Maison de santé, happy end à Sombernon !

Maison de santé, happy end à Sombernon !

Info+ :

SOMBERNON
Maire
 GARROT Rémy
Secrétaire de Mairie COLLARD Élise
Adresse Rue Fedinand Mercusot - 21540 Sombernon
Tél. 03 80 33 40 01 Fax 03 80 33 37 57
Email mairie-sombernon@wanadoo.fr
Site www.sombernon.fr
Horaires d'ouverture : lundi à vendredi de 08h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00. Fermé le jeudi après-midi
Population 982 habitants. Les Sombernonnais
Altitude 586 mètres Superficie 1322 ha
Situation géographique Latitude: 47° 18' 28'' Nord - Longitude: 4° 42' 27'' Est
Communauté de Communes Ouche et Montagne
Canton TALANT

 

CAP 100 % Côte d'Or pour la commune de Sombernon
En septembre 2018, a eu lieu la signature du Contrat Cap 100 % Côte-d'Or entre la commune de Sombernon et le Conseil Départemental concernant deux chantiers d'envergure que sont l'extension et la réfection de la salle polyvalente et la construction d'une maison de santé. L'occasion pour le maire, Rémy Garrot, son équipe municipale, l'architecte, leprincipal du collège et le médecin généraliste entre autres  de présenter l'avancée des travaux à François Sauvadet, président du Conseil Départemental accompagnés des conseillers départementaux Christine Renaudin Jacques et Paul Robinat. Pour ces deux chantiers, dont le coût s'élève à plus de 2,3 millions euros, le Conseil Départemental, un des financeurs, participe à hauteur de 733 066 euros Lire+


02 octobre 2019

Rémy Garrot a inauguré la maison de santé de Sombernon en présence des partenaires financiers et professionnels de santé. Un moment fort où se concrétise l'action des élus dans l'aménagement des territoires au bénéfice des habitants. Car à l'heure où l'on parle de déserts médicaux et d'abandon des territoires ruraux, une maison de santé, c'est la certitude pour les habitants de la commune et celles environnantes d'avoir accès à des soins de qualité. Pour faire court, c'est la capacité d'un territoire à être attractif pour garder ses habitants et en attirer de nouveaux CQFD.

Commencés en 2018, les travaux ont coûté 1.5 M€, une somme importante financée pour partie par le Département, l'Etat, la Région. Le reste à charge étant financé par la commune par un prêt, équilibré par le loyer des professionnels de santé qui ont répondu présents.

Rémy Garrot, maire de Sombernon

De la volonté de créer une maison de santé à son ouverture ce n'est pas simple !
Içi à Sombernon le projet a debuté en 2008, "pas toujours un long fleuve tranquille : mais cela fait partie du jeu" explique Rémy Garrot.
De nombreux obstacles se présentent devant les élus. Surtout lorsque la commune est comme Sombernon, c'est à dire avec "ses à peine 1000 habitants mais surtout avec ses services administratifs réduits, 2 secrétaires, 1 maire qui, même s’il est plein de bonne volonté, ne connait pas tous les arcanes des dossiers".
Il faut prendre de multiples précautions, la plus importante sans doute étant de construire le projet en étroite collaboration avec les professionnels de santé, puis il faut trouver les financements, les architectes... suivre le chantier.
Mais pour conclure, Monsieur le maire exprime son bonheur "d’avoir œuvré au développement de notre beau Territoire en général et de SOMBERNON en particulier !".

Car nous sommes bien là dans un projet de territoire et à ce titre il bénéficie de toute l'attention des grands financeurs des réalisations rurales, que sont le Département, la Région et l'Etat.

"Cette maison de santé est une réponse à une problématique de service de proximté aux habitants de territoires ruraux et on a besoin d'un équilibre entre les métropoles et ces territoires" explique Christophe MAROT, Secrétaire général de la préfecture de Côte-d'Or. Et pour ce faire 17.2 M€ seront attribués en 2019 via la DETR à la Côte-d'Or. De façon générale la mise en place de services publics dans les territoires ruraux est une priorité de l’Etat qui en 2018 et 2019, a financé plus de 2.6 mds d'€ de travaux structurants.

