Courage et dévouement , ou l'art de servir des sapeurs-pompiers !

Courage et dévouement , ou l'art de servir des sapeurs-pompiers !

Info+ :

 

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Côte d’Or (SDIS 21) a été institué par la loi du 03 mai 1996 et effectif depuis

le 1er janvier 1999. Pourvu d'une assemblée délibérante, cet établissement public départemental à caractère administratif est doté de la personnalité morale et juridique, ainsi que de l'autonomie financière. Le SDIS 21, financé par les collectivités territoriales, est composé de sapeurs-pompiers (professionnels et volontaires) et de personnels administratifs et techniques qui œuvrent pour atteindre un objectif commun : protéger les personnes, les biens et l’environnement.

Sous l'autorité du directeur départemental des services d'incendie et de secours, le SDIS est organisé en 44 centres d’incendie et des secours (CIS) dont les secteurs de compétences couvrent l'ensemble du département.


22 janvier 2020

Quand le SDIS déplace ses effectifs pour la traditionnelle cérémonie de vœux, c’est toujours pour une séquence émotion ! Hommage aux disparus, hommage au JSP, hommage à la capitaine Roselyne CANET qui fut la première femme chef de centre… récemment décorée de la légion d’honneur après 41 ans de service dans le corps des pompiers volontaires. Hommage aussi de monsieur le préfet de Région, Bernard SCHMELTZ et du président du Conseil départemental, François SAUVADET. Mais c’est Hubert POULLOT, président du SDIS 21 qui a dressé le bilan d’une année écoulée et présenter les prochains projets et objectifs à Semur en Auxois.

Si il y a 1 an, la cérémonie de vœux du SDIS se déroulait dans un beau centre de la Métropole, Hubert POULLOT était doublement heureux d’être, ce soir-là, dans ce secteur de l’Auxois qui représente aussi bien les secteurs ruraux de notre Département que l’exemple des qualités indispensables de nos sapeurs. Le président du SDIS a salué la capitaine Roselyne CANET « Madame la Capitaine vous êtes l’exemple même de l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires dont nous avons besoin aujourd’hui. 

Pour  cette traditionnelle cérémonie des vœux, Hubert POULLOT a de complété les propos du Directeur Départemental en évoquant les projections pour cette nouvelle décennie tout en revenant quelques instants sur cette année écoulée « qui fut pour nous tous, une année éprouvante et qui nous restera en mémoire pour beaucoup d’entre nous ».

2019 aura été marquée par des investissements importants au niveau du matériel, des locaux, des équipements pour répondre à de meilleures conditions d’intervention et apporter une meilleure prise en charge de nos Côte d’Orien. Acquisition de 12 engins routiers pour la défense incendie et secours routier et 10 VSAV pour un montant d’investissement de 3,7 M€, réhabilitation de locaux comme ceux de Sombernon et Genlis, des investissements sur les équipements de protection individuels…

« Si nos services répondent à l’attente de nos Cote d’Orien, c’est grâce à l’action de l’ensemble de nos personnels qu’ils soient ; officiers, sous-officiers, sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires. Je sais combien vous avez été mobilisés cette année dans des conditions parfois difficiles et dangereuses. Pour certains d’entre vous, des interventions, en prenant le plus souvent sur votre temps professionnel ou familiales. Nous avons tous en mémoire, notamment les interventions que vous avez assurées avec courage et détermination. »

Que ce soit les samedis aux côtés des forces de l’ordre face aux manifestations sociales ou bien encore ce qui est le cœur de métier des sapeurs-pompiers, les accidents de la route, les incendies de forêts, de culture qui font suite à ces changements climatiques même si une baisse des interventions qui est de 8% en moyenne sur notre Département est constatée. Certains se sont même portés en renfort dans le Sud de la France qui se trouvait en difficulté. Et puis ce fut une inspection de l’IGSC et le rapport qui a présenté le bilan du fonctionnement de notre SDIS avec ses préconisations.

Des actions, des pistes d’amélioration ont été notifiés sans avoir aucune remarque sur des défaillances pouvant mettre en péril l’organisation des secours. Ces pistes d’amélioration ont été prises en comptes et sont pour certaines déjà mises en œuvrent et  pour d’autres entrain d’êtres actionnées. « Des mesures qui touchent l’ensemble de nos services et de nos personnels administratifs, technique, volontaire, professionnel et même de Direction. Dans ces mesures, je tiens à souligner la création de 14 postes dès le 1er janvier qui vont concourir à l’amélioration des conditions d’intervention de sapeurs-pompiers et renforcer certains services administratifs ou technique. Gardons en mémoire également la création des 5 postes du début d’année 2019. »

C’est un effort sans précédent grâce au soutien du Conseil Départemental qui s’est engagé aux côtés du SDIS pour répondre aux mesures d’amélioration suite à ce rapport. Mais pour ce bilan de l’année 2019, Hubert POULLOT est revenu sur le mouvement social qui a touché le Service Départemental d’Incendie et de Secours. Un mouvement social avec des comportements intolérables, inamissibles et irrespectueux face à une Direction et des élus de la République. « Mais ce qui me réconforte dans cette affaire, c’est la réussite des mesures qui ont été prises, avec la Direction, les membres du Conseil d’Administration et l’appui du Conseil Départemental. Une réussite qui prouve que nos paroles ont été suivies de nos engagements.  C’est cela qui fait la force des hommes dans une République comme la nôtre. »

Le respect de la personne, le respect de la hiérarchie, le respect du matériel et de la tenue que chacun d’entre vous porte avec fierté. Hubert POULLOT insiste sur le fait qu’il restera intransigeant sur le non respect des personnes dans l’intérêt des missions et des responsabilités de chacun. Un propos largement évoqué par monsieur le préfet, Bernard SCHMELTZ.

