d’euros, soit 41 800 euros par logement. Orvitis assure 69 % du financement, notamment par un éco-prêt et un prêt à l’amélioration de l’habitat.
Des subventions ont été accordées par :
Le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté pour un montant de 312 000 euros, dans le cadre du programme Effilogis et pour 224 000 euros au titre du FEDER,
Le Conseil Départemental de Côte-d’Or pour 140 000 euros,
La Ville de Montbard pour un montant de 67 500 euros,
EDF au titre des Certificats Economie Energie à hauteur de 80 000 euros.

L’ordre de service de démarrage des travaux a été donné en février 2019, pour une durée de 16 mois.

 

A Venarey-Les Laumes, allée Olympe de Gouges, 16 nouveaux pavillons accueilleront bientôt leurs locataires

Orvitis, Venarey-les-Laumes

A Venarey-Les Laumes, Orvitis comptait jusqu’à présent 353 logements, dont une soixantaine en individuels groupés ou intermédiaires. Ces 16 nouveaux pavillons, de plain-pied et adaptés aux personnes à mobilité réduite, permettent d’élargir la gamme de produits tout en répondant aux attentes de la population vieillissante sur le secteur.
Une petite résidence de 16 maisons accolées
Sur un terrain de 3800 m², le projet conçu par le groupement Bâtir-Ensemble et le Cabinet d’architecte A²A de Dijon s’inscrit dans l’environnement du quartier résidentiel, qui mixte immeubles collectifs, pavillons individuels et maisons en bande.
La résidence compte 16 logements répartis sur deux bandes de huit pavillons accolés, implantés de part et d’autre d’une sente piétonne centrale, avec un pavillon individuel de type 3, à chacune des extrémités et trois groupes de deux pavillons jumelés, soit par un local de rangement, soit par un abri-voiture.
Avec 8 logements de type 2 (environ 46 m²) et 8 logements de type 3 (65 m²), la typologie permet de satisfaire les demandes sur le secteur, d’autant que les pavillons sont de plain-pied, la salle d’eau et les sanitaires sont adaptés pour les personnes à mobilité réduite.

Selon la bande, l’accès aux logements est soit depuis la sente piétonne, soit depuis une voirie de desserte, allée Olympe, de Gouges dont l’utilisation est limitée aux seuls véhicules des résidants. L’entrée dans les logements est située sous un porche (ou abri-voiture). A proximité, chaque logement dispose d’un petit local pour stocker du matériel (conteneur de recyclage, jardinage…).
A l’arrière des pavillons, le séjour s’ouvre sur une terrasse et un jardin d’une surface moyenne de 75 m² et de 110 à 160 m², pour trois des pavillons aux extrémités. Les jardins engazonnés et planté d’un arbre fruitier sont bordés par une haie et clôturés par un grillage.
Chaque pavillon dispose d’un abri-voiture. Pour une bande, il permet même l’entrée dans le logement. Pour l’autre, deux abris ont été aménagés à chaque extrémité. Quelques places de stationnement sont également matérialisées. Les accès voitures se font, pour une bande, par l’allée Olympes de Gouges en arrière de la résidence, et pour l’autre bande par l’allée Honoré de Balzac ou par l’avenue de Baccarat.

Orvitis, Venarey-les-Laumes

Eléments financiers et plannings
Le coût total de l’opération s’élève à plus de 1,46 millions d’euros, financés principalement par Orvitis, avec un apport de fonds propres pour 220 000 euros et par emprunts notamment auprès de la Caisse des Dépôts et Consignation, avec la garantie du Conseil Départemental de la Côte-d’Or.
Des subventions seront versées par l’Etat à hauteur de 21 630 euros et par le Conseil Départemental de la Côte-d’Or pour 35 000 euros.
Les loyers des logements, en fonction de la typologie (et la surface) et de la catégorie (PLAI ou PLUS), varient de 260 € pour un T2 à 420 € pour un type 3, hors charges. Ils ouvrent droit à l’APL.
Les travaux ont démarré en mai 2018, pour s’achever fin juin 2019.
Les remises de clefs aux premiers locataires sont programmées à partir du 11 juillet 2019.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

A Beaune, Orvitis construit une unité de dialyse médicalisée et 12 logements
Engagée de longue date, la réflexion sur la création...
Arnay-le-Duc va avoir sa résidence intergénérationnelle Sérénitis
Avec les résidences Sérénitis, Orvitis propose aux...
Marsannay-la-Côte inaugure son village sénior
L'ensemble résidentiel pour les séniors situé impasse...
Orvitis lance le chantier de 8 logements familiaux à Saint-Julien
Sur deux parcelles, Orvitis construira deux pavillons en location-accession et...
Avec le plan ORVITIS 22, François-Xavier Dugourd veut prendre à bras le corps l'évolution du logement social
François-Xavier Dugourd, Président d'Orvitis a...
Orvitis : des travaux d'éco-rénovation sur 450 logements
Joël ABBEY, Président, et les membres du Conseil d'administration...
Varois et Chaignot investit pour le bonheur de ses enfants... Et parents!
Vincent Delatte, maire de Varois et Chaignot, a inauguré en...
ORVITIS présente ses opérations réalisées en sud Côte-d'Or.
Bailleur social ce n’est pas, loin s’en faut, qu’encaisser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.