"Notre volonté est de permettre à chacun, en Bourgogne-Franche-Comté, d’accéder à des soins de qualité où qu’il ou elle soit et ainsi lutter contre les inégalités territoriales." aussi pour Stéphane WOYNAROSKI, Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, il était évident que la Région ait contribué à hauteur de 125 000 € dans le cadre de ses investissements en faveur des Maisons de Santé. Depuis 2016, ce sont plus de 3 M€ qui ont été investis dans 28 Maisons de Santé sur la Région.

"Cette maison de santé est bien le fruit d'une rencontre entre des praticiens et des élus autour d'un objectif partagé : le maintien d'un accès de proximité aux soins en zone rurale. Le maintien des services publics au plus près de nos concitoyens, c’est bien ce à quoi aspirent les Français" Ainsi pour François Sauvadet, en tant que garant des solidarités humaines et territoriales, cest bien le rôle du Département d’aider à ce que ces projets puissent voir le jour. De manière plus générale, l'accompagnement du Département à ce projet de territoire participe à sa politique de soutien aux communes. Avec 78 M€ d’investissements inscrit dans son Budget 2019, le Conseil départemental demeure le 1er investisseur en Côte-d’Or. 500 000 € ont été attribués à ce projet représentatnt (environ) 1 € par habitant Côte-d'Orien au nom de la solidarité territoriale.

"Participer au développement des centres et maisons de santé du territoire afin de rapprocher les services de santé des habitants, participer au développement de la vie économique et sociale des territoires et à leur aménagement." Très active sur son territoire en matière de santé avec par exemple la gestion de 18 EHPAD dont 16 en Côte-d'Or, la Mutualité Française Bourguignonne va ouvrir un nouveau centre de santé dentaire à compter du 7 octobre 2019 et transféré son service d’aide et de soins à domicile ATOME dans la nouvelle Maison de santé de Sombernon.

Rémy Garrot a inauguré la maison de santé de Sombernon

Rémy Garrot, "le choix du bâtiment a été somme toute assez simple (avec une forme plus rectiligne et une autre plus ouverte) et c’est la forme plus ouverte qui a été retenue" 

Discours de Rémy Garrot, maire de Sombernon

Rémy Garrot a inauguré la maison de santé de Sombernon

"se retrousser les manches et mettre les mains dans le cambouis !"

Je vous avoue que ces instants resteront sans doute pour moi parmi les plus importants, voir les plus beaux parmi ceux que j’ai connu durant mes mandats de Maire ; ce sont là des instants que nous attendions tous depuis longtemps !
Cette maison de santé est l’aboutissement d’un long travail, d’un long parcours : en effet, réaliser un tel projet pour une commune comme Sombernon avec ses à peine 1000 habitants mais surtout avec ses services administratifs réduits, 2 secrétaires, 1 maire qui, même s’il est plein de bonne volonté, ne connait pas tous les arcanes des dossiers. Alors de suite, je veux dire un grand merci à Elise, ma secrétaire qui m’a largement aidé pour la constitution et le suivi du dossier, un grand merci également à Michel ROIGNOT, conseiller municipal, qui lui aussi a toujours été à mes côtés pour suivre ce dossier : franchement à tous les deux je vous adresse un grand merci.

Sans doute, l’importance du projet face à nos faibles moyens a-t-elle motivé toute notre énergie : c’est ainsi que des « petits » peuvent réaliser de grands projets : on ne peut « compter » que sur nous-mêmes : alors on se démène comme des Fous et les résultats arrivent… Oui, dans des structures comme les nôtres, il ne suffit pas de brasser de grandes idées mais il faut également se retrousser les manches et mettre les mains dans le cambouis !

Ce projet de MSP, remonte à bien longtemps.
Je me souviens très bien d’une première réunion que Jean-paul Guyon, mon Prédécesseur, avait organisé le 17/01/2008 ; j’en ai ici le compte-rendu : à cette époque, les services d’urgence, avec les pompiers, connaissaient de réelles difficultés : le Docteur ROMAIN se démenait alors afin de faire avancer les choses et la création d’une MS pouvait être un facteur d’évolution
Mais à ce moment- là, tous les acteurs n’étaient pas prêts pour l’aventure ; et la première des conditions pour qu’un projet comme celui-ci puisse aboutir il faut l’engagement total des Professionnels de Santé : j’ai toujours été clair sur ce point : la Commune était prête à accompagner le projet à condition qu’il corresponde à une réelle volonté des Professionnels.
C’est en 2014, qu’un nouveau docteur installé à Sombernon, le docteur Roy, a relancé le projet : il est d’ailleurs aujourd’hui le Responsable de l’association créée entre les Professionnels.

