Elections municipales : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

Elections municipales : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

Info+ :

Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

Pour cette 3e édition, le processus du Mégaphone s’est étoffé en déployant son dispositif en deux étapes :

1. À l’écoute des entrepreneurs de toutes les communes
Du 24 octobre au 11 novembre 2019, l’Adie, avec l’Institut BVA, a lancé une grande consultation nationale auprès des entrepreneurs qu’elle soutient pour leur permettre de partager leurs problématiques et leurs besoins quant aux thématiques relevant du champ de compétences des Maires. Près d’un millier d’entrepreneurs ont répondu à cette consultation.
Accès aux locaux, mobilité, soutien au développement et valorisation des activités sont ressortis au premier rang de leurs préoccupations.

2. Revendiquer le rôle des entrepreneurs dans la démocratie municipale
Du 10 décembre 2019 jusqu’aux élections municipales 2020, l’Adie a réuni des « Conseils municipaux des entrepreneurs » dans une vingtaine de villes de France métropolitaine et d’Outremer afin de formuler des solutions locales innovantes pour accompagner les 3 étapes de la vie des entreprises : lancement, exercice et développement de l’activité.

Sébastien MOREL
Directeur des Partenariats Bourgogne Franche-Comté Grand Est Adie
7/9 rue Edouard Herriot
21300 CHENOVE
Tel : 0676720606
@SbastienMOREL21

 

 


11 février 2020

8 entrepreneurs interrogés sur 10 considèrent qu’ils ne sont pas assez soutenus par leur Mairie dans le développement de leur activité. C'est le constat d'une enquête menée par BVA à la demande de l'Adie à l'occasion de sa 3ème édition du Mégaphone. Au-delà du constat, il s’agit d’inciter les maires à se saisir de l’ensemble des leviers d’action à leur disposition pour encourager l’initiative individuelle. Comme l’Adie le démontre depuis plus de 30 ans, chaque euro investi pour soutenir un de ces entrepreneurs de Toute Petite Taille rapporte en 2 ans plus du double à la collectivité.

Libérer la création d’entreprise pour tous dans toutes les communes de France et inclure le développement des entreprises individuelles locales dans les programmes des municipales. Une utopie ?
C'est le défi que l'Adie a relevé en sortant une nouvelle édition de son Mégaphone et en partant à la rencontre des porteurs de projets de création d'entreprise dans 300 communes de France dont Besançon.

"Le nouveau Mégaphone de l’Adie est un programme des entrepreneurs pour les municipales 2020"
Si les entrepreneurs locaux contribuent indéniablement à créer de l'activité et des emplois de proximité dans les communes, il n'en demeure pas moins qu'ils sont souvent les parents pauvres des programmes des politiques municipales.
Et pourtant, les sujets qui préoccupent les entrepreneurs et relèvent du champ d'intervention des maires ne manquent pas. Accès aux locaux, mobilité, soutien au développement et valorisation des activités, notamment, sont autant de thématiques autour desquelles les entrepreneurs, interrogés par l’Adie dans le cadre d'une enquête BVA inédite, ont partagé leurs préoccupations et leurs attentes.

 

Le nouveau Mégaphone de l’Adie est un programme des entrepreneurs pour les municipales 2020L'édito du mégaphone

