#Covid19 : Sauvez des vies : Restez chez vous !

#Covid19 : Sauvez des vies : Restez chez vous !

Info+ :

 

Attestation de déplacement dérogatoire et justificatif de déplacement professionnel  télécharger içi

Solidaires toujours mais #restezchezvous !
Partout des initiatives solidaires s'improvisent, se structurent pour venir en aide à ses voisins, à ceux qu'on ne connait pas, à ceux qui n'ont pas de toit au dessus de leur tête pour faire barrage au #coronavirus. Suivez notre rubrique et nos # et n'hésitez pas à nous informer de tout ce qui se s'organise autour de vous !
Envoyez-nous vos initiatives et témoignages içi

 

COVID-19

 

COVID-19

 

 

Agence régionale de santé (ARS)
Bourgogne-Franche-Comté

Le Diapason - 2, Place des Savoirs
CS 73535 - 21035 Dijon cedex
0 808 807 107 (numéro non surtaxé)

www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr


18 mars 2020

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté renouvelle son appel à ce que chacun limite le plus strictement  ses  contacts  pour  freiner  la  propagation de l’épidémie de  COVID-19  et permettre aux soignants de la région d’y faire face.

Pour viser la meilleure réactivité possible de la réponse sanitaire, à ce stade de l’épidémie de COVID-19, la surveillance assurée par Santé publique France devient « syndromique » : comme pour les épidémies de grippe ou de gastro-entérites, les épidémiologistes suivent en temps réel l’évolution des cas graves et du nombre de décès, de manière à ce que le système de santé s’adapte le plus rapidement possible.

Dans ce contexte, les tests de dépistage du COVID-19 sont désormais réservés aux patients hospitalisés, personnes à risques, personnels soignants et premiers patients d’un regroupement de personnes vulnérables. De ce fait, le nombre total de patients dépistés positifs représente seulement une partie des malades atteints.
En Bourgogne-Franche-Comté, 10 décès sont désormais à déplorer ce mardi 17 mars, soit 4 nouveaux depuis hier. 156 patients sont hospitalisés, dont 31 en réanimation.

Préparer, anticiper, mobiliser
L’ensemble des équipes des établissements sanitaires de Bourgogne-Franche-Comté poursuivent leur mobilisation pour se préparer à accueillir de plus en plus de cas graves de COVID-19.
Les soins non-essentiels et non-urgents, toutes les opérations, interventions et consultations dont le report n’entraîne pas de perte de chance pour les patients, sont déprogrammés.
Les hôpitaux sont invités à activer le stade 2 de leur plan blanc, ce qui est le cas notamment des deux CHU de Besançon et Dijon (depuis ce jour), de l’hôpital Nord-Franche-Comté, du centre hospitalier de Mâcon, de l’hôpital de Vesoul…
L’enjeu majeur repose désormais sur la mobilisation individuelle de chacun pour lutter collectivement contre la propagation du virus en respectant le dispositif de confinement mis en place.
 
L’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle encore que chacun doit adapter ses comportements en fonction de sa situation :
 
Je  n’ai  pas  encore  été  exposé  au  COVID-19  à  ma  connaissance :  j’applique  en permanence les gestes et comportements qui permettent de freiner l’épidémie.
Je reste chez moi et je limite mes déplacements au maximum (courses, essence…) et j’évite tous les rassemblements. J’applique les gestes barrières : je me lave régulièrement les mains, je tousse et éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique et les jette immédiatement, je ne salue pas les autres par une poignée de main ou par une embrassade, je respecte une distance de 1 mètre avec toute autre personne.

J’ai été en contact avec un cas confirmé de COVID-19 ou je vis avec un cas confirmé de COVID-19 : je m’isole et je surveille mon état de santé.
Je reste à mon domicile, je m’isole 2 semaines, je respecte scrupuleusement les gestes- barrières, je surveille ma température 2 fois par jour, je surveille l’apparition éventuelle de symptômes (toux, difficultés respiratoires, fièvre) et j’adopte le télétravail. Si des symptômes surviennent, je peux appeler mon médecin, mais je ne me déplace pas jusqu’à son cabinet, ni au laboratoire, ni aux urgences.

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 :
Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle mon médecin traitant et ne me rends pas directement au cabinet, aux urgences ou au laboratoire pour demander un test de dépistage : ces tests biologiques sont désormais réservés aux patients hospitalisés, personnes à risques, personnels soignants et premiers patients d’un regroupement de personnes vulnérables. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation.
Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.
 
COVID-19
 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi...

Comment faciliter la vie des personnes âgées dans les communes de Côte-d'Or ?
En 2035, plus de 30% de la population française aura plus de 60...
COMMUNE CHERCHE MEDECIN DESESPEREMENT.
La désertification médicale nous guette.L'état des lieux...
Les médecins libéraux de bourgogne se font entendre...
Demain, la Côte d’Or, la Bourgogne sans médecins...
Une Maison Universitaire de Santé et de Soins Primaires A Chenôve, au coeur du quartier du Mail
Véritable innovation sociale, la Ville de Chenôve inaugure...
Journée Séniors de la COPAS, un succès confirmé pour l'édition 2015 !
C’est la 8ème édition de la journée Séniors...
Les habitants de Marsannay-le-Bois inaugurent leur maison médicale
Christophe Monot, maire de Marsannay-le-Bois a invité les habitants de...
Stop à l'hémorragie des services médicaux dans les territoires ruraux
Suite à la fermeture des urgences de nuit de l’hôpital...
Installez-vous en Bourgogne ! De jeunes médecins répondent à l'appel
Collectivités territoriales, représentants des professionnels et...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.