Et puis, le projet s’est élancé !
Il y a eu tout d’abord cette réunion avec l’ARS à Besançon, le 1er septembre 2016, réunion au cours de laquelle, avec Pascale Gallion, maire de Fleurey, nous avons défendu nos projets de MSP dans nos deux villages : sans doute avons-nous été persuasifs puisque le double projet a été validé : merci à l’ARS de cette compréhension territoriale qui correspond réellement à des besoins spécifiques.
Ainsi c’est l’ensemble du territoire de la Communauté de communes Ouche et Montagne qui pourra bénéficier de ces installations.

Je reprends maintenant l’avancement du projet :

Tout d’abord, à Sombernon, on aime le concret: on veut voir avant de décider et c’est vers Pouilly en Auxois que nous nous sommes dirigés. En effet une MSP venait d’ouvrir ses portes ; merci à Bernard Milloir, le Maire, de nous avoir parlé franchement et honnêtement : tes conseils nous ont sans doute évité des faux pas toujours handicapants pour un projet.
Avec l’aide de Anne-Lise BASTIAN de MSA Services, dont je salue ici le Président, Bernard Virely, nous avons depuis le début travaillé en partenariat avec les professionnels de santé : la réussite du projet réside, comme je l’ai dit plus haut, en grande partie dans ces relations continuelles avec les futurs Locataires.
Je me félicite des nombreuses discussions que nous avons pu avoir avec ces professionnels : croyez-moi, et cela est bien normal, ils savent être exigeants. Nous avions de temps en temps des divergences et le ton montait parfois ( je me suis même emporté une fois !) mais nous avons toujours réussi à trouver un compromis : merci à eux et en particulier aux facilitateurs, ceux qui savent mettre de l’huile dans les rouages quand ça grince trop !

Je voudrais également remercier la Mutualité Française et son Président Mr MARTIN : tout d’abord d’avoir transféré ici les bureaux d’ATOME mais c’est également la Mutualité qui occupe le Cabinet dentaire : la présence de l’EPADH des Perce-Neiges ici à Sombernon explique l’engagement de la Mutualité à nos côtés mais Mr MARTIN nous en dira peut-être plus tout à l’heure.

Nous avons eu de nombreuses rencontres entre professionnels et architectes : le choix du bâtiment a été somme toute assez simple (avec une forme plus rectiligne et une autre plus ouverte) et c’est la forme plus ouverte qui a été retenue : c’est celle que je préférais.
Dans le même temps nous avons « démarché » les différents partenaires et financeurs puisque le financement reste toujours l’élément déterminant.
Et puis, le 7 juin 2018, le premier coup de pelle est donné par l’entreprise Star.
Le 26 juin des maçons arrivent, le 13 juillet on coule les fondations, le 24 juillet premier moellon, le 15 octobre je monte en haut sur la terrasse, puis interventions intérieures
Le 1er août 2019, je remets les clés à Pierre Romain, il les attendait depuis 2007…

Le chantier :
Pas toujours un long fleuve tranquille : mais cela fait partie du jeu.
Je voyais le chantier depuis chez moi, je pouvais le suivre à la minute près : je suis passé presque chaque matin durant ces 14 mois, prendre le pouls des entreprises : peut-être m’ont-ils trouvé parfois un peu exigeant puisque trop présent, mais cela a servi à l’avancement régulier du projet et aussi l’image de leur entreprise.
Terrassement VRD Aménagements extérieurs : Star terrassement - Gros Œuvre : Ponzo - Charpente bois : Les charpentiers de l’Ouche - Couverture Bardage métallique : Bourgogne Couverture - Etanchéité de terrasse : Soprema - Menuiseries ext aluminium et serrurerie : Espada - Ravalement façades : P.I.E.R - Plâtrerie isolation : Bonglet - Menuiseries int bois : Espace Menuiserie - Faux plafonds cloisons mobiles : Malec - Revêtements sols et muraux collés : S.I.A - Peinture et revêtements muraux : Allouis - Electricité : Droz ( Laverdan) - Chauffage climatisation : Potier - Plomberie Sanitaire : Galand Chevalier - Test infiltrométrie : Diagtherm

