Budget BFC 2020 : un investissement inédit

Budget BFC 2020 : un investissement inédit

Info+ :

www.bourgognefranchecomte.fr

 

Les assemblées pleinières et vidéo

Vous pouvez suivre en direct ou en différé les assemblées pleinières de la Région BFC

https://www.bourgognefranchecomte.fr/assemblees-plenieres-en-videos

crbfc


09 janvier 2020

Investissements et climat, tels sont les deux mots d’ordre qui ont mené les débats de l’assemblée régionale pour le vote du Budget primitif 2020. Une politique d’investissement qui pourrait étonner à 15 mois des élections régionales mais parfaitement expliquée par Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région Bourgogne-Franche Comté, qui avait mis en avant « deux années de réglages de la fusion des deux régions ».

Entre les 11 et 13 décembre derniers, les élus ont adopté ce qui incarne la colonne vertébrale de la politique régionale : le budget 2020. Avec 1,631 milliard d’euros affecté au Budget primitif, c'est une hausse de 1,6 % renforcée par une baisse des dépenses de fonctionnement de 1 % par rapport au budget primitif 2019.

Un relatif confort qui, par conséquence encourage la Région Bourgogne Franche Comté à augmenter ses investissements de 7,4 % avec deux volontés marquées : réaffirmer son rôle de Premier investisseur public en injectant 527 millions d’euros dans l’économie locale et conserver sa place de leader dans la lutte contre le réchauffement climatique. Une politique d'investissement tardive de l'aveu même de la présidente Marie Guite Dufay, dans un contexte de fusion des deux régions rendue nécessaire par la Loi NoTre, réforme qui avait très lourdement mobilisé l’ensemble des services.

A ceux qui réclament des économies, la présidente répond : « Nous faisons des économies, chaque fois qu’elles sont possibles » tout en rappelant que la majorité refuse de rogner les dépenses d’intervention dont les premiers publics ciblés seraient les lycéens ou les demandeurs d’emploi.

Enfin, le vote du budget a permis de réaffirmer le leitmotiv du débat d’orientations budgétaires qui s’était tenu le 15 novembre dernier : la transition énergétique est placée au cœur des priorités régionales, avec la mobilisation de l’ensemble des politiques publiques  dans la lutte contre le dérèglement climatique.

En bref

Économie circulaire : on accélère

Au 1er janvier 2020, la Région et l’ADEME vont fusionner leurs dispositifs à destination des entreprises, associations et collectivités dans un accélérateur à projets économie circulaire. Objectif : produire mieux, en réduisant les déchets et le gaspillage.

Plus d’infos.

Le chantier des matériaux biosourcés

Aux côtés de l’État et de l’ADEME, la Région veut encourager l’utilisation de matériaux de construction issus de la biomasse.  Une nécessité écologique mais aussi l’opportunité de développer, en Bourgogne-Franche-Comté, des filières économiques autour de ressources locales.

Plus d’infos.

Une nouvelle école de kiné à Nevers

L’assemblée régionale a approuvé l’ouverture d’une nouvelle filière en masso-kinésithérapie au sein de l’Institut paramédical des métiers de la rééducation de Nevers. Les 25 étudiants de la première promotion effectueront leur rentrée en septembre 2020. Il y aura alors 185 places en masso-kinésithérapie en Bourgogne-Franche-Comté (80 à Dijon, 50 à Besançon et 30 à Montbéliard).

Les PME accompagnées vers « l’industrie du futur »

Les élus régionaux ont voté une aide globale de 5,5 millions d’euros pour des dispositifs d’accompagnement des PME de Bourgogne-Franche-Comté vers « l’industrie du futur ». Ces petites et moyennes entreprises pourront ainsi moderniser leur outil de production. Mais aussi se transformer en profondeur pour devenir plus compétitives, connectées et responsables. Si plus de 500 PME seront concernées dans tous les secteurs d’activité, un travail spécifique sera conduit dans les filières automobile et aéronautique.

Ça fourmille d’idées dans nos villages !

La création d'un café associatif à Revigny (39), l'aménagement d'un commerce multiservices à Darcey (21), la réfection de la place du village de Fontaine-la-Gaillarde (89) ... Pour tous ces projets, la Région est là ! Le dispositif d'aide pour les communes de moins de 3 500 habitants s'appelle ENVI : "Espaces Nouveaux, Villages Innovants". Les élus ont validé le soutien à 5 nouveaux projets pour un montant de 154 000 €.

Plus d’infos.

Pour un tourisme plus durable

La Région Bourgogne-Franche-Comté lance un appel à l’émergence de projets pour un tourisme durable : elle souhaite en effet soutenir financièrement un ou plusieurs projets touristiques innovants d’ampleur, portés par des opérateurs privés. Ces projets touristiques devront permettre d’imaginer le tourisme de demain et de répondre aux attentes des touristes ainsi que des habitants en matière de développement durable et de respect de l’environnement.  Elle vise notamment de grands groupes hôteliers et des créateurs de parcs touristiques. L’appel à projets sera lancé en janvier 2020, avec une sélection des dossiers retenus en décembre 2020.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

La réduction des déchets en Bourgogne-Franche-Comté : est-ce possible ?
Dans le prolongement de l\'examen du Plan régional de prévention...
Le SICECO, territoire d'énergie Côte-d'Or, facilite le développement des communications électroniques en Côte-d'Or
Jacques Jacquenet, Président du SICECO, territoire...
Santé et accès aux soins Les maires ruraux portent les attentes des ruraux auprès du ministre de la Solidarité et de la Santé
Michel Fournier, président, et Dominique Dhumeaux, premier...
L'AMF met en place un "Observatoire des agressions envers les élu(e)s"
Premier maillon de la démocratie, le maire et son conseil municipal sont...
Le Parc national de forêts et les CAUE de Côte d'Or et de Haute Marne font cause commune !
Partenaires ponctuels depuis plusieurs années, le Parc national de...
Feu vert pour la création d'un internat d'excellence au collège Louis Pasteur à Montbard !
François Sauvadet, Président du Conseil départemental de...
Dijon métropole accélère ses grands projets pour construire le futur écologique du territoire
« Face à l’urgence climatique, l’année 2021...
Les informations marquantes du Conseil Métropolitain du jeudi 25 mars 2021
Ce jeudi 25 mars, François REBSAMEN, maire de Dijon et président...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.