Seniors de Dijon, avec l'OPAD vivre ensemble en bonne santé

Seniors de Dijon, avec l'OPAD vivre ensemble en bonne santé

Info+ :

OPAD Dijon

Nous Contacter

Tel : 03.80.70.02.03

accueil@opad-dijon.fr

www.opad-dijon.fr

 

LE BENEVOLAT POURQUOI PAS VOUS

Vous souhaitez vous investir aupreès de l’association mais vous ne savez pas comment contribuer concreètement? Rassurez-vous, les missions au sein de l’OPAD sont variées, que ce soit l’accueil, le secrétariat, en soutien des sorties, en animation ou encore en relais avec un animateur; vos compétences seront utiles. Seule compte votre motivation.
Le bénévolat, ce n’est pas seulement se rendre utile pour les autres. C’est aussi vous enrichir humainement en vous impliquant, avec d’autres bénévoles, dans des actions qui ont du sens.

https://www.opad-dijon.fr/copie-de-prevention-de-l-isolement

 


21 janvier 2020

C'est dans la prestigieuse Salle des Etats du Palais des Ducs que Lydie Pfander-Meny, Présidente de l'OPAD, en présence de François Rebsamen, maire de Dijon, a présenté ses voeux aux adhérents et bénévoles de l'association des seniors Dijonnais. Environ 400 seniors sur 2500 adhérents étaient présents, signe d'un attachement certain à leur OPAD et à cette tradition fort sympathique.
C'était l'occasion pour Madame la présidente de rappeler les activités et les valeurs de l'association et pour Monsieur le maire d'affirmer son attachement fort au bien-être des seniors dans cette métropole à taille humaine.

Créé le 21 novembre 1974, l'OPAD propose aux seniors, à partir de 55 ans, un large panel de plus de 100 activités de loisir favorisant l'épanouissement, la créativité, l'acquisition de connaissances nouvelles, la solidarité, l'échange et l'engagement bénévole. 
L'OPAD agit en conformité avec la politique gérontologique de la Ville de Dijon et conduit, au-delà des activités de loisir proposées, des actions de prévention pour un bon vieillissement et de lutte contre l'isolement.
L'OPAD a justement cette double missions d'offrir à chaque retraité dijonnais un lieu où se ressourcer à travers la pratique d'activités culturelles, sportives, artistiques, ludiques, technologiques, d'expression, et d'encourager l'élan bénévole à travers toutes les facettes de la vie de l'association.
120 bénévoles participent à la vie et au dynamisme de l'OPAD. Ils en sont une source vive et active. Ainsi, aux côtés des professionnels, ils interviennent quotidiennement pour renforcer les interventions, diversifier les liens relationnels avec et entre les adhérents, et soutenir l'action de l'OPAD.

 

Lydie Pfander-Meny, Présidente de l'OPAD

Lydie Pfander-Meny, présente le bilan, les projets, et les valeurs fortes de l'association. L'occasion d'annoncer la création d'un fonds social destiné aux adhérents en difficulté pour leur permettre de pratiquer les activités de leur choix.


"Sans aborder la question des retraites proprement dite, il faut avouer que les Seniors aujourd’hui intéressent beaucoup et que de nombreuses enquêtes sont faites à ce sujet (enquêtes économiques, santé, mode de vie, urbanisme, Sylver économie ;etc…).
Pourquoi ? Parce que le rapport au temps et au vieillissement change : « Avec la longévité, on implique tout le monde et tous les secteurs ».
Les sociologues nous disent que les seniors, en bonne santé, souhaitent profiter de cette nouvelle vie qui s’ouvre à eux. Ils se libèrent, vivent le temps autrement, voyagent, s’occupent des petits enfants quand ils l’ont décidé et découvrent des activités jusque-là inabordables. 60% des retraités restent actifs ! C’est le temps des possibles.

Mais, nous savons que les retraités ne constituent pas une catégorie sociale homogène. Il existe, de grandes inégalités : de santé, de richesse matérielle, de culture et de conditions de vie, de lien social.