Je remercie les architectes qui ont suivi le dossier :
Les collaborateurs de Mme André et de Simon Buri, Céline Tramoy, Vinciane Larcher-Mabile, Amar Benyoucef, Mr Kerger
Je remercie également Mr Algrain de Samoop qui nous a aidé en tant qu’Assistant à maitrise d’ouvrage.

Le financement :
Coût total travaux : 1 320 000 € HT
Frais maitrise d’œuvre : 227 000 € HT
Total : 1 521 000 € HT
Avenants : 16 700 € soit 1.26 % des travaux

Aides :
Département : Cap 100 % côte d’or : 500 000 € ( parler des 2 projets : plus de 2,2 millions d’€
Etat : DETR : 243 000 € + FNADT : 176 000 €. Soit 419 000 €
Région : 125 000 €
Autofinancement de la Commune par prêt bancaire : 477 000€
La démarche globale du projet, et que j’avais mis en toile de fonds depuis le début des discussions, étant que ce prêt bancaire puisse être remboursé par les loyers perçus.

Cette maison de santé qui répond à la demande des professionnels, permet de mettre à la disposition des habitants de nos différents villages, une offre de santé appréciable et je vous avoue que je suis fier d’avoir ainsi participé à l’attractivité de notre Territoire.
Ainsi, je vous avouerai d’ailleurs que je suis, dans un premier temps surpris, puis dans un deuxième temps révolté lorsque j’entends dire que des médecins ne veulent pas venir s’installer à Sombernon, parce qu’ils auraient le sentiment d’être perdus : si nous sommes « perdus » à Sombernon, alors où va-t-on ?
Je lance d’ailleurs ici un appel puisque le Docteur Romain qui doit nous quitter en fin d’année, n’a toujours pas trouvé de successeur : je compte sur vous pour vanter le bien-vivre que l’on ressent à SOMBERNON ; et je me tourne également vers Mr MARTIN, je lui en ai déjà parlé, afin qu’il puisse nous aider sur ce problème.
Je me tourne également vers nos élus nationaux : vous voyez qu’ici sur le terrain, nous faisons le maximum pour accueillir dignement les professionnels dans des maisons de santé comme celle-ci ;
Alors je pense que les règles doivent évoluer afin que de jeunes médecins sortis de nos Universités soient obligés de venir s’installer, au moins quelques temps, dans nos campagnes : ce serait là un juste « retour » après la formation que l’Etat leur a donné.

Pourquoi, d’autre part, ne pas envisager un système de garde ici sur le terrain afin de pouvoir traiter sur place des actes sanitaires simples mais qui, actuellement, encombrent dangereusement les Urgences ; évidemment, ce service de garde devrait être rémunéré à sa juste valeur. Car n’oublions pas que notre mission d’Elus, inclut également et même prioritairement, une bonne utilisation des deniers publics : le pire serait donc qu’un investissement comme celui-ci ne puisse être utilisé pleinement faute de professionnels.

Pour conclure je souhaite longue Vie à cette MSP, qu’elle rende de nombreux services à toute la Population ; qu’elle soit aussi un facteur de « mieux vivre » pour tous les Professionnels qui œuvreront ici.
Même si, comme je vous l’ai dit, cette construction m’a apporté quelques soucis et des nuits d’insomnie, ce matin je suis pleinement heureux d’avoir œuvré au développement de notre beau Territoire en général et de SOMBERNON en particulier !
Je vous remercie.

Pouilly en Auxois Bernard Milloir,

 

Discours de François SAUVADET, Président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or

François SAUVADET, Président du Conseil Départemental de la Côte-d’Or

"Aujourd'hui, nous inaugurons un grand projet d'avenir qui envoie un message fort à ses habitants... Aussi nous voulons accompagner les territoires dans leurs inestissements structurants"

C’est pour moi un plaisir immense d’être présent parmi vous ce matin, à l’occasion de l’inauguration de ce projet tellement structurant pour le canton de Talant : la Maison de Santé de Sombernon.