Individuellement, ils ne pèsent pas bien lourd… Et pourtant, ils sont une multitude à avoir tout à gagner à s’implanter et se développer durablement dans des territoires dont ils sont également les citoyens.
En France, les deux tiers des entrepreneurs sont de Toutes Petites Entreprises et plus de la moitié des entrepreneurs se lancent avec moins de 8 000 euros.
Comme les 20 000 entrepreneurs financés chaque année par l’Adie, ils ne créeront, pour la plupart, « que » leur propre emploi. Mais ils sont tous acteurs de leur insertion professionnelle et créateurs de valeur, de services de proximité, de dynamisme économique et d’activités non délocalisables.
Comme l’Adie le démontre depuis plus de 30 ans, chaque euro investi pour soutenir un de ces entrepreneurs rapporte en 2 ans plus du double à la collectivité.
En cela, ils devraient être considérés comme des alliés indispensables du développement des communes dans lesquelles ils sont implantés.
Pas assez informés, pas assez mis en valeur, 8 de ces entrepreneurs sur 10 ne se sentent pas assez soutenus par leur Mairie1.
Cette nouvelle édition du Mégaphone de l’Adie veut porter à la connaissance des candidats aux Municipales les besoins exprimés par les entrepreneurs de leurs territoires et inviter les élus à leur attribuer un rôle de personnage principal dans le développement économique de leur commune.
Au-delà du constat, il s’agit d’inciter les maires à se saisir de l’ensemble des leviers d’action à leur disposition pour encourager l’initiative individuelle.

 

Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

« Je m’installe, oui mais où ? »

LE CONSTAT
Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?La recherche de local est une véritable préoccupation pour les entrepreneurs. Les tarifs trop onéreux, les garanties exigées par les propriétaires sont des obstacles au bon démarrage de l’activité. Les frais à engager sont élevés alors que l’entreprise n’a pas encore généré de chiffre d’affaires. En conséquence, ils sont nombreux à renoncer à louer un bureau et à devoir travailler à domicile dans un premier temps.
Paradoxalement, de nombreuses cellules commerciales sont vides et les communes doivent faire face à une désertification de leur centre-ville. Faciliter les conditions d’accès aux locaux pour les entrepreneurs contribuerait à la redynamisation des coeurs de ville.

LES PROPOSITIONS DE L'ADIE
> Mobiliser l’ensemble de l’arsenal juridique et fiscal à la disposition des collectivités locales : recensement des locaux vacants, droit de préemption, taxe sur les friches commerciales, dispositifs d’urbanisme transitoire et opération temporaire d’occupation, programme ANRU 2 pour les quartiers.
> Permettre le test d’une activité en accompagnant la mise en place de boutiques éphémères.
> Donner la possibilité aux entrepreneurs d’accéder à des locaux en partageant l’espace et le coût.
> Mettre en place une plateforme de « bourse aux locaux » mettant en relation les entrepreneurs avec les bailleurs publics et privés (collectivités, agences immobilières, propriétaires).

 Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

« Plus d’aides et moins de charges, s’il vous plaît ! »

LE CONSTAT
Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?Lors du lancement de leur activité, les entrepreneurs doivent faire face à des frais importants (loyers, cautions, assurances, équipements, taxes…). Pour les entrepreneurs financés par l’Adie en particulier, le manque de fonds propres est également une source de difficulté au démarrage. Aussi, ils sont nombreux à attendre de leur commune une aide financière ou des exonérations
exceptionnelles. Les soutiens financiers (quelle que soit leur forme) de la ville et de l’intercommunalité facilitent les conditions de lancement des entreprises locales.

LES PROPOSITIONS DE L'ADIE
> Proposer, en lien avec l’intercommunalité, des primes à la création d’entreprise et des aides financières pour accéder à des locaux ou effectuer des travaux accessibilité, locaux insalubres…).
> Exonérer les entrepreneurs individuels des taxes locales (par exemple sur les terrasses) les 2 premières années par exemple.
> Adopter une fiscalité favorable aux petits entrepreneurs en fixant un montant de cotisation forfaitaire de CFE égal au minimum prévu par la loi.
> Mobiliser les dispositifs nationaux d’exonérations fiscales prévus, par exemple, pour les quartiers politique de la Ville et les zones de revitalisation des commerces en milieu rural.

Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

« La Mairie fait peut-être quelque chose pour moi, mais je ne sais pas quoi… »

 

LE CONSTAT
Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?Même si les formalités pour créer une entreprise ont été simplifiées, les entrepreneurs doivent faire face à de nombreuses démarches. Ils sont nombreux à attendre des informations et un appui de la part de leur Mairie qui reste, pour eux, l’échelon de proximité.
D’autre part, les créateurs n’ont pas connaissance de la répartition des compétences entre la ville et l’intercommunalité et le lien entre les deux collectivités n’est pas toujours établi. Face à ce constat, les villes ont un rôle essentiel à jouer pour faciliter le parcours des entrepreneurs et les accompagner dans l’accès aux aides publiques.