11% des seniors vivent aujourd’hui en dessous du seuil de pauvreté et parmi ce pourcentage il y a une majorité de femmes.

Pour nous à l’OPAD, chaque personne doit pouvoir être reconnue dans sa singularité et se sentir « utile », rester en lien avec les autres générations, participer, dans la mesure de ses possibilités à la vie sociale et locale. Nous nous attachons à cela quotidiennement avec une grande exigence auxquels les 2500 adhérents ont répondu cette année.

L’OPAD, ce n’est pas qu’un catalogue d’activités et le chiffre cumulé de 2500 adhérents, nous nous attachons avec les administrateurs à un engagement autour de valeurs fortes .

FAIRE PARTICIPER
L’OPAD est là pour accompagner les séniors dijonnais dans l’évolution de leur vie, par les quelques 110 activités qu’elle propose à travers le domaine du sport, du bien- être, des différentes offres culturelles, des sorties, des pratiques artistiques, ou la connaissance du numérique .
L’Opad , c’est aussi s’appuyer et faire connaître l’offre culturelle de la Ville à travers la gratuité des musées, la richesses des bibliothèques, mais c’est aussi travailler avec les Commissions de quartiers et grâce à la qualité de la mobilité rayonner dans les 9 quartiers de la cité. A ce propos, nous allons démarrer un programme actif avec Divia le mois prochain.

PARTAGER
L’OPAD fait partie des 4000 associations recensées de la vie dijonnaise ;
La vie associative , c’est le cœur battant de la démocratie locale, de la solidarité sur notre territoire.
La solidarité pour nous, c’est être accessible.
- Accessibles par la mise en place de tarifs sociaux adaptés aux revenus de chacun ;
- Accessibles par une présence renforcée sur l’ensemble des quartiers ; un gros travail a été mis en place à ce sujet avec les centres sociaux ou MJC afin d’être présents partout sans exclusive ;
- Accessibles par des activités adaptées aux possibilités de chacun : je pense par exemple à la mise en place d’activités dans le cadre du dispositif « sport sur ordonnance » que nous avons travaillé avec l’Ordre des médecins.
Solidaires :
- Quel meilleur exemple que les 150 bénévoles qui accompagnent chaque semaine nos activités et qui permettent à l’association de bien fonctionner. Je tiens à les remercier vivement.
- Nous savons aussi que dans notre société, l’isolement des séniors se renforce avec l’Age et la précarité ;
C’est pourquoi nous avons un programme destiné aux d’adhérents qui sont isolés chez eux, dans la souffrance ou les difficultés matérielles avec qui nous restons en contact, allons les chercher pour le temps d’un jeu ou d’un spectacle au théatre ou à l’Auditorium. Nous attachons une grande importance à la lutte contre l’isolement .
Il faut rappeler que l’isolement social est encore plus prononcé chez les femmes de plus de 75 ans aux faibles revenus.
A ce titre, pour continuer à avancer encore davantage sur cette question, nous créons en 2020, un FONDS SOCIAL destiné aux adhérents en difficulté pour leur permettre de pratiquer les activités de leur choix.

COMPRENDRE
La solidarité entre générations est centrale aujourd’hui, dans la cité, pour éviter une société segmentée. Il s’agit de tisser des liens d'entraide mais aussi de passation des savoirs et de mémoire avec les nouvelles générations.
C’est ainsi que par le souci constant de garder le lien entre les différents âges de la vie, l’Opad a engagé plusieurs programmes dont un avec des étudiants de BSB, un autre avec le Rectorat Cela permet de comprendre comment peut se créer ce lien intergénérationnel et montre que le fameux « vivre ensemble » n’est pas qu’une idée abstraite .
Nous aurons accueilli en 2019 pour leur certification diplômante, plus de 50 jeunes étudiants stagiaires du CRPS, de STAPS et étudiants en BTS qui auront ainsi également fait apprentissage de citoyenneté .
Comme les élèves du Lycée Antoine ou les étudiants de BTS tourisme du lycée Saint Bénigne qui vous ont accueillis avec leurs enseignants et que je remercie.
Tout cela et beaucoup d’autre chose encore, font la force et l’originalité de l’OPAD.
Tout cela est la traduction de la politique de la Ville que vous avez souhaité, monsieur le Maire et qui s’inscrit dans les liens forts que nous entretenons au quotidien avec les services mais aussi l’aide et l’accompagnement sans faille du CCAS et de sa vice présidente Madame Tennenbaum que je salue
L’observatoire de l’âge avec madame Martin-Gendre, le réseau « villes amies des aînés « sont également autant de structures complémentaires, enrichissantes avec lesquelles nous collaborons.