Nous avions effectué une visite de chantier en mai 2018 et je me réjouis de l’aboutissement des travaux. C’est un projet auquel je suis très attaché et pour lequel le Département s’est engagé à hauteur de 500.000 €.

Cette Maison constitue la garantie d'une offre de soins de proximité et de qualité. Il permettra de coordonner la prise en charge des patients du secteur et offrira des solutions de soutien médical à l’EHPAD de Sombernon. Grâce à cet équipement, c’est tout un territoire qui gagne en attractivité.

C’est tout un canton qui consolide son offre de soin avec l’accueil d’une quinzaine de professionnels de toutes spécialités qui exerceront dans cette maison de santé. Ainsi, la population aura accès, sur un même site, à des médecins généralistes, des kinésithérapeutes, des infirmiers et infirmières, une podologue, une hypnothérapeute, une psychologue, une sophrologue, un ostéopathe … Cette diversité parmi les spécialistes représente une réelle qualité de service, et des déplacements en moins pour le patient. Cette diversité permet aussi une coordination accrue entre les praticiens, et ainsi une meilleure qualité de soins.

Nous le savons tous, les déserts médicaux sont malheureusement une réalité qui touche plus spécifiquement les territoires ruraux. Le nombre de médecins en France n'a jamais été aussi élevé mais dans le même temps de nombreux territoires en manquent cruellement. Ce paradoxe s'explique en grande partie par une mauvaise répartition des professionnels de santé sur des territoires vastes et faiblement peuplés.

Il est de plus en en plus difficile d'attirer des médecins dans les zones rurales, a fortiori quand il s'agit de jeunes médecins. Cela vaut pour les médecins libéraux comme pour les praticiens hospitaliers. Les aspirations de la nouvelle génération de médecins ont changé : ils veulent par exemple pouvoir se consacrer pleinement aux patients et limiter les tâches administratives à la portion congrue.

Il appartient aux collectivités de prendre en compte ces évolutions, à saisir ces demandes, à les anticiper même. Alors la maison de santé de Sombernon n’est pas qu’un projet médical. C’est aussi de l’aménagement du territoire ! C’est permettre que chacun puisse continuer à se voir un avenir là où il a choisi de résider. Et c’est bien le rôle du Département, en tant que garant des solidarités humaines et territoriales, que d’aider à ce que ces projets puissent voir le jour.

Cette maison de santé est bien le fruit d'une rencontre entre des praticiens et des élus autour d'un objectif partagé : le maintien d'un accès de proximité aux soins en zone rurale. Le maintien des services publics au plus près de nos concitoyens, c’est bien ce à quoi aspirent les Français, et l’actualité nous le rappelle chaque jour ! Je me réjouis que l’Etat ait enfin saisi le danger que représente la désertification médicale et veuille généraliser le recours aux Maisons de Santé dans les territoires.
Aujourd’hui, c’est un modèle qui est en train de devenir la norme, puisqu’on compte plus de 900 MSP, et 300 nouvelles MSP sont en train d’être construites en France.

Un mot sur le contrat « Cap 100 % Côte-d’Or » signé entre votre Commune et le Département, et qui a permis de financer cette Maison de Santé, mais aussi la création d’un Espace de Rencontre et de Loisirs.

Pour la MSP, le Département a financé 500.000 €, soit près de 32% du coût total de ce projet structurant. Et nous sommes fiers d’en être les 1ers contributeurs.

500.000 €, c’est un investissement considérable pour cette « commune d’appui », ex chef-lieu de canton, et c’est l’illustration même de notre sens de la solidarité territoriale, en-dehors des grands pôles urbains.

500.000 €, c’est une aide non négligeable dans un contexte financier très contraint pour le Département.

De manière plus générale, notre accompagnement à ce projet de territoire participe à notre politique de soutien aux communes. Car même si nous sommes confrontés à un plafonnement inédit de notre budget, même si nos charges ne cessent d’augmenter (ex : financement du RSA), nous avons fait le choix de poursuivre notre politique volontariste d’investissement.