LES PROPOSITIONS DE L'ADIE
> Renforcer la coordination entre les services de la commune référents pour les commerces et l’attractivité économique avec les services de l’intercommunalité.
> Créer une cellule dédiée aux créateurs d’entreprise ayant notamment pour mission de mettre en place un dispositif de communication (réunions, newsletter, réseaux sociaux...) à destination des entrepreneurs de la commune pour les informer dès la création et tout au long de la vie de leur activité, sur les aides, les coordonnées des administrations, les acteurs de la création de l’entreprise, les locaux commerciaux disponibles et les dispositifs fiscaux.
> Mettre en place une veille sur les entreprises qui s’implantent dans la commune pour pouvoir proposer une offre de services adaptés aux entrepreneurs dès la création de l’activité.

Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

« Qui sont les entrepreneurs de ma commune ? »


LE CONSTAT
Créer son entreprise, c’est souvent se retrouver seul face à une multitude de questions. Le cercle familial et amical, ainsi que les réseaux d’accompagnement comme l’Adie, sont alors des soutiens essentiels. Mais pouvoir s’appuyer sur un réseau professionnel d’entraide composé d’entrepreneurs confrontés aux mêmes problématiques permet de lutter contre l’isolement, d’échanger sur ses pratiques, d’avancer plus sûrement voire plus rapidement, surtout pour les entrepreneurs individuels sans équipe et travaillant souvent de chez eux. Cette dynamique entrepreneuriale propice aux synergies et innovations permet de générer des retombées économiques bénéfiques pour tout le territoire.

LES PROPOSITIONS DE L'ADIE
> Fédérer et animer une communauté locale d’entrepreneurs à travers :
• des rencontres entrepreneuriales régulières avec des horaires adaptés (petits déjeuners ou en soirée)
ou les jours de fermeture des commerces ;
• des espaces virtuels d’échange, de mise en relation (voire de mutualisation des besoins) ;
• la création d’associations ou de clubs d’entrepreneurs.
> Encourager la création de tiers-lieux, d’espaces de coworking, de pépinières d’entreprises, en mobilisant notamment les dispositifs nationaux (Actions Coeur de Ville, Agenda Rural… ).
> Soutenir et travailler avec les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise.

 

Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

« Allo ? M., Mme Le Maire, vous m’écoutez ? »

 

LE CONSTAT
Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?L’actualité met bien souvent en avant les grandes entreprises et les start-up, et beaucoup de dispositifs publics favorisent leur implantation et leur développement. Les travailleurs indépendants que nous avons interrogés se sentent beaucoup moins
considérés par les élus et les administrations. Et pourtant, ils sont source de richesse locale, de retombées économiques directes et de création d’emplois non délocalisables. Le poids de cette forme d’activité devrait pourtant amener les décideurs publics à la considérer différemment puisqu’elle représente 3,1 millions de travailleurs en 2018, avec un développement (près de + 25 % entre 2008 et 2018) militant pour mieux prendre en considération les contraintes, les besoins mais aussi les atouts du travail indépendant.

LES PROPOSITIONS DE L'ADIE
> Créer et animer une instance participative dédiée à l’échange entre les élus et les acteurs économiques, afin de mieux connaître les situations et besoins des entrepreneurs locaux et, plus largement, de faire remonter tout sujet facilitant la vie économique locale et son attractivité.
> Prévoir des temps de rencontre entre les élus en charge du développement économique et les créateurs d’entreprise, par exemple une rencontre annuelle de tous les entrepreneurs ayant créé leur activité dans l’année.
> Recruter un Manager de centre ville, véritable interface sur le terrain entre la collectivité et les différents acteurs économiques.