 Seniors de Dijon, avec l'OPAD vivre ensemble en bonne santé

LES PERSPECTIVES pour 2020

- Continuer à développer une offre d’activités attractives , renouvelée et ouverte aussi sur l’international en coopération avec les relations internationales de la Ville pilotées par Madame Zivkovic.
- Renforcer notre travail social et solidaire qui permette au plus grand nombre de dijonnais de nous rejoindre qq soit leur situation et lutter contre l’isolement ;
- Dernier point : continuer, comme nous le faisons depuis 3 ans à moderniser, restructurer notre association pour la rendre plus facile d’accès et répondre aux enjeux qui sont les nôtres et à vos attentes. L’inquiétude n’étant pas une vertu politique, je suis confiante, nous avons retrouvé un équilibre budgétaire et continuons un travail de repositionnement.

A ce titre, je remercie très sincèrement les collaborateurs de l’OPAD pour leur implication et leur sensibilité associative qui permettront la réussite de ce travail et de ces objectifs même si ce n’est pas toujours facile.

C’est dans cet esprit, Monsieur le Maire, que nous allons fêter cette année les 45 ans de l’OPAD !
Romain Rolland disait que « l’ ennemi mortel de l’âme c’est l’usure des jours ! » ; nous n’avons pas de quoi nous ennuyer !

Au nom du Conseil d’administration et de l’équipe de l’OPAD, je vous souhaite Monsieur le Maire, Mmes et Messieurs les élus, et les Opadiennes et les Opadiens, chers Amis, une excellente année 2020 qu’elle soit FRATERNELLE, SOLIDAIRE et CLEMENTE à chacun d’entre vous."

 

 François Rebsamen, maire de Dijon

Aprés avoir rappelé son attachement à cette cérémonie "très conviviale voire très amicale" François Rebsamen rappelle sa volonté de faire de Dijon métropole une ville dans laquelle les anciens se sentent bien.
Cela passe par l'écologie car il faut lutter contre le réchauffement avec par exemple la création d'une centrale à hydrogène source d'énergie pour le transport publique (renouvellement progressif des bus actuels par des bus à hydrogène) et le chauffage urbain avec en prime des économies substancielles. Ensuite une ville solidaire pour aider ceux qui vivent au dessous du seuil de pauvreté. "Ils doivent être aidés et avoir accès à des services publics gratuitement comme l’accès à la culture".

Seniors de Dijon, avec l'OPAD vivre ensemble en bonne santé

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Repas à domicile, la ville de Dijon au service de ses ainés
Des repas équilibrés, adaptés aux goûts et aux...
Dispositif d'aide et de déneigement des trottoirs pour les personnes agées et les personnes en situation de handicap
Comme chaque année, la ville de Dijon et ses services municipaux se...
Avec l'OPAD, on vitamine sa vie !
Ce lundi 23 janvier, les opadiennes et les opadiens étaient...
De l'aide pour les aidants
À Dijon, ville amie des aînés, le centre communal...
Avec "Dijon s'occupe de vous" Dijon soutient ses aînés et les populations les plus fragiles
La campagne « Dijon s’occupe de vous » recense...
« Dijon s'occupe de vous »
De nombreuses opérations de la ville de Dijon et du CCAS sont...
Comment rouler à tout âge à Dijon
À l’occasion de la semaine européenne de la...
"Seniors en contact", le dispositif de lutte contre l'isolement des personnes âgées dijonnaises
Dans le cadre du mouvement de MObilisation NAtionale de Lutte contre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.