C’est pourquoi, avec 78 M€ d’investissements inscrit dans notre BP 2019, le Conseil départemental demeure le 1er investisseur en Côte-d’Or, afin que puissent voir le jour de beaux projets comme celui-ci, portés par des élus résolument volontaires, en dépit des difficultés.

Et c’est la raison pour laquelle nous faisons tant d’efforts en interne : pouvoir continuer à investir, à soutenir de tels projets, à aménager le territoire de la Côte-d’Or.

Stéphane WOYNAROSKI, Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté

 Stéphane WOYNAROSKI, Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté

"Nous sommes içi dans une belle réalisation effectuée dans une commune rurale de 1000 habitants... l'esprit rural doit être dans la conquête et non pas dans la plainte"

C’est un grand plaisir d’être avec vous M. le Maire, ainsi qu’avec les Sombernonaises et Sombernonais et les habitants de ce très beau canton (où j’ai le plaisir d’habiter et dont je salue les Conseillers Départementaux, pour l’inauguration de cette Maison de santé et de représenter pour cette occasion, la Région et sa Présidente, Marie-Guite Dufay qui m’a chargé de vous transmettre ses salutations.
Cette Maison de santé de Sombernon :
- a été un projet conséquent
- et c’est désormais une belle réalisation, un équipement important pour le territoire et ses habitants.

Un projet conséquent pour votre ville, pour le canton et qui aura mobilisé du temps, de l’énergie et… des financements (puisque ce sont plus de 600 000 euros qui ont été investis par la commune)
Il faut saluer, M. le Maire, votre engagement, votre ténacité et celui de votre équipe pour mener à bien ce projet.
Un équipement important auquel la Région a financièrement contribué à hauteur de 125 000 euros dans le cadre de ses investissements en faveur des Maisons de Santé.
Depuis 2016, ce sont plus de 3 M€ (3,2) qui ont été investis dans 28 Maisons de Santé sur la Région.
Notre volonté, sur ce sujet très important (vital !) est de permettre à chacun, en BFC, d’accéder à des soins de qualité où qu’il ou elle soit.
Notre objectif, celui de la Présidente est de consolider, sur toute la BFC, une offre de soins de proximité et ainsi lutter contre les inégalités territoriales.

Cette Maison va donc offrir les services d’une équipe de santé, aux domaines de compétences variées tout en améliorant les conditions d’exercice des professionnels de santé.
Les Maisons de santé sont des atouts pour les territoires pour attirer de nouveaux professionnels et elles répondent à une demande d’un nombre croissant d’entre eux qui ne souhaitent plus travailler seuls.

Je terminerai ce très court propos en vous disant que la région BFC s’est dotée d’une feuille de route santé pour :
1) rendre plus visible les actions que nous menons déjà (soutien à l’installation de Maison de Santé, déploiement des formations sanitaires et sociales, prévention…)
2) et accentuer la mobilisation de la Région en matière, entre autres, de développement de services numériques

Il faut améliorer l’accès de toutes et tous à la santé, faire face au manque de professionnels, permettre le déploiement des services d’e-santé et améliorer la prévention auprès de tous les publics.
Soyez assurés que les élu.e.s régionaux, la Présidente Marie-Guite Dufay, s’y emploient ici à Sombernon et sur toute la Région.