 

 Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

« Une commune bien connectée, c’est bon pour les affaires »

LE CONSTAT
Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?En plus des contraintes propres à leur secteur, les entrepreneurs partagent des difficultés souvent similaires concernant les conditions matérielles d’exercice de leur activité. Si les collectivités locales se transforment de plus en plus pour faciliter la vie des usagers (développement de démarches administratives en ligne, adaptation des horaires d’ouverture des services publics…), des améliorations sont encore nécessaires concernant les enjeux de mobilité et d’accès performant aux  réseaux numériques, sources de difficultés entravant très souvent le développement des petites entreprises.

LES PROPOSITIONS DE L'ADIE
> Poursuivre le déploiement de l’internet très haut débit et garantir l’accès à des réseaux publics performants dans les territoires où les collectivités territoriales sont compétentes (hors grandes agglomérations et chefs-lieux).
> Proposer des dispositifs particuliers de stationnement non seulement pour les entrepreneurs domiciliés sur le territoire et dont l’activité est principalement sédentaire (commerçants, artisans, certaines professions de santé) mais aussi ceux exerçant dans le territoire et dont l’activité nécessite des déplacements (métiers d’entretien, de réparation et maintenance ou professions médicales intervenant à domicile).
> Faciliter les usages partagés de la voiture et notamment promouvoir les services d’autopartage.

 

Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?

« Je veux pouvoir travailler avec ma commune »

LE CONSTAT
Adie - mégaphone 2020 : quelle place réserver aux entrepreneurs ?Les villes et les intercommunalités jouent un rôle essentiel dans le soutien à l’activité économique et l’accompagnement au développement des entreprises locales. Ainsi, les marchés publics représentent de véritables opportunités économiques.
Du fait de leur complexité, ils ne sont pas souvent accessibles aux petites entreprises.
Or les entrepreneurs locaux aspirent très fortement à travailler avec les collectivités et à jouer un rôle plus fort dans la redynamisation et l’attractivité du territoire.

LES PROPOSITIONS DE L'ADIE
> Sourcer les entrepreneurs locaux.
> Accompagner les petits entrepreneurs dans leur compréhension des marchés publics, à travers, par exemple, l’organisation de petits déjeuners de la commande publique.
> Fractionner davantage les marchés publics importants en plus petits lots pour permettre à des entreprises de taille plus modeste de se positionner.
> Favoriser la mise en relation entre entreprises et sous-traitants locaux.
> Faciliter les Groupements momentanés d’entreprises (GME) locales.
> Demander au moins un devis d’entrepreneur local lors des marchés de gré à gré2.
> Systématiser les avances pour accompagner la trésorerie des petites entreprises.
> Développer les clauses sociales et environnementales, afin de pouvoir choisir une entreprise locale en conformité avec les règles communautaires de libre concurrence.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Salon fluvial de Saint-Jean-de-Losne : développer le territoire.
Saint-Jean-de-Losne, commune de 1 200 habitants bénéficie d'un...
Le CNER lance « CNER Expertise » avec le soutien de la Caisse des Dépôts.
Face aux contraintes budgétaires qui conditionnent l’action des...
Economie et social, deux piliers pour un aménagement équilibré de la COVATI
Luc Baudry, Président de la Communauté de communes des...
Cité 21, élus et entreprises ensemble pour un territoire attractif et innovant les 13 et 14 décembre 2018
Depuis 17 ans, Cité 21 est un évènement majeur dans...
L'investissement public, un levier de croissance des territoires
Vincent Martin, Président de la FRTP Bourgogne demande aux élus...
Les travaux publics de BFC pour l'économie d'aujourd'hui et les générations futures
Devant les chefs d'entreprise des TP et les élus venus...
FRTP : Il est urgent d'entreprendre !
Prenez un homme d’action : Vincent Martin, président de la...
La Caisse des Dépôts renouvelle son engagement pour les territoires
Paris, le 2 juin 2016 - A l’occasion du Salon des maires, la Caisse des...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.