Mais regardons devant nous sans oublier le passé regardons l’avenir en 2020 !

Le plan d’investissement des engins continue car il faut s’adapter à l’évolution climatique. La décision est prise de compléter le dispositif du SDIS contre les incendies de forêts ou de culture en faisant l’acquisition de 2 super engins des CCFS qui vont épauler les engins existants. Tous les engins feux de forêt seront disponibles à partir du moment où le Centre pourra l’armer avec son personnel.

Il en va de même en ce qui concerne les investissements pour la réhabilitation voir la construction de casernes. Exemple : St Seine l’Abbaye, Seurre, Pouilly en Auxois. Des projets avancent à Is sur Tille, pour l’école de formation avec la caserne Nord de la Métropole et le siège de Churchill. Les efforts qui sont assumés par les collectivités, les entreprises qui signent des conventions de mise en disponibilités de leurs personnels avec le SDIS.

Hubert POULLOT a également tenu à souligner l’excellent travail participatif, d’écoute et de conseil que déploie l’Union Départementale qui est conduite par le Capitaine Sylvère Chevallier ainsi que tous les membres de l’Union. Il a remercié les femmes et les hommes engagés dans leur mission professionnelle ou volontaire pour leurs actions concernant le plan AVDT qui répond à l’Adaptation des volontaires à la diversité territoriale. Des mesures qui conditionnent la disponibilité, les recrutements, qui d’ailleurs se trouvent au niveau du Département avec un delta de 40 SPV supplémentaires, ainsi que l’accueil et la formation des JSP,

« Ces Jeunes Sapeurs-Pompiers qui sont l’avenir de nos centres tout en étant une belle école de la vie avec les valeurs de notre République qui aujourd’hui sont souvent bousculées. Je vous demande de les remercier et de les encourager par vos applaudissements. »

2020 sera marquéaussi par la nouveauté d’un magazine d’information destiné à l’ensemble des personnels, des collectivités et des services qui fonctionnent tout au long de l’année avec le SDIS. Une information sous forme dématérialisée et papier qui est nécessaire pour mettre à l’honneur les actions du SDIS et qui permettra de rendre des comptes aux financeurs.

« Merci et félicitation pour les services du GSIC en la personne du Lieutenant-colonel ROY et de Mme Carré. Vous le voyez, le programme est important, les objectifs sont adaptés pour assurer les secours sur la totalité de notre Département, même dans les secteurs les plus éloignés qui ont droit eux aussi aux mêmes conditions de secours que sur les zones urbaines. Mais si ces objectifs sont réalisables, c’est la conséquence d’une bonne gestion appliquée de la part du Directeur Départemental avec les services finances et des ressources humaines que je tiens à remercier publiquementJe souhaite, Monsieur le Président du Conseil Départemental, saluer et remercier très sincèrement l’effort de nos contributeurs, collectivités locales, Métropole et bien sûr le Conseil Départemental qui est notre 1er contributeur à hauteur de 54%. »

Au vu du contexte budgétaire, le président du SDIS mesure l’effort accordé par les uns et les autres. Mais cela donne au SDIS cette capacité à avancer, à préparer l’avenir et à répondre à l’amélioration de ses interventions.

 

« Je ne conclurai pas mon propos sans dire tous le bien que je pense de nos équipes. Sapeurs-pompiers volontaires comme professionnels, même si il y a quelques instants j’ai fait des remarques qui pour certains ont pu être désobligeantes.  Au nom de nos concitoyens, je vous remercie sincèrement pour toutes vos interventions de jour comme de nuit qui souvent vous font côtoyer la misère sociale de notre société. Je suis conscient de la difficulté de votre métier et mesure le prix des sacrifices que vous consentez au service des autres. Le bien également de nos personnels administratifs qui œuvrent dans l’ombre mais qui sont indispensables pour suivre et nous rappeler à l’ordre sur les points humains, financier et réglementaire. »

Des remerciements adressés également aux services techniques et de santé sans lesquels beaucoup de problèmes ne seraient pas réglés. Hubert POULLOT a souhaité que, pour cette nouvelle année, tous continuent à avancer ensemble pour trouver avec les représentants du personnel, les actions et les conditions adaptées à tous en prenant en compte l’évolution du métier, les règles budgétaires imposées, et …au-dessus de tout…  L’intérêt général et le sens du devoir.

 

Une pensée, pour les familles de sapeurs-pompiers, qui portent elles aussi le poids des décalages, des absences, les craintes de l’accident, un merci aux compagnes et compagnons, aux enfants et aux proches des sapeurs-pompiers dont l’acceptation est le premier soutien aux actions de terrain des agents.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Mal-logement, quelle responsabilité pour le maire ?
La lutte contre le mal-logement demeure une priorité depuis 2006 sur le...
Commission Permanente du Conseil Départemental de la Côte d'Or.
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...
Inscriptions aux transports scolaires 2015-2016
Les inscriptions aux transports scolaires c'est en ce moment, du 25 mai au 13...
Associations, Subvention : Campagne annuelle d'aide au fonctionnement
La campagne 2016 d'aide au fonctionnement annuel des associations par le...
Commission Permanente du Conseil Départemental, 6 millions d'euros pour la Côte-d'Or !
Les Conseillers départementaux de la Côte-d’Or se sont...
Cérémonie de signature des contrats d'apprentissage du Conseil Départemental
Afin d’encourager l’apprentissage, le Conseil Départemental...
Commission permanente du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.
Le Conseil Départemental agit concrètement sur le terrain pour le...
3ème forum des Etablissements et Service d'Aide par le Travail.
Sur le thème « Bientôt adulte : c’est...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.