Michel MARTIN, Président de la Mutualité Française Bourguignonne - SSAM

Michel MARTIN, Président de la Mutualité Française Bourguignonne - SSAM

La Mutualité Française Bourguignonne a inscrit dans son plan d’actions pour les prochaines années son souhait de participer au développement des centres et maisons de santé du territoire. Il y a différentes raisons à cela et en premier lieu la recherche, par l’exercice coordonné et la mutualisation, de l’amélioration de la santé d’une population sur un territoire. Il s’agit bien de rapprocher les services de santé des habitants et de répondre à des enjeux d’accessibilité aux services de santé, de continuité des soins, de lutte contre la désertification médicale ou encore de développement d’approches préventives. Il s’agit aussi de participer au développement de la vie économique et sociale des territoires et à leur aménagement.
Dans la Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP) de Sombernon, la Mutualité Française Bourguignonne va donc ouvrir un nouveau centre de santé dentaire à compter du 7 octobre 2019.
En matière de santé bucco-dentaire, les besoins sont importants et le manque de chirurgiens-dentistes dans les territoires ruraux notamment représente une vraie difficulté pour l’accès aux soins de santé primaire et à la prévention.
Les soins dentaires concentrent d’ailleurs, à eux seuls, près de la moitié des renoncements aux soins des Français, ce qui n’est pas sans conséquence sur l’état de santé général et l’insertion sociale et professionnelle.
Des difficultés qui sont d’ailleurs encore plus importantes pour les personnes qui se déplacent le moins, les plus fragilisées, par l’âge, par le handicap, par la précarité…
Les centres de santé dentaires mutualistes ont une vraie utilité sociale d’une part en terme d’accessibilité géographique, d’autre part en terme d’accessibilité économique puisqu’ils pratiquent notamment le tiers-payant.
Surtout nos centres de santé ne pratiquent aucune discrimination financière ni de sélection des patients.
Notre cabinet ouvrira ses portes le 7 octobre avec le Docteur Marie Lartaud et son assistante, Sophie Tarterat, qui exerceront du lundi au jeudi, de 8h30 à 12h et de 13h à 18h.
Le service d’aide et de soins à domicile ATOME a également intégré la nouvelle Maison de santé de Sombernon La Mutualité Française est installée à Sombernon depuis près de 60 ans avec son service d’aide à domicile et depuis près de 40 ans avec son service de soins infirmiers1. Il est vrai qu’en la matière, la Mutualité Française a mené en Côte-d’Or une action pionnière, agissant et s’organisant avant même que l’Etat ne légifère et réglemente.
Le service Atome a déménagé dans la Maison de santé pour des locaux clairement plus modernes, adaptés et accessibles pour recevoir des personnes et travailler. C’est particulièrement important car cette agence et ses équipes d’intervenants à domicile constituent l’un des acteurs essentiels du défi que notre société a à relever pour l’accompagnement des personnes âgées à domicile.
Sur le bassin de vie de Sombernon, le SSIAD2 compte aujourd’hui 25 lits et 6 intervenants aides-soignantes. Le SAD3 accompagne quant à lui quelque 152 personnes avec 20 intervenants aides à domicile. Cela représente près de 30 000 heures d’accompagnement à domicile par an.

 

 Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon Il fait bon vivre à Sombernon

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Après le marasme... des voeux 2018 plus confiants pour les maires de Côte d'Or !
L’année 2018 commence entre neige, pluies diluviennes et...
Assemblée des maires de la Côte-d'Or : Le département aux côtés des collectivités
Défendre les communes, c'est l'ADN du Conseil Départemental de la...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Les habitants de Marsannay-le-Bois inaugurent leur maison médicale
Christophe Monot, maire de Marsannay-le-Bois a invité les habitants de...
Catherine Louis et Charles Barrière, Conseillers Départementaux du Canton d'Is-sur-Tille présentent leurs voeux
Prés de 300 personnes, élus, responsables d'associations, chefs...
Quelle journée pour la commune de Saint-Marc-sur-Seine !
Vincent Chauvot, maire de Saint-Marc-sur-Seine, les adjoints, les élus,...
Des élus et des souhaits !
Partie à la rencontre de plus de 80 élus  à...
Forme, bien-être, retraite, patrimoine, le salon des Seniors bat son plein...
Le salon des seniors pour sa 3ème édition a mis les petits plats...

Vos commentaires

DORGAT
a publié le 04/10/2019 09:10
Cette Maison de Santé prend place dans une opération d'urbanisme pour laquelle le cabinet DORGAT a réalisé le dossier de modification du Plan Local d'Urbanisme de Sombernon en 2009 (maitrise d'ouvrage : Commune), contenant notamment l'Orientation d'Aménagement et de Programmation pour ce futur quartier. Ensuite, DORGAT est intervenu sur l'instruction du permis de construire début 2018. C'est effectivement très agréable de voir les efforts de chacun récompensés par l'ouverture effective d'un tel équipement ! BRAVO la la Commune ! Ludivine SETIAO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.